les unites disciplinaires en 1914

Parcours individuels & récits de combattants
zephyr joyeux
Messages : 878
Inscription : jeu. avr. 24, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par zephyr joyeux » mer. avr. 30, 2014 5:11 pm

Entre les deux guerres,toute une mythologie s est construite autour des unites de discipline,les amalgamant tantot aux groupes francs, tantot aux BILA,au point de créer dans l esprit du public des croyances infondees relatives aux"regiments disciplinaires" ou"semi disciplinaires",qui n ont jamais existe.Le contexte d avant guerre est le suivant.Le 26 septembre 1902,le Corps Disciplinaire Colonial(forme avec les 9emes et 10emes compagnies des trois BILA ,conformement au decret du 23 mai 1860) est dissous.Ses hommes regagnent les BILA d AFN,ou ils intègrent le plus souvent les 5emes compagnies,qui y ont pris la releve des sections de discipline,creees en 1892 pour accueillir"les durs",c est a dire les "joyeux" qui cumulent le casier judiciaire et le conseil de discipline du corps.On verse d emblee dans les 5emes compagnies dites"a plus fort numero",les relegues individuels de la loi de 1885 .La discipline y est tres speciale, afin de dissuader les sujets des quatre compagnies ordinaires de commettre quoi que ce soit.
Dans la foulee,les Compagnies de Discipline d Afrique,creees dans le cadre de la loi Gouvion Saint Cyr du 10 mars 1818,sont dissoutes en 1910,suite a plusieurs scandales.En 92 ans,ces compagnies n avaient donne qu une seule unite de combat,le fameux Bataillon de Marche des Compagnies de Discipline-le seul qu a compte l armee francaise-affecte en 1870 a la II armee de la Loire, du general Chanzy, et qui apres s etre battu courageusement autour du Mans est dissous.Les BILA,eux memes,avaient demande et obtenu en 1836 de ne plus recevoir ces soldats.
L armee demande et obtient deux concessions;en substitution des Compagnies de Discipline,on creee des Sections Spéciales(decret du 4 aout 1910)qui seront rattachees a des régiments de metropole des XVeme er XVIIIeme corps d armee.
Et pour les troupes dites spéciales(BILA,Legion,Coloniale,Tirailleurs)on leur maintient le privilege de conserver leur organisation interne.Les régiments de Zouaves garderont eux aussi leurs disciplinaires en Afrique.
zephyr joyeux

Avatar de l’utilisateur
dumtalk
Messages : 19
Inscription : lun. avr. 07, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par dumtalk » ven. juin 13, 2014 1:46 pm

Bonjour Zephyr Joyeux,

Je suis nouveau sur ce forum auquel je me suis abonné dans le cadre des recherches que j'effectue sur le parcours de mon grand-père paternel que je n'ai pas connu, né en 1897, qui a participé à la grande guerre dans les 124e, 130e et 150e RI.

Il semble que vous connaissiez bien l'histoire des régiments d'Afrique, c'est pourquoi je sollicite votre éclairage.

Incorporé en 1916, blessé et gazé, cité à l'ordre du 150e RI, mon GP a survécu mais n'a quitté l'armée qu'en 1921.
Probablement une "forte tête", il lui est arrivé plusieurs fois de ne pas être présent à l'appel le jour où il était attendu. Il a donc fait l'objet de sanctions disciplinaires du Conseil de Guerre jusqu'à la prison et aux travaux publics après l'armistice. Gracié du restant de sa peine en janvier 1921, il est ensuite passé au 1er RZ à Casablanca sur décision du Gal en Chef du 18 janvier 1921, puis au 29e RT le 1er avril 1921. Il a ensuite bénéficié de la loi d'amnistie du 29 avril 1921. (informations relevées sur sa fiche matricule)

Ma question : pensez-vous que son envoi au 1er RZ sur décision du Gal en Chef est d'ordre disciplinaire comme je le suppose ?

J'ai appris très récemment (ce que j'ignorais totalement) qu'il avait été travailleur forcé ou prisonnier en Allemagne pendant la 2e guerre mondiale (je poursuis mes recherches à ce sujet). Il est mort en 1944 à 47 ans, peu après son retour de captivité.

Merci de votre réponse
Guy

zephyr joyeux
Messages : 878
Inscription : jeu. avr. 24, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par zephyr joyeux » sam. juin 14, 2014 1:29 am

Bienvenue au club ! On est déjà sept.On passe en messagerie privee svp.Cordialement.
zephyr joyeux

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2807
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par IM Louis Jean » sam. juin 14, 2014 1:40 am

Bonsoir à toutes et à tous,
Bienvenue au club ! On est déjà sept.On passe en messagerie privee svp
Un grand merci pour le partage!

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 9595
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par Achache » sam. juin 14, 2014 9:33 am

On est déjà sept.
Sept ? Qui coikess ???

A ce jour, sur ce Forum :
Membres Enregistrés : 15972
pensez-vous que son envoi au 1er RZ sur décision du Gal en Chef est d'ordre disciplinaire comme je le suppose ?
Toujours et encore ce bon vieux mythe, ou fantasme, des "unités disciplinaires"...
Zouaves, ni Tirailleurs ne sont en aucune façon des unités disciplinaires.

Bien à vous,

[:achache:1]
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

zephyr joyeux
Messages : 878
Inscription : jeu. avr. 24, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par zephyr joyeux » sam. juin 14, 2014 11:17 am

Bonjour,les régiments de Zouaves et de Tirailleurs sont derogataires par rapport au decret du 4 aout 1910 et comportent donc des sections spéciales internes,ce qui les différencie des 3eme,111eme,173eme (XVeme CA) et 6eme,123eme,144eme (XVIIIeme CA) RI auxquels sont rattaches les disciplinaires des corps d armee.Cordialement.
zephyr joyeux

Avatar de l’utilisateur
dumtalk
Messages : 19
Inscription : lun. avr. 07, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par dumtalk » lun. juin 16, 2014 6:03 pm

Bonjour à tous,

Merci de vos réactions et précisions.
Je ne suis absolument pas spécialiste de ces questions historiques portant sur le caractère disciplinaire de tel ou tel régiment. Cependant, lorsque je lis sur la fiche matricule de mon GP qu'il est envoyé au 1er RZ à Casablanca sur décision du Général en Chef, je me dis qu'il doit y avoir une relation de cause à effet entre cette décision et - bien qu'il n'ait jamais déserté - ses "manquements à l'appel" (permissions officielles ou auto-attribuées et retours tardifs) sanctionnés par le Conseil de Guerre ainsi que le fait que le Certificat de bonne conduite lui ait été refusé.

Par ailleurs, Zéphyr Joyeux, pouvez-vous me "traduire" vos précisions : "dérogataires par rapport au décret du 4 août 1910", "sections spéciales internes" ?

J'en profite pour interroger la communauté sur les dernières annotations portées sur la fiche matricule de mon GP.
Après ses passages au 1er RZ le 21 janvier 1921 puis au 29e RT le 1er avril 1921, il est écrit :"Passé en permission de rapatriement le 23 juin 1921 - Passé en permission libérable 27 juin 1921 - Appelé au 4e RI devenu Centre Mobilisateur d'Infanterie n° 83 - Passé au Centre Mobilisateur d'Infanterie n° 43 le 1er mai 1929 _ Libéré de toute obligation militaire le 3 avril 1933 (6 enfants).

Instance blessure...(mot illisible) et captivité le 2.10.1958

Mes questions :

- Il s'est marié à 26 ans en 1923, j'imagine donc qu'il n'était plus dans l'armée active ; à quoi correspondent donc ces "passages" dans ces Centres Mobilisateurs ?
- Où étaients situés ces Centres Mobilisateurs 83 et 43 ?
- Que signifie cette mention "Instance blessure...et captivité le 2.10.1958" ?

Merci d'avance pour vos éclairages
Cordialement
Guy

zephyr joyeux
Messages : 878
Inscription : jeu. avr. 24, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par zephyr joyeux » mar. juin 17, 2014 12:17 am

Bonsoir,le 1er Zouaves a compte a cette epoque la une section de repression qui avait sale reputation.On y envoyait les zouaves incorrigibles chasses de la section ordinaire et non admis a celle de transition,ainsi que des "metro" vires de leur SS pour inconduite,ou des liberes des TP.Dans la hierarchie de la "trique",c était juste en dessous de la compagnie de discipline de la Legion,ou pire,des SS de bat d Af.Cordialement.
zephyr joyeux

Avatar de l’utilisateur
dumtalk
Messages : 19
Inscription : lun. avr. 07, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par dumtalk » mer. juin 25, 2014 1:42 pm

Bonjour,
Merci (un peu tardif) de ces précisions, qui confirment que son envoi au 1er RZ n'était pas dû au hasard compte tenu du caractère récidiviste de ses manquements à l'appel.
Cordialement



zephyr joyeux
Messages : 878
Inscription : jeu. avr. 24, 2014 2:00 am

Re: les unites disciplinaires en 1914

Message par zephyr joyeux » mer. juin 25, 2014 2:15 pm

Bonjour,il n a droit au statut de "disciplinaire",qui compte beaucoup plus d obligations que de droits,seulement dans l hypothese ou il est affecte a la "trique" du 1er RZ.Par ailleurs,il n appartient pas aux "joyeux",surnom reserve aux soldats des BILA,appeles faussement "chasseurs",voire pour ceux des SS de bat d Af,
"chasseurs disciplinaires".Cordialement.
zephyr joyeux

Répondre

Revenir à « Parcours & livres d'or »