PHOTOS

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 11:24 am

Suite ...

42- Regardez bien cette photo : Toutes ces stèles sont placées au millimètre près, preuve du grand soin que les Britanniques accordent à leurs sépultures.
Toutes sont parfaitement verticales. Toutes ? Non, une de ces stèles penche un peu d'un côté, sur la droite : C'est celle du Français, le seul Français à avoir été enterré ici. Mais on pourra dire que ce sont toutes les stèles britanniques qui sont penchées sur la gauche et seule la croix du Français est bien droite !
On trouve quelques traces du soldat YVINNEC dans internet :
Image


43- Ferraille des champs à Roclincourt : à quoi cela pouvait-il servir ?
Image


44- En ces temps de centenaire où il fallait surtout insister sur la réconciliation des peuples, avec pour symbole l'Anneau de Lorette, ces petits monuments parlant d'arrêter l'envahisseur ont été oubliés et sont pour beaucoup très dégradés.
Ici, celui d'un secteur calme à Domèvre sur Vezouze, où les Français entendaient les soldats allemands chanter à tue-tête dans le village d'à côté.
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 11:43 am

Suite ..


45- Les murs de craie de Champagne, ceux des églises et murs de ferme, se prêtent bien à y graver les noms, pour la postérité. J'y ai retrouvé celui de mon grand-Père et juste à côté celui d'un Poilu qui n'est pas revenu du conflit, Paul LORNE. Comme quoi il n'y a pas que les creutes de l'Aisne. C'est bien sûr plus modeste.
Image


46- Le soldat CASTAREL a pris de la hauteur. Mais pour combien de temps ? Il envisage peut-etre d'intenter un procès contre le marchand de colle et contre le marbrier qui n'a pas su fixer correctement son image :
Image


47- Image très émouvante que de voir ce petit médaillon qui subsiste (ou subsistait) : Peut-être l'épouse et la fille d'un poilu, qui a leur tour disparaissent progressivement.
Tout arrangement individuel des tombes militaires est interdit (sauf les fleurs coupées) dit le réglement. Et progressivement tous ces arrangements individuels ont disparu et quasiment plus rien ne rappelle l'ancienne vie de tous ces morts :
Image


48- Non reconnu comme "Mort pour la France", Jules GUILLOT DU HAMEL n'avait pas droit à une sépulture garantie à perpétuité par l'Etat. Et pourtant sa sépulture le sera, garantie à perpétuite, vu qu'il a été enterré sans qu'on puisse le diférencier de 2 autres morts avec lesquels il a été enterré.
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 12:00 pm

Suite ...

49- Se prénommait-il "VOLAILLE" ?
Sur les plaques d'identification des tombes, le nom de famille est inscrit en grandes lettres et le -ou les- prénoms sont inscrits en lettres plus petites. Ainsi, selon cette convention, le soldat "BOUVIER" avait "VOLAILLE" comme prénom.
En fait, non : Son nom de famille est "BOUVIER-VOLAILLE" et on a omis d'inscrire son prénom : Et ce n'est pas une histoire de basse-cour ! Voir le topic sur ce sujet.
Image


50- C'est du lourd, dans un champ, entre le village détruit de FAY et FOUCAUCOURT-EN-SANTERRE :
Image


51- Queue de cochon qui sort de terre :
Image


52- Queues de cochon, encore : Celles-là ont été récupérées pour en faire une belle cloture à vaches, vers Gondrexon, en Lorraine : la récupération des métaux et autres objets de guerre s'est poursuivie longtemps, et même encore de nos jours avec les prospecteurs à la "poile à frire" :
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 12:23 pm

Suite ...


53- Beaucoup moins fréquent que les obus tirés et non-explosés qu'on trouve en plein champ, ce sont les obus non tirés, avec la douille qui contient la charge propulsive et l'obus proprement dit. Ici vers Vigneulles-les-Hattonchatel :
Image


54- Un bois perdu, "somewhere in France" : le trou creusé par l'obus est encore bien visible :
Image


55- Généralement, les obus sont déposés par les agriculteurs en des lieux bien identifiés, ou le long des routes, bien visibles et souvent marqués à la peinture fluo, afin d'être réguliérement ramassés. Mais parfois on en dépose dans les hautes herbes, totalement invisibles des démineurs :
Image


56- Le "Mont-Renaud" et ce qui reste de sa chapelle... le 57e R.I :
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
gizmo02
Messages : 1274
Inscription : mer. janv. 04, 2012 1:00 am
Localisation : Laon

Re: PHOTOS

Message par gizmo02 » lun. mars 30, 2020 1:29 pm

Bonjour Monte-au-creneau

Le chasseur CASTAREL Pierre repose dans la Nécropole nationale Notre-Dame-de-Lorette

cordialement

Avatar de l’utilisateur
gizmo02
Messages : 1274
Inscription : mer. janv. 04, 2012 1:00 am
Localisation : Laon

Re: PHOTOS

Message par gizmo02 » lun. mars 30, 2020 1:37 pm

"Mont-Renaud" aux couleurs d'une fin d'été de septembre 2015

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 4:02 pm

Bonjour gizmo02,

Les couleurs sont magnifiques à ce Mont-Renaud, autant que le lieu qui respire une sorte d'harmonie avec la nature et de sérénité. Paradoxe pour un lieu qui aura connu tant de souffrances, tant de morts et tant d'enjeux militaires ! Lire Gaudy ... ce que je n'ai pas encore fait (juste quelques extraits).

Encore quelques photos ... toutes avec ce petit "quelque chose" qui m'aura attiré l'oeil.

57- Drôle d'engin de mort qui se rapporterait plus à la guerre de 1870 qu'à celle de 14. Comme une sorte de grosse bombe de forme ovoïde. Voir le filetage en haut. Trouvée à la surface du sol, dans les champs, tout près d'Ancervillers (tenu par les Français), avec le Bois de Chiens en face et ses abris (tenus par les Allemands), ce qui fut un secteur relativement calme :
Image



58- Un calvaire près de ROYE. Et c'est vrai qu'ils subirent tous un calvaire, nos poilus, jusqu'à la fin.
Image



59- Obus abandonnés dans un bois de la Somme, devant Maricourt (première ligne allemande, Bois des Germains ou German Wood). Qui et quand ont été démontées les fusées et les ceintures de cuivre de ces obus ? Rappel : Danger, chaque année des gens sont tués en essayant de les démonter. Sans oublier de mentionner les "félés" qui les transportent dans le train ou dans le coffre de leur voiture, ni ceux qui en stoquent des dizaines de tonnes dans leur petit appartement d'un immeuble collectif (Nancy).
Image



60- Dans quel état ce soldat a-t-il été retrouvé (peut-être bien après sa mort), pour qu'on ne puisse lui attribuer que 3 lettres de son nom de famille ? Aussi amoché que sa plaque d'identité qu'il portait, sans doute.
Dans un cimetière de la Somme :
Image


61- Encore une jolie petite chapelle, dans le Nord. Bien pratique en tous cas s'il se met à pleuvoir !
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 4:30 pm

Encore un peu ...


62- Grivesnes : trace de la mitraille sur ce mur d'époque. Des combats eurent lieu dans le parc du chateau. Le père du sulfureux polémiste Jean-Edern Hallier en faisait partie.
Image


63- Camp de Suippes :
Image


64- Entonnoirs de la "guerre des mines" ! On en trouve en plusieurs endroits du front : Belgique, Leintrey, Somme, etc... Celui-ci n'est pas très connu. Et pour cause, il est à l'intérieur du camp militaire de Suippes. Ici, cet entonnoir a été photographié lors d'une visite annuelle des "villages détruits". On voit l'autobus au loin. Mais maintenant les visites n'existent plus !
Image


65- Vestiges criblés d'éclats :
Image


66- Une belle plaque émaillée. Mais pas suffisament en bon état pour être "subtilisée" par un revendeur d'internet... comme toutes celles qu'on a retrouvées en vente toutes ces dernières années... Voir les divers récits ici et ailleurs...
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 4:47 pm

Suite ...


67- "Que de morts pour rien !" Tant de morts qu'on les enterra dans d'immenses fosses communes où les noms sont gravés sur une plaque métallique.
Mauvaise décision concernant les sépultures allemandes, le grade du militaire ou sa fonction militaire a été gravé à côté de son nom : Comme si, même mort, ils continuaient le combat avec leur armes et leur spécialité militaire !
Je regarde toujours aux 3 lettres H, I et T et je me dis que c'est dommage qu'il n'y figure pas !
Image


68- Un "petit musée" : pas vraiment ! juste histoire de ramener une trace de tous ces lieux.
Mais j'ai le regret d'avoir laissé sur place une jarre britannique (dont j'ai depuis oublié le nom qui est pourtant bien connu) trouvée près de Saint-Quentin, à l'épine de Dallon; et aussi d'avoir laissé sur place une pièce de grenade en forme d'étoile dont j'avais pensé que l'origine n'était pas celle du conflit (alors qu'elle l'était, je m'en suis rendu compte plus tard dans un livre).
Aurai-je un jour la chance de trouver, à la surface du sol, la fameuse boucle de ceinturon "Got mit Uns" ?
Image


69- Munitions déposées au pied du calvaire de sailly-Saillisel :
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3330
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » lun. mars 30, 2020 10:00 pm

Et ça sera tout,... peut-être ...

70- L'entrée d'une sape ou d'un abri : ça fait froid dans le dos ! Le téléphone portable est plaçé en haut à droite. Pensons à tous ceux qui sont morts, enterrés vivants dans ces galeries, et à l'angoisse des vivants (au dessus, dans leur tranchée) quand s'interrompaient les coups de pioches, laissant penser que l'explosion allait survenir et les projeter dans les airs. Qui donc disait "Les vivants sont sous terre et les morts sont sur terre" ? : Comme une inversion du monde !
Image



71- Encore de la récupération : Une tôle Metro sert désormais de cabanne de pécheur, c'est le long de la rivière "la Suippe", près d'Aubérive. Avec chauffage intégré, cette fois ! Dans les campagnes, on en trouve encore beaucoup qui servent d'abri à rateaux...
Image



72- La Vierge aux abeilles :
Image



73- Petit étalage au camp de Suippes, lors d'une visite aux "villages détruits". Mais rien de comparable à ce qu'a pu accumuler Emile Varoquier, cet ancien militaire du camp de Suippes qui n'avait pas loin à faire pour compléter sa gigantesque collection :
Image



74- Dans un petit bois oublié de tous, près de Roye, le Bois en Z, les restes d'un abri détruit :
Image



75- La photo est de mauvaise qualité, il s'agit d'une courte annotation faite dans ce qui fait office de "Registre des Visiteurs" du cimetière de Neuilly-Saint-Front (ledit registre ne devant plus exister, les visiteurs ont déposé ce modeste petit papier à la place) .On y lit :
" Jeudi 22.03.2007,
Nous sommes venu saluer AUBRY Maurice et les camarades - Sa fille vit encore, Yvonne a 97 ans. Ici Pierre son petit fils et sa femme".

Ce poilu est mort en septembre 1918, un mois et demi avant la fin. Sa fille, née en 1910 ou 1911, avait alors 7 ou 8 ans, l'âge où les souvenirs d'enfance peuvent être très persistants.

Il a connu sa fille : Il l'a sans doute revue une dernière fois, lors d'une permission en 1918, avant de repartir et de décéder le 26 septembre 1918.

Sa fille, à l'âge de 97 ans, à l'aube de sa mort, avait-elle encore quelques pensées pour ce père qu'elle n'aura connu que très peu ? Après avoir passée une vie entière sans ce père disparu par la faute de la folie humaine.
Maudite soit la guerre.
Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Répondre

Revenir à « Batailles & lieux de combats »