Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

bernard berthion
Messages : 3236
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

Message par bernard berthion » mar. juin 30, 2020 9:16 pm

Bonjour,
sur la fiche matricule d'un cousin je lis:
20/12/14 : 5ème section des Commis Ouvriers (COA)
02/08/15 : 2ème classe au 45ème RA
26/08/15 : 2ème conducteur-servant au 85ème RAL
11/12/15 : 1er conducteur-servant au 85ème RAL
13/02/16 : brigadier au 85ème RAL
23/07/16 : cité à l’ordre de la Division. Croix de Guerre avec étoile d’argent.(registre matricule ci-dessous)
Image
17/02/17 : MdL au 85ème RAL
28/03/18 : SLt TT (Décision ministérielle du 09/04/18 et JORF du 11/04/18 pour rang rétroactif)
Il y a une différence entre le JORF qui le mute, le jour même, du 285ème RAL au 77ème et sa fiche matricule qui le mute du 85ème RAL au 70ème RALGP.
Démobilisé le 21/08/1919. (Campagne contre l’Allemagne du 20/12/1914 au 21/08/1919 : Champagne-Somme 1916 ; Champagne-Belgique 1917 ; Aisne début 1918)
---------------------
Il parle d'obus de 220, quel est ce mortier de 220?
Je cherche à situer où il passa en Champagne, dans La Somme, en Belgique, dans l'Aisne.

Pour 1916 j'ai retrouvé quelques lettres (hélas rien pour 1915, 1917 et 1918):
25/02/16,»…nous sommes encore à 30 kms de la ligne de feu et nous n’entrerons guère en action avant 10 ou 15 jours…. Nous sommes dans un petit village de 2 ou 300 habitants, mais rempli de troupes. Je suis pour ma part affecté à l’Etat-Major dont le bureau est installé à la mairie. Brigadier, 85ème d’artillerie, EM du 10ème Groupe, SP 3… »
01/04/16,»…nous sommes en 1ère ligne d’artillerie, nous avons déjà bombardé les Boches et ce n’est pas fini…nous avons creusé nos abris et ce n’est pas une petite affaire. Il faut être terrassier, maçon, charpentier etc…Les premiers temps nous avons été malheureux car il a fait un temps épouvantable… »
09/07/16,(SP 14. Amiens ?) : »…ainsi que vous avez pu le voir dans les journaux nous avons beaucoup de travail dans le secteur où je me trouve. Depuis 15 jours le canon tonne sans interruption et les Boches prennent quelque chose… espérons que c’est le commencement de la fin… »
21/07/16,"...SP36, est dans La Somme depuis 1 mois. Il est très exposé, faisant à pied la liaison et posant des fils téléphoniques. Il a eu la semaine dernière un de ses camarades de tué, un jeune homme de 20 ans avec lui à l’EM. Le Lieutenant-Colonel a été tué également. Hier, c’était 2 infirmiers. Il dit que c’est un enfer, une fournaise…. »
11/08/16, "il parle d'un projectile allemand tombant sur le dépôt de 220 qui explosa le samedi 5 aout et qui aurait anéanti la moitié des hommes et où il se retrouva enterré dans sa cagna ..."
(d'après l'Historique cette catastrophe serait arrivée à la B19 du Xé Groupe. Hélas je n'ai pas trouvé sur MdH le JMO ni du groupe ni de la batterie.)
Mais MdH présente le jMO de la B20 pour l'année 1916. Elle est peut-être voisine de la B19 ? Un JMO bien détaillé pour suivre l'activité et subir les très nombreux tirs de contre-batterie .... Une citation 117 du 23/07/1916 est signée mais l'artillerie division du Maroc......Cette B20 ne parle pas de la catastrophe du 5/8 à la B19 ...
Le LCol tué dont il parle pourrait-être Georges Charles Martin tué le 15/07/16 à Flaucourt, il était du 3èRACol, division marocaine. Ce qui nous rapprocherait de la citation du 23/07/16 ????

Une carte postale du 20/01/18," je suis à Fontainebleau pour préparer un examen"

De 2ème classe à Slt TT, c'est à souligner.
Merci
Cordialement BB
Dernière modification par bernard berthion le mar. juin 30, 2020 11:08 pm, modifié 2 fois.
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

ALVF
Messages : 6382
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

Message par ALVF » mar. juin 30, 2020 10:33 pm

Bonsoir,

Le JMO de la 19e batterie du 85e R.A.L.T existe bien, il figure au début du JMO de la 27e batterie du 285e R.A.L.T.
En effet, le Xe Groupe du 85e R.A.L.T (19e et 20e batteries) est devenu le 1er octobre 1917 le IVe Groupe du 285e R.A.L.T (27e et 28e batteries) dans le cadre de la scission en deux régiments des R.A.L.T: les 6 groupes équipés de canons longs restent dans les régiments d'origine, les 6 groupes équipés de canons courts passent dans les nouveaux régiments créés (dont la numérotation est celle de leur régiment d'origine augmentée de 200).
Le Xe Groupe du 85e R.A.L.T est équipé du mortier de 220 modèle 1880 sur plateforme, le IVe Groupe du 285e R.A.L.T ne sera rééquipé du moderne 220 C modèle 1916 Schneider qu'à la fin août 1918.
Le JMO à consulter est le 26 N 1157/6.
A noter qu'il est difficile de trouver les JMO des batteries ou groupes ayant changé d'appellation et figurant dans un seul cahier en utilisant les instruments de recherches en ligne du SHD alors que le répertoire imprimé sous forme de livre (établi par Jean Nicot) donne la solution en 10 secondes (que l'on recherche l'ancienne appellation ou la ou les nouvelles appellations d'une unité)!
Voilà pourquoi je privilégie toujours le "papier" plutôt que le "tout informatique".
Cordialement,
Guy François.

Edité pour correction "coquille" concernant 285e R.A.L.T au 3e paragraphe.
Dernière modification par ALVF le mer. juil. 01, 2020 8:42 am, modifié 1 fois.

bernard berthion
Messages : 3236
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

Message par bernard berthion » mar. juin 30, 2020 11:18 pm

Bonsoir Guy François,
je vous remercie de ces claires explications.
Avec Vous, tout semble simple.
Je pense que vous vouliez dire IVè Groupe du 285è RAL et non 85è RAL dans la 2ème partie de votre réponse.
Que signifie le T dans RALT?

Pour les RALGP, je vois que le 70è était chargé des voies ferrées. Le 77è étant plus artillerie GP. Alors dois-je croire le JORF pour 77è ou la FM pour 70è ?

Bonne soirée
Cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

ALVF
Messages : 6382
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

Message par ALVF » mer. juil. 01, 2020 8:50 am

Bonjour,

Le "T" de R.A.L.T signifie "Tracteurs": Régiment d'Artillerie Lourde à Tracteurs. Les tracteurs lourds automobiles sont des Latil TAR ou des Renault EG.
La "coquille" concernant le 285e R.A.L.T est corrigée dans le message précédent.

Concernant les 70e et 77e R.A.L.G.P:
-le 70e R.A.L.G.P est le régiment des services des régiments d'A.L.G.P de la série 71 à 78, il regroupe les batteries de construction et d'exploitation de la voie ferrée, des batteries servant des engins mécaniques, etc...
-le 77e R.A.L.G.P est un régiment servant des matériels d'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée (A.L.V.F).
Cordialement,
Guy François.

bernard berthion
Messages : 3236
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

Message par bernard berthion » jeu. juil. 02, 2020 8:45 pm

Bonsoir Guy François,

je vous remercie pour ces renseignements complémentaires.
Je comprends que le déplacement de ces mortiers de 220 fut facilité une traction automobile qui soulagea autant les chevaux que les hommes. Mais à partir de quel moment?
Maintenant recherchons des photos de tels convois tractés, car je ne trouve rien dans les archives familiales.
Cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

ALVF
Messages : 6382
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

Message par ALVF » jeu. juil. 02, 2020 10:40 pm

Bonsoir,

Je rappelle en préambule que les premiers Groupes tractés ont été créés en 1913 dans l'Armée française au moyen de tracteurs Châtillon-Panhard remorquant des canons de 120 L modèle 1878 sur Cingoli.
Le tracteur Châtillon-Panhard a d'ailleurs été utilisé à Vincennes pour étudier la traction du mortier de 220 modèle 1880 sur plateforme.
Il faut attendre 1915 pour que des groupes équipés du mortier de 220 soient tractés par tracteurs Latil TAR ou Renault EG.
A cette époque, il faut un tracteur pour remorquer la voiture porte-canon et un autre tracteur pour remorquer la voiture porte-plateforme et la voiture porte-affût.
Voici une batterie d'un des premiers groupes de 220 de l'Artillerie à tracteurs, la photographie est prise avant l'offensive de Champagne de septembre 1915.
Cette batterie est équipée de l'excellent, robuste et rustique tracteur Latil TAR, on distingue à gauche le premier attelage tracteur et voiture porte-canon et à droite le double attelage d'un tracteur Latil TAR remorquant la voiture porte-plateforme et la voiture porte-affût du mortier de 220 modèle 1880:
220 mle 1880 Latil.jpg
220 mle 1880 Latil.jpg (202.72 Kio) Consulté 104 fois
Cordialement,
Guy François.

bernard berthion
Messages : 3236
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Xème Groupe du 85è RAL en 1916?

Message par bernard berthion » jeu. juil. 02, 2020 11:40 pm

Bonsoir Guy François,

cette photo impressionne et je vous en remercie.
Le poids des différents éléments qui devaient être remontés devait être conséquent et exigé de nombreux personnels et du matériels du type "chèvre" pour soulever, déposer et reconstituer l'ensemble prêt à tirer.
Ces opérations devaient prendre du temps pour la mise en place.
La portée de 4000m semble faible, peut-être compensée par l'effet explosif de l'obus.
Cette faible portée laissait la pièce ou les batteries sous le coup des tirs de contre-batteries.....ce qui me ramène aux dramatiques explosions du 5 aout 1916 pour la B19 du 85 RAL.

Cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

Répondre

Revenir à « Artillerie »