CAPE FINISTERRE Vapeur britannique

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3694
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

CAPE FINISTERRE Vapeur britannique

Message par olivier 12 » jeu. janv. 16, 2020 8:31 am

Bonjour à tous,

CAPE FINISTERRE

Vapeur britannique construit en 1907 au chantier Russel de Port Glasgow.

4380 t. Longueur 117 m. Largeur 15,2 m. Machine à triple expansion. 1 hélice
Armement Cape Finisterre SS Co Ltd (Lyle shipping Co) Glasgow

Le torpillage de CAPE FINISTERRE

Le navire effectue une traversée New York – Brest avec un chargement d’acier, affrété par l’Amirauté.
Navigation en convoi avec trois voiliers et un vapeur français, escorté par le chalutier patrouilleur SEA KING.
Capitaine James LOCHEAD
46 hommes d’équipage en tout dont 1 Russe et 17 Chinois. Tous les autres Britanniques.
Equipé d’un canon de 4,7 pouces.
Canonniers Donald MORRISON et James ANGUS, tous deux de Devonport.

Rapport d’enquête

Le 2 Novembre 1917 à 15h30 le navire fait route au S30W à 8,5 nœuds et se trouve à 1 mille au SSE de la bouée des Manacles.
Mer belle, vent de SW, visibilité 3 milles.
Capitaine et 3e lieutenant sur la passerelle, 1 veilleur sur le gaillard, 1 canonnier au canon. Pavillon hissé.

Une torpille frappe le navire à bâbord, à hauteur de la cale 4, à 3 pieds sous la flottaison. La cale 4 est détruite, la salle des machines envahie et les chaudières explosent. Le navire coule sans qu’il soit possible de mettre les embarcations à la mer.
40 hommes sont tués ou noyés, dont tous les officiers exception faite du TSF. Voici la liste des disparus qui ne comporte que 35 noms sur les 40 hommes manquant en réalité.

Image

Les six rescapés recueillis sont l’opérateur radio, le canonnier James Angus, 1 matelot, 1 novice et 2 Chinois qui sont recueillis par le chalutier d’escorte et débarqués à Falmouth.
La position du naufrage a été donnée par le Lt HUMPHREY qui commandait le chalutier. Tous les officiers de CAPE FINISTERRE ayant disparu il est impossible de recueillir des informations plus précises et fiables.

Note de l’officier enquêteur


Le seul homme d’équipage capable de donner quelques informations est le canonnier James Angus. Il dit qu’il a vu le sillage de la torpille. Mais il reste difficile de dire s’il le navire a été torpillé ou a heurté une mine.
D’un côté, ce secteur avait été nettoyé et aucune mine n’a été repérée. Mais d’un autre côté, si une torpille a été lancée contre le navire, sa trace aurait due être aperçue par le chalutier d’escorte.

Il semble tout de même plus probable que le navire ait été torpillé.

Le sous-marin attaquant

C’était l’UC 17 de l’Oblt z/s Ulrich PILZECKER. Ce commandant disparaîtra avec le sous-marin UB 113 et tout son équipage le 14 Septembre 1918 alors qu’il venait de quitter Zeebrugge.

Le chalutier SEA KING

C’était un chalutier de 321 t construit en 1916 au chantier Cochrane & Sons. Symbole de coque H 531.
Longueur 42 m. Largeur 7 m.
1 machine 3 cylindres à triple expansion. 94 ch. 1 chaudière. 1 hélice 11 nœuds
Armateur Boston Deep Sea Fishing and Ice. Grimsby.

En Août 1939, SEA KING fut à nouveau réquisitionné comme dragueur de mines, sous le commandement du capitaine Thomas SLEETH. Le 9 Octobre 1940, SEA KING sauta sur une mine à 28 milles au Nord de Bullsand Fort, dans la rivière Humber, non loin de Grimsby. Il y eut 13 victimes dont le capitaine.

On trouve la liste des disparus sur ce lien https://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?68602

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »