ISLANDIA Vapeur anglais

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3525
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

ISLANDIA Vapeur anglais

Message par olivier 12 » jeu. juin 06, 2019 9:05 am

ISLANDIA

Vapeur anglais construit sous le nom de DIANA au chantier Flensburger de Flensburg en 1889.
2037 t. Longueur 86,6 m Largeur 11 m 1 hélice 9,5 nœuds

1889 DIANA Hamburg-Pacific Dampfs Linie Hambourg
1898 CAPRI Rob. Sloman & Co Hambourg
1903 CAPRI Dampfs Reederei Union AG Hambourg
1906 ANNAPOLIS Furness Withy & Co West Hartlepool
1907 MANGORO Cie d’Armement Colonial Marseille
1909 MANGORO A/S Mangoro Sandefjord
1911 MANGORO Soc. Des Pêcheries des Kerguelen Le Havre
1916 ISLANDIA New Transvaal Chemical Co Ltd Port Natal
1917 ISLANDIA Laurium Tpt Co Ltd Londres
1925 ISLANDIA D.F. Andreadis Le Pirée
1926 SAINT PARASKEVI Rosina SS Co Ltd Londres
1928 GUINEE FRANCAISE Soc. de Gestion Maritime Nantes
1931 AGIA PARASKEVI M. Vlassis Le Pirée

Démoli à Savone en 1934

Voici deux images de ce navire sous pavillon français

MANGORO Cie d’Armement Colonial (1907-1909)

Image

GUINEE FRANCAISE (1928-1931) (Source Yvon Perchoc. Navires français avant 1970)

Image

On notera que MANGORO fut aussi utilisé entre 1911 et 1916 par la Société des Pêcheries des Kerguelen. Cette société avait été fondée en 1893 par les frères Bossière, fils d’un armateur baleinier du Havre pour l’exploitation d’une concession de pêche et de chasse aux Kerguelen.
C’est en Novembre 1908 que le vapeur norvégien JEANNE D’ARC ex ACASTER, capitaine Ring, arrive à l’île de la Désolation et fonde l’établissement qui portera le nom du navire.
Voici ce JEANNE D’ARC, 2000 t, appartenant à l’armement Ganger Rolf d’Oslo, qui fera naufrage à Ibiza le 22 Février 1914.

Image

Entre 1911 et 1916 c’est donc très certainement MANGORO qui ravitaillera chaque année cette base avant d’être vendu à un armement sud-africain qui le rebaptisera ISLANDIA.

Rencontre avec un sous-marin le 16 Octobre 1917


Armé par l’Amirauté britannique.
Armateur Léopold Walford. 29 Great S Helins Londres
Capitaine STOCMAN
Pas de TSF
Armé d’une pièce de 12 à l’arrière.
Tous feux masqués

Rapport du Capitaine

Le 16 Octobre à 20h00, par 46°11 N et 04°21 W, le navire a été pris en chasse par un sous-marin à quelques milles au Sud de l’île d’Yeu. Le navire faisait route au N009W à 7 nœuds.
Grosse mer, fort vent de NW. Bonne visibilité.
Le sous-marin a été aperçu par tribord, portant un feu blanc. Le capitaine a tout d’abord cru qu’il s’agissait du feu d’un autre bâtiment, mais quand il est venu sur bâbord, le feu a fait une manœuvre identique. Il a alors reconnu un sous-marin et a fait route sur l’île d’Yeu en faisant des zigzags et en montrant l’arrière à l’ennemi. Le sous-marin a maintenu sa distance à 1,5 mille et la vitesse est tombée à 4 nœuds à cause du mauvais temps. A 06h00 le 17, ISLANDIA a fait un signal de détresse au sémaphore de l’île d’Yeu l’informant qu’il avait été chassé par un sous-marin ennemi toute la nuit. Le sous-marin n’a pas ouvert le feu et n’a pas lancé de torpille. Il a imité exactement les zigzags du navire en essayant de couper à chaque évolution pour gagner un peu sur le travers. A quelques milles de l’île d’Yeu, alors qu’il était par le travers bâbord, il a plongé et a disparu.

ISLANDIA a seulement vu le kiosque du sous-marin et ne peut le décrire.

Note de l’officier enquêteur

Le sous-marin semble avoir abandonné la poursuite au jour, au moment où l’artillerie aurait pu intervenir.
ISLANDIA est alors venu mouiller en baie de Bougneur à 10h30 le 17 Octobre. Après une visite des machines, il est venu mouiller en baie de Quiberon le 18 Octobre à 18h00.

Le sous-marin aperçu

N’est pas identifié.

On pourrait peut-être penser à l’UC 63 de l’Oblt z/s Karsten von HEYDEBRECK, mais sans aucune certitude.

Cdlt
Dernière modification par olivier 12 le sam. juin 08, 2019 10:14 am, modifié 1 fois.
olivier

Rutilius
Messages : 12969
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

ISLANDIA Vapeur anglais

Message par Rutilius » ven. juin 07, 2019 8:53 pm

Bonsoir à tous,

La Compagnie d’armement colonial, encore dite « Compagnie Jaussaud », société anonyme au capital social de 750.000 fr., divisé en 1.500 actions de 500 fr., fut formée entre Louis JOSSAUD, négociant, demeurant à Tuléar (Madagascar), et Gustave DOR, armateur, demeurant à Marseille (Bouches-du-Rhône), au 25, cours Pierre Puget. Son siège social était établi à Lyon (Rhône), au 4, rue du Garet (Ier Arr.). Elle avait pour objet social principal « l’armement, l’affrètement, l’achat, la construction, la vente et la location des navires à voile et à vapeur, pour l’exploitation de tous services maritimes, fluviaux, trans-ports et remorquages en France, aux colonies, pays de protectorat et à l’étranger. » Elle disposait de comptoirs à Tuléar et Fort-Dauphin.

Par acte sous seings privés en date du 27 juin 1907, les statuts de cette compagnie furent reçus par Me Michel BRARD, notaire à la résidence de Marseille (J.O. Madagascar & Dépendances, 11 avr. 1908, p. 275 — Publications légales).

Au nombre de ses premiers administrateurs, figurait le lieutenant de vaisseau de La BARRE de NANTEUIL Le FLÔ (Alfred-Adolphe-Pie-Joseph), placé en congé sans solde et hors cadres par une décision du Ministre de la Marine en date du 7 juillet 1907 (J.O. 9 juill. 1907, p. 4.747).

La nouvelle compagnie reprit en son nom l’exploitation du service maritime postal de la côte Est de Mada-gascar, entre Tuléar et Diego-Suarez, qui avait été concédée au sieur JAUSSAUD en vertu d’une convention des 30 avril et 14 juin 1907, passée entre lui et la colonie, représentée par le gouverneur Jean-Victor AUGAGNEUR. Pour l’exécution de ce service public, elle mit en service deux bâtiments, le Mangoro et le Menarandra, construit en 1897 à Kiel sous le nom de Hans, acquis la même année.

Mais, dès la fin de l’année 1909, elle se trouvait en situation de faillite. A défaut de tout représentant légal présent sur le territoire, ses biens délaissés, et notamment le cargo mixte Menarandra, mouillé dans le port de Diego-Suarez, furent appréhendés comme vacants le 8 décembre 1909 par l’administration des Domaines, qui en poursuivit la liquidation au bénéfice du Trésor et des créanciers (J.O. Madagascar & Dépendances, 22 janv. 1910, p. 84). Ce navire fut acquis par un armement norvégien, qui le renomma Qvinsland, puis Metal en 1914.

Le service maritime postal de la côte Est de Madagascar fut alors assuré par le vapeur Ville-d’Alger, affrété à cet effet par la Compagnie des Messageries maritimes, puis, en Février 1910, par le cargo mixte Douro, qui fut déclaré perte totale après s’être échoué le 10 mai 1910 à Farafangana. A partir d’Août 1910, lui succéda provisoirement le paquebot mixte Bagdad, de la même compagnie.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3525
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: ISLANDIA Vapeur anglais

Message par olivier 12 » sam. juin 08, 2019 10:12 am

Bonjour à tous,

Voici sur l'île de La Désolation les vestiges de la station baleinière de Port Jeanne d’Arc aujourd’hui, station que ravitailla MANGORO entre 1911 et 1916.

Image

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3613
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: ISLANDIA Vapeur anglais

Message par Memgam » sam. juin 08, 2019 4:05 pm

Bonjour,

Les frères Bossière ont obtenu la concession des îles Kerguelen pour 50 ans, en 1893, par décret.

L'article 3 du décret précise : "Le concessionnaire exécutera à ses frais tous les travaux auxquels l'exploitation donnera lieu, il prendra à ses risques et périls et sans pouvoir réclamer le concours de l'Etat, toutes les mesures nécessaires à la sécurité de l'exploitation."

C'est à la suite de l'association en 1908, avec la compagnie norvégienne Storm and Bull que fut établie l'usine de port Jeanne d'Arc.

Source : Natacha Hochman, Kerguelen, l'archipel de l'Albatros, carnets de voyage, Marines éditions, 2003, page 93.

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3613
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: ISLANDIA Vapeur anglais

Message par Memgam » sam. juin 08, 2019 4:14 pm

Bonjour,

Mangoro ex Annapolis, construit en 1889 par Flensburger Schiffbau Ges. à Flensburg, Allemagne.
2064 tjb, 1325 tjn, 86,62 x 10,93 x 7,19 m, une machine à triple expansion de 1300 cv.

En 1912, immatriculé au Havre, armateur, Société des pêcheries de Kerguelen, Paris. capitaine Barnier.

En 1930, Guinée Française, ex-Saint-Paraskevi, ex-Islandia, ex-Annapolis, ex-Capri, ex-Diana,indicatif OTFA, immatriculé à Nantes, armateur, Société de gestion maritime, Nantes, capitaine Briend.

Source : Registre n° 84, Bureau Veritas 1912.
Registre n° 274, Bureau Veritas 1930.

Cordialement.
Memgam

olivier 12
Messages : 3525
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: ISLANDIA Vapeur anglais

Message par olivier 12 » sam. juin 08, 2019 7:45 pm

Bonjour à tous,

Il est à noter qu'aujourd'hui, un spécialiste de l'archéologie polaire, Jean-François Le Mouël, cherche à restaurer Port Jeanne d'Arc actuellement en ruine car il s'agit d'un patrimoine des TAAF. Cela permettrait de raconter l'histoire et le fonctionnement de la station baleinière et le mode de vie des gens y ayant vécu. Un musée serait ouvert aux touristes qui sont environ une soixantaine par an, surtout des scientifiques de Port aux Français.

Voir ce site

https://www.google.com/search?q=port+je ... QPDoIwEPRM:

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »