Enigme particulièrement difficile!

ALVF
Messages : 6145
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Enigme particulièrement difficile!

Message par ALVF » mer. mai 22, 2019 6:43 pm

Bonsoir,

Je joins une photographie d'un magnifique bricolage qui témoigne malheureusement de la "grandeur tragique de l'année 1915" où nos soldats devaient imaginer "quelque chose" pour riposter aux Minenwerfer de l'ennemi.
Merci aux dirigeants politiques du pays et aux serviles courtisans militaires qui refusèrent l'obusier léger en 1913, exposant ainsi dès l'année suivante nos soldats aux tirs courbes d'un ennemi masqué contre lequel le "75" à tir tendu est impuissant.
Cette situation avait été pourtant annoncée et prophétisée par des artilleurs clairvoyants dans des revues et livres militaires et qui payèrent de leur avancement leurs écrits de vérité. Le triste résultat est que notre infanterie, pendant tout l'hiver 1914-1915 et encore au printemps suivant, sera soumise sans pouvoir riposter au feu des Minenwerfer.
Voici donc un bricolage du style "Crapouillot puissant" conçu en 1915 en attendant l'arrivée massive de notre artillerie de tranchée qui n'apparaît en nombre significatif qu'à la fin du printemps 1915:
Crapouillot.PNG
Crapouillot.PNG (73 Kio) Consulté 1185 fois
Les questions sont simples mais les réponses difficiles:
-1: à partir de quels éléments est construit cet "engin"?
-2: quel est son calibre?
-3: quels sont les projectiles employés?
-4: éventuellement, pour les "super-pros", à quelle portée tire cet engin?
-5: pour les "experts confirmés", où cet engin a-t-il été employé?

Nota: il faut une bonne connaissance des matériels d'artillerie français pour répondre à la totalité de la question n° 1!

Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
gizmo02
Messages : 1231
Inscription : mer. janv. 04, 2012 1:00 am
Localisation : Laon

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par gizmo02 » jeu. mai 23, 2019 3:00 pm

Bonjour

Unique bricolage ? si non a combien unités ?

cordialement

marpie
Messages : 1966
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par marpie » jeu. mai 23, 2019 8:11 pm

Bonsoir GF , Bonsoir à tous ,
Le tube est confectionné à partir d'un obus allemand ?
A vue de nez 210 mm .
Bien amicalement
Marpie

ALVF
Messages : 6145
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par ALVF » jeu. mai 23, 2019 9:48 pm

Bonsoir,

Merci pour votre intérêt!
Concernant la question de "gizmo02": non, l'engin n'est pas unique mais sa fabrication ne semble pas avoir dépassé deux exemplaires.
Pour "Marpie": non, l'engin est "bien de chez nous" dans tous ses composants!
Cordialement,
Guy François.

bernard berthion
Messages : 3167
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par bernard berthion » sam. mai 25, 2019 12:21 am

Bonsoir Guy François,
Bonsoir à tous,

ce "bricolage" ressemble à un canon raccourci dont on ne garderait que la culasse et un début de tube permettant alors un tir direct et un tir vertical ....
Un 75 modèle 1915A ?
obus de 75 modèle 1900 avec douille raccourcie contenant un sachet de poudre?
portée 1700m?

La nuit portant conseil...
Cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par Tanker » sam. mai 25, 2019 9:13 am

Bonjour Guy,

Les tourillons étant sur le tube, les pièces d'artillerie à tube coulissant,
comme les 75 français ou les 7,7 allemands, seraient donc à éliminer.

Les proportions, en particulier, par rapport à la taille des roues,
ressemblent à celles du 75 mm de montagne de Schneider

Ceci dit . . . . .
Bon Week-End - Michel

marpie
Messages : 1966
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par marpie » sam. mai 25, 2019 5:05 pm

Bonjour à tous ,
Le tube serait celui , raccourci , du 120 court , modèle 1890 ?
Bien amicalement
Marpie

ALVF
Messages : 6145
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par ALVF » sam. mai 25, 2019 5:35 pm

Bonsoir,

La solution de l'énigme a largement progressé.

L'analyse de Bernard commence très bien mais la proposition ne peut être retenue.

En effet, comment comparer notre "engin" hâtivement et même grossièrement "bricolé" avec la réalisation de la Société Schneider qui étudie et construit soigneusement en quelques mois un mortier de tranchée de 75 à frein, possédant un bon champ de tir horizontal et un chariot de transport lui permettant ainsi d'employer à faible pression les obus défectueux destinés initialement au 75 de campagne et fournis par de petits industriels mal équipés pour semblable production?
De surcroît, le mortier de 75 T modèle 1915A de la Schneider ne commence à arriver sur le front qu'en octobre 1915, sera fourni en grande série aux Armées françaises et belges et est encore employé en 1917 en Italie comme le montre la photographie d'une batterie de tranchée du 37e R.A.C publiée ci-dessous.
Ce mortier Schneider est un matériel un peu lourd mais très bien fini, employé plus tard, à peine modifié, sur les chars Schneider.
Toutefois, à bien regarder, notre "engin" a été manifestement conçu par un artilleur: matériel doté d'un frein de fortune et possédant une certaine mobilité. Tout ceci nous éloigne de la conception simple, voire simpliste, du chef de bataillon Duchêne, un sapeur qui a imaginé un engin d'une désarmante simplicité lorsqu'il a conçu le canon de tranchée de 58 n° 1 destiné à tirer de près sur les organisations ennemies alors que les artilleurs préfèrent agir "au plus loin".
Tout ceci nous ramène au début 1915 quand il fallait "imaginer quelque chose" pour riposter au tir des Minenwerfer.

L'objection de Michel est à prendre en considération mais il est assez facile de "tourillonner" un matériel d'artillerie à berceau pour lui permettre d'utiliser un affût simple (c'est ce qui s'est fait, en beaucoup plus complexe, pour tourillonner certaines grosses pièces de marine modernes pour permettre leur utilisation sur les affûts à glissement de l'ALVF). Il faut donc bien étudier notre "engin" en tenant compte des faits suivants:
-nous sommes au début de 1915 lorsqu'il faut faire vite (comme pour le 58 n° 1, les mortiers Cellerier et autres solutions de fortune).
-manifestement l'inventeur a voulu faire un matériel assez puissant (d'où la nécessité d'un frein) mais capable d'agir plus loin que les premiers matériels de tranchée dont la portée est dérisoire (300 à 600 m).
-pour accélérer la fabrication, l'inventeur a donc utilisé des éléments existants de matériels d'artillerie de diverses origines.

Pour Bernard, je joins donc une photo du mortier de 75 T modèle 1915 type A de Schneider, très différent de notre "engin", sinon dans sa conception, du moins dans les conditions de sa réalisation:
75T mle 1915A Schneider 116e-117e-118e bies 37e RAC Italie (2).jpg
75T mle 1915A Schneider 116e-117e-118e bies 37e RAC Italie (2).jpg (189.53 Kio) Consulté 875 fois
La réponse, j'en conviens, n'est pas évidente mais beaucoup de membres du Forum sont des lecteurs assidus des JMO en ligne. C'est bien là que figurent les rares éléments connus relatifs à cet engin mystérieux.

Cordialement,
Guy François.

bernard berthion
Messages : 3167
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par bernard berthion » dim. mai 26, 2019 8:12 am

Bonjour Guy François,
Bonjour à tous,

merci pour ces intéressantes explications et la photo montrant en effet un matériel assez élaboré....
Maintenant il faut revenir au début de 1915 et se plonger dans quelques JMO, ce n'est qu'une question de patience...
Bonne journée, cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

air339
Messages : 2817
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Enigme particulièrement difficile!

Message par air339 » dim. mai 26, 2019 12:40 pm

Bonjour,

Crapouillot.PNG
Le canon semble reposer sur les flasques d'un mortier modèle 1838 de 15 cm.
Il y a comme une entretoise entre le tourillon et le flasque, peut-être pour rattraper le diamètre ; un étrier est adapté au-dessus du flasque pour retenir le tourillon.

Un frein à ressort est adapté au boulonnage servant initialement à fixer les flasques à la plaque de bois du mortier 1838, mais de quel appareil viennent ces freins...

De même, quel est ce canon raccourci tourillonné, sans frettage ? un vieux matériel déclassé ?


Cordialement,


Régis

Répondre

Revenir à « Artillerie »