Un général oublié.

Cosworth57200
Messages : 106
Inscription : sam. janv. 13, 2018 5:59 pm

Re: Un général oublié.

Message par Cosworth57200 » lun. juil. 22, 2019 10:56 am

Bonjour,

J'ai trouvé la réponse à cette incohérence apparente dans le journal du général Buat. Les membre du conseil supérieur de la guerre avait une veste d'uniforme avec 4 étoiles à manche gauche et 5 étoiles à manche droite, ceci dans le but psychologique de faire patienter ceux qui avaient des appétits de 7 étoiles et de bâton de maréchalat.

Cordialement.

Jean-Michel

Mercadal P
Messages : 2584
Inscription : mar. juil. 24, 2007 2:00 am

Re: Un général oublié.

Message par Mercadal P » lun. juil. 22, 2019 5:47 pm

Bonjour.
Ouf ! J'allais remettre en cause le guide Michelin. :lol:
Au revoir.
PML

ALVF
Messages : 6126
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Un général oublié.

Message par ALVF » lun. juil. 22, 2019 7:27 pm

Bonsoir,

Pouvez-vous nous préciser à quelle page du "Journal" du général Buat vous avez trouvé cette curieuse description des étoiles "à géométrie variable" suivant les manches?
Je n'y ai trouvé que ces deux passages mais j'ai peut-être mal lu:

-page 988 (14 février 1921):
Buat 988.jpg
Buat 988.jpg (96.56 Kio) Consulté 232 fois
-page 996 (8 mars 1921):
Buat 996.jpg
Buat 996.jpg (125.74 Kio) Consulté 232 fois
Tout ceci étant ensuite codifié par la décision ministérielle du 17 mars 1921.
Cordialement,
Guy François.

lasserre
Messages : 7
Inscription : lun. oct. 16, 2017 2:00 am

Re: Un général oublié.

Message par lasserre » jeu. juil. 25, 2019 6:49 pm

Cosworth57200 a écrit :
ven. juil. 05, 2019 2:45 pm
Bonjour,

Il est exact que de Castelnau a évoqué une chute de la lune sur la terre à propos de l'offensive sur la Somme mais ce n'est pas un argument, c'est une fin de discussion, ce qui montre que Castelnau manquait d'arguments. Selon Buat, Castelnau ne voulait pas admettre que les allemands n'auraient pas d'autres choix que de dégarnir le front de Verdun dès le début de l'offensibe de la Somme. Castelnau a usé de son pouvoir pour déshabiller le front français prévu pour l'offensive, le faisant passer de 36 à 15 divisions. Il est dès lors facile de montrer que telle offensive n'a pas obtenu les résultats prévus après l'avoir déshabillée de ses moyens. Vu les moyens supplémentaires que Castelnau demandait pour l'offensive de Lorraine prévue le 14/11 alors que le rapport de forces était déjà écrasant, il est évident que Castelnau n'était pas un foudre de guerre.

Cordialement

Jean-Michel
Bonjour,
Le journal du général Buat est un document exceptionnel d'un point de vue historique. Ecrit dans l'instant, il ne souffre pas des biais habituels des ouvrages publiés par les autres chefs militaires. Il apporte une masse d'informations considérables ainsi que des analyses et des témoignages remarquables. Le général Buat en tant qu'individu est également quelqu'un d'exceptionnel. Un officier d'une rare intelligence. Il ne faut pourtant pas perdre de vue qu'il était avant tout un apparatchik, description qui se retrouve sous la plume de nombreux témoins : aucune expérience du commandement, carrière dans les ministères ou à l'ombre des grands chefs, peu de présence dans les unités combattantes pendant la guerre. Ses promotions doivent beaucoup à la protection dont il jouissait de la part d'Alexandre Millerand. Cela lui vaudra notamment d'être nommé chef d'état-major en 1919 dès que Millerand devient Président du conseil (Buat indique clairement qu'il le lui doit) alors qu'il était sans emploi depuis plusieurs mois. En effet, bien qu'il se prétendait apprécié de Pétain et de Foch comme il s'en vante dans son journal, ni l'un ni l'autre ne firent rien pour lui après la dissolution du GQG alors qu'ils ont contribué à obtenir des postes prestigieux pour beaucoup d'autres. Parmi les remarques stratégiques ou tactiques qui parsèment son journal, on peut remarquer toute une série des prises de positions aberrantes qui dénotent son manque d'expérience. Quant à ses jugements sur Castelnau, ils procèdent d'une véritable haine qui l'anime à son encontre au point que Buat se laissera aller à colporter des ragots et des calomnies le concernant qui ont été depuis largement dénoncées . Il faut dire que Castelnau n'avait pas ménagé l'Ego de Buat. Détestant l'arrivisme des "jeunes turcs" qui entouraient Joffre, il les accablait de ses sarcasmes. Les manoeuvres de Buat tentant de réorganiser le GQG à son profit et ses interventions directes auprès de Joffre indisposaient Castelnau qui a certainement joué un rôle dans l'exclusion de Buat du GQG en mai 1916. Bref, Buat n'est certainement pas le plus qualifié pour porter un jugement objectif sur Castelnau. Cordialement. Lasserre.
LASSERRE

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2835
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Un général oublié.

Message par air339 » jeu. août 08, 2019 1:03 pm

Bonjour,



Au hasard d'une (re) lecture, le point de vue du Président du Conseil A. Briand relaté par Poincaré :

"Il [Briand] trouve très fâcheux que Joffre ait fait revenir au GQG le colonel Buat, ancien chef de cabinet de Millerand, qui est à peine resté quelques semaines au front et qui passait à la Chambre pour animé d'un esprit fort peu libéral".

"Au service de la France, Verdun", à la date du 21 février 1916.


Cordialement,

Régis

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »