ESPAGNE : Neuf tombes allemandes profanées.

Avatar de l’utilisateur
Georges junior
Messages : 65
Inscription : mer. juin 19, 2013 2:00 am

ESPAGNE : Neuf tombes allemandes profanées.

Message par Georges junior » mar. avr. 09, 2019 10:55 am

Bonjour à tous,

Je vous livre, avec l'aide de Google Trad, le résumé d'un article du journal espagnol El País paru le 8 avril 2019. Les faits se sont produits dans la nuit du 5 au 6 avril dernier.

Neuf tombes profanées du seul cimetière militaire allemand en Espagne.

Cimetière de Cuacos de Yuste, Cáceres, au lever du jour vendredi dernier : des croix brisées.
Chema Hernandez, 42 ans, s'est arrêté devant le cimetière à 9h30 vendredi dernier. "J'ai vu des graffitis sur le mur du cimetière qui ont attiré mon attention : " Ni les nazis avec les honneurs, ni les antifascistes dans les fossés ".
À une personne qui l’accompagne, il dit: "Voyons s'ils sont entrés!". Et les faits sont les suivants: un acte de vandalisme a détruit neuf tombes dans le seul cimetière militaire allemand existant en Espagne, où sont enterrés 180 soldats de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

"Des graffitis ont déjà été fait auparavant, mais les tombes c’est la première fois que cela se produit", a déclaré le maire de la ville, José María Hernández. Il a appelé immédiatement l’ambassadeur allemand avec lequel il est en contact ainsi qu’avec la Guardia Civil.

Le cimetière allemand a été inauguré le 1er juin 1983. Le projet est né huit ans plus tôt, lorsque l'ambassade de Berlin a acheté le terrain. Il est situé dans un cadre idyllique entouré de chênes-lièges, de chênes et d’oliviers. À côté du monastère de Yuste, où est décédé l'empereur Charles Quint en 1558. Le lieu est toujours ouvert. Les touristes y vont généralement le week-end. On observe à l'intérieur, 180 croix de granit noir alignées : 26 tombes de militaires de la Première Guerre mondiale; 129 de la Seconde, 25 In Memoriam (ils ne contiennent pas de restes, ce sont des cénotaphes) et huit sont celles de soldats inconnus. L’ambassade organise chaque année une cérémonie le deuxième samedi de novembre.
"C'étaient des aviateurs et des marins des deux guerres mondiales dont les corps ont été retrouvés dans différentes parties de la côte espagnole", explique Ignacio Martínez de Pisón dans le livre Yuste, cimetière allemand. "Le plus frappant est la jeunesse extrême des soldats: nombreux sont ceux qui, nés en 1922, ont trouvé la mort en 1943".

Samedi, jour suivant le vandalisme, la ville s'est réveillée avec plusieurs drapeaux de l'Espagne. "Ils les ont placés dans les deux entrées (du cimetière ?) et sur la place. Dans le dernier ils ont mis A.H.T.R ", dit le maire. "Un voisin m'a dit qu'il pourrait s'agir de l'abréviation de" Adolf Hitler avait raison ". Les ‘signes’ ont été enlevés rapidement. Les graffitis ont été effacés lundi. "Les Allemands sont très efficaces", a déclaré le maire.

Le lien du journal El País pour la totalité de l'article...en espagnol. Il y a quelques photos :
https://elpais.com/politica/2019/04/08/ ... 08433.html

Cordialement
Georges junior

Localisation du cimetiere à Cuacos et en Espagne dans le macaron.
Pièces jointes
Cimetiere allemand à Cuacos de Yuste W1.jpg
Cimetiere allemand à Cuacos de Yuste W1.jpg (130.93 Kio) Consulté 185 fois

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 2535
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: ESPAGNE : Neuf tombes allemandes profanées.

Message par michelstl » mar. avr. 09, 2019 3:16 pm

Bonjour

Les tombes sont répertoriées ici
https://commons.wikimedia.org/wiki/Cate ... dia_España

Concernant le hommes en lien avec la Grande Guerre

Albert Wilhelm .1916 (Feldwebel / Sergent-Major)
Buge Arnold .1918
Duborg Georg .1918
Eichenhofer Heinrich .1916
Fries Friedrich .1919
Hagen Johann .1919
Henschel Otto .1919 (Waffenmeister / armurier)
Hornig Alfred .1919
Krieger Franz .1917 * (Gefreiter /Caporal)
Lange Hermann .1918 * (Gefreiter /Caporal)
Lorenz Siegfried .1918 * (Sergeant / Sergent-chef)
Lüdders Friedrich .1917
Meyer Johann .1918 * (Unteroffizier / Caporal-chef)
Neumann Walter .1916
Noenge Johannes .1918 (Gefreiter /Caporal)
Pilz Waldemar .1916 * (Unteroffizier / Caporal-chef)
Rott Otto .1918 (MTR. / ... )
Schukalla Karl .1918
Seitz Karl .1917 (Gefreiter /Caporal)
Tants Hermann .1919
Topp Heinrich .1917 * (Unteroffizier der Landwehr./ Caporal-chef)
Torgany Alexander .1916 * (Sgt. d. R. / Sergent-chef)
Wahls Karl .1915
Wenig Josef .1916 *
Winkelmann Max .1918 (Leutnant / Sous-Lieutenant)

Dans l'article (lien ci-dessous), sur 180 soldats allemands inhumés (relocalisés) en 1983 dans ce lieux, 26 furent de la Grande Guerre
http://www.historiassegundaguerramundia ... e/?lang=fr
-----------------------------

* je retrouve une liste des pertes du Schutztruppe allemand au Cameroun
http://www.denkmalprojekt.org/2013/buch ... -1916.html
Les hommes listés ci-haut en caractères de couleur brune y figurent.
Et encore nommés ici http://www.oocities.org/scheffkg.rm/ehren/kamerun.html

En février 1916 Schutztruppe allemand encore au Cameroun se réfugiait dans un état voisin neutre( Rio-Muni ), appartenant à l'Espagne; Ils seront désarmés et placés sous la protection Espagnole ( internés à Fernando Póo ou en Espagne).
http://www.kamerun-tourismus.de/gestern ... index.html
http://www.kolonialmarken.de/content/do ... amerun.pdf
http://archives.ecpad.fr/wp-content/upl ... ançais.pdf
Après la période des combats, au cours de laquelle les Allemands font montre d’une résistance opiniâtre et utilisent au mieux les possibilités du terrain, et la chute de Mora dans le nord, dernier bastion de résistance, le 19 février 1916, le pays se trouve placé sous un statut intermédiaire de condominium franco-britannique. Ce dernier est réglé par un accord sur l’occupation signé à Londres le 4 mars. Le territoire est partagé entre les Anglais, qui administrent une étroite bande sur la bordure occidentale, et les Français, qui en obtiennent la plus grande partie. Le sort du Cameroun et des autres colonies allemandes n’est cependant réglé que trois ans plus tard lors des traités de paix et de la création de la Société des nations (SDN).
Parmi ces hommes, se trouvent certains internés arrivés en Espagne en mai 1916. C'est le cas du sergent TORGANY Alexander, décédé à l'âge de 26 ans par exemples. / voir cete page:
http://abueloaleman.blogspot.com/2017/

TORGANY Alexander listé ici aussi
https://www.jarts.info/former/1916/vol1 ... llenen.pdf
-----------------------------

Sur CICR... par exemple, pour le moment, je retrouve
un LORENZ Siegfried
https://grandeguerre.icrc.org/fr/File/D ... 46483/1/2/

Salutations
Michel
Dernière modification par michelstl le ven. avr. 12, 2019 2:33 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Georges junior
Messages : 65
Inscription : mer. juin 19, 2013 2:00 am

Re: ESPAGNE : Neuf tombes allemandes profanées.

Message par Georges junior » ven. avr. 12, 2019 11:29 am

Bonjour Michel,
Merci pour votre réponse qui va bien au-delà de la simple information que je voulais donner.
Mais ce n'est pas un vain travail que vous avez fait là. Je vais prendre le temps de lire toute cette documentation et suivre le destin de certains de ces hommes jusqu'en Afrique.
Que nos voisins d'outre Rhin, que je salue, puissent profiter également de votre réponse.
Avec mes remerciements.
Cordialement
Georges junior

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 2535
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: ESPAGNE : Neuf tombes allemandes profanées.

Message par michelstl » ven. avr. 12, 2019 2:09 pm

Bonjour


Des informations pour certains hommes trouvées sur ELPAÏS
https://elpais.com/politica/2014/06/25/ ... 70073.html
et sur El Mundo
https://www.elmundo.es/f5/comparte/2018 ... b45a4.html

BUGE Arnold .1918 / morts de la grippe espagnole sur un navire en octobre / enterré à Vilagarcía de Arousa

DUBORG Georg .1918 / morts de la grippe espagnole sur un navire en octobre / enterré à Vilagarcía de Arousa

NOENGE Johannes .1918, mort de la tuberculose, avait d'abord été inhumé è Saragosse

SCHULALLA Karl .1918 / membre du sous-marin U-39, qui a été contraint de chercher refuge à Cartagena le 18 mai 1918 après avoir été attaqué par des avions alliés. Schukalla est décédé à Murcie le 11 novembre à l'âge de 29 ans

[... donc, en 1983, les restes exhumés et transportés au Cimetière allemand Cuacos de Yuste]

---------------------------------------------------------------

Traduction d'un extrait de texte sur Madrid Historico
http://www.revistamadridhistorico.es/20 ... -alemanes/
Los internados alemanes
«...
Le gouvernement espagnol, présidé par le libéral Romanones, a décidé avec inquiétude et nervosité d'accueillir ces réfugiés de guerre. D'abord, des terres improvisées ont été installées à Bata (espagnol Muni) pour ensuite transférer les Allemands et une partie de leurs troupes coloniales dans des camps d'internement sur l'île de Fernando Poo. Les autorités alliées ne faisaient pas confiance à ce contingent allemand, en principe désarmé, et ont par conséquent fait pression sur le gouvernement espagnol pour qu'il soit muté. Le comte de Romanones prépara un moyen de transport pour les Allemands (uniquement les Européens) afin de les héberger dans différentes villes espagnoles jusqu'à la fin de la guerre. Environ un peu plus de 800 Allemands allaient être transférés des terres africaines suffocantes vers les villes hôtes espagnoles. Au début, trois grandes villes ont été choisies pour accueillir les Allemands: Alcalá de Henares, Saragosse et Pampelune pour la simple raison d'être des villes de l'intérieur, bien surveillées et éloignées des côtes, qui pourraient tenter une évasion éventuelle. Un peu plus tard, d'autres villes hôtes comme Teruel, Valladolid ou Aranjuez, ou la même capitale, Madrid, mais avec des contingents allemands beaucoup plus petits, ont rejoint le groupe.

Les Allemands du Cameroun ont débarqué à Cadix et, rapidement, ils ont pris différents trains qui les conduiraient à Madrid, où ils seraient ensuite distribués dans les autres villes. Le 5 mai 1916, un premier train avec 124 passagers de première classe arrive à Madrid, 209 en deuxième classe et 69 en troisième classe sous la direction de Haedicke. Plus tard, un deuxième train est arrivé avec le reste des expéditionnaires, jusqu’à 800, sous le commandement du lieutenant-colonel Zimmermann, chef des forces armées au Cameroun.
... »


Puis voir pour d'autres informations intéresssantes sur -
Archivführer -- Deutsche Kolonialgeschichte
(Guide des archives - Histoire coloniale allemande)
Schutztruppe für Kamerun
https://archivfuehrer-kolonialzeit.de/s ... culture=en


Salutations
Michel

Répondre

Revenir à « Nécropoles »