usines de munitions

Avatar de l’utilisateur
dremmwell
Messages : 117
Inscription : sam. juin 06, 2009 2:00 am

usines de munitions

Message par dremmwell » mer. janv. 02, 2019 6:42 pm

Bonjour à tous
j'ai une internaute du Canada qui me pose cette question =>

J'avais une question pour vous. J'ai un ancêtre alsacien qui a déserté l'armée allemande et qui s'est engagé côté français dès les premiers mois de la guerre. En 1916, il a été blessé du côté de Berry-au- Bac. On l'a évacué vers les hôpitaux de l'arrière. Il est revenu au poste 2 mois plus tard. Quelques mois après son retour, il a été détaché pour être affecté aux usines Arbel à Rive de Gier où il y a passé 6 mois. À l'époque, l'établissement en question avait de la difficulté à trouver de la main d'oeuvre et avait à son emploi des prisonniers polonais. Ma question est la suivante: À votre connaissance, Était-ce pratique courante d'envoyer des soldats dans les usines de munitions.? Si oui, était-ce pour encadrer la main d'oeuvre prisonnière et contrer toute tentative de sabotage? Peut-être avaient-ils besoin de soldats qui parlaient et comprenaient l'allemand. Où alors, il avait été affecté à des tâches plus légères parce qu'il n'était pas complètement rétabli de sa blessure. C'est le bout du compte-rendu de ses états de service que je ne comprends pas. Si vous avez l'information, cela m'aiderait beaucoup. Merci à l'avance et bonne année à vous.
Corrine du Canada


merci pour vos réponses et meilleurs vœux à tous
jean michel

CD9362
Messages : 3173
Inscription : sam. mars 08, 2014 1:00 am

Re: usines de munitions

Message par CD9362 » mer. janv. 02, 2019 7:19 pm

Bonsoir
Ce n'était pas rare que des soldats après des blessures soient affectés dans des usines. En effet il fallait aussi de la main d'oeuvre dans les usines ( munitions, métallurgie, et même d'autres secteurs d'activité). Un des mes arrière-grand-père a vécu la même chose (front, blessures, hopital+ convalescence, mise à disposition dans une forge, puis retour au front). Et puis des Alsaciens Lorrains enrôlés volontairement coté français l'ont été, parfois sous une fausse identité, entre autre dans la région de la Loire, Puy de Dôme...Donc si son "enrôlement " s'est fait dans cette région, ça peut sembler logique qu'il ait été affecté, après sa blessure, dans une usine de ce secteur. Cette r&gion où il y avait en effet également des prisonniers de nationalité "non alliées"
Il faudrait son nom et les éléments de son parcours, fiche matricule, pour que l'on voit si on peut trouver des indications dans les archives sur le net français.
Cordialement
AD-Line

Avatar de l’utilisateur
dremmwell
Messages : 117
Inscription : sam. juin 06, 2009 2:00 am

Re: usines de munitions

Message par dremmwell » mer. janv. 02, 2019 8:34 pm

Merci beaucoup je transmets ...à suivre….

Répondre

Revenir à « Prisonniers »