Jean Chaput à Ancemont en 1916.

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Max55
Messages : 3
Inscription : sam. nov. 03, 2018 6:20 pm

Jean Chaput à Ancemont en 1916.

Message par Max55 » dim. nov. 04, 2018 10:36 am

Bonjour à tous.
J'habite à Dieue Sur Meuse depuis peu et je m'intéresse beaucoup à l'histoire locale à travers celle du terrain d'aviation tout proche d'Ancemont en 1914 - 18.
Ayant découvert par hasard le magnifique autochrome du 26/04/1916 de Jean Chaput devant son Nieuport XI N°940 qui aurait été fait à Ancemont et non à Verdun comme c' est souvent indiqué, j' ai recherché tout ce que je pouvais trouver à propos de cet as et de son passage à Ancemont en 1916.
J'ai recensé beaucoup de choses et j'essaye de recouper les renseignements pour approcher de la vérité, car il y a aussi beaucoup d' inexactitudes dans ce que l'on trouve sur internet.
Et il me reste un "trou" dans son emploi du temps entre le 07 février 1916 où Jean achève sa formation sur Nieuport au GDE au Plessis-Belleville et le 02 mars 1916 où il vient à Bar Le Duc et il est affecté à l'escadrille N31 du Capitaine Augier, ce qu'il relate dans une lettre du 03 mars 1916 mise en ligne par le musée de l'air et de l'espace du Bourget.
Or l'excellent site d'Albin Denis qui fourmille de renseignements indique qu'il aurait été détaché à la protection de l'escadrille C11 du 07/02/1916 au 23/06/1916, cette escadrille étant quant à elle basée à Ancemont du 01/09/1915 au 23/06/1916.
Jean était il donc bien à Ancemont à partir du 07 février 1916 ou est - il venu plus tard et si oui, à quelle unité appartenait t'il ? Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, ce sera avec plaisir, merci.

1105marc
Messages : 43
Inscription : dim. mars 22, 2015 1:00 am

Re: Jean Chaput à Ancemont en 1916.

Message par 1105marc » sam. nov. 10, 2018 12:07 pm

Bonjour,
Voilà ce que j’ai pu reconstituer sur le « groupe Nieuport » de Ancemont, sous toute réserve, car c’est comme un puzzle auquel il manque quelques pièces…
Au moment de l’offensive allemande sur Verdun, le 22 février 1916, l’escadrille C11, commandée par le capitaine Vuillemin, est basée à Ancemont et se retrouve dangereusement isolée et exposée en première ligne. Vuillemin va donc demander qu’on détache quelques avions de chasse pour protéger ses Caudron.
De nombreux renforts de chasse convergent vers Verdun entre le 22 février et le 1er mars 1916. Parmi eux, un détachement de l’escadrille N31 (escadrille basée à Toul), constitué de 3 avions Nieuport, pilotés par le capitaine Auger et les /sLts Bourhis et Jensen.
Il est possible que ce détachement de 3 avions constitue le premier « groupe Nieuport » assurant la protection de l’escadrille C11 de Vuillemin, à Ancemont.
Jean Chaput, de son côté, arrive à Verdun le 3 mars 1916. Il est d’abord subsistant (ou affecté ?) à l’escadrille N69, stationnée à Bar-le-Duc. Il est ensuite affecté à l’escadrille N57, qui arrive dans le secteur de Verdun (Lemmes) à partir du 20 mars. Le 14 mars 1916, le /sLt Bourhis est grièvement blessé en combat aérien (il décèdera huit jours plus tard à l’ambulance 325). On peut penser que Jean Chaput est détaché à Ancemont entre le 20 mars et le 1er avril 1916, en remplacement de Bourhis.
Par ailleurs, le /sLt Jensen quitte Ancemont pour retourner à Toul le 22 mars 1916. Il est remplacé par le Lt Dumas, de l’escadrille 57, qui est détaché, à son tour, à Ancemont, à partir du 4 avril.
A la date du 4 avril 1916, le « groupe Nieuport » de Ancemont se compose donc du capitaine Auger (N31), du lieutenant Dumas (N57) et du /sLt Chaput (N57): ceci est attesté par les carnets de comptabilité en campagne de l’escadrille C11.
Auger est grièvement blessé dans un accident d’avion le 14 avril. Il sera remplacé, mais pour quelques jours seulement, par le caporal Pillon (escadrille 57) qui stationne à Ancemont du 30 avril au 6 mai 1916.
Dumas et Chaput restent détachés à Ancemont jusqu’au 24 juin 1916, date de départ de l’escadrille C11 pour un autre front. Ils sont ensuite détachés à l’escadrille C4, qui stationne sur le terrain de Lemmes depuis le 1er mai.
Le 24 juin signe donc la fin du « groupe Nieuport » de Ancemont.
Concernant l’autochrome : Chaput perçoit le Nieuport N940 le 28 avril 1916. Sur la photo prise à Ancemont, l’avion paraît neuf et les arbres en arrière-plan n’ont pas de feuilles. On peut donc dater, selon toute vraisemblance, cette photo de la fin du mois d’avril.

Max55
Messages : 3
Inscription : sam. nov. 03, 2018 6:20 pm

Re: Jean Chaput à Ancemont en 1916.

Message par Max55 » dim. nov. 11, 2018 2:53 pm

Bonjour Marc, et merci pour ton intéressante réponse.
Cela confirme et recoupe pas mal de choses que j'ai réunies par ailleurs, aussi depuis mon message, sur ce qui m' intéresse principalement, c'est à dire le séjour de Jean à Ancemont.
Concernant son arrivée à Verdun début mars 1916, dans une lettre qu'il a écrite à son père le 03 mars 1916 mise en ligne sur le site du musée de l'air et de l'espace sous le titre "3pilots, 1 war" il écrit qu'il est arrivé le 02 mars au soir en voiture de la région parisienne à Bar Le Duc où il rencontre le 03 le capitaine Auger qui lui promet un avion pour dans 2 ou 3 jours, car il est affecté à la N31. Es - tu donc sûr de son affectation à la N69 ou la N57 à ce moment, car d'autres sources la datent au 07 mai 1916 (N57) seulement et il aurait donc bel et bien fait partie du détachement de la N31 auprès de l'escadrille C11 ? Sinon au final peu importe que ce soit avec la N31 ou la N57 il était à Ancemont globalement de la mi-mars au 24 juin 1916, puis à Lemmes avec l'escadrille C4, avant de revenir brièvement à Ancemont avec cette escadrille C4 du 24 au 26 juillet 1916, date où il est gravement blessé à Douaumont, avant d'être évacué à Paris ...
Je ne sais plus où, j'ai aussi trouvé qu'il aurait obtenu son Nieuport XI N° 860 le 13 mars 1916, son premier et celui avec lequel il va obtenir sa fameuse victoire du 18/03/16 aux Eparges où il percute un LVG et endommage gravement cet appareil, ce qui l'obligera à revoler sur un Morane-Saulnier N jusqu'à l'attribution du Nieuport XI N°940 que l'on voit sur l'autochrome. Crois - tu possible, car les dates sont proches, que cet appareil N°860 soit celui du S/Lt Bourhis qui lui aurait été ainsi ré-attribué après sa blessure ?
Si jamais tu en as, toute photo illustrant ce qui précède serait également la bienvenue.

1105marc
Messages : 43
Inscription : dim. mars 22, 2015 1:00 am

Re: Jean Chaput à Ancemont en 1916.

Message par 1105marc » dim. nov. 11, 2018 9:23 pm

Bonsoir,

Concernant l'arrivée de Chaput à Verdun, nous en avions déjà discuté sur ce forum. Ce n'est pas si simple car il n’apparaît sur aucun carnet de comptabilité en campagne (CCC) d'escadrille.
On sait toutefois par une de ses lettres "qu'il était dans la même escadrille que Pelletier Doisy"... et que celui-ci a été affecté à la N69.
Par contrecoup, on sait donc qu'il était "hébergé" par la N69 entre le 3 et le 20 mars.
Il a été ensuite affecté à la N57 à partir du 20 mars, date d'arrivée de cette unité à Verdun.
Comme je l'ai dit précédemment, la N31 n'avait que 3 avions à Verdun. Il s'agissait d'un détachement. Auger était lui-même "subsistant". L'escadrille N31 restait basée, administrativement et "physiquement", à Toul. Donc pas d'affectation possible de Chaput à la N31.
Le N860 n'a, à priori, jamais été l'appareil de Bourhis.
Pour résumer, puisque c'est Ancemont et Chaput qui t'intéressent, Chaput a été détaché par l'escadrille 57 à Ancemont à partir de fin mars, auprès de l'escadrille C11. Ce détachement à la C11 et à Ancemont a cessé le 24 juin.

Max55
Messages : 3
Inscription : sam. nov. 03, 2018 6:20 pm

Re: Jean Chaput à Ancemont en 1916.

Message par Max55 » mar. nov. 13, 2018 9:40 am

Re-Bonjour Marc. Je penchais pour la N31 car, toujours dans "3p,1w", dans la lettre de Jean à sa soeur du 17/02/16 alors qu'il est au GDE au Plessis-Belleville, il écrit: "J'ai reçu une affectation en escadrille à Toul avec un monoplace mais il n'y a pas d'appareil en ce moment et je dois attendre ici". Là-dessus, 15 jours plus tard et alors qu'il vient d'arriver en voiture à Bar Le Duc, il y rencontre dès le lendemain rien moins que le commandant de l'escadrille N31, certes détaché à Ancemont, mais tout de même et celui-ci lui promet un avion pour dans 2 ou 3 jours. Là encore c'est écrit dans ses lettres. Et on le retrouve détaché à Ancemont quelques jours plus tard où il y a un détachement de la N31. Ca paraît donc bien coller tout ça, à priori bien sûr et sous réserves toujours. Mais il est vrai que la vérité historique est difficile à connaître vraiment et qu'elle ne suit pas toujours la simple logique.
Tu sembles bien renseigné et sûr de toi et il est vrai que l'escadrille N69 était basée à Bar Le Duc à cette époque et que la N57 est arrivée sur le terrain de Lemmes, tout proche, à compter du 20 mars 1916. Donc il est aussi très vraisemblable que Jean soit venu à Ancemont sous "l'étiquette" de la N57.
Peu importe après tout aujourd'hui et merci pour tes réponses et tes précieux renseignements, ce qui est sûr, c'est que Jean a séjourné sur la colline où se trouvait le terrain d'Ancemont pendant environ 3 mois et qu'il a beaucoup survolé la région à partir de là. J'aurai une pensée pour lui et tous les autres quand j'irai me promener par là.

Répondre

Revenir à « AVIATION »