Registres matricules

Alain 57
Messages : 1009
Inscription : lun. août 19, 2013 2:00 am

Registres matricules

Message par Alain 57 » jeu. sept. 13, 2018 11:00 am

Bonjour à toutes et à tous,

Je me pose une question à propos des registres matricules.

J’ai le cas d’un jeune homme de la classe 1862, né et résidant à Strasbourg à l’époque.
Il n’a apparemment pas effectué son service militaire car le contingent était atteint.
D’autre part, il semblerait qu’il ait quitté Strasbourg lors du conflit de 1870 et qu’il se soit engagé.
S’il quitte Strasbourg avant la reddition de la ville, il est donc encore français. Dans ce cas, je suppose qu’il n’avait pas à opter.

Ma question :
Existe-t-il des registres matricules pour des engagés volontaires ?
Si oui, je présume qu’ils doivent se trouver aux AD de la commune de résidence lors de l’engagement.

Merci à vous
Cordialement
Alain

CD9362
Messages : 2984
Inscription : sam. mars 08, 2014 1:00 am

Re: Registres matricules

Message par CD9362 » jeu. sept. 13, 2018 2:53 pm

Bonjour
-Pour la première partie de la question, je pense que les Alsaciens-Lorrains qui voulaient rester en France devaient faire la démarche et aller déclarer et signer leur choix de Nationalité Française.
Voir la numérisation collaborative qui est entrain de se faire pour les "optants" sur le site Geneanet/genawiki, on voit que les documents signés le sont souvent en 1872
https://fr.geneawiki.com/index.php/Au_d ... _-_Optants
-Quand au point "registres matricules pour des engagés volontaires" aux archives communales? , c'est visiblement très aléatoire, le fait que les communes aient ou non conservé ces listes... Le plus souvent il y a juste sur la fiche matricule (Archives Dep) la mention "engagé volontaire à la mairie de ... " qui subsiste. Mieux vaux trouver la fiche matricules aux archives départementales ( si la fiche existe)
Cordialement
AD-Line
Dernière modification par CD9362 le jeu. sept. 13, 2018 5:01 pm, modifié 1 fois.

Alain 57
Messages : 1009
Inscription : lun. août 19, 2013 2:00 am

Re: Registres matricules

Message par Alain 57 » jeu. sept. 13, 2018 4:42 pm

Bonjour AD-Line,

Merci pour ces réponses.
Il ne me reste plus qu’à trouver la commune de résidence……., vaste sujet

Cordialement,
Alain

Alain 57
Messages : 1009
Inscription : lun. août 19, 2013 2:00 am

Re: Registres matricules

Message par Alain 57 » jeu. sept. 13, 2018 9:50 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Optants, traité du 10 mai 1871 :
L'Alsace-Lorraine fut cédée par la France, à l'Allemagne, par le traité de Francfort du 10 mai 1871 consécutif à la défaite française. Les Alsaciens et les Lorrains, nés dans ces territoires y étant domiciliés ou non, eurent à opter pour la France ou pour l'Allemagne.

Comment faut-il interpréter cela ?
Tous les natifs d’Alsace et de Lorraine, résidant ou non, à la date de signature du traité
Tous les natifs d’Alsace et de Lorraine, résidant ou non, même ceux qui avaient quitté les territoires annexés avant la signature du traité

Je pense que cela devait concerner tout le monde, mais j’aimerai être certain de bien comprendre, car avant la défaite ils étaient pourtant bien français.

Cdlt
Alain

Avatar de l’utilisateur
b sonneck
Messages : 2164
Inscription : mar. juin 04, 2013 2:00 am
Localisation : 53- Saint-Berthevin

Re: Registres matricules

Message par b sonneck » jeu. sept. 13, 2018 11:12 pm

Bonjour,

Les registres matricules tels que nous les connaissons à l'époque de la Grande Guerre (une fiche par page) n'existent qu'à partir de la classe 1878. Les registres des classes antérieures ne comportent pas d'états signalétiques et des services et se limitent à des tableaux, comportant quatre conscrits par double page jusqu'à la classe 1871, puis cinq par double page à partir de la classe 1872.
Pour établir les états de services exacts d'un militaire, il fallait, ,jusqu'en 1876, consulter les registres de contrôle des régiments dans lesquels l'intéressé avait successivement servi ; raison pour laquelle ces registres ont été archivés et conservés, au moins jusqu'à cette date.
Nota : cette fonction étant assurée par les registres matricules à partir de la classe 1878, la conservation des registres de contrôle des régiments postérieurs à cette époque ne s'imposait plus. D'où probablement leur disparition actuellement constatée dans les services d'archives (déduction personnelle).

La classe 1862 n'a pas été concernée par la garde nationale mobile créée par la loi Niel de 1868. De mémoire, on n'est pas remonté plus loin que la classe 1863 pour la constituer lors de sa création.
Les registres du service du recrutement destinés à recueillir "les engagés volontaires non encore inscrits au registre matricule et les hommes des réserves étrangers à la subdivision pris en domicile" n'existaient pas encore en 1870.

Les engagements se faisaient alors à la mairie du chef-lieu du département, si je ne m'abuse. Il faudrait dont rechercher dans les archives des villes où ce strasbourgeois aurait pu aller s'engager en 1870 ; archives qui se trouvent, selon les cas et le degré de versement, soit aux AD, soit aux archives municipales. L'acte d'engagement donnera le numéro du régiment au titre duquel il s'est engagé, et donc le premier bout de la pelote de ficelle.

Cordialement
Bernard

Alain 57
Messages : 1009
Inscription : lun. août 19, 2013 2:00 am

Re: Registres matricules

Message par Alain 57 » ven. sept. 14, 2018 8:33 am

Bonjour Bernard,
Bonjour à toutes et à tous,

Merci beaucoup pour toutes ces précisions qui confortent mon idée.

La reddition de Strasbourg devant l’armée allemande est intervenue le 28 septembre 1870, donc le décret du 2 novembre 1870* décidé par le gouvernement français, n’a pu s’appliquer. Strasbourg ayant capitulé au mois de septembre, il serait étonnant d’y trouver un bureau de recrutement.
* (Tous les hommes valides, âgés de 21 à 40 ans, mariés ou veufs avec enfants, ont été mobilisés, et toutes les exemptions supprimées).
D’autre part, comment imaginer que cet homme se soit engagé à Strasbourg pour servir une armée qui allait combattre les prussiens, tout en laissant femme et enfants en danger dans cette ville.
Il faut en effet que je retrouve la commune dans laquelle il a pu s’engager, ce qui n’est pas une mince affaire……., et espérer que les actes d’engagements aient été conservés.

Cordialement
Alain

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »