UC 50 Sous-marin allemand

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3288
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

UC 50 Sous-marin allemand

Message par olivier 12 » jeu. août 09, 2018 8:49 am

Bonjour à tous,

UC 50

Ce sous-marin, entré en service en Décembre 1916 n’aura qu’un seul commandant, le Kptlt Rudolf SEUFFER dont voici la photo. (Source uboat.net)

Image

Il sera porté manquant avec tout son équipage de 29 hommes le 7 Janvier 1918.

Voici un rapport intéressant du patron du chalutier anglais ACTIVE qu’il a coulé le 26 Avril 1917. C’est aussi l’histoire d’un hasard assez extraordinaire…

Déposition du patron de l’ACTIVE recueillie par le Lieutenant Commander (R.N.V.R) Wickham LEGG

Le patron d’ACTIVE rapporte que son navire a été coulé par un sous-marin allemand à 17h30 le 26 Avril 1917 à environ 60 milles dans le SE de Longstone. Il a été amené à bord du sous-marin, puis laissé en dérive avec son équipage dans une embarcation non couverte, sans nourriture. Au bout d’une semaine, c’est un autre sous-marin allemand dont le numéro est inconnu, qui les a rencontrés et leur a apporté du secours en leur fournissant de l’eau et du café. Finalement, ils ont été récupérés par le remorqueur ACHILLES qui les a débarqués à Shields.

Le patron dit que ce sous-marin est celui qui a rencontré et coulé dans la section D de la zone de pêche de Humber les chalutiers armés MARGATE et MAYFLY et a endommagé le GAUL à cette occasion. Il y a eu combat et le sous-marin a été touché deux fois sur l’arrière. On a montré au patron des trous causés par les obus qui avaient été bouchés avec du bois. Ils étaient sur l’arrondi du sous-marin, juste au dessus de l’eau.
On n’a retrouvé aucun survivant du MARGATE ou du MAYFLY.

Le patron est descendu par un trou d’homme situé au sommet du kiosque et une échelle l’a mené au niveau du pont. Un autre trou d’homme permettait d’accéder à l’intérieur du sous-marin. L’accès vers l’avant et l’arrière du sous-marin se faisait par des portes dans les cloisons étanches. Le compartiment dans lequel il a séjourné était encombré de tuyaux dont il ne connaît pas l’usage. Le périscope était sur bâbord et le compas gyroscopique et la barre sur tribord, la barre face au gyroscope. Dans le compartiment avant il a pu voir des couchettes hamacs mais ne peut dire quelle était la longueur de ce compartiment. Il n’a pu voir le compartiment arrière mais pense que les moteurs s’y trouvaient. Pas vu de palans pour munitions ou de torpilles. Il ne peut pas dire non plus si le sous-marin possède une double coque.
Le sous-marin était armé d’un quatre pouces semi automatique sur l’avant du kiosque. L’un des marins allemands, celui qui a pris la cloche, le compas et la montre du chalutier, lui a dit que l’armement des chalutiers était ridiculement inadéquat pour lutter contre les sous-marins allemands. Cet homme avait d’ailleurs quitté Glasgow juste avant le déclenchement de la guerre. La longueur du sous-marin est estimée entre 150 et 160 pieds. Pas vu de nom ou de numéro.

Le 2e sous-marin, qui les a secouru, était celui qui a coulé le 28 Mars 1917 le MOULMEIN (immatriculation GY 1007). En effet, l’un des hommes du chalutier ACTIVE était auparavant embarqué sur le MOULMEIN. Il y avait eu contact entre le MOULMEIN et son attaquant. Or l’un des marins allemands de ce 2e sous-marin et cet homme d’ACTIVE se sont reconnus mutuellement. Ce 2e sous-marin était identique au premier.

Commentaire

Voici la carte montrant les points des rencontres.

Image

Le premier sous-marin était donc l’UC 50.

Le deuxième sous-marin était l’UC 77 du Kptlt Rheinhard von RABENAU. Il avait effectivement coulé le MOULMEIN un mois auparavant puis était sans doute rentré à sa base car on ne lui voit aucune activité pendant le mois d’Avril. Mais il reprend ses patrouilles au tout début de Mai et le 4 Mai, il se trouve par environ 56°02 N et 01°00W. C’est donc aux environs de cette position qu’il fournit une aide précieuse aux naufragés d’ACTIVE qui dérivent depuis une semaine dans leur embarcation. Cette aide inespérée leur permettra de survivre.

Ce marin qui retrouve un mois plus tard celui qui l’avait coulé une première fois, et reçoit de l’aide de sa part après un 2e naufrage, voilà une histoire peu banale et qui mérite d’être rapportée.

UC 77 sautera sur une mine en Juillet 1918 et disparaîtra avec tout son équipage de 30 hommes. Son commandant était alors l’Oblt Johannes RIES

Cdlt
olivier

bernard berthion
Messages : 3026
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: UC 50 Sous-marin allemand

Message par bernard berthion » dim. août 12, 2018 2:06 pm

Bonjour Olivier,
merci de nous faire partager ces récits très intéressants.
Parmi les officiers ou marins récupérés par un sous-marin peut-on connaître si certains périrent avec le sous-marin s'il fut coulé lors de la suite de sa mission ...?
Bonne continuation pour vos messages, cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

olivier 12
Messages : 3288
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: UC 50 Sous-marin allemand

Message par olivier 12 » mar. août 14, 2018 11:30 am

Bonjour à tous, Bonjour Bernard,

Ce ne fut pas le cas de l'UC 50 puisqu'il ne garda pas de prisonniers à son bord après avoir coulé ACTIVE, et lui-même disparut au cours d'une autre mission, beaucoup plus tard.

Mais le cas s'est produit, sans doute à plusieurs reprises.
Ce fut en particulier le cas de l'UB 52, commandant Otto Launburg, torpillé le 23 Mai 1918 au large des Bouches de Kotor par le sous-marin anglais H4, commandant Oliver North. UB 52 partit au fond instantanément emportant tout son équipage. Or 3 jours auparavant, Launburg avait croisé l'U 63, commandant Kurt Hartwig, qui venait de couler le vapeur britannique SNOWDON et avait fait prisonniers le capitaine et le second. Launburg, qui rentrait à sa base avait alors proposé à Hartwig de prendre les Anglais à son bord pour les emmener jusqu'à Kotor. Ce fut une grande malchance pour eux car ils disparurent avec le sous-marin. Launburg fut d'ailleurs le seul survivant de son sous-marin. En 1945, il fut à nouveau le seul survivant de toute son équipe alors qu'il était à Bergen. Il y en a qui naissent quand même sous une bonne étoile...!

On peut voir son histoire à la fiche Colbert (page 1 et page 4) sous le lien suivant

viewtopic.php?t=43252

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »