100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Avatar de l’utilisateur
RV
Messages : 821
Inscription : sam. déc. 11, 2004 1:00 am

100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par RV » ven. juil. 13, 2018 9:18 am

Bonjour à tous
Demain ce sera le centenaire de l'opération du 366e RI qui permis la capture d'une trentaine d'allemands qui donnèrent l'heure de la dernière grande offensive allemande et qui fut un échec.
Le 18 juillet, les français passèrent à l'offensive et cela ne devait s'arrêter que le 11 novembre...
Ma question : est-que ces 174 hommes ont changés le cours de la guerre ?
Cela serait bien paradoxale dans une guerre qui déploya des millions d'hommes...
Bonne journée à tous

Hervé FAURE

Avatar de l’utilisateur
b sonneck
Messages : 2112
Inscription : mar. juin 04, 2013 2:00 am
Localisation : 53- Saint-Berthevin

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par b sonneck » ven. juil. 13, 2018 10:42 am

Bonjour,

Changé à eux seuls le cours de la guerre, pas vraiment, car les indices s'accumulaient et les renseignements concordaient : une attaque était imminente. D'autres coups de main exécutés les jours précédents sur le front de la 4e armée (je pense par exemple à celui du 130e RI dans la nuit du 9 au 10 juillet) avaient déjà fourni de sérieuses indications. D'ailleurs, la 4e armée avait prescrit le 13 juillet au soir de prendre le dispositif dit "de grande alerte", les informations en sa possession lui laissant croire que c'était pour cette nuit là. Fausse alerte finalement, partiellement levée le 14 matin. Le dispositif fut repris dans la soirée du 14, sur la foi du renseignement obtenu par le 366e RI.

Par ailleurs, en observant les mouvements de concentration de l'armée allemande en face du front de Champagne, qui avaient débuté le 24 juin, et en se fondant sur les délais observés dans la préparation des batailles précédentes, les calculs du commandement allié aboutissaient à un déclenchement probable de la prochaine offensive à partir du 14 juillet.

Cela ne retire rien à la valeur du renseignement ramené par les 174 hommes du lieutenant Balestri. Le JMO du 4e CA contient, à la date du 14 juillet, une relation détaillée de leur coup de main. La 132e DI, dont faisait partie le 366e RI, était alors rattachée au 4e CA et tenait le secteur Normandie, dont le 366e occupait le sous-secteur du milieu, Mont-sans-Nom.
Trois des régiments de la Mayenne étaient présents et ont participé à cette bataille : le 124e et le 130e avec la 124e DI (secteur Prosnes) et le 330e RI avec la 132e DI (sous-secteur Golfe, à la droite du 366e RI).

Cordialement
Bernard

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3086
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par monte-au-creneau » ven. juil. 13, 2018 11:15 am

Bonjour,

Je n'ai pas la connaissance pour répondre comme b sonneck, ni pour en débattre.

Toutefois, ce mémorable coup de main a bien été relaté par Eric Brunet dans un documentaire TV de 52 minutes de la chaine TNT RMC (canal 24 de la TNT). On le retrouve ici : https://www.egaliteetreconciliation.fr/ ... 36049.html
NOTA : Laisser passer la pub du début. Avec l'intervention de Gervais Cadarrio !

Miche Goya en parle aussi ici : https://lavoiedelepee.blogspot.com/2012 ... -coup.html

Dommage que Darnand, qui fut un vrai héros, se soit fourvoyé lors du conflit suivant ! Et merci à la chaine RMC !
Dernière modification par monte-au-creneau le ven. juil. 13, 2018 5:42 pm, modifié 1 fois.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

ALVF
Messages : 5724
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par ALVF » ven. juil. 13, 2018 3:27 pm

Bonsoir,

Ce sujet a déjà été évoqué dans un sujet de novembre 2010 "Composition d'un groupe de grenadiers d'élite".
Le "coup de main historique" qui donne l'heure exacte de l'attaque allemande permet un tir massif de contre-préparation offensive de l'artillerie française plus d'une heure avant le début de la préparation d'artillerie allemande. Les cheminements, les boyaux d'accès et les points de passage obligé sont spécialement visés alors que les troupes d'assaut allemandes montent en ligne ou sont en position d'attente.
Les troupes destinées à l'attaque ont ainsi la désagréable impression que leur attaque a été éventée.
Pour la réalisation du coup de main, lire l'excellent article de la Revue Militaire Française du 1er avril 1923 (revue en ligne sur Gallica).
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5712
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par Stephan @gosto » ven. juil. 13, 2018 3:49 pm

Bonjour,

Je n'ai pas de connaissance ni de compétence particulières concernant ce fameux coup de main, mais je trouve utile, voyant qu'est évoqué l'article du 1er avril 1923 de La Revue Militaire Française, de verser au dossier un avis - sans doute autorisé puisqu'il provient du chef de bataillon Besnier (IV/366), partie prenante dans la préparation de l'opération - sur ledit article et son auteur.

Bonne journée.
Stéphan

Image
Source : Colonel Maurice Besnier, Souvenirs de guerre, Editions Claire et Dominique Bénard, 2014, 562 p.
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

ALVF
Messages : 5724
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par ALVF » ven. juil. 13, 2018 6:57 pm

Bonsoir,

Voilà un avis qui prouve surabondamment que lorsqu'une opération est réussie, il y a toujours beaucoup de personnes qui s'attribuent le mérite principal alors qu'il y a beaucoup moins de candidats lorsqu'on enregistre un échec.
Le général Huguenot, commandant de la 132e D.I, ne cite dans son article que les exécutants directs du coup de main (jusqu'aux sous-officiers, notamment le trop fameux sergent Darnand). Les officiers d'artillerie ("légers" ou "lourds") qui ont parfaitement "encagé" le terrain du coup de main, les commandants du Génie et des détachements Schilt qui ont "flambé" beaucoup d'allemands dans leurs abris, les commandants du Régiment et du Bataillon du 366e R.I, les aviateurs qui ont photographié le terrain, etc... ne sont pas nommés. Faut-il s'en étonner dans un article de 10 pages?
Les officiers qui se plaignent de ne pas avoir été nommés ont-ils été oubliés dans la vaste distribution de citations qui a suivi le coup de main? Il me semble que non, même si les Palmes à la Croix de Guerre ont été justement distribuées aux exécutants directs.
Un tel coup de main a été planifié depuis des semaines, amendé et actualisé plusieurs fois en fonction des circonstances.
Bref, si on s'en tient à une logique "à la Norton-Cru", le général Huguenot n'aurait rien dû écrire et laisser la plume à Darnand ou à un autre acteur direct de l'action? C'est réduire le rôle de tous les intervenants à bien peu de chose. Car sans un plan, savamment élaboré jusqu'à des niveaux très élevés de la hiérarchie, Darnand et ses compagnons auraient fort bien pu laisser leurs os dans le no man's Land ou dans les barbelés.
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »