récits retrouvés de mon G.Père

Récits de combattants
leloup
Messages : 40
Inscription : mer. déc. 10, 2014 1:00 am

récits retrouvés de mon G.Père

Message par leloup » mar. mai 29, 2018 8:15 pm

Le 28 Février 1915 , je me trouve comme sentinelle avancée au BOIS de CONSENVOYE, après un bombardement de 3 heures de gros calibre , l'ennemi a pris la tranchée , c'est du corps à corps , je suis mis en joue à bout portant et emmené sur les lignes française ' j'ai réussit à m'évadé …… deux citations l'une à l'ordre du régiment l'autre de la Division.

Le 21 février 1916 en ligne au BOIS des CAUX, en liaison avec les chasseurs du Colonel DRIANT ,enterré , commotionné ……..

A la fin de l'été 1918 , la fin de la guerre approche, le 165° régiment est à l'offensive à LAFFAUX.
Je suis en première ligne, agent de liaison , je fais parti d'un petit groupe avec 6 camarades commandés par le Lieutenant BOURDIAS . Nous réussissons à anéantir 3 ilots de résistance Allemande contenant 30 hommes et 4 mitrailleuses;
. J'obtient ce jour la ma croix de guerre.

lE 22 Septembre je suis blessé (brûlé par ypérite) et évacué sur l'hôpital de JANZE. cité une nouvelle fois à l'ordre du régiment.

Vincent Juillet
Messages : 243
Inscription : ven. avr. 01, 2005 2:00 am

Re: récits retrouvés de mon G.Père

Message par Vincent Juillet » mar. juin 12, 2018 10:29 pm

Bonsoir,

"Le 21 février 1916 en ligne au BOIS des CAUX, en liaison avec les chasseurs du Colonel DRIANT ,enterré , commotionné …….."

Sûrement le bois des Caures, peut être le 165e RI.

quelques cartes :

http://vincent.juillet.free.fr/extraits ... 72e-di.pdf

résumé :

http://www.chtimiste.com/ voir à Batailles puis à Verdun (21 février)

Bien cordialement

Vincent

leloup
Messages : 40
Inscription : mer. déc. 10, 2014 1:00 am

Re: récits retrouvés de mon G.Père

Message par leloup » jeu. juin 21, 2018 8:19 pm

Merci pour les liens VINCENT.

C'est bien entendu le BOIS des CAURES avec le 165° R.I Il est agent de liaison il indique par ailleurs que les combats furent d'une extrême violence ,le plus souvent dans les tranchées à la baîonnette.

Répondre

Revenir à « Récits »