Compagnie générale transatlantique.

Rutilius
Messages : 16906
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Compagnie générale transatlantique.

Message par Rutilius »


Bonsoir à tous,


■ La Compagnie générale transatlantique en 1922 (Assemblée générale ordinaire du 24 mai 1922 : Les Assemblées générales, Fasc. 1-2, 10-25 janv. 1922, p. 377 et s.)


« Société anonyme constituée en 1861 pour une durée primitivement fixée à 30 années, qui a été prorogée jusqu'en 1962.

Capital :

8I millions, divisé en 540.000 actions de 150 fr., dont 80.000 actions de priorité et 460.000 actions ordinaires.
Les actions de priorité ont droit à un premier dividende de 5 % à prélever avant tout partage des bénéfices disponibles de chaque exercice. Elles ont été émises en 1904 pour porter le capital à 24 millions après avoir été réduit de 40 à 12 millions, au moyen de la réduction de 500 à 150 fr. de la valeur nominale des 80.000 actions ordinaires d’origine.
Les 460.000 actions ordinaires comprennent :

1° – Les 80.000 actions ordinaires d’origine dont il est fait mention ci-dessus ;

2° – 100.000 actions émises à 200 fr. en, 1908, pour porter le capital de 24 à 39 millions (Ass. extr. des 24 avril et 22 juin 1908) ;

3° – 140.000 actions émises à 235 fr., en 1917, pour réaliser la première fraction de l’augmentation de capital de 42 millions autorisée par l’Assemblée estraordinaire du 22 août 1917, suivant laquelle le Conseil pouvait élever le capital jusqu'à 81 millions ;

4° – 140.000 actions nouvelles émises en 1920 à 350 fr., pour réaliser la deuxième fraction de l’augmentation précitée et porter le capital à 81 millions.

Obligations :

Le capital-obligations s’élevait au 31 décembre 1921, à fr. 182.020.317,68, savoir :

1° – Fr. 84.653.690,64, montant de 257.682 obligations de 500 fr. 3 % remboursables au pair jusqu’en 1962 ;

2° – Fr. 20.937.227,04, montant de 47.103 obligations de 500 fr. 4 %, restant en circulation sur 67.350 obligations émises en 1911 et 1912, à 477 fr. 50 et_455 fr., remboursables au pair jusqu’en 1936 (emprunt de 30 millions autorisé par l’Assemblée générale du 14 juin 1911 ;

3° – Fr. 19.482.720, montant de 40.589 bons décennaux de 500 fr. 5% restant en circulation sur 60.000 bons émis à 480 fr. en 1914, pour réaliser l'emprunt de 30 millions autorisé par l’Assemblée générale du 9 juin 1914 ;

4° – Fr. 56.946.680, montant de 120.000 obligations de 500 fr. 5 ½ % , net d'impôts, émises en 1921, à 497 fr. 50, remboursables au pair par tirages au sort en 25 ans.
Les actions, les obligations et les bons décennaux sont inscrits à la Cote officielle. Les actions se négocient au comptant et à terme, les obligations et les bons décennaux au comptant seulement.

Derniers cours cotés au 25 mai 1922 :

Actions ordinaires (ex-c. 102 j. janv. 22) ..................................................................... Fr. 178 »

Actions de priorité (ex-c. 21 j. janv. 22.) .......................................................................... 170 »

Obligations 3 % j. avril 22 .............................................................................................. 283 »

Obligations 4 % j. janv. 22 ............................................................................................. 391 »

Bons 5 % jouiss. janv. 22 .............................................................................................. 490 »

Obligations 6 % j. janv. 22 ............................................................................................. 499 »

Répartition des bénéfices :

5 % au moins pour constituer la réserve légale.
L'excédent est réparti comme suit : aux actions de priorité, un premier dividende de 5 % du capital versé ; sur le reliquat, il est attribué aux actions ordinaires, un dividende de 5 % calculé sur le montant de leur libération.
Sur le solde, il pourra être prélevé telle somme que, sur la proposition du Conseil d’administration, l’Assemblée générale décidera d’affecter à la constitution d’une réserve extraordinaire.
Le surplus des bénéfices nets est attribué à toutes les actions indistinctement.
La répartition est ainsi fixée depuis l’Assemblée extraordinaire du 17 juillet 1916, qui a approuvé le rachat au prix de cinq millions de la participation du
Crédit Mobilier Français aux bénéfices de la Compagnie Transatlantique.

Conseil d'administration :

― MM. J. Dal Piaz (Commandeur de la Légion d’honneur), président ; S. Halfon (Officier de la Légion d’honneur), vice-président ; F. Devise (Officier de la Légion d’honneur) ; A. Homberg (Officier de la Légion d’honneur), membres du Comité ; J. D’Allest (Officier de la Légion d’honneur), R. Fould (Chevalier de la Légion d’honneur), L. Gautreau, L. Mauris (Grand officier de la Légion d’honneur), H. du Pasquier (Chevalier de la Légion d’honneur), L. Piot, Commandant E. Poncelet (Commandeur de la Légion d’honneur), O. Sainsère (Grand officier de la Légion d’honneur), Marquis du Tillet, administrateurs.

Directeur : M. Maurice Tillier (Chevalier de la Légion d’honneur).

Commissaires : MM. Jarry et de Limperani.

Siège social : à Paris, 6, rue Auber.
»


Autres indications figurant dans le bilan de l’exercice 1921 et le rapport qui lui est annexé :


● Au 31 décembre 1920, la flotte de la Compagnie générale transatlantique se composait de 92 navires.

Au cours de l’exercice 1921, elle s’accrut des 7 unités suivantes :

Paris : Paquebot de 36.558 t jb et de 37.198 t de déplacement ; chauffé au mazout ; aménagé pour transporter 568 passagers en 1re classe, 468 en 2nde et 2.210 en 3e ; mis en service sur la ligne postale Le Havre–New-York en Juin 1921.

Lamoricière : Paquebot de 5.005 t jb et de 5.000 t de déplacement, d’un type voisin de celui du Duc-d’Aumale ; chauffé soit au charbon, soit au mazout ; aménagé pour transporter 133 passagers en 1re classe, 124 en 2nde et 130 en 3e ; mis en service sur les lignes de Méditerranée en Mars 1921.

De-La-Salle : Paquebot mixte du type Caroline agrandi de 9.114 t jb, de 15.676 t de déplacement et de 9.591 t pl ; aménagé pour transporter 165 passagers en 2nde classe et 952 en 3e ; mis en service en Octobre 1921 sur la ligne mixte Espagne–Canaries–La-Havane– Mexique.

Kentucky : Paquebot de 7.109 t jb, de 15.676 t de déplacement et de 9.029 t pl, sister ship du Missouri, lancé en 1920 ; aménagé pour transporter 50 passagers en 2nde classe et 1.208 en 3e ; livré par la Société des chantier et ateliers de Saint-Nazaire (Penhoët) en Mai 1921 ; mis en service sur la ligne mixte Espagne–Canaries–La-Havane– Mexique.

Ohio : Cargo anglais de 5.277 t jb et de 7.700 t pl.

Sonora : Cargo anglais de 5.069 t jb et de 8.800 t pl.

Vermont : Cargo anglais de 5.114 t jb et de 8.380 t pl.

En revanche, lors du même exercice, et en raison de leur âge, furent cédés à des tiers les paquebots suivants, jusqu’alors en service sur les lignes de la Méditerranée : Add-el-Kader ; Duc-de-Bragance ; Ville-de-Madrid.

Par ailleurs, le Ville-d’Alger, après avoir coulé le 10 mai 1921 à son poste d’amarrage dans le port de Marseille, fut déclaré abandonné par la compagnie.
Par suite de ces entrées et sorties, la flotte comptait 94 unités au 31 décembre 1921. D’une année à l’autre, la jauge brute totale passa de 434.066 à 499.826 tx, le déplacement total de 708.629 à 816.712 tx et la puissance installée des machines de 383.285 à 456.595 cv.

Enfin, au 1er janvier 1922, étaient en construction au Royaume-Uni :

― un paquebot mixte initialement dénommé Suffren, puis finalement De-Grasse ;

― un paquebot dénommé Cuba, destiné aux lignes de l’Amérique centrale .


● La société détenait des participations dans les compagnies de navigation associées suivantes :

Compagnie de navigation à vapeur Cyprien Fabre (participation majoritaire) ;
Compagnie de navigation mixte ;
Compagnie marseillaise de navigation à vapeur (Fraissinet) ;
Compagnie nantaise de navigation à vapeur ;
Compagnie transatlantique belge.

Elle détenait, en outre, une participation dans Société des chantiers et ateliers de Saint-Nazaire (Penhoët).


● A la date de clôture du bilan, le solde des indemnités dues par l’État au titre de l’indemnisation des navires perdus durant le conflit se montait à 44.826.249,18 F.

_____________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: Compagnie générale transatlantique.

Message par Terraillon Marc »

Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: Compagnie générale transatlantique.

Message par Terraillon Marc »

Bonsoir

La liste des navires en service durant la Grande Guerre

http://www.navires-14-18.com/armateurs/CGT.php

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.
Rutilius
Messages : 16906
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Compagnie générale transatlantique.

Message par Rutilius »


Bonsoir à tous,

Affiche réalisée en 1901 pour la Compagnie générale transatlantique
par Fernand Le Quesne, illustrateur (1856-1932)



Image
(108 x 73 cm)
_______________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Compagnie générale transatlantique.

Message par Memgam »

Source :Marthe Barbance, Histoire de la Compagnie Générale Transatlantique, Arts et métiers graphiques, 1955, page 222.

Situation financière pendant la guerre.

Image
Memgam
Répondre

Revenir à « Sujets généraux (organisation, opérations, ports, etc...) »