Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Memgam
Messages : 3435
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par Memgam » mer. nov. 24, 2010 9:31 pm

Comme indiqué par Olivier 12 en lançant le sujet, le port en lourd d'Europe, comme celui d'Asie, son frère en construction est de 3590 t. C'est ce qu'indique Randier également, tout comme Picard, citant certains chargements de l'Asie : 3600 t de charbon, 3600 t de nickel, ou bien encore Le Coat. La plupart des quatre-mâts de l'armement Bordes avaient un port en lourd d'environ 4000 t. Au-delà, il n'y avait plus que les deux cinq-mâts, France (I) de Bordes et France (II) de Prentout et Leblond.
Memgam

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par Yves D » jeu. nov. 25, 2010 3:39 pm

Il faudrait donc lire alors 3500 au lieu de 4500 et en conclure qu'il s'agit d'une erreur de transcription soit du Cdt von Heydebreck soit plus probablement d'Arno Spindler lui-même.
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Memgam
Messages : 3435
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par Memgam » jeu. nov. 25, 2010 10:27 pm

Europe, signalé coulé avec 3500 T de blé à bord, Ministère de la Marine, G 54/6759, cité en page 319, dans Marthe Barbance, Vie commerciale de la route du Cap Horn au XIX ème siècle, l'armement A.-D. Bordes et fils, S.E.V.P.E.N. 1969.
Memgam

Ladislav
Messages : 62
Inscription : dim. oct. 17, 2010 2:00 am

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par Ladislav » jeu. nov. 25, 2010 10:42 pm

Yves we have here very interesant problem. Are you sure that german confiscated ships papers or 4.500 t said french captain when was questined by german, because documents Ministere de la Marine have own value too .

With regard Ladislav

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

EUROPE — Quatre-mâts barque.

Message par Rutilius » mar. nov. 01, 2011 1:01 am

Bonjour à tous,

Le quatre-mâts barque Europe


EUROPE - Quatre-mâts barque - xxx - .jpeg
EUROPE - Quatre-mâts barque - xxx - .jpeg (139.38 Kio) Consulté 40 fois

National Library of Australia ~ State Library of Victoria
Malcolm Brodie shipping collection ~ Image n° H 99.220/1916
________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Dernière modification par Rutilius le jeu. oct. 11, 2018 8:27 pm, modifié 3 fois.

Memgam
Messages : 3435
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par Memgam » mar. nov. 01, 2011 9:51 am

Le cliché de l'Europe présenté par Rutilius montre le navire sous les couleurs de guerre, son premier armateur, la compagnie de navigation d'Orbigny & Faustin tout comme le second, ayant une livrée à faux sabords. Le quatre mâts barque est bien connu pour son chavirage en Seine lors de son achévement. Le coût des opérations de relevage qui ont duré un mois, a été de cent mille francs, soit le cinquième du prix du navire et sa livraison a été retardée d'un an. Il a effectué une dizaine de voyage, le premier vers la Nouvelle Calédonie et huit vers la Californie pour le compte de son premier armateur, neuf pour le Chili chez A.D. Bordes.
Le 3 juillet 1915, un début d'incendie se déclara à bord, lors du voyage de retour d'Iquique. Le navire fut abandonné quelques heures en mer, puis repris par son équipage.

Sources : Louis Lacroix, Les derniers cap horniers, S. Pacteau, 1940.
Louis Lacroix, L'âge d'or de la voile, Horizons de France, 1949 et la réédition de Jean-Pierre Gyss, 1999.
Jean Randier, Grands voiliers français, Editions des quatre seigneurs, 1974.
Jean Randier, Phares carrés, Gallimard, 1992.
Alan Villiers et Henri Picard, The Bounty ships of France, PSL, 1972.
Henri Picard, La fin des cap horniers, Edita Vilo, 1976.
Frédéric David, Quand les grands voiliers chaviraient en Seine, chasse-marée n° 101, septembre 1996, pages 22-29.
Brigitte et Yvonnick Le Coat, Cap-Horniers français, Le chasse marée editions Ouest France, 2002.

ImageImageImage
Memgam

Memgam
Messages : 3435
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par Memgam » mar. nov. 01, 2011 9:58 am

L'état-major d'Europe, avec le capitaine Emile Müller, deuxième à partir de la gauche.

Source : Thomas Corpet, La compagnie de navigation d'Orbigny, cent vingt d'ans d'un armateur familial rochelais, chasse-marée n° 178, mai 2005, pages 18-33.

Image
Memgam

jplzt
Messages : 5
Inscription : jeu. mars 29, 2012 2:00 am

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par jplzt » jeu. mars 29, 2012 9:33 pm

Les deux photographies qui suivent ont été retrouvées dans un grenier près de Saint-Malo et Dinan.
L'une d'entre elle est adressée à Madame Roussel à Lancieux.
L'autre est signée Davis photo Portland Or .

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

EUROPE — Quatre-mâts barque.

Message par Rutilius » jeu. mars 29, 2012 10:28 pm

Bienvenue et bonsoir « jplzt »,
Bonsoir à tous,

Merci vivement de nous faire partager la découverte inespérée de ces deux magnifiques photographies, montrant deux équipages du quatre-mâts Europe ; elles « humanisent » quelque peu le présent sujet. J’ai pris la liberté de les recadrer et d’en atténuer les imperfections : j’espère que vous ne m’en tiendrez pas grief...

EUROPE - Quatre-mâts barque - Equipage - x - Capture.JPG
EUROPE - Quatre-mâts barque - Equipage - x - Capture.JPG (102.55 Kio) Consulté 46 fois

EUROPE - Quatre-mâts barque - Equipage - xx - Capture.JPG
EUROPE - Quatre-mâts barque - Equipage - xx - Capture.JPG (124.91 Kio) Consulté 46 fois
________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Dernière modification par Rutilius le jeu. oct. 11, 2018 5:06 pm, modifié 3 fois.

jplzt
Messages : 5
Inscription : jeu. mars 29, 2012 2:00 am

Re: EUROPE Quatre-mâts barque

Message par jplzt » ven. mars 30, 2012 1:23 pm

Sur le visages de ces hommes peut se lire la somme d'aventures vécues. Ce bateau traversait les océans, passait le Horn et est allé jusqu'en Australie... Ces gars là ont la chemise bien remplie. Ils étaient capables de monter dans le gréement à six étages. Ils savaient peut-être aussi qu'ils étaient parmi les tous derniers marins travaillants à la voiles.

Répondre

Revenir à « MARINE »