ORIFLAMME - Contre-torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
alain13
Messages : 1967
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: ORIFLAMME - Contre-torpilleur

Message par alain13 » lun. juin 13, 2016 2:51 pm


Bonjour,

Une autre photo de l'Oriflamme.

Image

Cordialement,
alain

Rutilius
Messages : 12969
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: ORIFLAMME - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » lun. juin 19, 2017 9:20 pm

.
Bonsoir à tous,


Marins du torpilleur d’escadre Oriflamme

[Mise à jour et compléments]


― BASTAIN Victor Émile, né le 14 novembre 1893 à Épernay (Marne) et y domicilié, décédé le 24 novembre 1915 à l’Hôpital de Rosendaël (Nord), sis au 92, rue Nationale (Maladie contractée en service : « abcès chauds [des] fosses temporales et ptérygo-maxillaire droites consécutifs à [un] accident de la dent de sagesse avec œdème de la glotte »), Matelot de 2e classe canonnier breveté, Matricule n° 37.882 – 1 (Acte établi à Rosendaël, le 25 nov. 1915 : Registre des actes de décès de la commune de Rosendaël, Année 1915, f° 188, acte n° 745.).

Fils de Jacques Victor BASTAIN, né le 6 septembre 1859 à Lyon (Rhône), vigneron, et d’Augustine Julie BILLIARD, née le 4 novembre 1862 à Damery (Marne) et y décédée, le 26 octobre 1926, vigneronne ; époux ayant contracté mariage à Damery, le 7 décembre 1886 (Registre des actes de mariage de la commune de Damery, Année 1886, f° 11, acte n° 12. ~ Registre des actes de naissance de la ville d’Epernay, Année 1893, f° 121, acte n° 480.). Célibataire.


― SAINT-CAST Yves Marie, né le 8 octobre 1892 à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –) et y domicilié, décédé le 5 septembre 1915 à Dunkerque, « [étant] tombé dans un bassin » et « s’y [étant] noyé en rejoignant le bord », Matelot de 2e classe chauffeur, inscrit au quartier de Binic, n° 5.105 (Acte établi à Dunkerque, le 6 sept. 1915 : Registre des actes de décès de la ville de Dunkerque, Année 1915, Vol. II., f° 63, acte n° 1.173. ~ Acte transcrit à Saint-Quay-Portrieux, le 16 août 1916).

Fils de Jean Marie SAINT-CAST, né le 30 janvier 1837 à Saint-Quay-Portrieux, laboureur, et de Marie Anne GICQUEL, née le 24 juillet 1848 à Saint-Quay-Portrieux, « ménagère » (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Quay-Portrieux, Année 1872, f° 10, acte n° 9 – 47. ~ Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Quay-Portrieux, Année 1892, f° 23, acte n° 43.). Célibataire.


― TAVERSON Édouard Louis Marie, né le 16 février 1886 à Nantes (Loire-Inférieure – aujourd’hui Loire-Atlantique –) et y domicilié, décédé le 8 février 1919 à l’hôpital de Copenhague (Danemark) (Maladie contractée en service : pneumonie grippale), Premier maître mécanicien, inscrit le 26 janvier 1910 au quartier de Nantes, n° 16.921 (*) ; classe 1906, n° 1.453 au recrutement de Nantes. Embarqué sur ce torpilleur le 30 avril 1918.

Fils de Louis Marie TAVERSON, né vers ..., jardinier, et de Marie Jeanne Louise FERTÉ, née vers 1858, lingère, son épouse (Registre des actes de naissance du 5e canton de la ville de Nantes, Année 1886, f° 11, acte n° 59).

Époux de Marie Louise Julia CHENAI, née le 16 novembre 1885 à La Roche-sur-Yon (Vendée) (Registre des actes de naissance de la ville de La Roche-sur-Yon, Année 1885, f° 60, acte n° 233.), avec laquelle il avait contracté mariage à Nantes, section de Doulon, le 9 avril 1910 (Ibid.).

Fille de Julien CHENAI, né vers 1859, « employé au chemin de fer d’Orléans », et de Christine Marie Louise CHAILLOU, née vers 1860, sans profession, son épouse. Époux domiciliés à Nantes, section de Doulon.


**********

Par décision ministérielle du 8 août 1903 (J.O. 11 août 1903, p. 5.163), nommé à l’emploi d’apprenti élève mécanicien (Candidat libre). Admis à l’École des mécaniciens Brest.

Engagé volontaire à la mairie de Nantes le 18 août 1903 au titre du 3e Dépôt des équipages de la flotte, à Lorient.

Par décision ministérielle du 1er septembre 1905 (J.O. 13 sept. 1905, p. 5.514), nommé à l’emploi d’élève mécanicien dans le corps des équipages de la flotte à compter du même jour.

Par décision ministérielle du 1er octobre 1907 (J.O. 3 oct. 1907, p. 6.940), promu au grade de second maître mécanicien de 2e classe théorique à compter du même jour.

Par décision ministérielle du 28 mars 1912 (J.O. 29 mars 1912, p. 3.037), promu au grade de maître mécanicien à compter du 1er avril 1912.

Par décision ministérielle du 31 mars 1917 (J.O. 2 avril 1917, p. 2.624), promu au grade de premier maître mécanicien à compter du 1er avril 1917.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________

(*) Archives départementales de Loire-Atlantique, Quartier de Nantes, Matricules de 1883, Matricules des inscrits définitifs, Matelots de service et officiers mariniers, matricule n° 16.921, Cote 7 R 4/1246*, p. num. 154.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »