Cantine des gares

Organisation, unités, hôpitaux, blessés....
marpie
Messages : 1918
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Cantine des gares

Message par marpie » dim. juil. 17, 2011 10:58 pm

Bonsoir Guy
Merci pour cette précieuse liste
Bonne soirée
Bien amicalement
Marpie

fpc33
Messages : 14
Inscription : dim. nov. 07, 2010 1:00 am

Re: Cantine des gares

Message par fpc33 » jeu. juil. 21, 2011 10:41 am

Bonsoir à tous
Je cherche des informations sur les Cantines des gares et l'Oeuvre des Trains de Blessés
Leurs fondateurs , leur vocation et le nombre de villes concernées
Remerciements anticipés
Bien amicalement
Marpie
Bonjour,
Il y aurait eu aussi des cantines dans les gares du coté allemand et, notamment à Metz. On peut trouver des renseignements dans le livre d'Adrienne Thomas; "Catherine soldat". Le fonctionnement ressemble au fonctionnement français.
Cordialement
Fred

MP 92
Messages : 1053
Inscription : lun. nov. 17, 2008 1:00 am

Re: Cantine des gares

Message par MP 92 » ven. juil. 22, 2011 12:16 pm

Bonsoir à tous
Je cherche des informations sur les Cantines des gares et l'Oeuvre des Trains de Blessés
Leurs fondateurs , leur vocation et le nombre de villes concernées
Remerciements anticipés
Bien amicalement
Marpie
Bonjour Marpie, bonjour à tous,

Finalement après avoir revu mes sources, je rectifie un peu mon MP précédent, en ce sens qu’il s’agissait principalement de l’œuvre en faveur des Dépôts d’Eclopés.

Mais puisque c’est surtout l’aspect politique qui vous intéresse, je pense que le parallèle à faire entre les 2 associations est très grand pour plusieurs raisons :
-nous sommes dans les derniers mois de 14 ; donc au début de la guerre et leur action ne fait que démarrer,
-par tous les échanges de courrier à propos de l’œuvre en faveur des éclopés, on voit bien toute la problématique qui se pose, les intervenants en jeu, leurs diverses réactions, les réunions, avant d'aboutir aux autorisations à mettre en place ...
-les initiateurs, Gal LACROIX (la caution en quelque sorte), Mme Jules FERRY (la présidente), ... me semblent être les mêmes personnages et ceux-ci sont priés de se rapprocher des Stés d’Assistance homologuées par le Ministère de la Guerre et on voit bien dès la première photo que vous avez présenté en sous-titre : « Presse Française + UFF »; cqdf !

J’ai quand même trouvé 2 documents faisant clairement allusion aux cantines.
En conclusion, je pense donc que l'Œuvre qui vous préoccupe, a été créée dans la foulée de celle des éclopés ce qui, par ailleurs, au plan de la chronologie, me paraît logique car comme vous le savez, le problème des évacuations va mettre plusieurs mois à s’organiser convenablement et à se stabiliser. La période des trains « errants » pour reprendre la formule du commandement, est terminée.

Cordialement,
Michel PINEAU

Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention. Diderot

marpie
Messages : 1918
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Cantine des gares

Message par marpie » sam. juil. 23, 2011 11:45 pm

Bonsoir Michel Bonsoir à tous

Merci Michel pour votre avis

Connaissant l'aversion du Général Joffre envers les interventions des instances politiques dans les affaires militaires , pris de court à cette époque , il a du , bon gré , mal gré , faire de sérieuses concessions avant de reprendre en main ce dossier
Bien cordialement
Marpie

la boisselle
Messages : 92
Inscription : mer. févr. 14, 2007 1:00 am

Re: Cantine des gares

Message par la boisselle » lun. juil. 25, 2011 1:56 pm

Bonsoir Jean et à tous,
voici ma liste des cantines de gare, je vous en souhaite bonne lecture :

CANTINES DE GARE ET STATIONS HALTE REPAS (S.H.R.)

salutations, Guy
Bonjour Guy, Marpie et à tous,
Un grand merci pour votre liste. Je me pose une question: cette liste est-elle complète? J'avais la notion qu'il en existait une en gare de Villers-Bretonneux (Somme) par les récits oraux de mon AGM qui y avait "travaillé", mais n'en ai aucune autre précision. Savez-vous comment on peut retrouver cette information?
Bien cordialement,
Françoise

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4622
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Cantine des gares

Message par Eric Mansuy » lun. juil. 25, 2011 4:28 pm

Bonjour à tous,

Pour Paris Est :
« La cantine de la gare de Paris-Est a été installée dès le 4 août 1914 pour secourir les premiers évacués de Toul, puis les évacués de Belgique, par le Commissaire Militaire de la gare de l’Est. Elle a distribué de la nourriture et des vêtements. La dépense a été payée, partie par les premières Sociétés de Bienfaisance qui se fondèrent, partie par l’Intendance. Comme à la gare du Nord, des personnes suspectes se glissèrent parmi les personnes les plus honorables qui prêtèrent leur concours à l’autorité militaire. La cantine fut alors confiée à l’Union des Femmes de France.
Elle fonctionna avec subventions de l’Intendance, comme la cantine de la gare du Nord, pour les militaires n’ayant reçu aucune allocation et à tarif fixé pour les autres. Elle n’avait, en dehors de cette subvention, que des dons particuliers, forcément réduits. La Compagnie de l’Est refusait de laisser quêter en gare.
Le 1er mai 1915, le Commissaire Militaire du Réseau de l’Est autorisa des quêtes restreintes. Le produit de ces quêtes permit à la cantine d’étendre son action bienfaisante. Ses ressources augmentant peu à peu, le 10 octobre 1915, elle fut entièrement gratuite.
Depuis cette date, elle fonctionne d’une façon parfaite, elle s’est développée peu à peu comme la cantine du Nord, et elle comprend maintenant une salle de lecture et de repos, ainsi qu’un dortoir de 150 lits.
Mademoiselle Richard, qui n’a cessé d’être à la tête de cette organisation, s’y est donnée entièrement et de tout cœur. Elle a rendu à la gare de l’Est les services les plus grands. »

« Une cantine militaire placée sous le patronage de l’Union des Femmes de France est installée depuis le 10 septembre 1914 dans les locaux affectés en temps de paix aux bagages en Douane à l’arrivée (salle de livraison, consigne, bureaux des Vérificateurs et des Préposés en Douane) et occupe une superficie de 637 mètres carrés environ.
Cette salle des bagages en Douane est partagée en deux parties : l’une affectée à la cantine, l’autre convertie en dortoir.
Cette cantine, ouverte en permanence, est très fréquentée ; elle distribue des repas gratuits aux militaires et leur cède au prix coûtant le pain, le vin, la bière et autres aliments dont ils désirent se munir pour la route. Actuellement, il est servi journellement environ 300 repas gratuits et à certaines époques ce chiffre a été largement dépassé. J’ajouterai qu’au moment de l’évacuation des différentes régions de l’Est en 1914, et plus récemment de la région de Verdun, cette œuvre a rendu de grands services aux évacués. Les permissionnaires y trouvent également des brochures, des journaux illustrés et aussi de quoi faire leur correspondance. »

Pour Paris Nord :
« La cantine de la gare du Nord a été installée le 23 août 1914 dans le local des bagages en Douane. Installée par la Société de Secours aux Réfugiés et Victimes de la Guerre, elle s’occupa d’abord des réfugiés et militaires sans ressources. Jusqu’au 14 octobre 1914, elle distribua gratuitement des boissons chaudes, des boissons hygiéniques et des repas légers. Ses ressources provenaient de dons et de quêtes en gare.
A partir de cette date, elle fut subventionnée par l’Intendance. Les militaires de passage n’ayant pas touché d’allocations ou ayant touché des allocations insuffisantes pouvaient recevoir, du Commissaire Militaire, soit un bon pour repas complet, tarifié 0,75 F, soit un bon de soupe et sandwich, tarif 0,30 F, soit un café, tarif 0,10 F.
Deux dames qui avaient prêté leur concours à la Société distribuaient gratuitement des sandwiches et de la bière au départ des trains, aux militaires se rendant sur le front.
Ce groupement avait été constitué dans des conditions sérieuses, mais l’œuvre n’a pas pu être par la suite suffisamment surveillée. Des abus se produisirent et des personnes suspectes s’y glissèrent. Pour mettre fin à cette situation, la Société fut dépossédée fin janvier 1915.
Elle fut remplacée alors par la Société de Secours aux Blessés, qui conserva avec elle les deux dames alimentant les militaires au départ des trains. Depuis ce moment la cantine est gratuite.
Elle vit uniquement des quêtes faites en gare et de dons. Admirablement organisée et gérée, elle rend les plus grands services à nos soldats. A la cantine a été adjoint un dortoir de 150 lits et une salle de repos et de lecture, qui font de cet organisme un ensemble complet. »

Quelques éléments datant de début mars 1917 :

BESANÇON : coopérative militaire installée par la Gare Régulatrice de Gray en février 1917 ; personnel militaire (deux hommes du 92e RIT) et quelques dames de la Croix-Rouge ; cantine de la Société Française de Secours aux Blessés.
CORBEIL : société locale dite « Comité de Secours aux Militaires », cantine payante en cours d’organisation.
DIJON-VILLE : cantine cogérée par la municipalité de Dijon et l’Office Central de Secours aux Blessés.
EPINAL : poste de la Croix-Rouge (un administrateur, plusieurs dames de la Croix-Rouge).
GRAY : personnel militaire ; cantine installée en février 1916 par la Gare Régulatrice de Gray.
LURE : Œuvre de la Goutte de Café (une infirmière anglaise, un homme du poste de gare).
NUITS-SUR-RAVIERES : cantine payante gérée par une débitante de Nuits-sur-Ravières.
RAON-L’ETAPE : poste installé par la DCF ; un caporal et 2 COA détachés de Besançon.
SEVEUX : Œuvre de la Goutte de Café (un cantinier, un officier de la Gare Régulatrice, personnel civil) ; installée en mars 1916 par la Gare Régulatrice de Gray.

Source : cote SHD 16 N 2857 (GQG, Santé)
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

marpie
Messages : 1918
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Cantine des gares

Message par marpie » lun. juil. 25, 2011 10:47 pm

Bonsoir à tous
Merci Eric
Je note dans votre intéréssante contribution que les cantines offraient aussi leurs bienfaits aux soldats de retour au front
Bien amicalement
Marpie

gg101hop
Messages : 523
Inscription : ven. juin 09, 2006 2:00 am

Re: Cantine des gares

Message par gg101hop » mer. juil. 27, 2011 7:40 pm

Bonjour Françoise, Marpy et à tous,

non cette liste n'ait pas exhaustive, elle a été établi à l'aide de divers lectures de quotidiens et ouvrages, si vous trouvez des additifs n'hésitez pas à les signaler, salutations
Guy

Avatar de l’utilisateur
laurent provost
Messages : 1047
Inscription : lun. juin 11, 2007 2:00 am

Re: Cantine des gares

Message par laurent provost » mer. mai 16, 2018 7:08 pm

Bonjour,
Je travaille en ce moment sur la cantine de la gare de Montargis qui fonctionne du 7 septembre 1914 a la mi 1919.
je vous ferais part des resultats de mon exploitation de la presse locale, mais je tiens par avance mettre a votre disposition l'exploitation que j'ai fait de la liste de GUY sur les 93 cantines qu'il a recensé.
Une carte du réseaux avec la position des gares, certaine sont peut être approximative dans leur localisation, mais je me suis appuyé sur la carte IGN de 1950.
Image
Hébergé par Imagesia.com
je tiens a votre disposition un fichier de type classeur de la liste de guy.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8289
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Cantine des gares

Message par Charraud Jerome » jeu. mai 17, 2018 9:03 pm

Bonsoir
Histoire d'un rajouter au moins une:
Gare de Châteauroux 1917-1919 tenue par Mme Martignon:
Chateauroux_Martignon19171919_1.png
Chateauroux_Martignon19171919_1.png (180.89 Kio) Consulté 135 fois
Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Répondre

Revenir à « SERVICE SANTE »