Train des equipages...

Organisation - véhicules - unités
Avatar de l’utilisateur
marcus
Messages : 2867
Inscription : ven. mars 28, 2008 1:00 am
Localisation : Meuse

Re: Train des equipages...

Message par marcus » dim. déc. 24, 2017 11:35 am

Bonjour,

L'homme sur la photo est soldat de 2e classe.

Cordialement,
Marc
Sur les traces de mes ancêtres, recherche docs & photos sur 44e RIT, 13e RI et 16e BCP. Merci.

jeanba2
Messages : 34
Inscription : jeu. janv. 10, 2013 1:00 am

Re: Train des equipages...

Message par jeanba2 » lun. déc. 25, 2017 4:52 pm

Merci beaucoup pour cette réponse

il s'agit donc d'un conducteur, appelation du soldat de seconde classe dans le train, dont le nom malheureusement restera mystérieuse, puisqu'il n'est pas indiqué au dos de cette photo albuminée.

Voici un carte postale postée en novembre 1912 par Abel Mauger, 5e compagnie 2e peloton.Image
Nous apercevons en bas le quartier Avenay, en haut un chariot du train, à gauche Vernon et à droite la tour des Archives.

A bientôtImage
Jean

jeanba2
Messages : 34
Inscription : jeu. janv. 10, 2013 1:00 am

Re: Train des equipages...

Message par jeanba2 » ven. déc. 29, 2017 2:29 pm

Bonjour à tous,

j'ai la chance de posséder l'histoire du train, De 1807 à nos jours, l'arme du train, parue en 1989 dans un bel ouvrage, argenté sur tranche, en cuir et dans son emboîtage, rédigé par une équipe de militaires ; mon exemplaire contient la dédicace du général Carbonneaux à l'intention de Jacques Trorial.
Dans cet ouvrage est évoquée la figure du colonel Astouin qui rédigea plusieurs ouvrages sur l’histoire du train.
Louis Astouin en 1914 était capitaine de la 3e compagnie du 3e escadron logeant au quartier Avenay de Vernon. La Grande Guerre lui permit d’accomplir une belle carrière et après plusieurs mutations, il termina colonel. Son fils le lieutenant François Astouin, après avoir été tringlot, devint aviateur et se tua à Lausanne en 1926 durant un meeting aérien. Ce jeune militaire repose à Vernon dans le caveau familial. Une rue de Vernon, « la rue du Lieutenant-Aviateur-Astouin » rappelle son souvenir. Cela signifiait que la famille habitait Vernon (je vais aller vérifier aux archives) et je pense que l’histoire du 3e escadron du train pendant la Grande Guerre (en ligne sur Gallica), éditée à Vernon chez un petit imprimeur local, est l’œuvre de Louis Astouin qui connaissait parfaitement l’histoire de l’arme et avait à sa disposition tous les documents.
Auriez-vous, les uns ou les autres, des documents à ce propos ? Nous avons des photos de François Astouin, en avez-vous de son père qui était connu dans les cercles de l’armée ?
Je vais interroger également le musée du train qui est aujourd’hui installé à Bourges.

A bientôt à tous et bonne fin d’année.

Jean
Jean

Répondre

Revenir à « SERVICE AUTOMOBILE - TRAIN DES EQUIPAGES »