équipage des trains

Organisation - véhicules - unités
Avatar de l’utilisateur
lallementpla
Messages : 20
Inscription : dim. mars 14, 2010 1:00 am

Re: équipage des trains

Message par lallementpla » mer. août 31, 2011 1:58 am

Bonjour Frédéric,

Très interessé par votre réponse pourtant jamais mon GP n'a conduit une voiture automobile (les chevaux en revanche oui et jusqu'a la guerre de 40 car restaurateur il allati charcher ses clients à la gare...)

Bien entendu, pour répondre à Achache, je ne dispose d'aucune information en dehors
1) d'une permission du 20 juillet 1918 faite à Dourdan...
2) devait rejoindre le 301 RI à la mobilisation mais se rend a l'hopital n°2 de Verdu le 16 aout.
3) de son certificat de bonne conduite datant de 1917
4eme corps d'armée
7e division d'infanterie
13e brigade
101e regiment infanterie
12e compagnie
soldat Louis-Albert Maurey (né à Courville Eure et Loire le 12 octobre 1884 mais habitant Chars aujourd'hui Val d'Oise à la mobilisation.

Donc très peu de choses.

Si vous avez une piste pour un indice...

Cdt Philippe Lallement

jeanba2
Messages : 34
Inscription : jeu. janv. 10, 2013 1:00 am

Re: équipage des trains

Message par jeanba2 » dim. déc. 24, 2017 7:37 pm

Lz 3 escadron du train des équipages militaire cantonnait à Vernon, dans le quartier Avenay. Dans le même périmètre se trouvait le quartier Lens qui lui accueillait des artilleurs ; de plus nous avions un arsenal, le parc de construction militaires qui employait des ouvriers d'Etat. Tout cela occupait un espace de quatorze hectares, c'était relié à la ligne de chemin de fer Paris-Rouen.

L'histoire du 3e escadron se trouve sur Gallica. C'est un texte au style agréable, qui se lit bien ; se méfier néanmoins des noms géographiques mal orthographiés.

L'escadron n'est pas un régiment, mais une fraction de régilment, cela correspond au bataillon de l'infanterie, l'escadron est commandé par un chef d'escadron ayant le grade de commandant. Au moment de la mobilisation les trois compagnies du 3e escadron vont donner naissance à Vernon à dix-neuf nouvelles compagnies, auxquelles s'ajoutent quatorze autres compagnies "formées aux armées", sa,ns oublier les deux compagnies restées au dépôt, à Vernon.
Les officiers de ces nouvelles compagnies étaient issus du 3e escadron, des officiers subalternes qui devenaient parfois capitaine, voire des officiers qui étaient en retraite et qui reprenaient du service "pour la durée de la guerre". C'est la cas de Battiglini, un officier sorti du rang en retraite en 1914 avec le grade de lieutenant et qui reprend du service, est nommé vite capitaine et obtient la Légion d'honneur au feu.
Les "tringlots" ont rempli de multiples missions, en particulier deux compagnies étaient spécialisées à la fabrication du pain. A Vernon nous avions avant la Grande Guerre une boulangerie militaire en ville mais qui dépendait du 3e escadron.

A bientôt

Jean
Jean

Répondre

Revenir à « SERVICE AUTOMOBILE - TRAIN DES EQUIPAGES »