30 décembre 1917 Monte Tomba

p Lamy
Messages : 959
Inscription : ven. juin 01, 2007 2:00 am

Re: 30 décembre 1917 Monte Tomba

Message par p Lamy » jeu. déc. 28, 2017 10:00 pm

Bonjour à tous,
Samedi prochain, nous allons fêter la centième année de la prise du Monte Tomba, en Italie, par les chasseurs de la 47e DI

Image

Après le revers de l’armée italienne de Caporetto, du 24 octobre au 9 novembre 1917, les alliés décident d’envoyer l’état-major de la X armée, les 31e et 12e CA, 2 divisions de chasseurs (46-47), 11 régiments d’artillerie de campagne et lourde et 4 divisions anglaises sur le front Italien pour venir au secours de l’armée italienne. Les unités alliées arrivent en Italie début novembre et sont engagées rapidement. La plus grande action et forte en symbole est la prise des Monte Tomba et Monfenera par les 51e, 70e et 115e BCA le 30 décembre 1917, en moins d’une demi-heure, à la fin d’après-midi, juste avant la nuit.
La première fois que j’avais entendu parler de cette attaque, ce fut en 1991 de la bouche de Monsieur Billet, ancien chasseur du 70e bataillon : « Nous étions en ligne au pied du Mont Tomba, qui fut repris le 30 décembre 1917. Un de nos prisonniers autrichiens, qui était allé en Russie, nous a avoué n’avoir jamais vu un marmitage pareil. »
Le Monte Tomba, promontoire naturel au-dessus de la Piave, à l’endroit où elle entre dans la plaine de Vénétie par un défilé gêne les alliés car l’ennemi autrichien à toute vues sur la plaine. Le général Fayolle envisage une action qu’il confie au général Maistre, commandant la Xe armée. Ce sont trois bataillons de chasseurs alpins de la 47e DI qui se rueront à l’assaut, à l’issue de 3 jours de préparation d’artillerie.
«La 47e DI a réalisé cet après-midi une attaque sur la position ennemie du Monte Tomba et de Monfenera, en vue de s’emparer de l’ouvrage du Tomba et des deux lignes de tranchées dominant les lignes françaises. Après une préparation d’artillerie intensifiée dès la matinée du 30 décembre, les trois bataillons de chasseurs qui ont participé à l’attaque sont sortis des tranchées avec un entrain remarquable. Le Monte Tomba a été enlevé d’un seul élan ; la progression à droite a donné lieu à une lutte assez vive. A 16h30, tous les objectifs étaient atteints et les deux tranchées enlevées. Réaction assez vive de l’artillerie ennemie sur la crête après l’attaque. Le nombre de prisonniers faits est de 42 officiers et 1214 hommes de la 50e division autrichienne ; une soixantaine de mitrailleuses, 4 canons quelques canons-révolver sont tombés entre nos mains. Nos pertes sont légères, l’opération entreprise a parfaitement réussi grâce à la bonne préparation d’artillerie, à l’activité de notre aéronautique et au superbe élan de nos chasseurs. Les Italiens et les Anglais nous ont apporté le concours de leurs batteries et de leur aviation.
La mission du 70e BCA était de conquérir le Monte Tomba et le col à l’est ainsi que les premières pentes du Monfenera. Dans la nuit du 29 au 30 décembre, le commandant Masson, chef du bataillon, parcourt les lignes et parle aux commandants d compagnies et chasseurs qui sont calmes et préparent leurs grenades et leurs gradins de franchissement. A 11 heures début de la préparation d’artillerie qui entraîne une vive réaction de l’artillerie ennemie. A 15 h 30 les agents de liaison parcourent les lignes en tous sens pour transmettre l’ordre de se préparer à l’assaut. A 15h45, les colonnes d’assaut se forment dans les tranchées devenues inexistantes. Le tir ennemi prend toute sa violence. A 16h04, la 7e compagnie se lance à l’assaut, la 6e compagnie apparaît à son tour. On franchit les réseaux et rapidement on se forme en vague. La 7e compagnie attaque par le col à l’ouest de la montagne, face à l’est, la 6e compagnie attaque par les pentes sud, face au nord, par une action convergente.

https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... aPlan1.jpg

Carte de l’attaque, dressée par Christian Boute.
A 16 h 15 les objectifs sont atteints et dépassés. Les combats ont été très violents, là un chasseur qui s’apprêtait à lancer une grenade est contraint par les Autrichiens ; il s’empare d’un pistolet et les tue tous les cinq. Pourtant, il faut ralentir l’élan des chasseurs ; le terrain était complètement bouleversé. On manœuvre la pelle et la pioche avec ardeur, la position est à nous. On heurtait des cadavres, des fusils, des mitrailleuses ennemies à demi enterrés. Des obus par rafales balaient le terrain, mais le moral de tous était magnifique et on les saluait en riant. L’état des pertes au soir du 30 décembre est de 7 tués et 37 blessés, selon les comptes du JMO du 70e BCA.
Pour cette attaque réussie le 70e BCA obtient une citation à l’ordre de la Xe armée, le 18 janvier 1918.
Au 115e BCA, l’attaque est foudroyante et les objectifs sont rapidement atteints. La citation à l’ordre de la Xe armée qui récompense ce fait d’armes énumère 500 prisonniers, 4 canons et 28 mitrailleuses, pour des pertes de 22 tués et 54 blessés.
Pour le 51e BCA, les compagnies d’assaut marchant derrière le barrage roulant atteignent leurs objectifs vingt minutes après, en capturant 24 officiers, 550 hommes, 2 canons de 77, 3 engins de tranchée et 16 mitrailleuses. Ayant attaqué avec 3 compagnies sur 1.000 mètres de front, ce bataillon perd 13 tués et 45 blessés, dont 4 officiers dans cette action. Il gagne également une citation à l’ordre de la Xe armée.
Le 30e BCA est en soutien pour cette attaque couvrant les compagnies d’assaut de ses tirs de mitrailleuses et de Stockes, sous un bombardement violent.
Les autrichiens outre les prisonniers, laissent 500 morts sur le champ de bataille.
Le colonel commandant le groupe et le roi d’Italie qui avaient constaté le bombardement auquel étaient soumises les tranchées françaises ont admiré la façon tout à fait brillante dont les compagnies ont marché à l’assaut. Ils ont remarqué le contraste entre le tir ennemi et la marche brillante des chasseurs à l’assaut du Tomba.
Revue « Patrie » consacrée à l’attaque du Tomba.

Sources :
JMO des 70e, 115e, 51e et 30e BCA et de la 47e DI, Historiques des 70e, 115e, 51e et 30e BCA, revue Grande Guerre magazine N° 43 – 2004, récit de Monsieur Billet.

Image


Bien cordialement.
P. Lamy
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP

Avatar de l’utilisateur
cecmio
Messages : 154
Inscription : jeu. janv. 02, 2014 1:00 am

Re: 30 décembre 1917 Monte Tomba

Message par cecmio » sam. déc. 30, 2017 8:40 am

Bonjour,

J'ai lu avec beaucoup d'attention et d'intérêt ce long post très documenté.
Un grand merci à vous Patrice de faire connaître tous les détails de cet épisode que, pour ma part, je ne connaissais que de nom.
Bonne journée
Cordialement
Cécile

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3093
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: 30 décembre 1917 Monte Tomba

Message par monte-au-creneau » sam. déc. 30, 2017 9:46 am

... épisode que, pour ma part, je ne connaissais que de nom...
Bonjour,

Oui, c'est un nom de bataille fort peu connu, mais il y en eut tellement ! Et puis ce n'était pas notre sol national, âprement défendu : ceci explique peut-être cela.

Monte Tomba, un nom cependant cité dans un discours d'anciens combattants, en 1964 : ici : http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... tm#t122060

Au revoir.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

p Lamy
Messages : 959
Inscription : ven. juin 01, 2007 2:00 am

Re: 30 décembre 1917 Monte Tomba

Message par p Lamy » sam. déc. 30, 2017 7:20 pm

Bonjour,
effectivement champ de bataille oublié, mais qui a eu son intérêt à l'époque pour raffermir le moral des Italiens. Ces événements ont été largement relatés dans la presse italienne et française d l'époque. Ce qui a surtout surpris les Autrichiens,ce fût la rapidité de l'attaque française qui dura moins d'une demi-heure. Le 10 mars 1918 au sud de Villaverle, le roi d'Italie Victor Emmanuel III décorait des officiers et soldats des unités ayant pris part à cette bataille.
La 47e DI est restée ensuite présente en Italie jusque début avril 1918, avec occupation du secteur du plateau d'Asiago. Comme les chasseurs de la 47e DI l'avaient fait avec les soldats de la 1ere DI US en juillet et août 1917, les soldats français ont également formé les Italiens aux techniques modernes du combat. Les 2 DI françaises (12e CA) et les 3 divisions anglaises restées en Italie jusqu'à l'armistice ont participé à la victoire italienne de Vittorio Veneto (24 octobre au 4 novembre 1918).
Jean Billet avait gardé une certaine nostalgie de ce séjour italien le front y était plus calme qu'à l'ouest, et le souvenir agréable du petit vin sucré servi dans les cafés...

Bien cordialement.
P. Lamy
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP

Marin de montagne
Messages : 1
Inscription : sam. févr. 24, 2018 3:21 pm

Re: 30 décembre 1917 Monte Tomba

Message par Marin de montagne » sam. févr. 24, 2018 3:34 pm

Je me suis rendu au sommet du Monte Tomba le 30 novembre. A pied partant de l'osteria Monfenera qui existe toujours. Il y avait une petite cérémomie. Beaucoup d'uniformes de l'époque. Le seul bleu visible était celui des uniformes autrichiens de l'époque. Uniformes allemands (le lieutenant Rommel était ce jour là de 1917 à quelques centaines de mètres), italiens. Pas de bleu horizon. Et bien peu de français pour se souvenir.

Avatar de l’utilisateur
HT62
Messages : 4031
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Contact :

Re: 30 décembre 1917 Monte Tomba

Message par HT62 » sam. août 11, 2018 1:46 pm

Bonjour,

Je travaille actuellement sur un poilu du 256e RAC blessé le 30/12/1917 ; si vous aviez 2 ou 3 photos ou plus disponibles en MP, ce serait parfait, c'était le grand-père d'un de mes voisins qui ne dispose malheureusement pas de son portrait.
Merci d'avance, cordialement, Hervé.
Les régiments de Béthune et Saint-Omer : les Poilus du Pas de Calais et d'ailleurs : http://bethune73ri.canalblog.com/ ; http://saintomer8ri.canalblog.com/
Avec également les régiments de Dunkerque : 110e et 310e RI, 8e RIT et les 16e et 56e BCP.

Répondre

Revenir à « Chasseurs »