Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Avatar de l’utilisateur
lignard2
Messages : 1471
Inscription : mer. déc. 07, 2011 1:00 am
Localisation : Entre Sambre-et-Meuse

Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Message par lignard2 »

Bonjour,
Je cherche une information sur ce camp
Existe-t-il une liste des komandos dépendant de ce camp?
Un komando plus particulièrement orienté vers les travaux agricoles?

Merci par avance
Sur le site du Chimiste, il y a beaucoup de photos de ce camp.
Cordialement
Lignard
« Il portait ainsi en lui le nom de quelques camarades, laissés dans les petits cimetières de Champagne ou de l’Aisne, ou bien entre les lignes, sur la terre à personne, » Roland Dorgelès
Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3789
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Message par stcypre »

Bonjour,
Voici ce que j'ai publié dans un de mes 11 livres:

GRAFENWÖHR

Camp dans une ancienne caserne d’artillerie entièrement ceinturée de fils barbelé, où les soldats allemands s’exerçaient au lancement des grenades et à l’usage du lance-flammes. Environ 18 000 prisonniers militaires et 10 000 hommes, femmes, enfants dont 2 000 français. Parmi les déportés on a dénombré plus de 750 décès dont 150 français.
Kommandant : général Menzel et puis général Hocheder.
Lazarett : Reserve Lazarett Neumark. Les corps de 755 prisonniers étaient enterrés dans le cimetière du camp . La nécropole avait été établie dans un champ de sable encadré de pins. Chaque défunt avait son tumulus avec souvent une couronne de perles fabriquée par les camarades détenus. Encore aujourd’hui il existe une petite section de cette nécropole.
Anecdotes : Concernant le typhus, les officiers allemands de ce camp ont avancé une raison. La fréquentation des prisonniers russes porteurs de l’agent de la contagion, c'est-à-dire les poux. Mais ils n’ont pas pris en compte la consommation de l’eau contaminée par les aux usées des latrines.
Bureau de poste dans ce camp.
Le monument aux morts, transplanté au cimetière des prisonniers de Sarrebourg, était érigé à l’origine dans ce lieu. Réalisé par le sculpteur Fredy Stoll du 347 RI il était taillé dans le granit de Weissenstadt. Le modèle du « Géant Enchaîné » fut le prisonnier P. Adde du 40 RI.
Livres :
Lanher J : Le pays de Montmédy au fil des jours, 2001.
Raybaud P : Les raisins sont bien beaux, 1977.

Je vais regarder les Kommando rattachés à ce camp.
CDLT. Stcypre
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
Avatar de l’utilisateur
lignard2
Messages : 1471
Inscription : mer. déc. 07, 2011 1:00 am
Localisation : Entre Sambre-et-Meuse

Re: Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Message par lignard2 »

Bonjour,
Grand merci pour vos informations. Dans ses lettres, le prisonnier Giraud, mort quelques jours avant l'armistice, parle d'une usine de briques et d'une ferme où il a travaillé. J'aurai plus d'infos en août prochain

Le voici en 1917.
Cordialement
Lignard
le propriétaire de la photo m'a demandé de la supprimer. regret!
« Il portait ainsi en lui le nom de quelques camarades, laissés dans les petits cimetières de Champagne ou de l’Aisne, ou bien entre les lignes, sur la terre à personne, » Roland Dorgelès
Avatar de l’utilisateur
kglbayrRIR2
Messages : 168
Inscription : ven. déc. 04, 2020 11:53 am

Re: Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Message par kglbayrRIR2 »

Bonsoir,
lignard2 a écrit : mer. juil. 06, 2022 4:02 pm Dans ses lettres, le prisonnier Giraud, mort quelques jours avant l'armistice, parle d'une usine de briques et d'une ferme où il a travaillé.
j'ai trouvé des informations sur le camp de Grafenwoehr ici. Malheureusement, ils ne sont qu'en allemand. Mais il y a des photos. Vous y reconnaîtrez peut-être M. Giraud.
L'article de Gerhard Müller de l'Université de Regensburg décrit sans relâche la situation dans le camp. Le texte est malheureusement assez volumineux, sinon je vous le traduirais. Peut-être trouverez-vous quelqu'un dans votre cercle d'amis qui comprend un peu l'allemand.

J'ai parfois eu l'impression que « Stcypre » exagère un peu quand il parle des camps de prisonniers allemands. Mais quand j'ai lu ce texte, j'étais juste horrifié.

https://www.heimatforschung-regensburg. ... TL1747.pdf
https://museum-grafenwoehr.de/teil-7-ka ... estmenues/
https://museum-grafenwoehr.de/teil-4-ei ... t-denkmal/
https://museum-grafenwoehr.de/teil-3-da ... efangenen/
https://museum-grafenwoehr.de/teil-2-kr ... -arbeiten/

Cordialement
Joseph
Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3789
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Message par stcypre »

Bonjour,
Non je n'ai jamais exagéré !!!
Je travaille le sujet des camps de PG en Allemagne, depuis mes 18 ans et j'en ai 75 ???
Je possède de très nombreux documents, archives allemandes, sur les camps et j'ai publié 5 livres sur les geôles allemandes en 14-18.
Mon 12ème traitera d'une prison pour les femmes résistantes à Siegburg, Delitzsch et le camp de déportation d'Holzminden...
Je vais regarder les Kommando du camp.
Cordialement.
Stcypre.
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.
Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8884
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Message par Alain Dubois-Choulik »

kglbayrRIR2 a écrit : jeu. sept. 29, 2022 8:49 pm Le texte est malheureusement assez volumineux,
Bonjour,
On peut avoir un bon aperçu (qui fait parfois un peu sourire) avec DeepL
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
Avatar de l’utilisateur
lignard2
Messages : 1471
Inscription : mer. déc. 07, 2011 1:00 am
Localisation : Entre Sambre-et-Meuse

Re: Camp de grafenwoehr ou grafenwohr

Message par lignard2 »

Bonjour
KglbayrRIR2
Bonjour Alain

merci de vos liens vers ces documents. Très instructifs et de belles photos
vous dites
Vous y reconnaîtrez peut-être M. Giraud.

Vielleicht erkennen Sie Ihren Soldaten wieder...
Schade, dass Ihr Wunsch nicht in Erfüllung gegangen ist

et pour Alain, c'est ce que je fais actuellement, la preuve... ;)
cordialement
à tous les deux
lignard
« Il portait ainsi en lui le nom de quelques camarades, laissés dans les petits cimetières de Champagne ou de l’Aisne, ou bien entre les lignes, sur la terre à personne, » Roland Dorgelès
Répondre

Revenir à « Prisonniers »