Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 n° 62688 Diable Rouge du Groupe AS 35, dans l'attaque de la ferme de Cravençon

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2811
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 n° 62688 Diable Rouge du Groupe AS 35, dans l'attaque de la ferme de Cravençon

Message par Tanker » lun. avr. 13, 2020 3:20 pm

Bonjour,

Aux Archives Départementales de la Vendée, dans les documents de la Grande Collecte, le fonds Gabriel Turquet, soldat au 45° RAC contient deux photos de chars Saint Chamond M2 très intéressantes.
Gabriel Turquet était téléphoniste de l'Artillerie du 5° Corps d'Armée et il passe, sans doute vers le 23 Juillet 1918, dans le secteur Missy-aux-Bois/Chaudun.
C'est probablement en remontant vers Soissons par la RN 2 qu'il photographie le Saint Chamond M2 n° 62688.
Il s'agit d'un des chars du Groupe AS 35, appartenant au Groupement AS n° XI.

Ce char a été engagé le 18 Juillet 1918 et mis, hors de combat devant la ferme de Cravençon.


01 - AS 35 - St Chamond M2 AsCa3 n° 62688 Diable Rouge-min.jpg
01 - AS 35 - St Chamond M2 AsCa3 n° 62688 Diable Rouge-min.jpg (240.26 Kio) Consulté 792 fois

02 - AS 35 - St Chamond M2 AsCa3 n° 62688 Diable Rouge-min.jpg
02 - AS 35 - St Chamond M2 AsCa3 n° 62688 Diable Rouge-min.jpg (233.44 Kio) Consulté 792 fois


Cette ferme, située sur la Route Nationale 2, entre Villers-Cotterets et Soissons, sera l'objectif du Groupe AS 35, le 18 Juillet 1918. D'autres chars de ce même groupe y seront mis hors de combat.


03 - Carte - St Chamond AS 35 à Cravençon-min.jpg
03 - Carte - St Chamond AS 35 à Cravençon-min.jpg (247.23 Kio) Consulté 792 fois

04 - Carte 1-20° - Ferme de Cravençon-min.jpg
04 - Carte 1-20° - Ferme de Cravençon-min.jpg (245.31 Kio) Consulté 792 fois


Le 14 Juillet 1918, le Groupement AS n° XI, alors basé dans l'Oise, après son engagement dans la Bataille
de Méry des 11 et 12 Juin 1918, est mis en alerte et reçoit l'ordre de rejoindre ses gares d'embarquement. Catenoy, pour le Groupe AS 35 et Avrigny, pour les Groupes AS 32 et AS 34.

Les chars en panne ou en réparation à la SRR 105 et dans les Echelons des trois Groupes, sont aussi remorqués, pour être embarqués à Avrigny, par la SRR 105.

Après les combats de Juin, et les exercices avec l'infanterie qui ont suivi, le Groupement XI n'a pas encore réussi à récupérer les 100 % de son potentiel chars, soit 3 Batteries à 4 chars, plus 3 chars d'échelon pour chaque Groupe.

Le Groupe AS 35 du Cne Balland, qui devait initialement embarquer le 14 Juillet à minuit, ne pourra embarquer que
le 15 Juillet et il débarquera le 16 à Villers-Cotterets.
Les Groupes AS 32 et 34, dont les embarquements sont aussi retardés, ne débarqueront à Villers-Cotterets que le 17 Juillet.

Les problèmes de transport par voie ferrée du Groupement XI, occasionneront un retard important de son déploiement vers Villers-Cotterets.
Le Groupement XI aurait du être en place, à sa position d'Attente de la Ferme l'Epine à J-3, le 15 juillet au soir.
Dernière modification par Tanker le lun. avr. 13, 2020 3:50 pm, modifié 2 fois.
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2811
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 n° *62688 Diable Rouge du Groupe AS 35, dans l'attaque de la ferme de Cravenç

Message par Tanker » lun. avr. 13, 2020 3:30 pm

Les deux cartes qui suivent, retracent :

1°) Les mises en place, de J-2 et J-1 du Grpt XI, jusqu'à sa Position d'Attente du 18 au matin, au dessus de Coeuvres.


05 - Grpt XI - Villers-Cotterets - Coeuvres-min.jpg
05 - Grpt XI - Villers-Cotterets - Coeuvres-min.jpg (247.85 Kio) Consulté 790 fois


2°) La zone d'engagement de la 1ère Division d'Infanterie américaine les 18 et 19 Juillet 1918 et les itinéraires des 8 chars Saint Chamond M2, que le Groupe AS 35 a, seulement été en mesure d'engager.
Un neuvième char aurait été en mesure de combattre si, lors d'un déplacement de nuit, il n'avait pas versé dans un fossé.


06 - AS 35 - Zone d'engagement de la Big Red One-min.jpg
06 - AS 35 - Zone d'engagement de la Big Red One-min.jpg (245.69 Kio) Consulté 790 fois


Le groupe AS 35 est engagé sur l'axe Coeuvres/Dommiers/Ferme de Cravençon, axe sur lequel il appuie l'action du 18° Régiment d'infanterie américain de la 1° Division d'Ibnfanterie américaine (la Big Red One).
Cet axe de progression est bordé par la Tranchée du GMP, tranchée creusée par l'Armée française, en amont de l'attaque allemande et orientée Est/Ouest.
Peu profonde, dans le secteur de Missy, elle se présente plus, au vu de l'orientation des combats, comme un
boyau de circulation. C'est l'importance de ses réseaux de barbelés qui seront un obstacle aux combattants.

Au nord du 18° RI US, le 16° RI US est appuyé par le Groupe AS 32 et le Groupe AS 34, resté en réserve, ne devait intervenir qu'en deuxième échelon d'attaque.
Ces deux Groupes rejoindront la base d'attaque de Coeuvres, avec encore plus de retard que le Groupe AS 35;

Organisation du Groupe AS 35, le 18 Juillet 1918, à son arrivée en Position d'Attente, au dessus de Coeuvres.

1ère Batterie Lt Robert Malézieux

- Première Section :

Saint Chamond M1 AsP1 n° 62550 - Lt Guignabaudet
Saint Chamond M1 AsP2 n° 62549 - Adjt Durand
(char en cours de réparation et non engagé le 18 Juillet 1918)

- Deuxième Section :

Saint Chamond M2 AsP3 n° 62631 - S/Lt Paul Boussard
Saint Chamond M2 AsP4 n° 62532 - MdL Pierre de la Vergne de Cerval
(char en cours de réparation et engagé le 23 Juillet 1918)

2ième Batterie Lt Dominique Durand

- Première Section :

Saint Chamond M2 AsCo1 n° 62588 - S/Lt Louis Lambert
Saint Chamond M1 AsCo2 n° 62411 - MdL Désiré Meurville
(Char renversé dans un fossé, vers Haramont, le 16 Juillet 1918)

- Deuxième Section :

Saint Chamond M2 AsCo3 n° 62631 - S/Lt Henri L'Hospital
Saint Chamond M2 AsCo3 n° 62532 - MdL Bergeron

3ième Batterie Lt Régis Seux

- Première Section :

Saint Chamond M2 AsCa1 n° 62547 - Lt Maurice Levrard
Saint Chamond M1 AsCa2 n° 62691 - Brg Tastevin
(char en cours de réparation et non engagé le 18 Juillet 1918)

- Deuxième Section :

Saint Chamond M2 AsCo3 n° 62548 - S/Lt Georges Baumann
Saint Chamond M2 AsCo3 n° 62688 - Brg Ray

Les deux chars de la 1ère Batterie (62550 et 62631), trompés par la tranchée du GMP, s'engageront vers le Nord
et interviendront surtout dans le secteur du 16° RI US, au Nord de la tranchée du GMP.

Les deux chars de la 2ère Batterie (62588 et 62631), aussi trompés par la tranchée du GMP, combatteront à la pointe du ravin de Missy, où ils seront mis hors de combat.

La présence de Brigadiers chef de char, au commandement d'engins plus généralement dirigés par des officiers, n'est pas inhabituelle. Ce sont, assez souvent, de futurs officiers, dont le potentiel et les qualités militaires ont été remarqués par le commandement.
Il ne faut pas perdre de vue que les Maréchaux des Logis ou Brigadiers Sous-Chef de char avaient toutes les qualités et qualification, en tant qu'adjoint au chef de char, pour remplacer inopinément leurs officiers chefs de char.


07 - Carte Sat. Soissons-Villers-Cotterets-min.jpg
07 - Carte Sat. Soissons-Villers-Cotterets-min.jpg (243.74 Kio) Consulté 790 fois


Les photos qui suivent, sont celles des chars qui, avec Diable Rouge, ont participé à la prise de la ferme de Cravençon, par le 18° Régiment d'Infanterie américain.
Elles sont accompagnées des rapports du Lt Durand (Cdt de la 2ième Batterie) et du S/Lt Baumann (Chef de la 2ième Section de la 3ième Batterie) qui offrent, pour ces chars, une bonne description du déroulement de ces combats.

12 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg
12 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg (241.17 Kio) Consulté 790 fois
Dernière modification par Tanker le lun. avr. 13, 2020 3:48 pm, modifié 1 fois.
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2811
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 n° *62688 Diable Rouge du Groupe AS 35, dans l'attaque de la ferme de Cravenç

Message par Tanker » lun. avr. 13, 2020 3:40 pm

08 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg
08 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg (144.5 Kio) Consulté 789 fois
-
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Groupe AS 35 - 3° Batterie
Char 62548 et char 62688
Chef de char S/Lt Baumann
Compte-rendu du S/Lt Baumann, sur les combats du 18 Juillet 1918, rédigé le 21 Juillet 1918.

Position de Départ : 400 m environ à l'Est de Dommiers, protégé des vues ennemies par un talus.
Deuxième objectif : La Croix de fer (juste devant la ferme de Cravençon).

Char n° 548 : (Il s'agissait du char du S/Lt Baumann).
Au moment de traverser la 1ère ligne ennemie (aux trois peupliers), la chenille gauche casse, panne
irrémédiable sur le moment. Je fais la liaison avec le Commandant de Batterie, qui vient se rendre compte.
Je demande et obtiens l'autorisation de prendre le commandement du char du Brigadier Ray (le 62688).
Tandis que je passe le commandement du char 548, en vue du dépannage au Brigadier Gannier, j'emnène mon mécanicien Malézieux, plus les Hommes d'accompagnement, le Caporal Aubry et le Soldat Paucton.
(Le Brigadier était, probablement le Sous-chef de char en titre du S/Lt Baumann, à bord du 548 )

Char n° 688 :
Je prends le commandement, tandis qu'il est, à ce moment en panne, par suite du bris des courroies de ventilateur et d'un mauvais fonctionnement moteur. Les réparations sont exécutées et le char repart.
Les courroies sont celles du char 548, que j'ai emporté avec moi.

Avec une attaque de 8 chars (sur un théorique de 15) les chefs de chars ont eu la possibilté de choisir les membres de leurs équipages en profitant, probablement, de l'occasion pour prendre les plus motivés ou les plus compétents.Et d'ailleurs, une note du Cne Balland organise directement ce type de recomposition d'équipages et, une, autre note d'organisation du Groupe AS 35 , montre bien que de nombreux mouvements avaient lieux dans les équipages.
Leurs compositions, avant les combats de Méry, puis, avant et après les combats de Missy, sont totalement liés auxpertes subies dans les combats et aux disponibilités en chars de combat.
A partir du mois d'Août la grippe espagnole viendra perturber un peu plus l'organisation de certaines unités de chars.


viewtopic.php?f=34&t=52626&start=10

Ordres reçu du Commandant de la Batterie (Lt Seux) :
Aussitôt que le char sera en état de marche, se diriger sur le 1°objectif, ensuite sur le 2ième, car le 1er ne résiste plus.Rejoindre le char Lévrard et opérer conjointement avec lui.

Exécution :
Je suis le chemin cote 162/Coeuvres, contourne la ferme de Laglaux et me dirige sur la Croix de fer, voyant devant moi et à gauche le char Lévrard aux prises avec l'ennemi, devant la ligne d'infanterie allemande.
Je passe la ligne d'infanterie. Repéré depuis la Ferme de Laglaux, par des canons anti-tanks, sans pouvoir d'o ù venaient les coups,
je marche en grand vitesse, tout en zigzagant et aperçoit sur ma gauche, mitrailleuses et canons sous abris qui viennent d'être abandonnéspar leurs servants.
Il est environ 6h 30. Devant moi, une Batterie ennemi, sur la route Paris/Soissons.
Je ne vois pas les pièces, celles-ci doivent être bien camouflées, je n'aperçois que les lueurs à environ 150 m devant moi.
Je commande le feu et, en même temps que le char Lévrard, réduisons cette Batterie au silence, tandis que le mitrailleur avant arrose avec sa mitrailleuse.
Je veux me placer mieux, en face de l'objectif et dans une autre position, plus favorable, le char Lévrard gènant mon tir.
Une deuxième Batterie, probablement derrière et à gauche de la première, nous canonnant à outrance, il me faut passer une ligne de réseaux de fil de fer. Je choisis un passage ou les fils de fer sont moins denses, au dessus du fossé et je m'y engage.
Pendant ce temps là, mon mitrailleur arrière tire sur une mitrailleuse se trouvant dans son champ de tir, forcée de changer également de position, par suite de la présence du char Lévrard , à ma gauche, qui génait son tir.
A ce moment et tandis que les mitrailleurs avant et droite tiraient, j'ai reçu coup sur coup deux obus.
Le premier perce le blindage droit et tue le mitrailleur avant avant (Canonnier Binet) ainsi que blesse le Canonnier Girault et, un autre obus coupe la chenille avant droite (coupure comprise pas le chef de char qu'une fois le char évacué).
Le char bascule sur le côté gauche et, à la suite d'un coue d'oeil jeté à ma gauche, je vois les Américains qui se replient rapidement et ne les ai plus revu ensuite.
J'ai essayé 7 ou 8 fois de démarrer en lançant d'abord à 0 (sans doute le point mort) et ensuite en marche avant.
Je me suis alors rendu compte de la panne et alors donné l'ordre d'évacuation.

J'ordonne l'évacuation du char. Les personnels sortent par les capots, en s'abritant des mitrailleuses qui nous arrosent fortement.
Au moment ou tout le monde vient de sortir, un troisième obus rentre par le blindage, juste au dessus du poste conducteur et brise le volant de direction.
Je ne m'étais pas rendu compte de suite, vu le nombre considérable d'obus qui tombaient à proximité du char et abasourdi par
les détonations extérieurs et intérieurs, qu'une chenille était brisée.

Une fois le personnel dehors, y compris le blessé transporté dans un trous d'obus, je me suis éloigné d'une centaine de mêtres,pour, me rendre compte où était l'infanterie américaine, que je n'ai pas vu, et aller voir le S/Lt Lévrard que je venais d'apercevoir en bas de son char et qui me semblait blessé.
Je l'ai trouvé, en effet, dans un trou d'obus étendu avec son équipage en train de se panser.
J'avais entendu Lévrard me crier qu'il me passait le commandement de son char, lui, venant d'être blessé. Je m'y dirigeais quand un obus vint mettre le feu à son char. Tout ceci, à peu près en même temps.

Quelques minutes avant, j'avais vu Lévrard faire le signal d'appel à l'infanterie (avec le panneau métallique du char), sans résultat, puisque pas d'infanterie.
Très anxieux à ce moment là, je craignais un retour offensif de l'ennemi, car aucun fantassin ami ne se trouvait à proximité.
Tandis que le char venait d'être mis en panne, que les balles et les coups sifflaient tout autour, Malézieux, Denies, le Brg Ray et Paucton étaient allés dans le char, chercher la magnéto (démontage de neutralisation réglementaire du char) et les bouchons régulateurs des mitralleuses,toujours en vue du retour offensif de l'ennemi.
L'ennemi pourtant n'a pas profié du trou qu'il y avait là et du s'enfuir peu de temps après car, au bout d'un quart d'heure, les balles ne sifflaient plus.

J'ai vu ensuite des Américains assez loin, leur ai fait des signes, sans résultat et aperçu au loin, un soldat de la Légion, l'ai
appelé et lui ai donné un mot pour son chef, demandant du monde de notre côté. Je n'ai pas eu de nouvelles.
L'ennemi s'étant éloigné, la liaison avec le Cdt de Batterie, qui est venu se rendre compte et rechercher des brancardiers pour évacuer les blessé, est établie.
La liaison est également faite, avec le Commandant de Groupe (Cne Balland) qui s'est aussi rendu sur les lieux. . . . . / . . . . .

09 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580 A-min.jpg
09 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580 A-min.jpg (242.37 Kio) Consulté 789 fois

10 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg
10 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg (229.29 Kio) Consulté 789 fois

11 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg
11 - AS 35 - St Chamond M2 AsCo2 n° 62580-min.jpg (244.42 Kio) Consulté 789 fois
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2811
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 n° *62688 Diable Rouge du Groupe AS 35, dans l'attaque de la ferme de Cravenç

Message par Tanker » lun. avr. 13, 2020 3:47 pm

13 - AS 35 - St Chamond M1 AsCa1 n° 62547 Korrigan-min.jpg
13 - AS 35 - St Chamond M1 AsCa1 n° 62547 Korrigan-min.jpg (241.64 Kio) Consulté 786 fois

La carte ci-dessus, fait le point des chars détruits autour de Missy-aux-Bois, qu'il restait à récupérer
dans les premiers mois de l'année 1919.
A l'issue des combats, les SRR récupéraient tous les chars pouvant être remis en état.
C'est ce qui explique que le 62688 "Diable Rouge" n'est pas mentionné sur cette carte.
Il a était dépanné, après changement de patins de chenille et, probablement avec
un remorquage par un autre char.


14 - Carte - St Chamond AS 35 à Cravençon-min.jpg
14 - Carte - St Chamond AS 35 à Cravençon-min.jpg (231.06 Kio) Consulté 786 fois

15 - AS 39 - St Chamond M2 AsCa1 n° 62607-min.jpg
15 - AS 39 - St Chamond M2 AsCa1 n° 62607-min.jpg (238.94 Kio) Consulté 786 fois

16 - AS 39 - St Chamond M2 AsCa1 n° 62607-min.jpg
16 - AS 39 - St Chamond M2 AsCa1 n° 62607-min.jpg (249.57 Kio) Consulté 786 fois


La carte de gauche est un détail de la carte générale, des itinéraires de chars des Grpt XI et XII,
lors de l'attaque du 18 Juillet 1918, sur le plateau de Missy-aux-Bois.
La carte de droite est un aussi un détail de la carte des chars de la Section de Récupération de Vierzy.

Associée à ces cartes, la photo du 62580 en second plan du 62607, montre bien que ce char n'avait pas
été mis hors de combat près de à la ferme de Cravençon, mais bien à l'Est de Missy-aux-Bois.
C'est d'ailleurs aussi ce que montrait la carte du rapport de combat des deux Groupements Saint Chamond.

A suivre - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »