Destitution de la Fourragère

Avatar de l’utilisateur
Florent Deludet
Messages : 582
Inscription : dim. sept. 18, 2005 2:00 am

Re: Destitution de la Fourragère

Message par Florent Deludet » ven. janv. 07, 2011 2:51 pm

Bonjour,
En relisant Grillet dans "Fantassin", je vois que son bataillon du 321e RI "perd" sa fourragère en conséquence des évènements de Mai 17 sur le Chemin des Dames.
Connaissez vous d'autres unités, complètes ou partielles, qui furent ainsi "déshonorées" ? La fourragère fut elle redonnée plus tard ?
Je crois que le 133e est dans le même cas..
merci
Florent

"- C'est nous...du 106...Nous rentrons. -Oh! pauvres...Pauvres enfants ! "
Recherche le 106ème R.I de Chalons sur Marne http://ceuxdu106.over-blog.com/

Avatar de l’utilisateur
terrasson
Messages : 1464
Inscription : dim. mai 01, 2005 2:00 am
Localisation : chaunay/draguignan
Contact :

Re: Destitution de la Fourragère

Message par terrasson » ven. janv. 07, 2011 7:28 pm

Bonsoir Florent
si je puis me permettre
l attribution de la fouragere etait faite pour les unités formant corps et de ce fait n etait pas attribuée en ce qui concerne l infanterie a un bataillon du regiment donc pour un bataillon..je crois qu il y a erreur...Pour le retrait de cette distinction je n ai pas a ma connaissance d infos a vous donner.Il faudrait se procurer l historique du 321...mais là...c est un coup de bol qu ils en parlent....Maintenant sur le forum il y a des errudits qui pourront vous en dire plus
cordialement
christian terrasson
adischats
soldat forcat a pas jamai portat plan lo sac.Es pas l'ome que gana es lo temps vai i mesme pas paur

Avatar de l’utilisateur
Florent Deludet
Messages : 582
Inscription : dim. sept. 18, 2005 2:00 am

Re: Destitution de la Fourragère

Message par Florent Deludet » ven. janv. 07, 2011 8:56 pm

Bonsoir Christian
Merci de votre remarque.
Pourtant :
Grillet p111
"...Notre lamentable commandant, incapable de se défendre, fut le bouc émissaire qui encaissa, et mon bataillon se vit seul puni par le retrait de la fourragère."

Denis Rolland développe ces incidents au 321e dans son livre ( La Grève des Tranchées) et peut être pourra t il nous en dire plus ?

Pas d'autres exemples ?

Florent



"- C'est nous...du 106...Nous rentrons. -Oh! pauvres...Pauvres enfants ! "
Recherche le 106ème R.I de Chalons sur Marne http://ceuxdu106.over-blog.com/

Avatar de l’utilisateur
terrasson
Messages : 1464
Inscription : dim. mai 01, 2005 2:00 am
Localisation : chaunay/draguignan
Contact :

Re: Destitution de la Fourragère

Message par terrasson » ven. janv. 07, 2011 9:33 pm

Bonsoir Florent
il me semblerait que cela soit effectué en interne c est a dire au niveau du regiment
cela reste a etre determiné Florent
bien cordialement
adischats
christian terrasson
soldat forcat a pas jamai portat plan lo sac.Es pas l'ome que gana es lo temps vai i mesme pas paur

Avatar de l’utilisateur
martinez renaud
Messages : 1490
Inscription : lun. mai 16, 2005 2:00 am

Re: Destitution de la Fourragère

Message par martinez renaud » ven. janv. 07, 2011 9:44 pm

Bonsoir à tous
Je pense que Christian a raison. En effet, le régiment avait droit au port de la fourragère pour ces 2 citations mais les soldats du bataillon n'avaient plus le droit de l'arborer.
Amicalement
Renaud
Gloire aux 53ème et 253ème RI

Avatar de l’utilisateur
philippe crozet
Messages : 825
Inscription : mer. mars 15, 2006 1:00 am

Re: Destitution de la Fourragère

Message par philippe crozet » sam. janv. 08, 2011 10:38 am

Bonjour à tous,

Tous mes bons vœux pour 2011…


Effectivement, pour le 133e je possède bien un article faisant référence à cette sanction, je n’en connais pas la source, et ce document évoque ce sujet sans précision. Cette punition est à mon sens intervenue à la suite des mutineries du mois de juin 1917, sachant que le régiment avait obtenu la fourragère le mois précédent…

Ordre du régiment n°58 du 18 mai 1917.

…Lisez attentivement la belle citation qui suit. Elle vous concerne tous, et par l’attribution de la fourragère qui vous récompense individuellement…

De ce fait, je pense, qu’il était donc possible de sanctionner que partiellement le 133e ? en interne !! Si le régiment avait perdu ce titre dans son ensemble, comment aurait il pu obtenir par la suite, la fourragère au titre de la médaille militaire ?



Amicalement,

Philippe
Amicalement

Philippe

Avatar de l’utilisateur
pierret
Messages : 384
Inscription : jeu. févr. 03, 2005 1:00 am
Localisation : BOURG-EN-BRESSE

Re: Destitution de la Fourragère

Message par pierret » dim. janv. 09, 2011 8:41 pm

Bonjour Florent,
Bonjour Philippe,
Bonjour à tous.

En complément des propos de Philippe et pour ce qui concerne le 133, rien ne figure dans l'historique du régiment ; par contre il en est fait état dans le "Livre d'Or du Bugey" (Librairie F Montbarbon – 1921).

A priori, il n'y aurait pas eu de "retrait" de la fourragère suite aux événements de juin 1917, mais simplement une "interdiction" du port de la fourragère, ce qui n'a pas empêché le 133° d'en obtenir une seconde en 1918.


"le 11 (juin1917), le régiment était concentré à l'arrière et le 18, à la suite d'une revue passée par le Général commandant le 7° Corps, il recevait la fourragère et des décorations en même temps qu'une deuxième palme venait s'accoler à celle qui ornait déjà la croix de guerre du drapeau.

Le 24, il était au camp voisin de Ville en Tardenois et le 30, il devait relever, en première ligne, une division du 2° corps d'armée.

C'est alors qu'un mouvement de mutinerie jeta, momentanément, un voile de tristesse sur le 133°, qui, depuis plus de deux ans et demi, s'était, en toutes circonstances, conduit de la façon la plus glorieuse, le plus héroïque.

Il n'y a pas lieu de rechercher les causes de cette mutinerie, mais il a semblé qu'il fallait la mentionner, pour affirmer qu'aux dires de nombreux soldats, la plus part des meneurs de cet acte criminel étaient, pour tous ou à peu près, des inconnus, arrivés avec les derniers renforts, et qui, s'ils n'avaient rien fait pour augmenter la réputation bien établie du régiment, n'hésitèrent pas à la ternir.

Les sanctions furent sévères. Beaucoup d'officiers, la mort dans l'âme, furent envoyés dans d'autres régiments et séparés des braves soldats avec lesquels ils avaient si souvent et si brillamment combattu. Le régiment fut privé de l'honneur de porter la fourragère"

……

"Cette belle citation était la quatrième accordée à notre brave régiment qu'elle consacrait régiment d'élite; elle entraînait le port de la fourragère au couleur de la médaille militaire"



Bien cordialement

Jean-Louis Pierret
133° RI "Les Lions du Bugey"
"Pas s'en faire, pas s'en fichtre .... Le Lion atteint toujours sa proie"

pierreth1
Messages : 1685
Inscription : sam. déc. 30, 2006 1:00 am

Re: Destitution de la Fourragère

Message par pierreth1 » lun. janv. 10, 2011 6:54 pm

Bonsoir,
il ne s'agit en aucun cas d'un retrait maisd'une sanction interne (ou externe a visée "vexatoire")
De mémoire il me semble que lors de la campagne de libération (pendant la première partei de la campagne de France) le bataillon blindé de fusillers marins (de la deuxiéme DB) n'avait pas le droit de porter la fourragére des saccos, cette autorisation est venu il me semble lors de la campagne des Vosges du fait de la brillante conduite des équipages cette décision venait de Leclerc (et de De gaulle) il semble me souvenir que l'Amiral de Gaulle en parle dans ses mémoires lui qui y exercait avec courage un commandement (après avoir servi en mer)
Par ailleurs il m'est arrivé de voir au cours de ma carrière des soldats (dont l'inconduite était notoire) se voir interdire en interne le port de la fourragère sur leur tenue de sortie (cela date d'une époque ou il existait encore une tenue de sortie remplacée depuis pour des raisons de pauvreté par le treillis de combat appelé dans ce cas pour couvrir la misère tenue de parade, seule la légion conserve la tenue de sortie et la tenue de défilé....et bien entendu l'armee de l'air et les marins)
Cordialement
Pierre
pierre

Avatar de l’utilisateur
gega
Messages : 6
Inscription : lun. nov. 28, 2011 1:00 am

Re: Destitution de la Fourragère

Message par gega » dim. mars 31, 2013 7:24 pm

Bonjour à tous,
En consultant le JMO du 246° RAC, j'ai relevé la formule lapidaire suivante"la fourragère est retirée au 246° RAC par décret du G.Q.G."en date du 28 Novembre 1918 (cote 26 N 1053/1).
Pourquoi une telle décision qui intervient une quinzaine de jours après la fin du conflit ?
Merci aux spécialistes pour leurs réponses.
Cordialement.
Gega

C'était pour finir à la guerre
Aux ordres de quelques sabreurs
Qui exigeaient du bout des lèvres
Qu'ils aillent ouvrir au champ d'horreur
Jacques Brel (Jaurès)

gega

Répondre

Revenir à « Décorations & distinctions »