Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Avatar de l’utilisateur
Florent Deludet
Messages : 582
Inscription : dim. sept. 18, 2005 2:00 am

Re: Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Message par Florent Deludet » dim. sept. 05, 2010 1:17 pm

Bonjour à tous,
Le fusil semi-automatique R.S.C ( Ribeyrolle-Sutter-Chauchat), ou FSA 17, ou encore "Lebel automatique" à été mis en production en Avril 1917 et distribué ensuite aux meilleurs tireurs dans les compagnies .
J'ai trouvé un document prouvant la présence de ce fusil au 106e RI en Mai 18.
Je cherche à savoir si vous avez des témoignages de la présence et de l'emploi de ces fusils (les premiers du genre) dans les unités ?
Et surtout, à partir de quand ces fusils ont été réellement distribués aux troupes de premières lignes : Fin 1917, début 1918 ?..
Cordialement,
Florent

"- C'est nous...du 106...Nous rentrons. -Oh! pauvres...Pauvres enfants ! "
Recherche le 106ème R.I de Chalons sur Marne http://ceuxdu106.over-blog.com/

Avatar de l’utilisateur
terrasson
Messages : 1460
Inscription : dim. mai 01, 2005 2:00 am
Localisation : chaunay/draguignan
Contact :

Re: Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Message par terrasson » dim. sept. 05, 2010 9:03 pm

Bonjour a tous
bonjour Florent

Au cours de la Grande Guerre, le colonel Chauchat a proposé le remplacement du fusil Lebel Mle 1886 M93 par un fusil semi-automatique. Il voulait que l'on transforme ces fusils en utilisant le système de chargement par emprunt au gaz en un point du canon (breveté en 1886 par les frères Clair). Transformer le chargeur tubulaire du Lebel en un tel système n'était pas une petite affaire. On arriva finalement à construire cette arme.On en fabriqua 86 300 exemplaires environ à la Manufacture d'Armes de Saint-Étienne, mais elle s'avéra peu fiable, mal équilibrée, et s'enrayait avec une étonnante facilité
Le Mle 1917 n'utilisait pas les même lames-chargeurs que le Berthier Mle 07-15, ce qui nuisait à la production. À cause des defauts de cette arme, on la modifia en 1918 (pour devenir le Mle 1918) en la raccourcissant un peu, en corrigeant le problème d'équilibre, et en lui permettant d'être rechargée par des lames-chargeurs standards, mais seuls 4 000 Mle 1918 sortirent des usines. Si cette arme avait été mieux réussie, ou si le programme n'avait pas été abandonné en 1921, l'armée française aurait été la première au monde à disposer d'un fusil semi-automatique comme fusil standard de l'infanterie. Il faudra attendre l'arrivée du MAS 49 (après la guerre) pour revoir un fusil semi-automatique français en grande quantité.
Fonctionnement Semi-automatique
Calibre 8 mm
Munition 8x50 mm R
Cadence de tir 20 coups/min
Capacité 5 cartouches / lame-chargeur de 5 cartouches (Mle 1918)
Portée Pratique : 300 m
Poids 5,27 kg / 4,79 kg (Mle 1918)
Longueur 1 330 mm
Longueur du canon 785 mm
Vitesse initiale 726 m/s
je ne peut pas vous affirmer si ces armes ont ete mises en service en masse...Je precise bien qu il sagit d un fonctionnement semi automatique, le servant intervient pour la premiere operation de chargement l arme tire au coup par coup..
bien cordialement
christian terrasson
adischats
soldat forcat a pas jamai portat plan lo sac.Es pas l'ome que gana es lo temps vai i mesme pas paur

ALVF
Messages : 5669
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Message par ALVF » dim. sept. 05, 2010 9:11 pm

Bonsoir,

Le fusil R.S.C 17 n'est pas le premier fusil semi-automatique mis en service dans l'Armée française, on employait d'ailleurs à l'époque l'expression "fusil automatique" pour désigner un fusil que nous appelons maintenant "fusil semi-automatique".
Dans la rubrique "collectionneurs" en réponse à une question du sujet "Fusils semi-Automatiques", j'ai donné quelques précisions sur l'introduction du fusil Meunier A 6 de 7 mm dès 1915 et surtout, pour les exemplaires de série, en 1916.Le R.S.C 17 a été distribué dès 1917, je dois avoir quelque part des précisions sur ce sujet, mais l'essentiel des dotations date de 1918.Il y eut d'ailleurs deux manuels distribués avec ces fusils, ils sont datés de 1917.
Les tous premiers R.S.C 17 n'avait pas d'arrêtoir de culasse à la fin du tir, ce défaut fut corrigé pour les fusils distribués en 1918, après une modification de la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne.
Plusieurs rapports affirment que le R.S.C n'est pas un succès et qu'il nécessite des tireurs bien formés, le chargeur particulier du matériel est aussi considéré comme un défaut.La version R.S.C 18, au canon plus court et non mise en service pendant la guerre, employait d'ailleurs le chargeur à 5 coups des fusils et mousquetons M 16 (qui, eux, furent mis largement en service dès l'été 1918 malgré les "affirmations" des collectionneurs).
La dotation du R.S.C 17 au niveau des "bons tireurs" s'effectuait au niveau de la Compagnie d'Infanterie.
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
terrasson
Messages : 1460
Inscription : dim. mai 01, 2005 2:00 am
Localisation : chaunay/draguignan
Contact :

Re: Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Message par terrasson » dim. sept. 05, 2010 9:40 pm

Bonsoir a tous
bonsoir Guy
Merci pour les precisions concernant l arretoir de culasse (accessoire a la puissance de feu)
amenant une securité supplementaire a cette arme et surtout de la distribution au niveau de l unité elementaire on a souvent accusé les chargeurs certes mais la munition aussi aurait du etre incriminée munition a bourrelet au lieu d etre troncnonique a gorge.....
bien cordialement
Christian Terrasson
adischats
soldat forcat a pas jamai portat plan lo sac.Es pas l'ome que gana es lo temps vai i mesme pas paur

Avatar de l’utilisateur
Florent Deludet
Messages : 582
Inscription : dim. sept. 18, 2005 2:00 am

Re: Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Message par Florent Deludet » lun. sept. 06, 2010 9:22 pm

Bonsoir,
Merci à tous deux pour vos réponses " techniques". Le Meunier était est très beau fusil en tout cas.
Je cherchais surtout des témoignages relatant l'utilisation de ces armes et aussi essayer de dater les premières livraisons. Une seule photo de ce fusil en service , parue dans un vieux numéro de "Uniformes " ou de la "gazette de Armes" est connue à ce jour. C'est maigre.

cordialement
Florent
"- C'est nous...du 106...Nous rentrons. -Oh! pauvres...Pauvres enfants ! "
Recherche le 106ème R.I de Chalons sur Marne http://ceuxdu106.over-blog.com/

ALVF
Messages : 5669
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Message par ALVF » dim. sept. 12, 2010 6:16 pm

Bonjour,

Quelques précisions, en attendant mieux, sur la production du Fusil Automatique Modèle 1917 (R.S.C.), pour garder son appellation "réglementaire":

-au premier janvier 1918, il existe 25.255 fusils R.S.C. aux Armées et 7.000 à l'intérieur dans les dépôts.

-la production du fusil R.S.C. en janvier 1918 a été de 7.556 exemplaires.

Il faut toujours se méfier des chiffres moyens de production, il est certain que le "pic" de production se situe entre octobre 1917 et mars 1918 pour atteindre finalement le chiffre de production totale bien connu de 85.333 exemplaires en septembre 1918.
Ci-joint la page de couverture de l'Instruction Provisoire du fusil R.S.C. dans sa première édition du 1er avril 1917 qui accompagnait chaque fusil.Cette première édition décrit le fusil sans arrêtoir de culasse.
Image
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
bernard larquetou
Messages : 1330
Inscription : mer. oct. 05, 2005 2:00 am

Re: Emploi du Fusil semi-auto R.S.C ( FSA17)

Message par bernard larquetou » lun. déc. 04, 2017 4:13 pm

Bonjour à tous,

Trouvé dans un carton d'archives du 3° CA (cote 22N 120)

2 cours de fusils RSC du 02 au 07/07/1917, et du 09 au 14/07/1917.

Cordialement

Bernard

Répondre

Revenir à « Armement »