Plus jeunes Mort pour la France

axtafur
Messages : 81
Inscription : jeu. nov. 06, 2008 1:00 am
Localisation : Mulhouse
Contact :

Plus jeunes Mort pour la France

Message par axtafur » lun. sept. 14, 2020 6:48 pm

Bonjour,

Je viens de visiter la nécropole nationale des Prisonniers de Guerre à Sarrebourg (57).

J'y ai trouvé la sépulture de :
- Louis Anselme âgé de 3 mois lors de son décès,
- Gaston Bertin,
- Émile Floquard âgé de quelques jours lors de son décès,
- Charles Marchal âgé de 9 mois lors de son décès,
- Marie Thérèse Voguet âgée de 4 mois lors de son décès.

Ces enfants ont été déclarés "Mort pour la France", ce qui en fait certainement les plus jeunes MPLF de ce conflit.
NNPG sarrebourg 24 Copie.jpg
NNPG sarrebourg 24 Copie.jpg (91.34 Kio) Consulté 976 fois
NNPG sarrebourg 22 Copie.jpg
NNPG sarrebourg 22 Copie.jpg (242.44 Kio) Consulté 976 fois

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 2981
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Plus jeunes Mort pour la France

Message par michelstl » lun. sept. 14, 2020 9:10 pm

Bonjour

ANSELME Louis, mort à 3 mois 2 jours (victime civil)
le 26 novembre 1914 sur la fiche de renseignement CICR
fils d'Édouard
Fait prisonnier à Marck (sur fiche) ... (ou plutôt Warck sur liste / dans les Ardennes)
https://grandeguerre.icrc.org/fr/File/S ... il/anselme

liste de juin 1915, +2515 https://grandeguerre.icrc.org/fr/List/5860784/762/2515/
Beerdigt zu Zwickau
(Sohn der Fuhrmanns-eheleute Eduard Anselme und Frau Mathilde geb. Krischmeyer, wohn. in Warcq. z. Zt. im Gefang. Zwickau Ia) versterb. 26.11.16 im Stadtkranken-haus, Zwickau
Enterré à Zwickau
Fils du couple charretier Édouard Anselme et Mme Mathilde, née à Krischmeyer, résidant à Warcq.
Vers le camp de prisonniers Zwickau 1a / décède. 26 novembre 1916 à l'hôpital de la ville de Zwickau
------
Transféré à Sarrebourg, Mort pour la France 26 novembre 1914, tombe collective 10436
Mémoire des Hommes via recherche globale
-----------------------------------------------------------------------
BERTIN Gaston, Civil de Romagne
Liste +2616
Décédé le 3 novembre 1914 à l'hôpital de la ville de Zwickau
Enterré à Zwickau
------
Transféré à Sarrebourg, Mort pour la France, tombe collective 10436
Mémoire des Hommes via recherche globale
-----------------------------------------------------------------------
FLOQUARD Émile (civil)
Enfant né à Zwickau le 12 janvier 1915 et décédé le 22
Enterré à Zwickau
Liste +2994
------
Transféré à Sarrebourg, Mort pour la France, tombe collective 10436
Mémoire des Hommes via recherche globale
-----------------------------------------------------------------------
MARCHAL Charles, civil de Gremilly
9 mois 3 semaines
décédé le 15-11-1914 à l'hôpital de la ville de Zwickau
Liste +2532
Enterré à Zwickau
------
Transféré à Sarrebourg, Mort pour la France, tombe collective 10436
Mémoire des Hommes via recherche globale
Inscrit sur le MAM de ROMAGNE-SOUS-MONTFAUCON
https://monumentsmorts.univ-lille.fr/mo ... ?elm=26675
Inscrit sur le MAM de Gremilly
https://monumentsmorts.univ-lille.fr/mo ... deleglise/
-----------------------------------------------------------------------
VOGUET Marie Thérèse, civil, prise à Romagne
décédée âgée de 4 mois à l'hôpital de la ville de Zwickau
Liste + 2538
résident en Commeroy
------
Transféré à Sarrebourg, Mort pour la France, tombe collective 10436
Mémoire des Hommes via recherche globale
-----------------------------------------------------------------------

Salutations
Michel

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3360
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: Plus jeunes Mort pour la France

Message par monte-au-creneau » ven. sept. 18, 2020 11:21 am

Bonjour,

Quelques interrogations :

1- Est-on certain que ces enfants ont été déclarés "MpF"? Cette mention sur l'emblème funéraire (croix de Saint-André ou autre) n'est pas la garantie de ce statut. Seule la mention sur l'acte de décès officiel fait foi. Aucuns des noms cités ne possèdent de fiche "Mort pour la France - MpF" sur le site "MdH"

2- Que faisaient ces enfants en Allemagne ? Déportés avec leurs parents ?

3- Quant aux victimes civiles, beaucoup n'ont pas reçu le statut de "MpF". Et il serait intéressant de connaitre combien il y a eu de victimes civiles et quelle proportion a effectivement été reconnue comme "MpF".

4- Où la date de naissance a-t-elle été trouvée, puisque l'âge de survenance de la mort et la date de mort sont indiquées ?

Merci.


Illustration d'un civil victime d'un bombardement (selon sa pierre tombale). Ne figure pas dans la base de données des "Morts pour la France". N'est probablement pas reconnu comme "MpF", son acte de décès officiel ne le mentionne pas : page 26 : www.archives-aube.fr/arkotheque/visionn ... m_rotate=F

Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 2981
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Plus jeunes Mort pour la France

Message par michelstl » ven. sept. 18, 2020 2:14 pm

Bonjour

Ces enfant sont «morts dans des circonstances se rapportant à la guerre» (de la loi).
Ils sont listés sur Mémoire des Hommes avec la mention (cela aura sans doute donc été vérifié... à suivre)
Il reste à trouver leurs actes de décès.

Textes des loi (déposé par Rutilius, merci)
Mention « Mort pour la France » dans les actes de décès.
viewtopic.php?t=45814

Salutations
Michel

Rutilius
Messages : 13851
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Plus jeunes Mort pour la France.

Message par Rutilius » ven. sept. 18, 2020 4:27 pm

Bonjour à tous,

Les plus jeunes déclarés « Morts pour la France » furent des mousses, embarqués sur des bâtiments du commerce coulés au canon ou torpillés par des sous-marins allemands. Cette mention résultait, lorsqu’ils étaient disparus en mer, du jugement déclarant leur décès constant.

Le plus connu est Maurice Marc Théodore LE MOYEC, né le 23 décembre 1902 à La Rochelle (Charente-Inférieure — aujourd’hui Charente-Inférieure), tué le 29 mars 1917 à bord du canot du voilier de pêche Irma, de l’armateur Martin Le Bouter, de La Rochelle, coulé au canon à 15 milles dans le S.S.-W. du phare de Cordouan par un sous-marin non identifié.

Il fut cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 24 mai 1917, p. 4.123) : « Le Moyec (Maurice-Marc-Théodore), mousse (14 ans), La Rochelle, 1182-593 : tué au cours d’une attaque de sous-marin en faisant vaillamment son devoir. »

Pour honorer sa mémoire, un cargo dit « de type Marie-Louise », construit en 1922 à l’Arsenal de Lorient et ultérieurement cédé par le Service de la liquidation de la flotte de l’État, à la société dite « Les Arma-teurs Français », fut dénommé le Mousse-Le Moyec.

____________________________________________________________________________________________


LE MOYEC (M.M.T.) - .jpg
LE MOYEC (M.M.T.) - .jpg (67.22 Kio) Consulté 757 fois

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3360
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: Plus jeunes Mort pour la France

Message par monte-au-creneau » sam. sept. 19, 2020 11:40 am

Bonjour,

1°) On trouve des enfants déclarés "Mort pour la France" nés en 1914, 1915, etc.

Il suffit de remplir le seul champ "année de naissance" de la recherche de "Morts pour la France".

Souvent victime d'obus, ou d'écroulement de maison bombardée, ou encore de gaz, etc...
Exemple : VAST Léontine, née le 25/06/1915, morte pour la France le 25 mars 1918 à Doullens, par écrasement sous une maison par chute de bombe d'avion

Mais les enfants cités plus haut, Anselme, Bertin, Flocard, Marchal, Voguet ne sont pas recensés dans la base de données des "Mort pour la France"

2°) Quant à la belle plaque émaillée, découverte en 2009 par bruno17, on peut de demander si elle est encore en place à la Rochelle ou si elle trône sur le dessus de cheminée d'un collectionneur...
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 2981
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Plus jeunes Mort pour la France

Message par michelstl » sam. sept. 19, 2020 1:35 pm

Bonjour monte-au-creneau (et tous et toutes)
Mais les enfants cités plus haut, Anselme, Bertin, Flocard, Marchal, Voguet ne sont pas recensés dans la base de données des "Mort pour la France"
Il sont listés sur Mémoire des Hommes via la recherche globale dans la base des sépultures de guerre avec la mention «Mort pour la France». C'est pour cela que j"écrivais «Ils sont listés sur Mémoire des Hommes avec la mention (cela aura sans doute donc été vérifié... à suivre)
Il reste à trouver leurs actes de décès.»
Exemple pour Anselme Louis
https://www.memoiredeshommes.sga.defens ... 06&debut=0
Salutations
Michel

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3360
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: Plus jeunes Mort pour la France

Message par monte-au-creneau » mar. oct. 13, 2020 4:20 pm

Mais les enfants cités plus haut, Anselme, Bertin, Flocard, Marchal, Voguet ... sont listés dans la base des sépultures de guerre avec la mention «Mort pour la France».
Bonjour,

Je crois que le site "sépultures de guerre" ne fait que reprendre les inscriptions qui sont portées sur l'emblême funéraire, telles que date de mort, le numéro du régiment, ou encore la mention "mort pour la France", ces inscriptions pouvant être fausses, en particulier la mention "mort pour la France" (pré-gravée sur toutes les plaques). A titre d'exemple, certaines stèles de fusillés non-MpF portent la mention "mort pour la France".

En d'autres termes, la mention "mort pour la France" indiquée par ce site n'a pas de valeur certaine.

Pour le cas de ces enfants, il nous faudrait trouver leur acte de décès.




Pour finir, je me suis mis à la recherche de la tombe de Camille ESPAGNON, en parcourant les 3 cimetières civils de la commune de Mailly-le-Camp, sans la retrouver ! Je l'avais photographiée il y a une quinzaine d'années. Comme il faut partout faire de la place pour les nouveaux morts, je suppose que cette tombe de 1914 a été détruite et enlevée ! Ainsi, un civil qui méritait la mention de "Mort pour la France" avec une sépulture entretenue à perpétuité par l'Etat, n'aura eu ni l'une, ni l'autre. Et rien ne restera de lui.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Répondre

Revenir à « Sujets généraux et MDH »