Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Scolari
Messages : 1117
Inscription : mer. janv. 01, 2014 1:00 am
Localisation : 37

Re: Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Message par Scolari » lun. janv. 07, 2019 8:40 am

Bonjour,

J'ai lu, l'ensemble des textes concernant la partie "la grande guerre" les chapitres de 1 à 13.

les bat' d'Af sont évoqués :
  • chapitre 2
"Les Marsouins [5], les Joyeux, autrement dit les bataillons d’Afrique, s’emparèrent des caves de Champagne de Reims et d’Epernay et se saoulèrent. Les allemands, de leur côté, en avaient fait autant, ce qui contribua à leur défaite et, dans les marais de Saint-Gonds, la garde impériale allemande fut écrasée par les Bat’ d’Af [6], la Légion étrangère et les Coloniaux[7]qui étaient ivres."
  • chapitre 12
"j’étais tombé sur une tribu de Joyeux[6]des bataillons d’Afrique. Avant la visite du major vers 10 heures du matin, j’assistai à des choses incroyables : les Bat’d’Af, avec leurs seringues, s’injectaient du pétrole dans les genoux."

puis

"J’allais refaire mon pansement tous les jours, les Bat’d’Af aussi. Leurs genoux étaient toujours aussi enflés et Coco marchait avec une canne, boitant de plus en plus. Le major constata pour moi une guérison assez rapide. Les Bat’d’Af avaient le sourire et après la visite, une fois dans notre grenier, me dirent : « Cette nuit tu auras un cataplasme de savon et d’ail, il ne faut pas remonter en ligne avant l’attaque, car nous y resterons tous. » J’acceptai, mais plus j’appliquai de cataplasmes de savon, plus mon doigt guérissait ! J’arrêtai donc les frais, ils n’y comprenaient rien, moi non plus, j’avais trop bonne charnure..."
  • chapitre 13
" J’entendais les slogans des bataillons d’Afrique qui, sur les rangs, faisaient les fanfarons. Un surtout disait : « Ah, ils ne nous ont pas fait crever en Afrique, ils ne nous feront pas crever ici ! » Et au moment même où il franchit le parapet, il s’écroula avec une balle dans la tête"

----------------------------------------------------------------
il reste à identifier les troupes que l'auteur nomme Bat' d'Af

édition :
M. Plateau étant un réserviste de la classe 1901, appartenant au 369e R.I.
ils pourraient s'agir effectivement d'anciens des bat' d'Af' qui après leur service actif en Afrique, réussissent à retrouver la vie civile durant le temps de paix , et par leur conduite à être intégrés dans un régiment de Réserve ou un bien un Groupe Spécial dans ce secteur ??

Cordialement
Frédéric
Dernière modification par Scolari le lun. janv. 07, 2019 9:10 am, modifié 1 fois.

CD9362
Messages : 3292
Inscription : sam. mars 08, 2014 1:00 am

Re: Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Message par CD9362 » lun. janv. 07, 2019 9:06 am

Bonjour
J'ai commencé à regardé globalement mais pas en détail les positions de certains régiments que Plateau pourraient associer aux" bataillons d’Afrique". J'ai cherché Woëvre, Flirey, Eparges en me servant du résumé "Parcours et historique succins des régiments" sur le site www.chtimiste.com :
-Colonial : 34e, 35e, 37e, 38e RIC sont en WOEWRE fin 1914-début 1915. Achache dit 36e RIC ?
-Zouaves je n'ai pas trouvé.
-1er et 2eme Régiment de marche de Tirailleurs Marocains ( 4 avril, 13 mai 1915)

J.P PLateau parle à un autre endroit d'un bataillon de chasseurs alpin qui se fait décimer : à vérifier les parcours des 8, 9, 18, 26 BCP et BCA

Donc lui est au 369e RI=> 73e Division d'infanterie
Gros travail de vérification dans les JMO à faire !
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 92baf1bfc8
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... .php?fam=3


-le régiment de J.P Plateau , 369 e RI dépend de la 146e Brigade d'infanterie, elle même rattachée à la 73 e DI, divisons qui en janvier 1915 a en son sein la 2e batterie du 6 e groupe d'Afrique, si j'ai bien compris la lecture du JMO .. Donc l'idée des Bat d'Af vient peut-être de cela ?
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... fd29df2b60


-Pour le 275e RI que le 369e RI croise plus tard et dans lequel il y aurait eu des fusillés...au moins un fusillé au 35e RIC en mai 1915 ( meme 64e DI que le 275e RI) passé par les armes
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 2c756cb759

Cordialement
AD-Line
Dernière modification par CD9362 le lun. janv. 07, 2019 4:43 pm, modifié 2 fois.

Scolari
Messages : 1117
Inscription : mer. janv. 01, 2014 1:00 am
Localisation : 37

Re: Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Message par Scolari » lun. janv. 07, 2019 11:28 am

re-

il est éventuellement possible, que l'auteur parle davantage d'anciens des Bat' d'Af' qui intégraient son régiment par leur bonne conduite. (comme je le supposais dans mon post précédent)
Le fort tempérament des anciens Bat' d'Af' et leurs expériences de Biribi sans doute, ils doivent garder leur étiquette 'Bat' d'Af par rapport aux autres conscrits.
comme le montre le partage de son témoignage :
dans la partie : Première époque :
  • chapitre 21
"Il arriva, dans notre détachement, des bataillons d’Afrique qui revenaient en France grâce à leur bonne conduite. Un nommé Gagnaud fut ainsi affecté à la 7e escouade et coucha dans notre chambre. C’était un terrible. Durant les premiers temps, il fut doux, puis petit à petit il devint méchant, se battit et massacra mon ami Choplin qui était un vrai parisien. Lui, n’aimait pas les Parisiens. Lorsque les sous-offs montèrent dans la chambre afin de rétablir l’ordre, il prit son fusil, mit baïonnette au canon et les coursa. Les sous-offs prirent la fuite. Seul notre adjudant vint à bout de lui, car il était au 3e Zouave en Afrique et savait ce qu’il fallait faire. Il le prit par la douceur en lui disant : « Gagnaud, tu n’aurais pas fait ça là-bas ». Il ne fut pas puni, car il aurait été capable de tuer n’importe qui. Aussi je baissai pavillon et devins son ami, car il était également moniteur. Il se trouve sur la photo, à gauche au premier rang"
--------
la photo n'est plus en possession de Sophie Actuellement ;-)

Bien à vous
Frédéric

Avatar de l’utilisateur
Sophie des Begons
Messages : 30
Inscription : ven. déc. 28, 2018 6:35 pm

Re: Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Message par Sophie des Begons » lun. janv. 07, 2019 1:11 pm

Vous m'impressionnez ! Je suis très heureuse d'être venue sur ce site et d'avoir mis mon texte à disposition. Merci à tous. Je vais poursuivre mon travail et comme je transcris environ un chapitre par semaine, on en saura peut-être un peu plus plus loin. Aucune identité précise parmi ces Bat'd'Af à part le fameux Coco mais ça ne nous aide pas beaucoup...
Dernière modification par Sophie des Begons le lun. janv. 07, 2019 3:00 pm, modifié 1 fois.
Blog sur les mémoires de Jean-Paul Plateau : https://lesmotsdurocher.wordpress.com

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 9098
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Message par Achache » lun. janv. 07, 2019 2:51 pm

Bonjour,

Désolé d'avoir semé le trouble avec ma question sur les Bat d'Af'... mais, c'est très intéressant de préciser peu à peu.
En l'état, je pense qu'on peux s'en tenir à l'hypothèse que j'ai introduite dans mon dernier post et développée par Frédéric, d'un groupe d'anciens de ces Bat d'Af intégrés dans d'autres unités. Le passage du chap 21 qu'il cite la corrobore suffisamment. Et il y a même un nom...

Mais la même question se pose aussi pour le chapitre 2 : s'il s'agit bien Septembre 14, aucun des 3 BMILA n'est encore débarqués en France métro. où le 1er et le 3e n'arrivent qu'en Novembre 14, dans le Nord Pas de Calais, Flandres...- Là, il doit y avoir un amalgame approximatif avec les constituants de la Division Marocaine.
(coloniaux = marsouins (RIC + BTS, sans oublier les artilleurs de la Colo). Il est impropre d'inclure les hommes de l'Armée d'Afrique (les Africains) dans "les coloniaux").

Bien à vous
Dernière modification par Achache le jeu. janv. 10, 2019 8:04 am, modifié 1 fois.
Image
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

garigliano1
Messages : 702
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Message par garigliano1 » lun. janv. 07, 2019 6:41 pm

Bonsoir Leuques , bonsoir à tous

Peux-t-on totalement exclure que des exécutions n'aient pas été documentées ?

Les exclure, non mais elles ne sont pas comptées dans les statistiques qui sont publiées par Prisme, elles sont rangées à part en attente d’une éventuelle confirmation.
Il est même probable qu’une partie de ces exécutions ne seront jamais connues par absence de documents. Néanmoins, les archives de Vincennes étant tellement importantes, qu’on peut espérer y trouver des réponses.
Ainsi alors qu’on sait qu’une partie des jugements de divisions ont disparu comme la 71e, la 41e ou la 47e DI, on trouve des éléments mais il faut fouiller, sortir beaucoup de cartons.
41-1.JPG
41-1.JPG (65.86 Kio) Consulté 197 fois
(extrait des jugements de septembre 1916)

Il faut rester prudent d’une part car la mémoire peut jouer des tours. Ainsi dans le cas du fusillé Pierre Mestre que nous considérons comme innocent, un témoin oculaire des évènements et acteur puisque qu’il était avec Pierre Mestre, situait les faits (des années plus tard) à l’automne 1914 alors que Pierre Mestre a été fusillé en février 1915.

D’autre part, des mythes, des suspicions se sont propagées après la guerre : les Conseils de guerre spéciaux étaient responsables du grand nombre de fusillés, un grand nombre de mutins ont été fusillés en 1917. Il s’avère, après les recherches de Guy Pedroncini et du général Bach, que ces mythes étaient infondés.

Aujourd’hui, par exemple, les recherches ayant montrées que le nombre de mutins fusillés en 1917 est faible par rapport au nombre de condamnés à mort pour la même période, personne ne peut plus s’appuyer sur ces suspicions mais d’autres persistent encore, je peux vous indiquer que des personnes sont totalement persuadées que des centaines de mutins ont été exécutés sommairement pendant les mutineries de 1917.

Bien sûr, ces personnes sont totalement libres d’avoir cette opinion mais nous n’avons pas d’éléments pour l’accréditer. La prudence est donc nécessaire.

Cordialement
Yves
http://prisme1418.blogspot.com/

garigliano1
Messages : 702
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Les fusillés du 275e à Flirey en mai 1915

Message par garigliano1 » ven. janv. 11, 2019 1:47 pm

Bonjour à tous

La mémoire peut jouer des tours. Le dossier de procédure des fusillés Chochoi et Garcault en fournit des exemples:

-
gar 1.JPG
gar 1.JPG (48.75 Kio) Consulté 121 fois
Garcault est tombé sur le champ de bataille ?

Les témoignages du commissaire-rapporteur du conseil de guerre et du greffier mentionnent 2 condamnés à mort, le 3ème inculpé n'étant pas condamné à mort mais ce n'est pas la version de l’aumônier.

De plus, nous disposons d'un dossier de procédure alors imaginez le questionnement sur cette affaire si ce dossier n'existait pas.

D'une manière générale, l'absence d'une preuve écrite ne signifie pas qu'on nous cache quelque chose.

Cordialement
yves
http://prisme1418.blogspot.com/

Répondre

Revenir à « Sujets généraux et MDH »