25e brigade d'infanterie, général Barbade

Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude Poncet
Messages : 1344
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: 25e brigade d'infanterie, général Barbade

Message par Jean-Claude Poncet » mar. mai 24, 2005 2:00 pm

Bonjour,
Le général Barbade, commandant la 25e brigade d’infanterie, a été tué à l’ennemi à Sompuis le 10 septembre 1914.
Le 149e RI. faisait partie de cette brigade. Quel était le bataillon - ou les bataillons - chasseurs qui en faisaient également partie ?
Ce peuvent être le 1er, le 3e, le 10e ou le 31e.
http://193.108.167.105/SrvImg/SrvImg.ph ... I=B491034R
Cordialement.
JCP.

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5777
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: 25e brigade d'infanterie, général Barbade

Message par Stephan @gosto » mar. mai 24, 2005 2:15 pm

Bonjour Jean-Claude,

Dans mes tablettes, j'ai le 149e R.I. à la 85e brigade, avec le 158e...
Les 1er, 3e, 10e et 31e B.C.P. formant la 86e brigade de la 43e D.I.

La 25e brigade était quant à elle composée du 17e R.I. et des 17e, 20e, et 21e B.C.P.

Amicalement,

Stéphan

Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude Poncet
Messages : 1344
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: 25e brigade d'infanterie, général Barbade

Message par Jean-Claude Poncet » mar. mai 24, 2005 2:36 pm

Bonjour à tous et...
Merci Stéphan,
Numérisant un carnet de vitrier de 1914 qui a été publié en 1915, celui-ci est rempli de fautes, coquilles et omissions.
J'ai bien ciblé la 43e DI. mais je n'arrive pas à trouver son bataillon.
Bon, j'ai des noms de morts, mais très courants et je vais faire une recherche active.
Cordialement.
JCP.

Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1441
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: 25e brigade d'infanterie, général Barbade

Message par bruno17 » lun. juil. 02, 2012 6:45 pm

Bonjour,
Concernant la mort du général Barbade, toujours dans mon bouquin trouvé à la brocante, ce témoignage:
"Les obus tombaient alors comme une pluie d'orage sur le village de Sompuis d'où montaient d'énormes gerbes de flamme et des nuages de fumée, et sur la gare. Dans l'ombre encore transparente du soir naissant, le spectacle était à la fois grandiose et tragique. Le général Barbade, admirable de courage et de bonne humeur sous la formidable averse de mitraille, se tenait contre le talus du chemin de fer, près la gare, c'est à dire en première ligne, donnant ses ordres avec un calme vraiment impressionnant. Il venait d'échanger quelques mots avec le capitaine Simson, de son état-major, lorsque survint un officier porteur d'un ordre, le lieutenant Petitcollot. Les officiers de l'état-major entourèrent alors le général pour entendre la lecture de l'ordre. A ce moment la violence du feu d'artillerie augmentait, et l'on entendait, dans l'immense brasier que formait le village, des murailles qui s'écroulaient. Soudain un obus troua le sol devant le groupe que formaient le général et ses officiers, il y eut une détonation sêche, puis un panache de fumée noire s'éleva vers le ciel calme. Derrière cette fumée de deuil, des corps étaient étendus, sanglants; le même obus venait de coucher dans la tombe, à l'aurore d'une victoire dont ils avaient été les bons artisans, le général Barbade et ses officiers. Le général qui, croyons-nous, venait de recevoir le commandement de la 13ème Division lorsqu'il tomba à la tête de sa brigade, dort de son dernier sommeil dans un jardinet qu'un simple grillage sépare du cimetière de Sompuis. A ses côtés reposent le colonel Hamon, commandant de l'autre brigade, les capitaines Simson et Cocagne, le lieutenant Petitcollot, le médecin-major Pignerol et enfin le sergent-major Derieux, du 17ème bataillon de chasseurs. Deux des officiers qui entouraient le général et moururent avec lui, le commandant Pajot et le lieutenant Henry, furent enterrés dans le talus du chemin de fer."
Cdlt
BB
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 éditions du Croît-Vif) - "La voiture de Vandier" (2019 éditions des Indes Savantes)

Répondre

Revenir à « Grandes unités »