Bajonczycy

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 478
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: Bajonczycy

Message par krzymen » ven. nov. 14, 2014 8:44 pm

Bonsoir/dobry wieczór à toutes et à tous,

Marc, merci pour vos explications sur le képi blanc !

Bonsoir Marie-Line et grand M E R C I !
Une année vient de passer quand j’ai lancé une demande pour les photos du Monument aux Morts et de la plaque à la mémoire des volontaires polonais à Bayonne.
Sujet: Polonais - légionnaires et soldats de l'Armée Polonaise en France
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... htm#t30840
Je vois qu’il ne faut jamais perdre de l’éspoir ! :)
Est-ce que cette plaque se trouve sur le MAM ou quelque part à côté ?
l'image mini est de toutes façon trop mały
Dużo za mały! :lol:

Bien cordialement
Krzysztof



Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

marpie
Messages : 1917
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Bajonczycy

Message par marpie » jeu. nov. 20, 2014 5:11 pm

Bonjour à tous ,

Décidemment , le brave Ladislas aura eu tous les noms :
Image
Bien amicalement
Marpie :(

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 478
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: Bajonczycy

Message par krzymen » jeu. nov. 20, 2014 11:07 pm

Décidemment , le brave Ladislas aura eu tous les noms
Bonsoir à toutes et à tous,
MERCI Marpie [:francine laude]
Où avez-vous déniché cette photo ?
Cette fois Szuyski a reçu un nom chinois, coréen ou japonais – Chou-Yo-Ki (Szuyoki) :lol:
Avec un collegue à Varsovie nous nous avons cassé la tête en essayant de deviner qui était cette dame présente sur quelques photos avec le brave Władek. On pensait que c’est sa sœur Jadwiga ...
A côté de Szuyski se trouve un sergent – à mon avis c’est Lucjan Malcz, promu sous-lieutenant en 1915.

Sur cette photo se trouve la même dame et les mêmes gosses.
Image
Bien cordialement
Krzysztof
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

marpie
Messages : 1917
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Bajonczycy

Message par marpie » ven. nov. 21, 2014 6:08 pm

Bonsoir Krzys , Bonsoir à tous ,
Désolé , j'ai été interrompu .
De la même source ("J'ai vu" N°138 du 7 juillet 1917) :
ImageImageImageImage
Bien amicalement
Marpie

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 478
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: Bajonczycy

Message par krzymen » jeu. nov. 27, 2014 7:22 pm

Bonjour à toutes et à tous,
MERCI MARPIE ![:arnaud memorial]
Cette fois, vous m'avez vraiment beaucoup aidé en me montrant la piste, qui m'a permis d'identifier la dame et les deux gosses!
On pensait que c’était la sœur et les enfants de W. Szuyski ...
Je ne m’attendais pas que, au cours de cette "enquête" :) , je trouverais des traces menant à ... la RAF et au ... Comité National Français à Londres!
Trouvé sur Forum Pages 14-18 ! :) ↓↓↓
" Le nombre d'étrangers vivant en France et manifestant dès la déclaration de guerre, par la voix de leurs différentes associations, le désir de participer aux combats aux côtés de leur pays de résidence est si important, que le gouvernement a dû décider l'ouverture de Centres d' engagement et de Centres d' Instruction en province. Bayonne est l'un de ceux-ci.
(...) Cantonnés à Montbrun ( champ de tir de garnison, à Anglet ) et à Chérubin (local du patronage de la cathédrale de Bayonne) et au Séminaire, leur équipement et leur instruction sont entrepris sans délai au commandement du Chef de Bataillon Marc Doumic. Ils sont de nationalités diverses ( Espagnols, Portugais, Belges, Grecs, Luxembourgeois....) mais les plus gros contingents de ce bataillon sont Tchèques et Polonais et on les a laissés se regrouper par nationalité. (...) Les ateliers de Bayonne coupent et brodent drapeau et fanions qui sont officiellement remis aux Polonais le 11 octobre, aux Tchèques le lendemain. (...) A leur demande et à celle des autres volontaires l'évêque de Bayonne, Monseigneur Gieure, dit le 7 septembre à Chérubin et à Montbrun, une messe à leur intention avant leur départ. Un premier élément de 130 hommes quitte Bayonne le 17 septembre. Le reste suit le 22 octobre et le 20 novembre. L' ensemble du Bataillon aura rejoint au camp de Mailly (Aube) le régiment auquel il va appartenir, le 2ème Régiment de Marche du 1er Etranger."
Sources: Histoire militaire de Bayonne 1789-1940, par le général Ansoborlo, in Revue d' Histoire de Bayonne, du Pays-Basque et du Bas-Adour, n° 150/Année 1995.
Évidemment, Max (!) Doumic avait le grade de lieutenant et pas du commandant (chef de bataillon).
L'évêque de Bayonne - François Xavier Marie Jules Gieure (1851-1937)

Dans les sources polonaises je n’ai pratiquement rien trouvé!
Jan Żyznowski, „Krwawy strzęp” (Le lambeau sanglant).
Na początku października odbyło się po mszy polowej, poświecenie naszego sztandaru. Duży plac za koszarami przepełniony był mieszkańcami Bayonny. Po poświeceniu odśpiewano „Boże coś Polskę” i „Rotę”. Na uroczystości był ambasador angielski z żoną – polką, która poprzez łzy patrzyła z jakiemś zdziwieniem na garstkę polaków, skupionych pod znakiem Ojczyzny." / "Au début de octobre a eu lieu, après une messe de campagne, la bénédiction de notre drapeau. La grande place derrière les casernes était rempli d’habitants de Bayonne. Après la bénédiction on a chanté "Boże coś Polskę" et "Rota". A la cérémonie assistait l'ambassadeur anglais, dont l'épouse – une Polonaise, regardait avec l’étonnement, à travers des larmes, la poignée de Polonais, réunis sous le signe (drapeau) de la Patrie".

Żyznowski (prononcer Jiznovsky) se trompait – ce n’est pas l'ambassadeur anglais qui assistait à la cérémonie, mais ...

Henry Bordeaux, "Max Doumic" (La Revue hebdomadaire, L’Instantané, 20 mars 1915
„Les Garibaldiens sont devenus populaires, les Polonais mériteraient de le devenir. Avant leur départ de Bayonne, une cérémonie avait consacré leur drapeau, un drapeau cravaté de tricolore où l’aigle blanche reprenait son essor. L’évêque l’avait béni, et Mme Nigel-Bellairs, neé de Seitor-Rylska, femme du vice-consul d’Angleterre à Biarritz, avait accepté d’être la marraine. On en avait confié la garde à Ladislas de Szuynski, fils du célèbre historien, qui fut tué dans un des premiers engagements. Cette troupe pleine d’entrain, mais assez indépendante, et difficile à discipliner, fut dressée en deux mois par un corps d’officiers d’élite.„

Marie Catherine Théofila Scibor-Rylska (ŚCIBOR-RYLSKA) neé en France (Anglet). Mariée avec Nigel Adour BELLAIR, vice-consul de la Grande Bretagne à Biarritz.
http://gw.geneanet.org/hikuri1?lang=fr; ... ylski;oc=3
Le père de Maria Ścibor-Rylska, Władysław Ścibor-Rylski était un emigré politique. Combattant de l’insurrection de 1863 et ardent patriote, il a rejeté l’amnistie offerte par le tsar. Mort à Kraków (Cracovie). Il repose au Cimetière Rakowicki (Kraków, Cmentarz Rakowicki) dans une tombe collective (mausolée) des vèterans de l’Insurrection de Janvier 1863.
http://gw.geneanet.org/hikuri1?lang=fr; ... ylski;oc=2
Les deux garçons, Edmund Hamon et Guy Nigel Bellairs, qui se trouvent sur ces photos, avaient en 1914 onze et six ans.
Le "parrain" du drapeau de 1914, Edmund Hamon Bellairs, est devenu fighter pilot du Royal Air Force. A Londres il était probablement officier de liaison auprès du Comité National Français - un certain Wing Commander E.H. Bellairs était membre de la British Mission to the French National Committee. En 1948 Edmund Hamon Bellairs a pris sa retraite avec le grade de Wing Commander.
http://gw.geneanet.org/hikuri1?lang=fr; ... n=bellairs
Bien cordialement
Krzysztof

Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 478
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: Bajonczycy

Message par krzymen » jeu. déc. 04, 2014 9:52 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Le lieutenant-colonel Jan Kozierowski dont l’uniforme se trouve au Musée de l’Armée Polonaise était un brave légionnaire en 1915.

J.O. du 28 janvier 1922, p.1236
Cité à l’ordre de l’armée – 18 octobre 1921
KOZIEROWSKI (Jean), mle 27875, soldat au 1er rég. étranger : a servi d’exemple par sa fière attitude au feu et par son courage lors de l’attaque du 9 mai 1915, à Neuville-Saint-Vaast, s’est porté en avant de la ligne et s’étant trouvé aux prises avec un groupe d’Allemands, seul, en a tué plusieurs, mettant les autres en fuite. A été blessé.
Bien cordialement
Krzysztof
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

marpie
Messages : 1917
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Bajonczycy

Message par marpie » lun. janv. 12, 2015 5:55 pm

Bonsoir à tous ,
Pour faire remonter le sujet :

Image
Meilleurs vœux pour l'année nouvelle :jap:
Bien amicalement
Marpie

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 478
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: Bajonczycy

Message par krzymen » mar. janv. 13, 2015 9:48 pm

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Marpie et Szczęśliwego Nowego Roku 2015 :)

Marcus – j’ai besoin de votre aide, je suis incapable d’identifier un uniforme :jap:
Voici la photo de deux soldats de l’Armée Polonaise en France.

Le lieutenant c’est Wacław Gąsiorowski l’organisateur du Comité des Volontaires Polonais pour le Service dans l'Armée Française en 1914. C’était probablement le prémier soldat de AP en France. Il a été nommé lieutenant à TT le 10.08.1917 et capitaine probablement en 1918. Le second soldat c’est Włodzimierz Szaniawski, E.V.G. de 1914, caporal blessé le 9 mai 1915. Nommé sergent et probablement reformé. En juillet 1917 il est volontaire dans l’Armée Polonaise en France. Elève de l’école d’artillerie de Fontainebleau. En 1917 en mission aux USA avec Gąsiorowski. Il a fini l’école d’artillerie en janvier-février 1919.
Il porte un uniforme et un bonnet assez bizarre. Ce n’est pas l’uniforme des soldats polonais en France - pouvez-vous l’identifier ?
Image
Cordialement
Krzysztof
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

marpie
Messages : 1917
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Bajonczycy

Message par marpie » mer. janv. 14, 2015 7:10 pm

Bonjour Krzys ,Bonjour à tous ,
Je ne sais pas si tu connais , au milieu du film : remise de décorations aux survivants de Bayonne
http://www.iwm.org.uk/collections/item/ ... ropeanaapi
Bien amicalement
Marpie

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 478
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: Bajonczycy

Message par krzymen » mer. janv. 14, 2015 11:19 pm

Bonsoir à toutes et à tous, bonsoir Marpie

Oui, je connais ce film – les mêmes scenes sont sur un autre film – on peut le voir sur le site de René Zalisz :
Pour les besoins internes à notre association, j'ai été amené à écrire une petite histoire des Polonais durant la Première Guerre Mondiale dont voici le lien.
http://ancienssaintcasimir.e-monsite.co ... diale.html
Parmis les soldats je reconnais deux Bayonnais - Mieczysław Rodzyński et Jan Sobański.
Le légionnaire de 1 cl. Sobański a été nommé le porte-drapeaux des Bayonnais après la mort de Szuyski. Sobański était en permission le 9 mai 1915 et il avait le fanion avec lui. Ses camarades n’étaient pas contents :fou: – ils sont partis à l’attaque des Ouvrages Blancs sans leur drapeau ...
Après la dissolution de la compagnie polonaise il a été liberé du service ou reformé et il est devenu chauffeur d’ambulance sanitaire. Monsieur le comte, grand propriétaire terrien de Podolie, savait conduire une voiture – il était membre d’Automobile Club de France depuis 1904 et du ... Aéro-Club de France (Aerostation) depuis 1910.
Le voilà dans sa bagnole :)
Image
Le sport universel illustré 1904
Nous avons eu dernièrement à Paris un distingué sportsman, qui, lui aussi, ne connait plus d’autre transport rapide que la voiture, et c’est naturellement une voiture française :D que M. Sobanice-Sobanski emploie dans ses voyages. C’est en effet, une 50 chevaux Gobron-Brillé, la fameuse marque qui dépassa pour la première fois le 160 à l’heure, et qui n’en est pas moins, on le voit, la grande marque du touriste. Tout cet été, le prince a litteralement exploré l’Europe, par les plus effroyables routes, sans que son moteur ait eu la moindre defaillance, sans qu’il ait jamais été arrêté autrement que par le caprice de sa fantaisie, la beauté du site et le désir de conserver encore en soi un peu plus du souvenir de ces lieux.
(...) M. Jean de Sobanice-Sobanski a parcouru 3.000 kilomètres dans le seul mois de septembre.
Le voici parti aujourd’hui avec autant de sang-froid que s’il s’agissait de traverser Paris, et pourtant il s’agit de parcourir, en cette saison, la Suisse, l’Arlberg et le Tyrol, par la terrible route de la course Paris-Vienne, et une fois à Vienne, le prince s’en ira en Russie.
En 1917 Jan Sobański s’enrola dans l’Armée Polonaise en France. Promu lieutenant. On le voit sur le film de 1917 avec le drapeau et c’est lui qui le tenait pendant la décoration par le Président Poincaré.

Bien cordialement
Krzysztof
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

Répondre

Revenir à « Légion étrangère »