2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

geojeff
Messages : 496
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par geojeff » ven. sept. 30, 2016 6:29 pm

Bonjour,

retrouvé dans mes photos, ces documents, toujours issus du SHD dans les archives de la justice militaire (SHD, 19N840). Je n'avais pas eu le temps de revenir sur ce dossier que j'ai pourtant lancé. Devant le regain d'intérêt qu'il suscite (http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 2709_2.htm) et son importance qui me semble grandissante je communique donc les pièces. Avec toutes mes excuses...

Document 7

Lettre du GQG, en date du 25 février 1915, accompagnant la note du colonel Ignatief
(SHD, 19 N 840)

Grand quartier général des armées de l’Est Au GQG, le 25 février 1915
Etat-major
1er Bureau
N°8293 Le général commandant en chef
A
Monsieur le général commandant d’armée

A Jonchery


Ci-joint, une note établie par le colonel Ignatieff, représentant de l’état-major russe au GQG, au sujet des conditions dans lesquelles se trouvent ceux de ses compatriotes qui servent actuellement dans les régiments étrangers.

En raison des motifs invoqués, et malgré les inconvénients que peut représenter, à certains points de vue, le groupement en unités spéciales de sujets étrangers sélectionnés, il y a lieu de chercher à réaliser cette mesure en ce qui concerne tout au moins les volontaires russes.

Je vous prie en conséquence d’examiner les conditions dans lesquelles il vous paraitrait possible de constituer, dans les régiments étrangers sous vos ordres, des unités composées des volontaires de cette nationalité ayant fait leurs preuves et commandées par des gradés et officiers russes et français parlant le russe, si possible.

Vous voudrez bien me faire parvenir votre réponse le plus tôt possible.

P.O. le Major général
BELIN


N°3656

Copie conforme notifiée aux généraux commandant le 18ème CA et le Groupement de Reims.

Un rapport sur la question sera établi par chacun des chefs de corps de régiment étranger. Ce document sera transmis avec l’avis des autorités hiérarchiques au général commandant l’armée, pour le 6 mars. Le nombre de russes incorporés dans chaque régiment y sera mentionné. Des propositions pour l’organisation éventuelle d’unités de volontaires russes seront jointes au rapport.

QG le 26 février 1915
P.O. le chef du 1er bureau

Document 8

Lettre du commandant du 2 RM / 2 RE en date du 4 mars 1915 (SHD, 19 N 840)

(lettre tamponnée « 18ème corps d’armée, section du courrier, entrée le 05/03/1915 à 17 h, bureau 1, n°7920 »)

5ème Armée Blanc-Sablon, le 4 mars 1915
18ème Corps d’Armée
36ème Division Le lieutenant-colonel Lecomte-Denis commandant
71ème Brigade le 2ème Régiment de Marche du 2ème Régiment Etranger
N°2905 au général commandant la 5ème Armée

A Jonchery

Objet : a/s des volontaires russes

J’ai l’honneur de vous rendre compte que le 2ème Régiment de Marche du 2ème Régiment Etranger possède actuellement dans ses rangs 731 volontaires russes.

Après avoir fait noter dans chaque compagnie chaque sujet russe au point de vue du classement en deux catégories, tel que l’a envisagé le colonel Ignatieff, et en tenant compte pour ce classement de la manière de servir de chacun d’eux au cours de ces six mois de campagne, il résulte que :
254 peuvent être classés dans la première catégorie
477 dans la seconde

En groupant ces 254 volontaires russes de la première catégorie en une seule unité, il serait possible de donner satisfaction à l’ambassade de Russie ; toutefois l’encadrement de cette compagnie ne pourrait avoir lieu exactement dans les conditions envisagées par la lettre n°8293 du général commandant en chef.

En effet, il n’existe qu’un sous-lieutenant russe au 2ème Régiment de Marche du 2ème Régiment Etranger (le sous-lieutenant ROCHVCOROSKI, engagé depuis huit ans au 2ème Etranger, et nommé sous-lieutenant le 5 décembre 1914). Aucun autre officier du régiment ne parle la langue russe.

Deux officiers russes ont figuré depuis la guerre dans le cadre des officiers du 2ème Régiment de marche :
Le lieutenant LEBEDEFF, évacué le 2 décembre à la suite d’une blessure légère,
Le capitaine OSBERG, évacué le 3 février pour lymphagite consécutive à une chute de cheval.

Ces deux officiers n’ont pas reparu au Corps.

Comme gradés le 2ème Régiment de marche possède un sergent et quatre caporaux russes anciens légionnaires et quinze caporaux russes engagés volontaires nommés depuis la guerre.

Il pourrait donc être formé au 2ème Régiment de marche du 2ème Etranger une compagnie de volontaires russes de la première catégorie, dont l’encadrement serait complété avec un cadre d’officiers et de sous-officiers choisis par le chef de corps.

Ce groupement donnerait à mon avis satisfaction à un certain nombre de volontaires russes qui se sont trouvés gênés par la promiscuité signalée dans le rapport du colonel Ignatieff.

Signé : Lecomte-Denis

Annotation manuscrite du colonel commandant la 71ème Brigade :

Vu et transmis
Propositions appuyées
Beaurieux, 4 mars 1915
Le colonel commandant la 71ème Brigade
Signé : illisible

Annotation manuscrite du général commandant la 36ème Division d’infanterie :

Avis du général Bertin commandant la 36ème DI
Propositions appuyées
4 mars 1915
Signé : illisible

Avis du général commandant le 18ème Corps d’Armée :

(tampon du 18ème corps d’armée, section du courrier, sortie le 06/03/1915, n°7393)
(tampon de la Vème Armée, section du courrier, entrées n°6145, destinataire 1er bureau)


18ème Corps d’Armée
Etat-major
1er Bureau n°5853

Avis du général Marjoulet, commandant le 18ème CA
(exécution des prescriptions de la lettre n°8293 du 25 février 1915 du GQG)

Propositions appuyées.
Il serait à désirer, si la chose est possible, que le 2ème Etranger reçut des officiers de nationalité russe, non pas seulement pour encadrer la compagnie d’élite, mais pour être répartis sur l’ensemble du régiment, où les éléments russes douteux ont particulièrement besoin d’être tenus en mains, par des chefs connaissant leur langue.

Q.G., le 6 mars 1915
Le général Marjoulet, commandant le 18ème CA

Cordialement
Jean François

geojeff
Messages : 496
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par geojeff » ven. sept. 30, 2016 6:35 pm

Document 9

Lettre en date du 5 mars 1915 du général commandant la division du Maroc au commandant du Groupement de Reims
(SHD, 19 N 840)

Division du Maroc Verzenay, le 5 mars 1915
Etat Major

1802 DM 2 Le général Blondat commandant la
Division du Maroc
A
Monsieur le général commandant
Le Groupement de Reims

J’ai l’honneur de vous adresser sous ce pli le rapport de monsieur le colonel commandant le régiment de marche du 1er Etranger au sujet du groupement des volontaires russes et de la sélection à établir parmi ceux-ci.

Je partage l’opinion du colonel Pein et j’estime qu’il est préférable de laisser les russes répartis en trois groupements aux compagnies A3, C4 et D1. Des sélections se feront et les trois groupements pourront peu à peu se constituer par éléments de même condition.


Signé : Blondat

Avis manuscrit rédigé sur le dos de cette lettre :

Avis du général commandant le groupement de Reims

Vu et transmis

L’organisation prévue par le colonel commandant le 2ème Etranger semble répondre aux desiderata exprimés par monsieur le colonel Ignatieff.
La répartition des russes en trois groupements formant des unités constituées, dans des compagnies différentes du régiment, permet en effet aux volontaires de cette nationalité de se trouver réunis. Quant à la sélection mixte que le colonel Ignatieff juge nécessaire, elle s’opèrera peu à peu, à la fois par le haut et par le bas sur l’ensemble des trois groupements constitués.

6/3/1915
Signé : illisible

Document 10

Lettre du colonel Pein au général commandant la division du Maroc en date du 5 mars 1915
(SHD, 19 N 840)

Régiment de Marche à l’Espérance, le 5 mars 1915
Du 1er Etranger
N°2279 Le colonel Pein
Commandant le Régiment de Marche
Du 1er Etranger
A
Monsieur le Général commandant
La division du Maroc
Versenay

Objet : au sujet du groupement russe

J’ai l’honneur de vous adresser les propositions que vous m’avez demandées (transmission n°1733 DM 2) en vue de l’organisation d’une unité russe au régiment de marche.

Le groupement par nationalité a déjà été traité pour les grecs. Il a été résolu par l’affirmative.

Si la question exposée par le colonel Ignatief se rapportait à la seule nationalité, elle aurait… la même solution que pour les grecs, car il n’y a aucune raison pour que les russes soient traités d’une autre façon que les grecs. Mais elle se complique d’une sélection.

Je reconnais toute la justesse des appréciations du colonel Ignatief ; je sais qu’à côté d’engagés de haute origine il se trouve une proportion importante d’hommes vulgaires, mais il est très difficile de donner des règles fixes pour une sélection entre ces deux éléments.

Le renvoi brusque du front, sans autre raison que des questions de race, d’hommes qui depuis cinq mois mènent la même vie, s’exposent aux mêmes dangers que leurs camarades, paient parfois de leur sang l’honneur de servir dans nos rangs, est une chose impossible.

La sélection ne peut se faire que d’elle-même par l’élimination des incapables et par la distinction des meilleurs qui sont nommés de première classe, caporaux et sergents, voir même officiers.

J’ai appris l’attention des commandants de compagnie sur cette sélection et je compte sur eux pour la mener à bien et dans les conditions les meilleures.

Pour leur faciliter leur tâche, au lieu de constituer une seule unité russe où la distinction dont parle le colonel Ignatieff produirait des frottements préjudiciables à la discipline, j’ai réparti les russes du régiment en trois groupements : aux compagnies A3, C4 et D1.

La sélection peut s’opérer par en bas sans porter atteinte aux effectifs, et par en haut elle met un plus grand nombre de places de gradés à la disposition des russes qui s’en montrent les plus dignes.

Signé : Pein


Document 11

Note effectifs du 2RM 1 RE en date du 5 mars 1915 (19 N 840)

Vème Armée
Division Marocaine
1ère Brigade

2ème Régiment de Marche du 1er Etranger

Etat des engagés volontaires russes existants
Au 2ème Régiment de Marche du 1er Etranger

Sergents 2
Caporaux 5
Hommes Bataillon A 121
De Bataillon C 57
Troupes Bataillon D 150

Total 335


L’Espérance, le 5 mars 1915
Le colonel Pein commandant le 2ème Régiment de Marche du 1er Etranger


Document 12

Lettre du 8 mars (SHD, 19 N 840)
Vraisemblablement du 8 mars 1915 – pas d’en tête, angle du haut à gauche plié et comportant peut être des informations

8 mars
M. Général commandant le 18ème corps d’armée
M. Général commandant le Groupement de Reims

Objet : Légionnaires russes

En réponse à ma notification n°3656/1 du 26 février, d’une lettre du général en chef relative à la situation des sujets russes dans les régiments étrangers, vous m’avez transmis un rapport du lieutenant-colonel commandant le régiment étranger placé sous vos ordres.

Il ressort de la lecture de ce rapport les points suivants :
1. La remarque du colonel Ignatief divisant les engagés russes en deux catégories complètement distinctes et faisant ressortir les difficultés résultant du contact des militaires de ces deux catégories est fondée.
2. Bien que les légionnaires russes de la deuxième catégorie soient d’une valeur morale différente de ceux de la première catégorie, il ne s’en suit pas que leurs services soient inutilisables
3. Il n’est, d’autre part, pas possible, comme le suggère le colonel Ignatief, faute de cadres appropriés, de créer des unités uniquement russes

S’inspirant de ces considérations, le colonel commandant le régiment de légion à opérer une sélection et à grouper les légionnaires russes dans diverses unités en tenant compte de leurs antécédents civils.

Cette manière de faire est de nature à donner satisfaction à la fois aux nécessités militaires et aux desiderata dont le colonel Ignatief s’est fait l’interprète.

Vous voudrez bien engager le chef de corps du régiment de légion placé sous vos ordres à persévérer dans cette voie.

Sans créer des unités spéciales de soldats russes, il conviendra de répartir les légionnaires de cette nationalité en un certain nombre de compagnies ou même de sections où ils seront agglomérés en tenant compte de leur valeur morale et sociale de façon à éviter toute friction entre des éléments trop disparates.

Afin de faciliter l’exercice du commandement aux officiers et cadres français des unités où se trouveront groupés les russes, un certain nombre de gradés seront choisis parmi ces derniers pour servir d’intermédiaires entre nos cadres et les légionnaires russes. C’est dans le choix de ces gradés que le doigté du commandement devra s’exercer d’une façon toute spéciale. Il y aura à tenir compte à la fois des qualités militaires intrinsèques des candidats et de l’ascendant moral qu’ils peuvent avoir sur le milieu spécial dans lequel on les recrutera.

Document 13

Note en date du 8 mars, non signée (SHD, 19 N 840)

(Vraisemblablement en date du 8 mars 1915 et du général commandant la Vème Armée)
Une annotation manuscrite : V 4412

8 mars
Au général commandant en chef

Vous m’avez transmis le 25 février, sous le n°8295, une note du colonel Ignatieff, représentant l’état-major général russe au grand quartier général, sur les conditions dans lesquelles se trouvent ses compatriotes servant actuellement dans les régiments étrangers.

La diversité de ces éléments n’avait pas échappé aux chefs de corps qui, par des mutations méthodiques, se sont efforcés de réunir les russes de même catégorie de façon à éviter les froissements, tout en assurant l’encadrement.

Quant à confier à des officiers russes le commandement des unités formées en majorité de cette nationalité la chose est matériellement impossible.

La Vème Armée compte en ce moment dans ses rangs 1066 russes et seuls trois officiers de cette nation y ont figuré.

L’un d’eux, le sous-lieutenant Rochvooroski, récemment nommé, est un de ces anciens légionnaires (huit ans de service) sur lesquels le colonel Ignatief émet une appréciation qui semble tirée d’un pamphlet allemand.

Les deux autres sont engagés depuis le début de la guerre. L’un d’eux, le capitaine Osberg, sans commandement et de peu d’autorité, était employé comme interprète par le lieutenant-colonel du 2ème Etranger ; il a été évacué le 3 février pour lymphagite consécutive à une chute de cheval et n’a plus donné signe de vie.

L’autre, le lieutenant Lebedeff, a été évacué le 2 décembre à la suite d’une blessure fort légère et des plus suspectes. Depuis il s’est fait affecter à un régiment de cavalerie française et j’ai protesté auprès de vous au sujet de cette désignation (lettre n° V 4076/1 du 4 mars).


Document 14

(SHD, 19 N 840)


5ème Armée Blanc-Sablon le 12 mars 1915
18ème Corps d’Armée
36ème Division Le lieutenant-colonel Lecomte-Denis, commandant
71ème Brigade le 2ème Régiment de Marche du 2ème Régiment Etranger
Au colonel commandant la 71ème Brigade d’Infanterie

A Beaurieux


Objet : a/s des volontaires russes


J’ai l’honneur de vous rendre compte des mesures prises au 2ème régiment Etranger, en exécution de la lettre n°V-4435/I du général commandant la 5ème Armée, au sujet des légionnaires russes.

Afin de laisser, en principe, les sujets russes de la première catégorie, envisagés par le colonel Ignatieff, dans les mêmes bataillons où ils se trouvent depuis leur incorporation et réduire ainsi les mutations déjà nombreuses qu’imposent les mesures à prendre, j’ai groupé par sections les sujets russes en question.

D’après le nombre de ces volontaires russes, variable dans les quatre bataillons, il m’a été possible de constituer une section dans une compagnie du bataillon C et une section dans deux compagnies différentes de chacun des bataillons D et F. Le bataillon G n’ayant qu’un très petit nombre de russes de la première catégorie n’aura pas de section russe et passera ses 18 russes de la première catégorie au bataillon D, permettant ainsi à ce bataillon de constituer deux sections à effectif normal.

Il en résultera donc que les volontaires russes de la première catégorie formeront cinq sections appartenant cinq compagnies différentes dans les bataillons C, D, F.

L’encadrement des escouades et des demi sections sera assuré en utilisant les caporaux et sous-officiers russes existant au régiment.

Pour compléter ces cadres, les chefs de bataillon ont reçu l’ordre de choisir les caporaux et sergents répondant aux conditions indiquées.

De même, pour le commandement des sections dont l’une sera commandée par le sous-lieutenant russe ROCHOWSKI, appartenant au 2ème Etranger depuis huit ans, les autres chefs de section seront des lieutenants ou sous-lieutenants désignés par les chefs de bataillon.

La constitution de ces sections russes, ne pouvant se faire que pendant la période de rafraîchissement des bataillons intéressés, sera terminée le 14 mars dans les bataillons C et F et le 18 mars dans le bataillon D.

Signé : Lecomte-Denis




Annotation manuscrite :

Transmis :
Les mesures ci-dessus me paraissent judicieuses.
Beaurieux, 13/03/1915
Le colonel commandant la 71ème Brigade
Signé : illisible

Annotation manuscrite :

Transmis (exécution des prescriptions de la note n°2399/1, 10/03/1915, 18ème CA)
Dispositions approuvées

QG le 13/03/1915
Le général Bertin commandant la 36ème DI
Signé : illisible

Annotation :

V 6620
Avis du général Marjoulet commandant le 18ème CA
Approuvé
QG le 14 mars 1915
Le général Marjoulet commandant le 18ème CA
Signé : Marjoulet

(tampons du 18ème CA et de la Vème Armée)

geojeff
Messages : 496
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par geojeff » ven. sept. 30, 2016 6:37 pm

Je joindrai d'autres documents, datés d'après le 19 juin 1915 dans les prochains jours.

Cordialement

Jean François

geojeff
Messages : 496
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par geojeff » ven. sept. 30, 2016 6:43 pm

Bonjour,

devant l'importance que prend cette "affaire, je joins d'autres documents, toujours issus du SHD (19 N 840) dans le premier fil :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... tm#t119191

Pour diverses raisons, je m'étais désintéressé de la question, bien que l'ayant lancée et vous demande de bien vouloir m'en excuser. Pire, je me rends compte, bien tardivement, que j'ai "snobé" Chanteloube qui me demandait copie de ces documents. Afin de rectifier cette erreur j'aimerai donner copie de mes fichiers au Prisme (wetransfert ?) qui saura bien mieux les utiliser que moi. Pouvez-vous me communiquer un mail où vous envoyer ces documents ?

Cordialement

Jean François

air339
Messages : 2817
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par air339 » ven. sept. 30, 2016 7:37 pm

Bonsoir Jean-Fançois/geojeff,



Merci pour ces documents, qui montrent l'attention portée à l'intégration des soldats russes au début de 1915 et les solutions proposées.

Il est dommage que les deux fils ne soient pas fusionnés !


Bien cordialement,


Régis

Putine
Messages : 829
Inscription : sam. sept. 27, 2008 2:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par Putine » ven. sept. 30, 2016 9:10 pm


Bonjour Jean François ! :hello:

Quant a moi, j' attendrai ! :ange:

Bien cordialement
Igor


garigliano1
Messages : 715
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par garigliano1 » sam. oct. 01, 2016 8:05 pm

Bonjour à tous, bonjour Jean François

Le sujet des fusillés est tellement vaste que chaque document apporte sa "pierre" à la compréhension de ces événements tragiques et c'est avec plaisir que le Prisme accepte votre proposition car il existe encore beaucoup de domaines où nous aimerions posséder plus de références comme les mémoires des avocats, des commissaires-rapporteurs, des juges par exemple.

Nous avons 2 sujets en préparation dont l'année 1917 ce qui ne sera une "mince" affaire et ce qui va nous prendre du temps.

Bien cordialement

[email protected]



geojeff
Messages : 496
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par geojeff » lun. oct. 03, 2016 1:23 pm

Bonjour,

la suite des documents :

Document 15

Lettre du GQG en date du 19 juin 1915 (SHD, 19 N 840)

(Ce document comporte des annotations manuscrites difficiles à lire sur mes photos et que je n’ai donc pas retranscrites)

Grand Quartier Général G.Q.G., le 19 juin 1915
1er Bureau
Le général commandant en chef
N°7530 à monsieur le général commandant l’armée

A Jonchery

Le ministre a décidé que les légionnaires de nationalité russe engagés volontaires depuis le début de la guerre pourront :
Ou bien s’ils en font la demande par écrit, être libérés par annulation de leur acte d’engagement et mis à la disposition de l’attaché militaire de Russie pour être dirigés sur leur armée nationale ;
Ou bien, être autorisés à servir dans des corps de troupe français en qualité de subsistants du ème régiment de marche du ème étranger.

La première de ces deux décisions ne recevra d’exécution que lorsque le gouvernement russe aura fait connaître les conditions du rapatriement des volontaires qui exprimeront le désir de rentrer dans l’armée russe ; je vous donnerai donc, à ce moment seulement, les instructions nécessaires.

La deuxième décision pourrait être appliquée dès maintenant, mais l’attaché militaire de Russie m’ayant exprimé le désir que son adjoint, le colonel d’OSNOBITCHINE, explique au préalable à ses compatriotes le sens et l’esprit des décisions ministérielles prises à leur égard, aucune mesure d’exécution ne sera prise avant le passage à votre armée de cet officier supérieur.

Après la venue du colonel d’OSNOBITCHINE les volontaires russes qui demanderont à servir dans un corps de troupe français à l’exception de ceux qui seraient mal notés, seront répartis par vos soins entre les régiments d’infanterie de votre armée, en tenant compte, dans la mesure du possible, des désirs exprimés par les intéressés. Vous me rendrez compte du nombre des hommes que le régiment étranger sous vos ordres aura ainsi perdus.

P.O. le major général
Signé : illisible

Document 16

Lettre du QG de la Vème Armée du 23 juin 1915 (SHD, 19 N 840)

Vème Armée QG, le 23 juin 1915
Etat-major
1er Bureau
SP 52
N : illisible

SECRET

Le général commandant le Vème Armée
A monsieur le général commandant le 1er CA

Il résulte de votre compte-rendu n°4787 du 27 juin 1915 que les soldats russes de la Légion qui ont refusé de suivre leur bataillon le 20 juin au départ de Prouilly ont donné comme excuse qu’une loi récente leur accorde le droit de quitter l’Armée.

Ils ont sans doute considéré que leur situation était dès à présent analogue à celle des alliés anglais, italiens et belges engagés à la Légion Etrangère pour la durée de la guerre et qu’ils pouvaient comme eux rentrer dans leur armée nationale s’ils en faisaient la demande.

Il est possible que cette solution soit envisagée en haut lieu et que des pourparlers soient engagés en ce moment même entre les deux gouvernements. C’est probablement l’écho de tractations de cette nature qui, par les milieux russes de Paris, ont été connus des volontaires russes du 2ème Etranger.

Mais aucune décision n’a été prise à cet égard. Vous voudrez bien en conséquence faire connaître aux soldats russes du 2ème Etranger que jusqu’à nouvel ordre ils restent soumis aux mêmes obligations et aux mêmes règles de discipline que les soldats français.

Document 17

Note du 27 juin 1915 (SHD, 19 N 840)

27 juin 1915

SECRET

Au général commandant en chef

J’ai l’honneur de vous transmettre ci-joint le rapport du général commandant le 1er Corps d’Armée sur la mutinerie survenue au 2ème Etranger. J’en appuie la conclusion.

Dès le début la présence de meneurs russes a été signalée dans ce régiment.

Sur la demande de l’attaché militaire russe les soldats de cette nationalité ont été sélectionnés dans des sections spéciales ce qui leur a permis de se concerter.

La prolongation de la guerre, sa nature spéciale énervent ces hommes qui, tous, ignoraient les éléments de la discipline et dont les plus intelligents et les plus instruits se sont justement expatriés pour se soustraire à toute autorité.

Qu’ils soient renvoyés dans leur pays, rien de mieux, mais il serait à mon sens dangereux de les répartir dans les régiments français où certains, par leurs tendances anarchistes, seraient un élément de démoralisation.


Document 18

Lettre du GQG en date du 4 juillet 1915 (SHD, 19 N 840)

(tampon Vème Armée, section du courrier, entrées n°5726, destinataire 1er Bureau)

Grand Quartier Général GQG, le 4 juillet 1915
Etat-major
1er Bureau
Le général commandant en chef
1402 à monsieur le général commandant l’armée

Suite à la lettre 7530 du 19 juin.

Les légionnaires sujets russes, engagés volontaires depuis le début de la guerre, qui demanderont par écrit à servir dans leur armée nationale, seront dirigés sur le dépôt du 2ème Régiment Etranger. Ils y resteront jusqu’au moment où ils pourront être embarqués à destination de la Russie.

Je vous prie d’assurer l’exécution de cette décision en ce qui concerne la mise en route sur le dépôt des légionnaires dont il s’agit ; le commandant du dépôt devra être prévenu en temps utile de l’effectif du détachement et de la date de son arrivée.

P.O. le Major Général
Signé : illisible

Annotations :

V 141
Copie conforme notifiée pour exécution au général commandant le 1er CA.
Un compte-rendu d’exécution fera connaître la date à laquelle le détachement a été mis en route et le nombre de légionnaires russes ayant bénéficié de la mesure susvisée.

geojeff
Messages : 496
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par geojeff » lun. oct. 03, 2016 1:25 pm

Document 19

Lettre en date du 7 juillet 1915 du lieutenant-colonel commandant le 2 RM 2 RE au général commandant le groupe Guérin (SHD, 19 N 840)

2ème Régiment de Marche Le lieutenant-colonel Lecomte-Denis
Du 2ème Régiment Etranger commandant le 2ème Régiment de Marche
SP n°151 du 2ème Régiment Etranger
N°4403 au
Général commandant le groupe Guérin

A Chenay


J’ai l’honneur de vous rendre compte que l’effectif des engagés volontaires russes et belges ayant demandé à être libérés de leur engagement pour être dirigés sur leur armée nationale est de :

Russes : 332
Belges : 391
Total : 723

L’effectif du régiment étant à la date d’aujourd’hui de 3667 le départ des engagés volontaires susvisés réduirait cet effecti à 2944.

La note n°106 du général en chef fixant à 2700 l’effectif d’un régiment à trois bataillons, il s’ensuit que le 2ème Régiment de Marche du 2ème Etranger, après les départ des russes et des belges, ne pourra plus compter que trois bataillons.

En conséquence j’ai l’honneur de demander la modification de la constitution du régiment devant le ramener à trois bataillons.

Signé : Lecomte-Denis

Annotations manuscrites du général Guérin en bas de ce courrier :

Vu et transmis au général commandant le 1er CA. Il y a lieu de ramener à trois bataillons la composition du 2ème Régiment Etranger dès que la date du départ des russes et belges aura été fixée.
8 juillet 1915
Le général commandant le groupe Guérin
Signé : Guérin

(tampon de l’EM du 1er CA à la date du 08/07/1915, à 16 h00, enregistré aux entrées sous le n°5853)

Document 20

Lettre, en date du 10 juillet 1915, du général commandant le 1er CA au général commandant la Vème Armée (SHD, 19 N 840)

Vème Armée QG, le 10 juillet 1915
1er CA
EM
1er Bureau Le général commandant le 1er CA
N°6355 au général commandant la Vème Armée à Jonchery
SP 151

Par lettre n°30 du 1er juillet et n°1402 du 4 juillet, le général commandant en chef a prescrit que les légionnaires, sujets belges et sujets russes, engagés volontaires depuis le début de la guerre, qui demanderont par écrit à servir dans leur armée nationale, seront déliés de leur engagement et dirigés sur le dépôt du régiment étranger.

J’ai l’honneur de vous adresser le compte-rendu du colonel commandant le 2ème Régiment de Marche du 2ème Etranger, d’où il résulte que 723 légionnaires (332 russes et 391 belges) ont demandé à partir.

Par suite de ce départ, l’effectif du régiment est réduit à 2944 hommes.

Dans ces conditions, il semble nécessaire de ramener à trois bataillons la composition du 2ème régiment de Marche Etranger. Les cadres du régiment dissous seraient utilisés d’abord pour compléter les places vacantes des trois autres bataillons. Quant aux officiers et sous-officiers qui resteraient disponibles après cette réorganisation, j’ai l’honneur de vous demander de vouloir bien les affecter au 1er Corps d’Armée pour combler les nombreux vides qui existent encore dans les régiments depuis les affaires de Champagne et de la Woëvre.

Les 723 légionnaires à diriger sur le dépôt sont tenus prêts à partir, aussitôt que vous m’aurez fait connaître les conditions de leur embarquement.

Signé : illisible



geojeff
Messages : 496
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: 2 RMLE 8 fusillés le même jour? (Fusionné avec "Révolte juin 1915")

Message par geojeff » lun. oct. 03, 2016 1:29 pm

Voilà l'ensemble des documents relatifs à cette affaire issus du dossier 19 N 840 du SHD (Vème armée, justice militaire). D'autres sources existent peut-être par ailleurs mais je n'en ai pas connaissance.

Cordialement

Jean François

Répondre

Revenir à « Légion étrangère »