Re: Danse

Arts graphiques - cinéma - musique & chansons - poésie - danse -
Avatar de l’utilisateur
Elise49
Messages : 545
Inscription : mer. mai 20, 2015 2:00 am

Re: Danse

Message par Elise49 » ven. sept. 23, 2016 7:51 am

Bonjour à toutes et à tous

Voici une petite histoire de Tango à Paris en 1917, trouvée sur Gallica ,magazine humoristique 'Fantasio' le 01/04/1917 :wahoo:
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6522819f/f20.item



Cordialement



Image
Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs


Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » ven. sept. 23, 2016 4:41 pm

Bonjour Elisabeth,
Bonjour à toutes et à tous.

Merci Elisabeth pour cette contribution que j'ai pu rattacher aux chapitres "Interdit de danser?" et "Tango", et qui vient enrichir cette étude.

Cordialement
Daniel
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3055
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: Danse

Message par Skellbraz . » ven. sept. 23, 2016 11:22 pm

Bonsoir à toutes et tous
Daniel, il est toujours aussi intéressant de lire vos témoignages :love:
Elisabeth : toujours plongée dans les articles de presse ;) , merci pour nous.
Bien à vous
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » lun. oct. 17, 2016 4:03 pm

Danses modernes
  • The Kangoora Hop - Le saut du kangourou.
ImageImage

  • Cette danse est dans la lignée de toutes les danses d'animaux de l'époque ( Turkey trot - Camel walk - Grizzly bear ( danse de l'ours) - Fox trot - Wallaby leap - Bunny Hop - King of the jungle) dont ne passera à la postérité que le Fox Trot.
  • Partition du Kangaroo Hop
Image
Source : Site canadien Chansons de Fred Godfrey
  • Descriptif du pas de danse
Image
Source : Site canadien Chansons de Fred Godfrey

  • Billy Williams et Fred Godfrey sont les co-auteurs de cet air de musique, dont Fred Godfrey cède les droits d'auteur à Billy Williams le 05 juin 1912.
Image
Source : Site canadien Chansons de Fred Godfrey

  • Cette danse est évoquée dans le film américano-britannique "Le Frère le plus futé de Sherlock Holmes" (The Adventures of Sherlock Holmes' Smarter Brother) réalisé par Gene Wilder en 1975 dont l'exécution est assez désopilante.




********************************

  • Sidney Privé H. Stevens ... [de Hounslow], qui sert dans le 11e bataillon du contingent australien, écrit à ses parents le 21 mai 1915, d'un hôpital à Alexandrie, en racontant comment il a été blessé dans le grand combat dans les Dardanelles. Il dit ceci:
«(...) N'ayez pas peur en voyant l'adresse ci-dessus, je viens de recevoir de la sorte, un peu d'éclats .... Je voulais simplement descendre dans le repos de réserve avant d'aller dans les tranchées. Je me suis levé à 7h pour aller récupérer chez mon pote, mes propres rations et, c'est alors que les feux d'artifice ont commencé. Les explosions étant trop proche de l'endroit où nous étions, nous pensions que nous allions reporter le petit déjeuner, que les choses seraient plus paisibles. Je venais de me détourner et de sortir, et de me mettre dans notre dug-out (abri sous terrain) quand une rafale fut envoyée près de moi et j'en ai pris sur la hanche. J'ai fait "The Kangaroo Hop"jusqu'au poste de secours [du Corps médical de l' armée] qui se trouvait à quelques mètres de distance, où ils m'ont habillé et m'ont porté à la plage, où j'ai rapidement été évacué avec le bateau qui m'a amené ici."
Extrait de "Blessé aux Dardanelles," Middlesex Chronicle, le 12 Juin de 1915. (traduit de l'anglais)
Source : Site canadien consacré à Fred Godfrey, créateur du "Kangaroo Hop". (en anglais)



  • Je n'ai pas trouvé de documents photographiques faisant état de la représentation de cette danse durant la première guerre mondiale.

Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le dim. févr. 25, 2018 2:16 pm, modifié 1 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2801
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Danse

Message par IM Louis Jean » dim. oct. 30, 2016 9:10 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Le Kangaroo Hop pourrait correspondre au Saut du kangourou qui est passé quasiment inaperçu en France, à l'exception "marginale" de la danse rituelle des chasseurs aborigènes.

Image
source Le Journal du 25 octobre 1914 sur Gallica

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » jeu. nov. 10, 2016 5:52 pm

Le contexte de la guerre

  • Pain, amour, danse et trahison
- Sous ce titre humoristique, faisant allusion aux films des années 50 du cinéma italien, se cache un sujet plus sérieux et plus grave : celui des conséquences que pouvaient avoir les relations que l'on entretenait avec l'ennemi. Ces relations étaient souvent en rapport avec la danse. Que ce soit dans les territoires occupés, où le fait de danser avec l'ennemi était perçu comme une trahison, ou que ce soit le rôle qu'ont put avoir certaines danseuses (Mistinguett, Mata-Hari pour les plus connues) en matière d'espionnage. Qu'elles aient été reconnues comme espionnes ou traîtresses n'est pas le but de mon propos, et mon intention n'est pas de les juger.
Ce qui est intéressant, c'est de constater, que dans ce cas précis, la danse - et le jeu de séduction qui l'accompagne - sert des intérêts qui lui sont assez éloignés.

Cet aspect m'est apparu en lisant la thèse (en), publiée en décembre 2012, par James Edward Connolly du King's College de Londres. Il y décrit les conditions et les motivations de ces femmes qui ont transgressé l'interdit de "pactiser avec l'ennemi en temps de guerre", étude qu'il a réalisé en particulier dans la région de Lille et Tourcoing durant les années d'occupation.
"Mais j’ vos tell’mint d’faits révoltants
Qu’ malgré mi je m’mets in colère
Trop d’femm’s sont bien avé l’s all’mands
V’là chin qu’on vo’ pendant la guerre."
"Mais je vois trop de faits révoltants
Que malgré moi, je me mets en colère;
Trop de femmes sont bien avec des allemands
Voilà les choses qu'on voit pendant la guerre."


  • Qu'elles aient été sincères ou intéressées, ces femmes ont souvent payé le prix fort de cette transgression, une fois la paix revenue et les territoires récupérés.
Nombre d'entre elles ont fait l'objet de dénonciation concernant leur "mauvaise conduite". Après la reconquête des territoires occupés, les personnes "suspectes" ou "douteuses" sont signalées au 2° Bureau des Services de Renseignement, Zone des missions d’Agents du S.R. au delà des lignes. (SHD 19N1571)

Ainsi, trouve-t-on les signalements suivants:

- Dans la commune de Wattrelos, une cabaretière est mentionnée dans un rapport de gendarmes comme "ayant reçu des allemands à la maison, qui était un endroit ‘pour consommer et danser’.

- Mme de M***, une habitante de Solre-le-Château suspectée d'avoir des relations avec des soldats allemands pendant l'occupation, en particulier des gendarmes, dont certains ont été ses amants. "(...) C’était constamment, et nuit et jour, des fêtes chez elle, on y dansait et on y faisait de la musique."

- A Hautmont où Daria G******* et sa soeur Marguerite "se rendaient fréquemment chez Madame R****, Louis, où un nommé L*****, 22 ans [sic], jouait de l’accordéon et où l’on dansait et chantait."


nota: par respect pour ces personnes et leurs familles, les noms propres ont été remplacés par des astérisques.

  • Souvent les termes "Bocharte", "Femme-à-Boche", "Bochesse" ou "Bochette" sont utilisés par la population pour désigner les femmes fréquentant les allemands.
  • Scène de danses et de beuverie croquée par Félix Edouard Valloton - 1916
Image
Source : IWM - Imperial War Museum
La légende sur le site dit ceci :"Une scène tapageuse avec deux femmes, en partie habillée d'articles nouvellement acquis d'uniforme allemand, dansant dans le centre, dont l'une porte un corset et tient une bougie.
À gauche, deux soldats allemands se battent, l'un d'eux brandit une bouteille.
A droite, un autre soldat allemand est assis ivre sur le sol, le corps sans vie d'une femme, un poignard enfoncé dans le sein, gît à côté de lui.
Plus loin, un autre soldat se penche pour vomir, un autre symptôme de boisson prodigieuse."
************************************



  • De nombreuses photographies font apparaître des soldats des deux camps, dansant avec des autochtones, (de gré ou de force?), dans les zones occupées.
- Fête populaire à Mühlbach/Sebeş - Soldats bavarois dansant avec des filles de Siebenbürgisch-Sächsischen (Roumanie), 1916;
Image
Source : Bildarchiv Siebenbürgisches Museum
Auteur : Bernhard Dormeier
Article en allemand à consulter ici.



-Célébration d'un mariage durant la guerre dans un village Macédonien - Les paysans libérés et leurs libérateurs (sic) dansent ensemble le Horo.
Image
Source : www.pictaram.com - Bulgaria WWI


-photo intitulée "derrière les lignes" - le costume des femmes laisse à penser qu'il s'agit, probablement, d'une photo prise sur le Front d'Orient
Image


Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le dim. févr. 25, 2018 1:17 pm, modifié 2 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

CD9362
Messages : 3428
Inscription : sam. mars 08, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par CD9362 » jeu. nov. 24, 2016 5:21 pm

Bonjour
3 photos de Tirailleurs à Dormans dansant lors d'une halte en 1917 //(Marne. Album 38)Autre titre : Albums Valois. Collection Valois (VAL 086)
photos 62, 63, 64
http://argonnaute.u-paris10.fr/search/r ... 8679fa1dfe
http://argonnaute.u-paris10.fr/search/r ... 3d8fdfcb9e
http://argonnaute.u-paris10.fr/search/r ... 73eb934ab0
http://argonnaute.u-paris10.fr/search/r ... 63b30a4ec5


et d'autres tirailleurs les mêmes ? faisant de la musique intitulée " NOUBA" ( Merfy 1916)
http://argonnaute.u-paris10.fr/search/r ... 596983fa5d
La "nouba" du 2 régiment de marche de zouaves et tirailleurs .
à Merfy Juin 1916

AD-Line

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » sam. nov. 26, 2016 1:09 am

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir AD-line,
merci pour vos recherches et pour ces documents que je n'ai pas encore pu intégrer, car il me faut fragmenter la rubrique qui s'y rapporte (Danses des troupes coloniales françaises), car on ne peut pas inclure plus de 10 photos par rubrique.
Avant que cela ne se fasse, j'ai extrait de l'une de ces photos, un détail intéressant: celle d'un photographe (avec des lunettes de motocycliste sur la tête). Je n'ai pas pu identifier si l'appareil qu'il utilise est un appareil photo ou une caméra?
Est-ce que quelqu'un peut apporter une réponse à cette question?

Image
Source (Marne. Album 38)Autre titre : Albums Valois. Collection Valois (VAL 086)

Image


Daniel
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » ven. déc. 16, 2016 6:51 pm

Bonjour,
j'effectue une recherche concernant les pratiques de danses durant la guerre de 14-18.
Ce thème, très peu abordé, mérite une étude complète et détaillée.

Les aspects principaux de cette étude portent sur:

QUOI
* les danses régionales traditionnelles françaises.
* les danses des troupes coloniales.
* les danses des alliés.
* les danses des ennemis.

QUI
* entre soldats de la même compagnie.
* entre personnes de même sexe ou de sexe différent.
* soldats alliés ou ennemis dansant ensemble.
* soldats de milieux différents (grade, origine,..) dansant ensemble.

OU
* les danses sur le front (entre soldats).
* en seconde ligne et en cantonnement à l'arrière.
* dans les camps de prisonniers.
* dans les hôpitaux et lieux de convalescence (je n'y croyais pas, mais j'ai déjà trouvé des documents!)
* sur terre et sur mer.
* sur quel front.

QUAND
* à quelles occasions elles ont lieu.
* fêtes nationales (14 juillet, 04 juillet,...), fêtes religieuses, commémorations
* après des victoires(?)
* avant le combat(?)

COMMENT
* l'influence des conditions de guerre sur la pratique des danses.(lieux, accompagnement, instruments, équipements,...)
* quelle organisation était mise en place pour pouvoir danser?
* quelles formes de danses étaient pratiquées. (danses à un, deux, trois danseurs, ou danses collectives de groupes.)
* quels types de danses étaient pratiqués (danses rituelles, danses traditionnelles, danses modernes (pour l'époque)).
* quels répertoires.
* l'interaction des pratiques de danses de différents milieux sociaux (rapport citadins/ruraux)
* la perception de ces danses par des membres extérieurs à leur pratique (spectateurs/ description des danses observées) et les rapports officiers/soldats durant ces pratiques.
* l'influence des danses "étrangères" sur notre pratique traditionnelle.
* les soldats étaient-ils libres de danser ou cette liberté était-elle accordée par les gradés?
* le rôle de la censure et de la propagande sur ces pratiques.

POURQUOI
* le rôle de la danse dans ce contexte. (distraction, évacuation du stress, motivation au combat, nostalgie du pays,...)
* la représentation dans l'inconscient collectif de la danse dans ce contexte particulier. (danses macabres)
* pourquoi dansaient-ils ( ou ne dansaient-ils pas) ?

Je recherche donc tout document (films, récits, lettres, cartes postales, photos, articles et coupures de presse, ...) relatant de ces pratiques. Merci de me communiquer les liens ou références pour y accéder.

J'ai déjà trouvé un certain nombre de films et de photographies, pour l'essentiel, de troupes étrangères et coloniales, mais je suis très perplexe quant à l'absence quasi-totale de documents sur nos danses traditionnelles françaises qui étaient pourtant encore connues à l'époque.
Si vous avez une explication à cette mystérieuse et troublante absence, je serais très content que vous m'en fassiez part!

Bien sûr, si vous voyez des aspects qui m'auraient échappés, merci de me le signaler, pour que je puisse en tenir compte et enrichir cette étude.

Pour avoir déjà commencé à investiguer sur le sujet, je peux vous dire que les documents sont maigres ou diffus et difficiles à localiser.
Votre aide me sera donc très précieuse.

PS aux admins : la danse étant un art à part entière, elle mériterait d'avoir sa sous-catégorie…..mais ceci n’est que mon avis.
Edit de janvier 1918 : après longtemps de combat, la danse a enfin reçu ses lettres de noblesse et possède un sujet à part entière (Merci Joël! ;) )




Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le sam. avr. 21, 2018 9:38 pm, modifié 3 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

CD9362
Messages : 3428
Inscription : sam. mars 08, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par CD9362 » jeu. mai 04, 2017 4:10 pm

Bonjour

Lien vers un article qui mentionne des films ECPAD présentant des "danses "
"par le camp, les tirailleurs sénégalais faisant partie des troupes coloniales. Ces combattants
venus d’Afrique sont filmés au repos, ou lors de séances de jeux et de danses....Photogrammes extraits du film Les Sénégalais au repos à Mailly-le-Camp Noir et blanc, muet, durée
: 00:07:27. © ECPAD. Réf. 14.18 A 189.
Photogrammes extraits du film Fête tunisienne, le 6 juillet 1917.Noir et blanc, muet, durée: 00:03:48. ©ECPAD. Réf. 14.18 B 462

http://centenaire-14-18.ecpad.fr/wp-con ... 0-aube.pdf

Cordialement
AD-Line

Répondre

Revenir à « LES ARTS & LA GUERRE »