Re: Danse

Arts graphiques - cinéma - musique & chansons - poésie - danse -
Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2801
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Danse

Message par IM Louis Jean » mer. août 05, 2015 12:29 pm

Re :hello:

Mignon sur youtube https://www.youtube.com/watch?v=ebE_JDWX2aU

Pour la douille, le vendeur indique qu'il s'agit de Mata-Hari, assez pertinent :

Image

Antérieur à sa condamnation ? (datation éventuelle)

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2801
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Danse

Message par IM Louis Jean » mer. août 05, 2015 1:35 pm

Re :hello:


dessin satirique de propagande :

Image
source Pages de Gloire sur Gallica

Image et sur youtube https://www.youtube.com/watch?v=BGiZqh9CDj8

Soutien du moral par l'humour :

Image
source Marmita Revue Hebdomadaire anecdotique, humoristique, fantaisiste du 267e sur Gallica

<<Quoi qu'en disent les journaux français, le
moral de nos troupes d'occupation en Belgique
est excellent. Les musiques militaires se font
entendre presque tous les jours ; une nouvelle
danse, la Kruppionnette, fait les délices de nos
braves combattants. >>
source Tous les Journaux du Front sur archives.org

Image
La Baïonnette du 3 janvier 1918 sur Gallica

Soutien du moral

Image
source Tous les Journaux du Front sur archives.org

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » jeu. août 06, 2015 10:51 pm

Autres répertoire français


• La DANSE DE L'OURS


- La danse de l'ours fait référence à plusieurs danses:


• 1) Une danse-jeu
Il s'agit une danse-jeu que l'on retrouve dans toute l'Europe du Nord et dans de nombreuses provinces françaises qui consiste à sauter alternativement d'un pied sur l'autre. Il existe de nombreuses variantes de cette danse. (Baerentanz en Allemagne - Dans ar blei / Dañs an Ours en Bretagne).

Voilà comment cette danse est décrite sur le site gwalarn.org:
" C'est une danse martelée, une sorte de rituel, servant à chasser les loups lors des campagnes et loin des animaux domestiques.Le pas s'effectue sur place sans réel déplacement. Pendant chaque motif rythmique de 4 temps, le pied gauche est en avant du pied droit lorsque ce dernier prend le premier appui, et inversement."
Vous trouverez ici l'air qui l'accompagne => http://www.deezer.com/track/75653885


******************************


• 2) Une attraction foraine
Autrefois, c'était aussi une attraction de foire, un numéro pratiqué par des saltimbanques - les montreurs d'ours - qui consistait à faire danser un ours brun au rythme d'un instrument de musique, généralement un tambourin.
Cette pratique existe encore dans quelques régions d'Europe.
- Une petite démonstration ici (vidéo contemporaine) => https://www.youtube.com/watch?v=JVdRRJJxnQE


- Cette pratique a été photographiée pendant la guerre de 14-18 (23/06/1917) à Mekra-bel-Ksiri (Maroc )
Image
Légende: "Les distractions du marché : la danse des ours"
Crédit photo: Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN


- ainsi qu'au camp d'Instruction Le VALDAHON, dans la ville du même nom, dans le Doubs (25) - France. (non datée)
Image
Légende: "38 - CAMP du VALDAHON - Les amusements militaires - La danse de l'Ours"
© musée du Temps, Besançon / Source: http://www.culture.gouv.fr


- Durant la guerre, l'image de l'ours est associée à celle notre allié russe. On la retrouve dans de nombreux dessins et caricatures de cette époque.
Image
Dessin de Derdy daté de 1914.



- Cette image est encore pus renforcée par le fait que certains régiments russes ont adopté un ours pour mascotte.
Image



- Ailleurs, faute d'ours, c'est un soldat qui se déguise pour amuser ses camarades, comme le relate cet article du magazine anglais "The illustrated war news" du 11 octobre 1916.
Image


******************************



• 3) Une danse moderne issue du ragtime
Peu avant guerre, une danse nommée "le pas de l'ours" fait son apparition. Dansée sur un air de ragtime et imitant les déambulations de l'animal, elle manquait , pour le moins, de grâce.
Image
On peut la découvrir sur cette vidéo :=> https://www.youtube.com/watch?v=sMyEnTZP0yI


******************************


Dans "Les croix de bois" de Roland Dorgelès ( 1929), utilise l'expression "danser comme un ours" pour décrire un piétinement effectué sur place pour se réchauffer lorsqu'on est de garde à l'extérieur par temps froid.
-"Quand on sort du gourbi, le froid vous mordille le menton, vous pique le nez comme une prise, il vous amuse. Puis il devient mauvais, vous grignote les oreilles, vous torture le bout des doigts, s’infiltre par les manches, par le col, par la chair, et c’est de la glace qui vous gèle jusqu’au ventre. Frissonnant, on danse.
(...)
On entend monter des gourbis la respiration de ceux qui dorment : on dirait que la tranchée geint comme un enfant malade. Transi, je me remets à danser comme un ours devant mon créneau noir, sans penser à rien qu'à l'heure qui s'écoule. Nez à nez, les bras croisés, les hommes sautillent pesamment en bavardant, ou battent la semelle d'un rythme régulier. La nuit s'anime de ce bruit cadencé. Dans le cheminement, dans le boyau, la terre gercée résonne sous tous ces pieds cloutés. Toute la tranchée danse, cette nuit. Tout le régiment danse, cette veille d'attaque, toute l'armée doit danser, la France entière danse, de la mer jusqu'aux Vosges... Quel beau communiqué pour demain !"
Extrait de "Les croix de bois" - Roland Dorgelès - 1929



Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le dim. févr. 25, 2018 1:31 pm, modifié 1 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » ven. août 07, 2015 10:52 pm

Danses de la vie

La danse des œufs


  • Il s"agit davantage d'un jeu d'adresse exécuté au son de la musique que d'une danse à proprement parler. Ce jeu traditionnel remonte au moyen-âge. Voici la description que nous en fait le site du Webmuseum, Paris:
    La danse des œufs est un jeu populaire joué durant les fêtes folkloriques de printemps. Un cercle de craie est dessiné sur le sol. Puis, accompagné par la musique de cornemuse, le joueur doit utiliser ses pieds pour faire glisser un œuf dans un bol, le garder à l'intérieur du cercle puis retourner le bol sur l'œuf. Tout cela sans toucher les fleurs, feuilles ou toute autre chose qui ont été déposées au sol en guise d'obstacles - et bien sûr sans briser l'œuf. Le premier à réussir emporte un prix : généralement un panier d'œufs!
L'absorption d'alcool rendait la chose plus difficile mais aussi plus comique...
Source: Webmuseum, Paris http://www.ibiblio.org/wm/paint/auth/aertsen/egg-dance/ (site en anglais)
  • Sur ce même site, est donnée une analyse d'un tableau de Pieter Aertsen (1508-1575) qui a réalisé une œuvre intitulée "la danse des œufs".
Image



  • Cette pratique se retrouve dans un article intitulé la "Danse des œufs" de Mignon. Ici la scène de danse est encombrée de matériel militaire (casque, fusil, obus, baïonnette, bombe incendiaire), les œufs sont, quant à eux, remplacés par des fusées... On distingue sur la gauche, deux musiciens les accompagnant.Le soldat censé effectuer cette danse est déguisé en femme.
Image
Source: Revue "Pages de gloire" du 23 mai 1915 sur Gallica/Bnf => http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... /f8.image.

  • Dans cet article, il est fait référence à un tableau de l'opéra comique "Mignon", de Jules Paul Barbier et Michel-Florentin Carré, 1866, où l'on demande à Mignon d'effectuer la danse des œufs.
ARNO.
Pour gagner maintenant toute votre indulgence,
Et vous remercier de vos dons généreux,
Mignon va vous montrer sa vive intelligence
En dansant devant vous le fameux pas des œufs!

LE CHŒUR.
Vivat! rapprochons-nous d'eux
Pour voir la danse des œufs.

PHILINE ET LAERTE.
Ma foi! restons là tous deux
Pour voir la danse des œufs.
Source: Libretto de l'opéra Mignon =>http://www.operone.de/libretto/thommifr.html
Opéra à voir sur Youtube à cette adresse :=> https://www.youtube.com/watch?v=ebE_JDWX2aU




:hello: Merci à Etienne alias IM Louis Jean, pour cette trouvaille et toute la documentation qui l'accompagne!




Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le dim. févr. 25, 2018 3:43 pm, modifié 1 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2801
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Danse

Message par IM Louis Jean » sam. août 08, 2015 1:55 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Daniel,
Cette pratique se retrouve dans un article intitulé la "Danse des œufs" de Mignon. Ici la scène de danse est encombrée de matériel militaire (casque, fusil, obus, baïonnette, bombe incendiaire), les œufs sont, quant à eux, remplacés par des fusées... On distingue sur la gauche, deux musiciens les accompagnant.Le soldat censé effectuer cette danse est déguisé en femme.
En relisant votre article je m'aperçois que la légende, comme le cliché, font en fait référence à plusieurs choses :

Le danseur est déguisé en femme orientale, ce qui est contradictoire avec le Mignon mais en accord avec la légende du cliché << l'Almée >>(1). Cette Almée pourrait s'inspirer de celle dansant dans l'opéra Djamileh (2) de Georges Bizet, bien oublié aujourd'hui, mais souvent joué avant-guerre.


En conclusion, si la danse des oeufs n'est pas à proprement parler une danse, le poilu se livre bien à une danse devant ses camarades par son attitude qui ressemble à celle d'une danseuse de la danse des foulards orientale.

(1) wikitruc
(2) Djamileh

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » mer. août 12, 2015 9:32 pm

Merci Etienne pour ces précisions.
Ce mélange des genres n'est pas surprenant. Lors de séances récréatives, il n'est pas rare à cette époque de retrouver sur les programmes, des danses de salon, au milieu de marches militaires, d'hymnes nationaux ou d'airs de musique classique.
Alors que la danse des œufs soit effectuée par une almée... Pourquoi pas?
A la guerre comme à la guerre!
Cordialement.
Daniel
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » mer. août 12, 2015 9:35 pm

Danses modernes.

Le Boston.


Image
Le boston est une danse apparue vers 1880 aux États-Unis. Elle se danse sur un tempo lent à trois temps comme la valse lente ou la valse hésitation. Les danseurs en couple fermé marchent en long pas glissés en ligne droite ou en tournant une valse au ralenti. Ils peuvent faire de nombreuses figures.

À Paris, à Londres et ailleurs, cette danse a eu énormément de succès dans les salons de danse entre 1895 et 1907.

Son succès avait plusieurs origines : c'était une danse reposante (après la polka ou la valse), élégante, facile à apprendre (plus facile que la valse, notamment).

« On avait poussé les tables contre les banquettes de panne grise, et quelques couples bostonnaient sur le tapis pourpre, qu'adoucissaient encore les rideaux de guipure. » Roger Martin du Gard dans "La belle saison", 3e volume des "Thibault".
Source Wikipédia


  • Au "Diners Boston" - Diner dansant.
62279-pierre-brissaud-1912-diners-bostons-dancer-restaurant-hprints-com.jpg
62279-pierre-brissaud-1912-diners-bostons-dancer-restaurant-hprints-com.jpg (68.9 Kio) Consulté 239 fois
Dessin de Pierre Brissaud (1885-1964)


  • Un article du Figaro du jeudi 01 janvier 1914, consacré au Tango, la nouvelle danse à la mode, cite "le boston" dans ses références chorégraphiques en ces termes:
LE TANGO AU THÉÂTRE DE L'ATHÉNÉE - MONOLOGUE DU TANGO

Je suis le Tango.

Je suis arrivé de la République Argentine en sabots, et j'ai à présent des escarpins extra-fins qui servent d'étuis à des chaussettes de soie arachnéenne.

Chez moi, je n'étais rien qu'une danse vulgaire. Mes parents chorégraphiques avaient honte de moi. La polka, la mazurka, la valse et le boston m'interdisaient l'entrée des maisons comme il faut. Je végétais dans les bals populaires, dans les tavernes, dans les bouges.

Un jour j'ai dit : « Les gens d'Europe viennent en Amérique pour s'enrichir. Si moi, danse d'Amérique, j'allais tenter la fortune en Europe ?... J'ai pris mes cliques et mon chapeau à claque et je suis parti...
Source: gallica.bnf.fr


  • Dans un article intitulé "les arts à travers le monde" paru dans la revue "Les modes" , n°158 de février 1914 on peut lire ceci:
(...)"De fêtes mondaines il n'en est guère en janvier. Mais les
dîners, les thés, surtout les thés dansants, ne chôment guère.
Des danses de caractère ont été exécutées chez la duchesse de
Clermont-Tonnerre. On a bostonné chez la baronne Maurice
de Rothschild. Musique en l'honneur du grand-duc Paul et de
la comtesse de Hohenfelsen chez Madame Eugène Schneider.
Le tango règne dans mainte maison américaine, dans les hôtels
à la mode, dans de grands centres d'attractions, anciens ou nou-
veux. Les professeurs, qui naguère criaient misère, sont sur le
point, avec les danses venues de l'Argentine et du Brésil, de
faire fortune. Place au tango, au « grizzly bear » au « One
step », à la Maxixe, qui détrônent momentanément, et un peu
exagérément, semble-t-il, la valse suave, le double boston déjà
langoureux."(...)
COMTE FLEURY.
Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, FOL-V-4312

Commentaire: Notez l'emploi du verbe "bostonner" au même titre que "valser", "polker", etc.

  • Un cours de danse de Noël Gardon au 92 bd des Batignolles Paris 17è (Seine) où l'on enseigne la Valse Boston.
Image
Source: Delcampe.net


  • Une annonce parait dans le Figaro du 26 février 1914:
Cours et Leçons

La vraie Furlana.

M. Willemot, dont le cours de danse si réputé du 19, rue Clément-Marot, est fréquenté par la meilleure société de Paris, revient de Rome, où il est allé apprendre la vraie Furlana. Il est le seul professeur actuellement à Paris que ses études chorégraphiques à l'Opéra mettent à même d'exécuter et de bien enseigner cette danse dans son intégralité.

M. Willemot est le successeur de Foster qui a introduit le boston à Paris.
Source: Gallica/bnf


  • Dans un article de "la rampe" du 02 mars 1916, on imagine déjà ce que l'on dansera après la guerre. Le boston figure encore dans les danses préférées.
"Et les vrais danseuses salueront, avec plaisir le retour du Boston. On dansera aussi les danses précieuses el légères de la vieille France, les danses folles et ardentes de nos frères Slaves, les valses caressantes idoines aux tendres entretiens des fins de bal, les Bostons où tourbillonnent, avec grâce, dans un envol parfumé, en se murmurant des paroles très douces, les couples élégants.
Source: Gallica/bnf

  • Ce pronostic se révèlera exact, et le boston résistera à la guerre puisque l'on retrouve cette annonce dans le Figaro du 02 octobre 1919:
ÉCHOS

Un communiqué nous est adressé par l'Académie des maîtres de danse de Paris. Pour la première fois depuis la guerre, les maîtres de danse s'assemblaient et l'une des questions inscrites à l'ordre du jour était celle-ci « Que dansera-t-on cet hiver ?» Une démonstration des danses nouvelles fut faite par Mme G. Lefort, présidente de l'Académie des maîtres de danse de Paris, membre de la Société des auteurs et compositeurs de musique.

Ont été admis à l'unanimité la Caprice-Valse dont les mouvements et pas sont extrêmement gracieux et artistiques et le Jazz qui, avec le Fox Trot, le Tango, le Boston, la Valse Hésitation et le One step, auront la vogue dans les salons, cet hiver.

Nous voilà fixés
Source: Gallica/bnf

Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le ven. mars 02, 2018 12:45 am, modifié 5 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

marpie
Messages : 1972
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Danse

Message par marpie » jeu. août 13, 2015 11:42 pm

Bonsoir à tous ,

Le Pas du boyau pour ce Régiment :
Image
(sur Gallica , Le Gaulois du 7 octobre 1916)
Bien amicalement
Marpie

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » ven. août 14, 2015 2:56 pm

Merci Marpie pour cette contribution.
Je m'en vais de ce pas - qui n'est pas celui du boyau :non: - le rajouter aux danses parodiques.
Il fallait que nos poilus aient de l'humour pour être capables de rire de leurs malheurs!

En tous cas, voilà une nouvelle piste qu'il va falloir approfondir. En quoi consistait "le pas du boyau"?

Cordialement.
Daniel
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2801
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Danse

Message par IM Louis Jean » sam. août 15, 2015 5:16 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Daniel,

Une danse difficilement classable puisqu'elle n'a vraisemblablement jamais été dansée : la Poiluette

Image
Image

source :
Image la Chéchia sur Gallica


Toutefois, je la signale car elle fait référence à une danse peu connue : la matchiche.

Sur youtruc : version Mayol. La musique semble être arrangée au goût européen de l'époque.
version a priori plus authentique
Matchiche ou maxixe : voir wikitruc

Cordialement
Étienne

<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Répondre

Revenir à « LES ARTS & LA GUERRE »