SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

pecast
Messages : 117
Inscription : dim. nov. 30, 2014 1:00 am

SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par pecast » jeu. janv. 20, 2022 11:54 am

Bonjour;
Quelqu'un serait-il plus "futé et adroit" que moi pour retrouver JMO ou livre régimentaire du 500ème Rgt d'Artillerie ou ce soldat a été gravement blessé. Merci
https://www.archivesdepartementales76.n ... 511fa?id=1
Encore Merci
SOUDAIS Joseph Rémi Léon
Classe 1908 Seine Maritime ( Inférieure à l'époque)
né le 7/08/1888 à Saint Arnoult; matricule au recrutement 471.
Merci

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 5817
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par Yv' » jeu. janv. 20, 2022 3:14 pm

Bonjour,

Une petite transcription, pour donner le contexte :

« Passé le 20 janvier 1917 au 81e Régiment d'artillerie lourde...
Passé au 500e régiment d'artillerie le 1 mai 1918.
...
Blessé le 12 juin 1918, brûlures multiples aux mains et à la figure (B.d.g.) à Méry Courcelle.
Cité à l'ordre du régiment n° 13 le 19 mars 1919 : "Mitrailleur d'élite grièvement brûlé dans son char par un obus de plein fouet au cours du combat du 12-6-1918."
»

D'après les fiches MPLF du 500e RA, le lieu est certainement Méry-la-Bataille - Courcelles, dans l'Oise.

J'ai trouvé ces deux sujets sur le forum :
viewtopic.php?t=52740
viewtopic.php?t=52878

Cordialement,
Yves

pecast
Messages : 117
Inscription : dim. nov. 30, 2014 1:00 am

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par pecast » ven. janv. 21, 2022 3:40 pm

Merci.
IL semble confirmé que des groupes du 81èmeRAL se soient transformés en Rgt d'Artillerie d'Assaut. Sur le site de Mémoire des Hommes on trouve bien le JMO du 36ème groupe engagé à cette date dans les alentours de Courcelles.https://www.memoiredeshommes.sga.defens ... e_id=10021
Si des fois il y avait mieux, je suis preneur.
Merci

Scolari
Messages : 2019
Inscription : mer. janv. 01, 2014 1:00 am
Localisation : 37

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par Scolari » sam. janv. 22, 2022 7:48 am

Bonjour,

Vous aurez davantage de réponses par le spécialiste chars "tanker", ou d'autres intervenants intéressés par le sujet de l'A.S du forum 14-18, si je déplace votre sujet dans la rubrique Artillerie -> sous forum Artillerie Spéciale.

Souhaitez vous que je déplace votre sujet vers la section Artillerie Spéciale ?

Cordialement,

Frédéric
modérateur technique
Modérateur technique
Les cadres 5e BILA années 1914 à 1918
248e R.I mobilisation-1914
1er R.A.L
rédacteur d'articles sur Généawiki sur la Grande Guerre

pecast
Messages : 117
Inscription : dim. nov. 30, 2014 1:00 am

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par pecast » sam. janv. 22, 2022 4:12 pm

Bonjour;
Tout à fait d'accord si je peux "glaner" encore plus de renseignements. Merci d'avance.
Merci

Scolari
Messages : 2019
Inscription : mer. janv. 01, 2014 1:00 am
Localisation : 37

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par Scolari » sam. janv. 22, 2022 4:34 pm

Re,

sujet déplacé avec votre accord

Cordialement,

Frédéric
modérateur technique
Modérateur technique
Les cadres 5e BILA années 1914 à 1918
248e R.I mobilisation-1914
1er R.A.L
rédacteur d'articles sur Généawiki sur la Grande Guerre

Scolari
Messages : 2019
Inscription : mer. janv. 01, 2014 1:00 am
Localisation : 37

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par Scolari » sam. janv. 22, 2022 4:40 pm

re-

Il y a besoin de l'expert Artillerie Spéciale Maison,
car le 81e RALT et le 500e A.S sont des impasses pour les parcours.
le 81e RALT sert de support à la création de l'AS.
le 500e A.S est le régiment dépôt/ administratif de toute l'A.S (de 501 à 509e RAS)

Afin d'aider Michel / Tanker avez vous, un élément, lettre, carte postale, médaille, diplôme...

Cordialement,
Frédéric
(en simple intervenant)
Modérateur technique
Les cadres 5e BILA années 1914 à 1918
248e R.I mobilisation-1914
1er R.A.L
rédacteur d'articles sur Généawiki sur la Grande Guerre

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2951
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par Tanker » dim. janv. 23, 2022 5:19 pm

Bonjour et merci Frédéric pour le transfert.

Pour commencer et comme trop souvent sur toutes ces Fiches Matricule, rédigées après guerre, les informations sont ici des plus incomplètes.
Il manque le détail complet des affectations en Zone des Armées et en Zone de l'Intérieur, qui permettent de définir, avec précision, les temps passés loin du Front.
Concernant les chars, les camps de Marly-le-Roi et de Cercottes sont en Zone de l'intérieur et, sans ce décompte précis, les dates et temps de séjour à l'instruction des personnels sont impossible à quantifier.

Sur le plan documentaire, il n'existe pas de JMO et d'Historique pour l'unité d'affectation du Canonnier Soudais. Par ailleurs son unité fait partie de celles qui sont particulièrement mal documentées. . . . .
A titre d'exemple les compte-rendus journaliers de combat, rédigés à chaud, le jour même ou le lendemain,
n'ont pas été conservés.

Dans sa fiche matricule sont mentionnés ses affectations au 81° RALT et au 500° RAS. Ces affectations ne sont pas les formations de combat, mais simplement les unités de support administratif et Instruction de tous les personnels affectés dans l'Artillerie Spéciale, du Général Estienne au dernier des soldats.

Comme l'a bien expliqué Yves, dans son intervention c'est, par chance, son unique citation qui permet de définir avec précision l'unité de chars à laquelle il a appartenu.
Ici encore, petit bémol, car le rédacteur de cette citation, rédigée en 1919, alors que son unité a déjà été dissoute, utlise l'appellation alors retenue de ces combats de Juin 1918 : Bataille de "Méry Courcelles"
Par chance, notre canonnier a été blessé, au combat, dans son char, le 12 Juin 1918, ce qui permet déjà d'affirmer qu'il appartenait à la 2° ou à la 3° Batterie du Groupe AS 32 du Groupement AS n°XI, engagé vers Saint Maur.

Les combats de Méry, du 11 au 13 Juin 1918 ont concerné :
- Grpt AS Saint Chamond n° X (Groupes AS 33 et 36) attaquant le 11 Juin sur Courcelles-Epayelles
- Grpt AS Schneider n° III (Groupes AS 1 - 6 - 10 - 15) attaquant le 11 Juin sur Méry
- Grpt AS Schneider n° III (Groupe AS 10 ) attaquant le 12 Juin sur le bois du Merlier (2 Schneider)
- Grpt AS Saint Chamond n° XII (Groupes AS 37 -38 - 39) attaquant le 11 Juin sur Belloy et Lataule
- Grpt AS Saint Chamond n° XI (Groupes AS 34 et 35) attaquant le 11 Juin sur Saint Maur

- Grpt AS Saint Chamond n° XI (Groupes AS 32) attaquant le 12 Juin au sud de Saint Maur

Les personnels permettant de constituer un nouveau Groupe de chars saint Chamond ayant été réunis, au Fort du Trou d'Enfer de Marly-le-Roi, le Groupe AS 32 est créé à Versailles le 15 Février 1917.
Il est alors commandé par le Cne Guiraud et le Cdt du Groupement AS n° XI, le Cdt Herlaut est alors aussi désigné.

La date de départ du Groupe AS 32 pour le Camp de Cercottes n'est pas connue mais, très probablement, les personnels de ce Groupe ont du quitter, le jour même ou le lendemain, le Fort du Trou d'Enfer et arriver le 16 ou le 17 Février 1917 au Camp AS de Cercottes (à côté d'Orléans).

L'AS 32 est finalement arrivé le 8 Mars 1917, avec tout son matériel et ses chars, au Camp AS Champlieu.
Ce Groupe n'est donc resté qu'une quinzaine de jours à Cercottes et son instruction, non terminée, s'est poursuivie à Champlieu.

Le Canonnier Joseph Henry Léon Soudais, arrivé dans l'AS le 20 Janvier 1917, peut avoir été, de suite affecté dans le Groupe AS 32 et, être parti avec lui pour le Camp AS de Cercottes, ou bien avoir rejoint, en isolé, son Groupe à Cercottes ou à Champlieu..

Comme le confirme sa citation, il sera employé en tant que mitrailleur. A ce poste, il n'avait certainement pas à subir une formation très spécifique et il est assez probable que ce soit une arme qu'il avait déjà pu avoir servi au 7° Régiment de Chasseurs.

A l'arrivée du Groupe AS 32 à Champlieu, le Groupement mixte Lefevbre, qui sera officiellement constitué le 1° Avril 1917, avec les Groupes Schneider AS 1, AS 10 et le Groupe Saint Chamond AS 31, se préparait déjà à ses futurs engagements d'Avril et de Mai 1917.

S'il est connu qu'une partie des personnels de l'AS 32 (ainsi que de ses chars) ont alors été intégrés au Groupe AS 31 et, ont donc participé aux engagement de Moronvillers et de Laffaux, il n'existe pas réellement de documents très précis sur cette participation

A Champlieu, le Groupe AS 32 poursuit sa formation pendant que de nouveaux Groupes de chars St Chamond arrivent aussi au camp :

- Groupe AS 33 le 30 Mars 1917
- Groupe AS 34 le 7 Mai 1917
- Groupe AS 35 le 5 Juillet 1917
- Groupe AS 36 le 16 Août 1917

A l'issue des combats de Laffaux, le Groupement provisoire Lefebvre est dissous et les Groupements Saint Chamond sont définitivement organisés. Pour une raison inconnue, l'ordre chronologique ne sera pas respecté et les 4 Groupements seront constitués comme suit :

Groupement AS n° X :
Groupes AS 31 - AS 33 - AS 36 (Capitaine de Frégatte de Perrinelle - puis Cdt Fornet de Violet)

Groupement AS n° XI :
Groupes AS 32 - AS 34 - AS 35 (Cdt Herlaut)

Groupement AS n° XII :
Groupes AS 37 - AS 38 - AS 39 (Cdt Azaïs)

Groupement AS n° XIII :
Groupes AS 40 - AS 41 - AS 42 (Cdt Maré)

Avec la décision d'engager, en Octobre 1917, des chars sur le Chemin des Dames, c'est toujours le premier Groupement de St Chamond qui est choisi.

La mise en route du Groupe AS 32 semble avoir été un peu difficile. En particulier parce qu'il a un peu servi de réservoir en personnele et matériels à l'AS 31.
Son premier Commandant (Le Cne Guiraud) avait des problèmes de santé et, hospitalisé, il sera remis à la disposition de son Arme le 1° Juin 1917.
C'est le Capitaine Hubert Walch, présent à la création de l'AS 32, qui commandait une Batterie de l'AS 31 à Laffaux et réintégré au Groupe AS 32 le 27 Mai 1917. qui deviendra le chef du Groupe AS 32 et ce, jusqu'à la fin de la guerre.

L'expérience des trois premiers engagements de l'AS amènent le Commandement à revoir l'organisation des Groupes qui, début Décembre 1917, passent à trois Batteries de 4 chars.

Avec la poursuite de la montée en puissance de l'Artillerie Spéciale, les Groupes de chars commencent à affluer sur Champlieu et la décision de décentraliser et de "désengorger" sur de nouveaux Camp d'AS est prise.

Deux nouveaux camp ont effectivement été créés et organisés par le Cdt Henri Michel, adjoint technique
du Général Estienne et déjà chargé par le Général du Camp de Champlieu. Le Cdt Michel, officier du Génie, polytechniciens de la promotion 1900, présent dans l'AS depuis Septembre 1916, prendra ensuite, à sa création, le commandement du 503° RAS.

Camp AS de Mailly-Poivres : (Décision de Commandement du 12 juillet 1917)
- Groupement Schneider n° II (AS 13 - AS 14 - AS 16 - AS 17)
SRR 102
- Groupement St Chamond n° XI (AS 32 - AS 34 - AS 35)
SRR 105

Camp AS de Martigny-les-Bains : (Décision de Commandement du 19 Septembre 1917)
- Groupement Schneider n° II (AS 3 - AS 8 - AS 11 - AS 12)
SRR 101
- Groupement St Chamond n° X (AS 31 - AS 33 - AS 36)
SRR 104

- SRR : Section de Ravitaillement et de Réparation

Le Groupe AS 32 est affecté (comme tout le Grpt As n° XI) à Mailly-Poivre à la fin du mois de Novembre 1917, et ce jusqu'à la fin Février 1918, date à laquelle il est détaché à la défense de Reims.

Le 4 Mars 1918, le Groupe AS 32 est mis en alerte et placé sous Commandement Opérationnel du 34° Corps d'Armée.
Dans la nuit du 8 au 9 Mars, le Groupe débarque en ville, à la gare Saint Charles et rejoint la Chaussée du Port, où il s'installe.

Plusieurs hypothèses d'engagement ont été étudiées par les officiers du Groupe (y compris un emploi dans d'éventuels combats de rues)
et il était prévu d'engager :
- 3° Batterie avec le 63° RI
- 2° Batterie avec le 65° RI
- 1° Batterie avec le 100° RI
Les chars devant opérer en binôme.

Le Groupe AS 32, ne sera pas finalement pas engagé, n'aura que peu l'occasion d'instruire au combat avec chars, les unités du secteur, et ne fera que subir les tirs d'artillerie et les attaques au gaz.

Dans la revue 14-18 n° 26 (Juin/Juillet 2006), un article du Colonel Jacques Walch sur l'histoire, dans les chars, du Capitaine Walch. Cet article n'aborde pas du tout le séjour à Reims de l'AS 32.
Il comprend par ailleurs quelques erreurs ou imprécisions comme le déplacement sur Chenille de Reims à
Méry de l'AS 32 . . . . Le Groupe a, bien sur, rejoint par train !

Finalement, le Groupe AS 32 embarquera, dans la nuit du 2 au 3 Mai, en gare de Muizon, pour rejoindre le Groupement XI, dans l'Oise, sur le secteur du Matz.
Débarqué le 5 Mai à Moyenneville, il sera engagé pour la première fois dans le secteur de Saint Maur le 12 Juin 1918.

Le 11 Juin 1918, face à Saint Maur, le Grpt XI, n'engage que deux groupes.L'AS 34 et l'AS 35 Le secteur d'attaque est assez étroit, et mettre un troisième Groupe en ligne, n'était possible qu'en deuxième échelon.
Le 12 Juin, la décision est prise d'engager la deuxième et la troisième Batterie de l'AS 32
C'est dans cet engagement que sera blessé le Canonnier Joseph Soudais.

Quelques autres sujets en liens avec le Groupe AS 32 :

viewtopic.php?f=34&t=52919

viewtopic.php?f=34&t=50339

viewtopic.php?f=34&t=52982

viewtopic.php?f=34&t=75224

Et, à suivre, le déroulement de l'engagement des 2° et 3° Batterie de l'AS 32 le 12 Juin 1918

Bonne soirée - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2951
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par Tanker » lun. janv. 24, 2022 9:19 am

. . . . . . . . . . . .
Dernière modification par Tanker le mar. janv. 25, 2022 2:12 pm, modifié 2 fois.
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

pecast
Messages : 117
Inscription : dim. nov. 30, 2014 1:00 am

Re: SOUDAIS Joseph Blessé dans son char

Message par pecast » lun. janv. 24, 2022 4:18 pm

Merci à Tanker pour ce long article plein de renseignements. En attendant plus sur les évènements du 12/06.
En attendant le contenu suivant du dernier topic:
"Les 2° et 3° Batterie de l'AS 32, participent (chacune avec trois chars) à cette attaque.
Le mitrailleur avant du char 62537 (non identifié) et son chef de char sont blessés dans le char.
Probablement par balles de mitrailleuse ayant explosé sur les fentes d'observation et de tir.
Le mitrailleur, plus sérieusement blessé, doit être évacué et le MdL Gaujour se laisse dépasser pas les
deux autres chars de la Batterie, pour permettre son évacuation."

a attiré mon attention . Ce mitrailleur blessé pourrait-il etre SOUDAIS Joseph?.
Merci encore à vous Tanker
Merci

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »