Baptême du feu

Histoire & témoignages de combattants: parcours individuels
_
Règles du forum
Attention !
Les messages postés en dehors des sous-forums risquent d'être effacés.
GautierFerrer
Messages : 21
Inscription : mer. oct. 14, 2020 9:56 am

Baptême du feu

Message par GautierFerrer » mar. mai 10, 2022 9:15 am

Bonjour à toutes et à tous membres du forum,

Je ne sais pas si certains se souviennent de moi. Je suis étudiant en Master 2 Recherche civilisation, culture et société à l'UBO de Brest. Je travaille sur le baptême du feu du 248e RI pendant la Première Guerre mondiale. J'avais sollicité l'aide du forum concernant l'identification des officiers du régiment en question et je suis toujours aussi reconnaissant pour l'aide apportée.

Je viens de nouveau solliciter votre aide. En effet, je souhaite savoir si certains d'entre vous connaissent des témoignages de combattant qui parlent de leur baptême du feu.

Mon objectif est de trouver des ressemblances ou des différences avec le baptême du feu du 248e RI.

Si jamais vous avez des passages à me faire communiquer, vous pouvez bien évidemment les glissés en dessous de ce post en ajoutant la source et l'affectation du combattant (afin de comparer les témoignages entre ceux de l'armée active, de réserve et territoriale).

Je vous remercie de nouveau pour vos réponses,
En vous souhaitant une bonne journée.

Gautier Ferrer

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5817
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Baptême du feu

Message par Stephan @gosto » mar. mai 10, 2022 6:24 pm

Bonjour Gautier,

Je suis certain que des exemples vous seront proposés.

Toutefois, en attendant, dans le cas où cela tarderait un peu, je pense qu'une rapide recherche sur Gallica (qui a numérisé énormément de témoignages de combattants) et sur quelques sites comme celui du Chtimiste, vous apporterait déjà un très grand nombre de récits...

Bonne fin de journée.
Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

air339
Messages : 2982
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Baptême du feu

Message par air339 » mer. mai 11, 2022 9:01 pm

Bonjour,

Pratiquement tous les récits décrivent le baptême du feu ! Ce baptême est souvent très modeste, il s'agit du sifflement de la première balle ou de l'éclatement du premier obus, lors de la première montée en ligne.
Mais peut-être cherchez vous plutôt des récits relatant les impressions de premiers combats ?

Cordialement,

Régis R.

joe
Messages : 94
Inscription : lun. févr. 25, 2008 1:00 am

Re: Baptême du feu

Message par joe » mer. mai 11, 2022 11:48 pm

Bonsoir à toutes et à tous.

En réalité, on n’entend pas les balles siffler ; sauf si c’est un ricochet. Lorsque l’on entend les coups de départ, les projectiles, qui sont supersoniques (7 à 800 m/s) sont déjà passé.
Par contre on peut percevoir, sur une surface plate et dure voisine le bang supersonique qui vient frapper la dite surface. Les impacts sont aussi très sonores.
Alors, les balles qui sifflent joyeusement à vos oreilles, c’est du roman.
Joe

garance.
Messages : 1036
Inscription : jeu. sept. 21, 2006 2:00 am

Re: Baptême du feu

Message par garance. » jeu. mai 12, 2022 8:31 am

Bonjour à tous
quelques conseils de lectures

- De Gaulle dans ses Mémoires évoque son baptême du feu à Dinant
- Genevoix aussi je crois
- et la grosse synthèse de Jean-Norton Cru (Témoins) est utile à parcourir aussi
"Il pleuvait en cette nuit de Noël 1914, où les Rois Mages portaient des Minenwerfer."

air339
Messages : 2982
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Baptême du feu

Message par air339 » ven. mai 13, 2022 9:16 pm

Bonjour,

Concernant les effets sonores des projectiles sur le champ de bataille, on peut se reporter à l'article du Bulletin de renseignement de l'Artillerie n°16, de mars 1919 :

sifflements.jpg
sifflements.jpg (15.14 Kio) Consulté 373 fois
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... k=128756;0

Le sifflement des projectiles, à distinguer de l'onde de bouche, de l'onde balistique et de l'onde de chute, est en rapport avec sa vitesse et sa forme. Pour l'auteur : "Depuis longtemps, nous avons reconnu que l'importance du sifflement n'est pas en rapport avec la vitesse. Nous avons observé des projectiles tirés à très grande vitesse dont le sifflement était presque nul, dont, par contre, les qualités balistiques de précision et de portée étaient très grandes. Un très fort sifflement est toujours l'indice d'un projectile médiocre".

Les témoignages évoquant les premiers "sifflements" entendus ne sont pas à écarter.

Cordialement,

Régis R.

Avatar de l’utilisateur
dominique rhety
Messages : 687
Inscription : ven. déc. 31, 2004 1:00 am

Re: Baptême du feu

Message par dominique rhety » sam. mai 14, 2022 8:50 am

Bonjour,
Je ne sais pas si c'est très utile pour vous et sans doute connaissez-vous déjà cette parution de 2014 aux éditions du Toucan.
Sans titre.png
Sans titre.png (309.57 Kio) Consulté 330 fois
Cordialement.
Dominique Rhéty

GautierFerrer
Messages : 21
Inscription : mer. oct. 14, 2020 9:56 am

Re: Baptême du feu

Message par GautierFerrer » jeu. mai 19, 2022 12:08 pm

Bonjour à tous,

Désolé de ma réponse tardive... Je vous remercie pour vos retours. C'est un thème qui est relativement peu exploré dans l'historiographie et on se retrouve avec de très courts passages à ce sujet.
La démarche visait à démontrer s'il existait une différence fondamentale entre les régiments d'actives et de réserve face à leur baptême du feu. Mais je pense qu'il est impossible d'y répondre car il faut prendre en compte de nombreux facteurs...

Je vais déjà explorer les sources que vous m'avez mentionné. D'ici là, peut-être que d'autres références s'ajouteront.

Merci encore,

Gautier Ferrer

Avatar de l’utilisateur
olivier gaget
Messages : 800
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Nice
Contact :

Re: Baptême du feu

Message par olivier gaget » jeu. mai 19, 2022 1:33 pm

bonjour à tous,

Ce que je vais dire sont des banalité :
Il n'est pas sûr qu'un régiment d'active réagirait mieux ou au contraire moins bien qu'un régiment de réserve. Un jeunot de l'active a peut-être moins de sang-froid qu'un "vieux" réserviste, lequel est peut-être un ancien d'une campagne marocaine, etc.
Mais il faut aussi étudier plusieurs paramètres : quelle arme (cavalerie, infanterie, artillerie ?) Quelle unité concernée ? Quel adversaire en face ? Quel lieu : en rase campagne ou dans les montagnes vosgiennes ? etc.

Amicalement,
Olivier

GautierFerrer
Messages : 21
Inscription : mer. oct. 14, 2020 9:56 am

Re: Baptême du feu

Message par GautierFerrer » jeu. mai 19, 2022 2:16 pm

Bonjour,
C'est exactement le fond de ma pensée. Je pense fortement que les haut dignitaires de l'armée française ont surestimé les soldats de l'active sur plein de points. Comme vous le dîtes, rien ne garantit que le soldat de l'active soit plus solide que le réserviste. Il est fort à parier que les réservistes tout comme les territoriaux sont plus solides moralement que les soldats de l'active : mentalité plus forte, capacité à mieux rebondir... Mais l'état émotionnel chez chaque soldat est différente. Chaque individu à sa propre limite nerveuse. Mais la jeunesse se caractérise souvent par l'insouciance et la naïveté. Dans tous les cas, le baptême du feu est un véritable choc pour tous les soldats car il montre clairement la réalité de la guerre (pour ceux qui n'ont pas connus les conflits coloniaux). C'est pour cela que je cherche des témoignages de soldat de l'active pour montrer aussi leurs fragilités et casser le mythe de : l'armée active supérieur à l'armée de réserve.
Croyez-moi, au niveau de l'historiographie et des témoignages c'est plus facile de trouver des écrits négatives sur les réservistes que sur les actives !

Gautier Ferrer

Répondre

Revenir à « COMBATTANTS DE LA GRANDE GUERRE »