58ème régiment d'infanterie coloniale

Keith_historique
Messages : 329
Inscription : dim. janv. 20, 2019 3:58 pm

58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Keith_historique » ven. sept. 11, 2020 5:07 pm

Malgré le fait que ma langue maternelle n'est pas la langue de Molière, j'ai fait un effort d'essayer transcrire certains éléments du JMO du 58e RIC. Je suis conscients qu'il sera des erreurs dedans.
16 août 1915
Le 8 régiment mixte coloniale devient 58e Colonial à / c / du 16 août 1915


La conclusion de leur tournée de service aux Dardanelles
Le 14 décembre, le régiment fournit, à destination de France, un cadre de gradés indigènes dirigés sur Moudros à 20 heures. Ce cadre comprend 18 sergents, 108 caporals, 12 clairons.
Le 15, l'Etat-Major du 3e bataillon, le 11e et 12e Cies aussi que le cie de mitrailleuses de brigade sont embarqué à destination de Moudros
Le 16, embarquement dans les mêmes conditions de l'E.-M. du 2e bataillon, des 7e, 8e, 9e et 12e cies.
Le 16 au soir, le régiment reçoit l'ordre d'évacuer le plateau de Epuray[?] qui va être occupé par les anglais. Malgré la singularité de cette mesure prise quelque jours avant le départ de la seconde moitié du régiment, des mesures sonts prises aussitôt et dés le 17, au matin de 6h, les unités restantes du 58e ont pris leurs emplacements sur les peules[?] du plateau.
L'Etat-Major du régiment et la C.H.R. sont installés dans Sedd-el-Bahr.
Le 18, les unités du 1er bataillon descendent des tranchées et rejoignent le bivouac. Le soir, a lieu l'embarquement des 5e 6e cies et de la cie de mitraileuses du régiment.
Pertes du 11 au 18 décembre
1 officier tué - Sous Lieutenant GUIBOURDENCHE [Marie Henri Bénézet] de la 1er cie
2 blessés
19 décembre au 21
Les préparatifs de départ se continuent les 19 er 20 décembre, la partie restante du régiment devait être embarquée le 21 au soir. L'état de la mer ne permet pas l'embarquement ce jour-la.
22 décembre
Le 22 à 20h, le 1er bataillon, la C.H.R. et l'Etat-Major du régiment s'embarquent à destination de Moudros. L'embarquement des bagages gene[?] dans l'après-midi par le tir intense des batteries de la côte d'asie particulièremet dirigé sur le port et néanmoins terminé à l'heure prescrite. A 23 heures, les 2 transports affectés au régiment lereut[?] l'averse et arrivent à 7 heures à Moudros. Le débarquement commence aussitôt. Le régiment s'installe au bivouac au nord de Lychna tandis que l'Etat-Major loge dans le village...
23 au 27 décembre
L'organisation inférieure du régiment se pourrait. Les troupes sont remises[?] mais par des exercices en rangs serrés et des marches militaires. Les T.C., le T.R., les éclaireurs montés recoivrent l'instruction practique qui leur est nécessaire. Le Lt Colonel remplit jusqu'au 27 décembre les fonctions de commandement d'armes; au moment du débarquement du 57e Colonial, il céde ses fonctions au Colonel Ct le 57e Colonial.
A partir du 27 les gardes et services généraux du camp de Lychna sont fournits par le 57e régiment les jours mipairs et par le 58e les jours pairs.
28 décembre
L'ordre d'embarquer est serve dans la nuit.
L'Etat-Major du régiment, la C.H.R., l'Etat-Major du 1er bataillon, les 1er et 2e Cies s'embarquent à 12 heures avec 8 voitures, à destination de la base de Loutra (île de Mytilène [dit Lesbos]) Le chef de bataillon Laudais exerce à partir de 11 heures les fonctions de commandant du détachement du 58e Colonial restant à Lychna, Moudros. Le "Sainte Hélène" léve l'ancre à 18 heures et arrive à destination le 29 à 8 heures du matin. Le débarquement commmmmmmmmmm[?] vers 10 heures, le détachement prend place à proximité du débarcadère (baie sud).
L'installation se poursuit le 30 décembre.
31 décembre
Les 3e et 4e cies du 1er bataillon arrivent à 12 heures pour le Mograb et prennent place dans la baie sud.
1 janvier 1916
Le détachement du 58e léve[?] le bivouac et se transporte dans la rallié de Chismeris (entre la mer et le village de Loutra, où s'étabil le quartier genéral de la Brigade. Pendant les journées du 2,3,4 janvier, le régiment continue ses installations.
5 janvier 1916
[Promotions annoncés aux certains officiers]
6 janvier 1916
A 9h00, le vapeur "Chili" entre en rade apportant le 2r bataillon de régiment et les 11e et 12e Cies, 113 animaux et 20 voitures. Le débarquement commence à 11 heures, les troupes rejoignent le bivouac de Chismeris au far[?] et à mesure qu'ils débarquent.

Keith_historique
Messages : 329
Inscription : dim. janv. 20, 2019 3:58 pm

Re: 58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Keith_historique » ven. sept. 11, 2020 6:01 pm

J'ai aussi fait un effort à transcrire le JMO Direction des Etapes et Services, pour les passages pertinents

Réference 26 N 76/15
16 décembre
Navrires partis
Miquelon pour Moudros emportant[?] la poste[?]
Ste Hélène, Atlas allant à Moudros emportant 2/ compagnies du 58e Colonial et le groupe de brancardiers de corps.
18 décembre
Navrires partis
Ste Hélène, Moghrab allant à Moudros emportant 2 cie du corps de génie_ 2 cies sénégalais et la cie M'lleur du 58e Rég't Colonial_ 38 animaux et des rations
22 décembre
Navrires partis
Malgache, Caudan allant à Moudros emportant 5[?] cies du 58e Colonial et 29 hommes provenant de differents seroures[?]

Keith_historique
Messages : 329
Inscription : dim. janv. 20, 2019 3:58 pm

Re: 58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Keith_historique » ven. sept. 11, 2020 10:16 pm

JMO du 58e RIC

Ordre de bataille
du Régiment le 11 décembre 1915

Tableau des effectifs
Pièces jointes
583_RIC_tableau_des_effectifs.JPG
583_RIC_tableau_des_effectifs.JPG (79.4 Kio) Consulté 362 fois

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 5344
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: 58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Yv' » sam. sept. 12, 2020 12:55 am

Bonjour Keith,

Beau travail, ce n'était pas facile.
Il peut rester des erreurs dans mes corrections.

Cordialement,
Yves
Keith_historique a écrit :
ven. sept. 11, 2020 5:07 pm
16 août 1915
Le 8e régiment mixte coloniale devient 58e Colonial à / c / du 16 août 1915
[à compter du]

La conclusion de leur tournée de service aux Dardanelles
Le 14 décembre, le régiment fournit, à destination de France, un cadre de gradés indigènes dirigés sur Moudros à 20 heures. Ce cadre comprend 18 sergents, 108 caporaux, 12 clairons.
Le 15, l'Etat-Major du 3e bataillon, les 11e et 12e Cies aussi que la cie de mitrailleuses de brigade sont embarquées à destination de Moudros
Le 16, embarquement dans les mêmes conditions de l'E.-M. du 2e bataillon, des 7e, 8e, 9e et 12e cies.
Le 16 au soir, le régiment reçoit l'ordre d'évacuer le plateau de Epuray[?] [l'Eperon ?] qui va être occupé par les Anglais. Malgré la singularité de cette mesure prise quelque jours avant le départ de la seconde moitié du régiment, des mesures sonts prises aussitôt et dès le 17, au matin, à 6h, les unités restantes du 58e ont pris leurs emplacements sur les peules[?] pentes du plateau.
L'Etat-Major du régiment et la C.H.R. sont installés dans Sedd-el-Bahr.
Le 18, les unités du 1er bataillon descendent des tranchées et rejoignent le bivouac. Le soir, a lieu l'embarquement des 5e 6e cies et de la cie de mitrailleuses du régiment.
Pertes du 11 au 18 décembre
1 officier tué - Sous Lieutenant GUIBOURDENCHE [Marie Henri Bénézet] de la 1ère cie
2 blessés
19 décembre au 21
Les préparatifs de départ se continuent les 19 et 20 décembre, la partie restante du régiment devant être embarquée le 21 au soir. L'état de la mer ne permet pas l'embarquement ce jour-là.
22 décembre
Le 22 à 20h, le 1er bataillon, la C.H.R. et l'Etat-Major du régiment s'embarquent à destination de Moudros. L'embarquement des bagages gene[?] gêné dans l'après-midi par le tir intense des batteries de la côte d'Asie particulièrement dirigé sur le port est néanmoins terminé à l'heure prescrite. A 23 heures, les 2 transports affectés au régiment lereut[?] l'averse lèvent l'ancre et arrivent à 7 heures à Moudros. Le débarquement commence aussitôt. Le régiment s'installe au bivouac au nord de Lychna tandis que l'Etat-Major loge dans le village...
23 au 27 décembre
L'organisation inftérieure du régiment se pourraitpoursuit. Les troupes sont remises[?] mais en main par des exercices en rangs serrés et des marches militaires. Les T.C., le T.R., les éclaireurs montés recoivrent reçoivent l'instruction practique qui leur est nécessaire. Le Lt Colonel remplit jusqu'au 27 décembre les fonctions de commandementant d'armes; au moment du débarquement du 57e Colonial, il céède ses fonctions au Colonel Ct le 57e Colonial.
A partir du 27 les gardes et services généraux du camp de Lychna sont fournits par le 57e régiment les jours mipairs impairs et par le 58e les jours pairs.
28 décembre
L'ordre d'embarquer est serve reçu dans la nuit.
L'Etat-Major du régiment, la C.H.R., l'Etat-Major du 1er bataillon, les 1ère et 2e Cies s'embarquent à 12 heures avec 8 voitures, à destination de la base baie de Loutra (île de Mytilène [dit Lesbos]) Le chef de bataillon Laudais [Landais ?]exerce à partir de 11 heures les fonctions de commandant du détachement du 58e Colonial restant à Lychna, Moudros. Le "Sainte Hélène" lève l'ancre à 18 heures et arrive à destination le 29 à 8 heures du matin. Le débarquement commmmmmmmmmm[?] commence vers 10 heures, le détachement prend place à proximité du débarcadère (baie sud).
L'installation se poursuit le 30 décembre.
31 décembre
Les 3e et 4e cies du 1er bataillon arrivent à 12 heures pour par le Mograb et prennent place dans la baie sud.
1 janvier 1916
Le détachement du 58e léve[?] lève le bivouac et se transporte dans la rallié vallée de Chismeris (entre la mer et le village de Loutra, où s'étabil s'établit le quartier général de la Brigade. Pendant les journées du 2,3,4 janvier, le régiment continue ses son installations.
5 janvier 1916
[Promotions annoncés aux de certains officiers]
6 janvier 1916
A 9h00, le vapeur "Chili" entre en rade apportant le 2e bataillon du régiment et les 11e et 12e Cies, 113 animaux et 20 voitures. Le débarquement commence à 11 heures, les troupes rejoignent le bivouac de Chismeris au far[?] fur et à mesure qu'ilselles débarquent.

Keith_historique
Messages : 329
Inscription : dim. janv. 20, 2019 3:58 pm

Re: 58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Keith_historique » sam. sept. 12, 2020 7:33 pm

Bonjour Yves, je vous remercie d'avoir corrigé la transcription. Le plus d'infos disponible sur cette campagne, tant mieux.

La rembarquement de tous les Compagnies du 58e était compliqué et long. Par contre, il y avait qu'un seul trajet par un convoi de bateaux pour le 57e, si j'ai bien compris.

Cordialement
Keith

Keith_historique
Messages : 329
Inscription : dim. janv. 20, 2019 3:58 pm

Re: 58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Keith_historique » lun. sept. 14, 2020 7:44 pm

15 décembre 1915
Embarquement:
... 58e Colonial: 34 chevaux, 30 mulets et 11 mulets de la compagnie des
16 décembre 1915
Embarquement:
-58e Colonial: 386 hommes,
...
-58e Colonial: 16 officiers et 716 hommes
18 décembre 1915
Embarquement:..
-58e Colonial: 2 compagnies sénégalaises (4 officiers et 367 hommes)
-58e Colonial (Compagnie des mitrailleuses): 3 officiers et 141 hommes....
22 décembre 1915
Embarquement:..
-58e Colonial: 17 officiers et 825 hommes ( sénégalais )
Source:
Corps expéditionnaire d'Orient (C.E.O.) : J.M.O.
26 N 75/7
J.M.O.
22 octobre-31 décembre 1915

Cordialement
Keith

Keith_historique
Messages : 329
Inscription : dim. janv. 20, 2019 3:58 pm

Re: 58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Keith_historique » dim. sept. 20, 2020 8:54 pm

Je trouve le suivant dans une source Britannique, qui ne correspond pas du tout avec les faits au-dessus
pages 461-2
Pour répondre aux souhaits des Français, l'ensemble de leur brigade d'infanterie sénégalaise a été retirée de la presqu'île entre le 12 et le 22 décembre... A cette date, le 24 décembre, la seule infanterie française restante sur la presqu'île était une brigade coloniale française [des marsouins]...
Source:
Aspinall-Oglander, C. F. (1932).
Military Operations Gallipoli, Vol II: May 1915 to the Evacuation.
History of the Great War
Chapter XXXII
The Evacuation of Helles
pages 461-498

Chaque chapitre est disponible de télécharger ici:
https://digitallib.stou.ac.th/handle/6625047444/1848

Cordialement
Keith

Keith_historique
Messages : 329
Inscription : dim. janv. 20, 2019 3:58 pm

Re: 58ème régiment d'infanterie coloniale

Message par Keith_historique » lun. sept. 21, 2020 3:48 pm

Leurs pertes mai 1915
pp.5-6
Au cours de cet assaut [du 8 mai 1915] le 8e Mixte accomplit des prodiges d'héroïsme. Mais à quel prix?

Son Colonel blessé, est, malgré ses protestations, enlevé du champ de bataille par ses fidèles Marsouins.

Le Commandant GALINIER et son Adjudant-Major, le Capitaine RAYNAL, sont blessés mortellement.

Les Capitaines BOISET, THERAL, MORET, le lieutenant ASQUIER, le Sous-Lieutenant GAUD sont tués.

5 Capitaines, 11 Lieutenants ou Sous-Lieutenants, sont blessés; 54 Sous-Officiers, 842 Soldats ou Tirailleurs sont tués, blessés ou disparus.

Mais le 8e Mixte a accompli la mission qui lui était confiée.

La nuit du 8 au 9 est employée à organiser la position conquise...


Le 10 mai, l'accalmie se produit et quand on pro-cède à l'organisation de ce beau Régiment épuisé, ses cadres sont réduits des deux tiers. Tous ses Chefs de Bataillon sont tués.

Le Bataillon GALINIER est réduit à 2 officiers; du Bataillon CHAUVELOT, il ne isubsiste que deux Capitaines, et au Bataillon BODEZ, il ne reste que 2 Sous-Lieutenants.

Il manquait à l'appel 1095 Sous-Officiers, Caporaux ou Soldats tués, blessés ou disparus.
Source:
Rédigé par le Capitaine ELIE, du 8e R. I. C• d'après les documents officiels.
[signé le colonel commandant le 8e RIC, Desportes]
Historique du 58ème régiment d'infanterie coloniale pendant la grande guerre 1914-1918
Imprimerie Mouton et Combe (Toulon) (1921)
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6399806f/f1.item

Répondre

Revenir à « Coloniale »