Rapatriement des corps du front d'Orient

chlore
Messages : 52
Inscription : mar. mai 10, 2016 2:00 am

Re: Rapatriement des corps du front d'Orient

Message par chlore » ven. août 18, 2017 2:45 pm

Bonjour à tous,

A-t-on des informations sur les bateaux qui ont transportés les corps des soldats rapatriés d'Orient à la demande des familles. Le corps de Jean DUCHAUD du 175e RI a été rapatrié le 28 avril 1922 à Marseille, puis transféré par le 23e convoi ferroviaire arrivé en gare de Clermont-Ferrand, avec 17 autres soldats. J'aurais aimé savoir quel était le navire qui l’avait transporté depuis son lieu d'inhumation provisoire en Macédoine ou en Grèce.

D’avance merci pour toute information.

Pierre

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 1978
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Rapatriement des corps du front d'Orient

Message par michelstl » sam. août 19, 2017 12:26 am

Bonjour Pierre

Un article intéressant (sans toutefois de liste de navires)
http://sepulturesdespoilus.e-monsite.co ... uerre.html

Le transfert des corps des militaires de la Grande Guerre

Le transfert des corps des militaires de la Grande Guerre
I – Perte d’un être cher 
            A – Un deuil inachevé 
B – L’interdiction de transporter les corps et donc de les restituer 
C- La campagne en faveur des restitutions

II – La restitution gratuite des corps à la charge de l’Etat 
            A – La loi du 31 juillet 1920 
            B – une organisation rigoureuse 

… Enfin, en 1923, il fut prévu que l’État procéderait à la restitution des corps inhumés en dehors du territoire métropolitain. Cependant les opérations de restitution des corps des militaires français morts en Orient débutèrent plus tôt, et les premiers convois arrivèrent à Marseille dès 1922...

            C – L’appel à des entreprises privées 

III – La démobilisation des mort

… Marseille (pour les corps de l’Armée d’Orient)..

            A - De l’exhumation à la gare de chargement

…cercueils en zinc d’1,70 mètre et d’1,80 mètre, destinés au transfert des corps des militaires inhumés en Orient. Ces cercueils devaient d’ailleurs être livrés à Salonique...

            B – Le voyage des corps
            C – La fin d’un long périple


On nomme un navire ici, ...
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 6715_1.htm


Salutations
Michel

Rutilius
Messages : 12192
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Rapatriement des corps du front d'Orient

Message par Rutilius » sam. août 19, 2017 1:40 am

.
Bonsoir à tous,


En 1922, le rapatriement des corps des soldats morts sur le front d’Orient et réclamés par leurs familles fut effectué en plusieurs voyages par le cargo mixte Rollon, ex-Portici, bâtiment alors propriété de l’État français. Ainsi, début Mars 1922, ce bâtiment débarqua à Marseille 1.500 corps de soldats exhumés du cimetière de Zeitenlick, près de Salonique (L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 7.425, Vendredi 3 mars 1922, p. 3). En Juin de la même année, il achemina à Marseille les corps des marins victimes du « guet-apens d’Athènes » (1er décembre 1916), ainsi que ceux de soldats de l’Armée d’Orient (L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 7.531, Samedi 17 juin 1922, p. 5).

En 1923, ce rapatriement fut assuré par le cargo Arcturus, cargo allemand capturé à Bordeaux en Août 1914, devenu la propriété de l’État français par application du droit des prises maritimes, et finalement vendu le 25 juillet 1921 à Toulon par le Service de la solde et des prises. Fin Avril-début Mai 1923, l’Acturus fit un voyage à Salonique (L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 7.867, Jeudi 19 avril 1923, p. 1). Le 23 novembre de la même année, venant de Beyrouth, il débarqua à Marseille les corps de soldats morts aux Dardanelles, en Macédoine et au Levant (Le Temps, n° 22.390, Vendredi 24 novembre 1922, p. 6, en rubrique « Dernières nouvelles »).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

chlore
Messages : 52
Inscription : mar. mai 10, 2016 2:00 am

Re: Rapatriement des corps du front d'Orient

Message par chlore » sam. août 19, 2017 12:52 pm

Bonjour Michel et Daniel,

Merci beaucoup pour ces réponses. J'aurais pu penser à consulter le livre de Béatrix PAU, qui consacre un chapitre aux soldats morts à l'étranger, mais de toutes les façons je n'aurai pas eu la réponse.
Sauf erreur, ce sont environ 5 000 corps de soldats qui ont été rapatriés à Marseille. On peut supposer que les bateaux ne faisaient pas le trajet avec seulement 2 dépouilles, comme c'est arrivé pour certains convois ferroviaires et que le nombre de voyages a été limité.
Les informations parues dans des journaux (Ouest-Éclair - Le Temps) sont-elles visibles ailleurs : archives nationales par exemple ?

Cordialement.
Pierre

Répondre

Revenir à « Coloniale »