Les enfants en zone occupée

Avatar de l’utilisateur
rohmer
Messages : 1283
Inscription : sam. nov. 19, 2005 1:00 am

Re: Les enfants en zone occupée

Message par rohmer » lun. juin 12, 2006 5:25 pm


Bonjour à tous,
Bonjour Alain,

Ce type de restrictions a certainement suscité les comportements de nos Anciens, de conserver les choses.
Par souci d'économies certes, mais aussi et surtout par le fait qu'ils aient manqué.!
J'ai récupéré la boîte à tissus de ma AG-M, des chutes précieuses, qui selon elle, pouvaient toujours servir......
Bien cordialement.
Evelyne.

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3592
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Les enfants en zone occupée

Message par stcypre » lun. juin 12, 2006 5:37 pm

Bonjour,
Voilà qui ne me rajeunit pas, j'entends de nouveau ma mère me raconter quand ils allaient " aux orties" .....
A noter en passant que si effectivement ils y allaient à mains nues (c'est la première question qu'on lui posait), c'était non par méchanceté pure de l'occupant, mais parce que personne ou presque ne disposait de tissu ou de papier pour ce faire, et que les gants " du dimanche" bien trop précieux, n'auraient jamais servi pour ça. Restait le tablier, mais sans grand effet.
Cordialement
Alain
Bonjour Alain,

Que nenni... les gardes allemands empechaient les gamins et gamines de mettre la moindre protection. Et que penser de ces pauvres gamins envoyés au travail dans d'autres zones occupées ou en Allemagne...
Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8513
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les enfants en zone occupée

Message par Alain Dubois-Choulik » lun. juin 12, 2006 9:32 pm

Bonsoir
On ne parle donc pas des mêmes conditions de travail, Dans le cas de ma mère, pas de garde ( un camp ?)
Il s'agissait tout bonnement d'un quota que chaque famille devait déposer en fonction du nombre d'occupants "inactifs". C'était du moins le cas pour ma mère.
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

bernard berthion
Messages : 3053
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Les enfants en zone occupée

Message par bernard berthion » lun. juin 12, 2006 9:57 pm

Bonjour,

sur ce sujet, je vous conseille la lecture du livre " Journal de guerre 1914-1918 " par l'Enfant Yves Congar édité au CERF en 1997 .

5 cahiers d'écolier, tenus au jour le jour, entre 1914 et 1918 par un enfant lors de l'occupation de Sedan dans les Ardennes .

Textes et dessins : super .

Cordialement BB

Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude Poncet
Messages : 1344
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: Les enfants en zone occupée

Message par Jean-Claude Poncet » lun. juin 12, 2006 10:09 pm

Bonsoir,
Désolé de ne pas vous apporter directement matière à réflexion, mais je vous apporte matière à travail et recherche.
Une enquête du ministère de l’Instruction publique diffusée après la Victoire, a demandé aux instituteurs et institutrices des zones envahies comment s’était déroulée l’arrivée des troupes allemandes et quel avait été leur comportement pendant l’occupation.
L’enquête était cadrée de façon très « scientifique » : date d’arrivée ?, qui ?, grade ?, sont ils entré dans l’école ?, comportement vis-à-vis des familles ?, des enfants ?, de vous-même ?, etc.
L’enquête est très rapidement mise en place, donc si certaines institutrices se montrent neutres, on trouve naturellement des enquêtes haineuses vis-à-vis de l’occupant.
Ces enquêtes sont aux archives, mais où... ? En tous cas, elles existent certainement quelque part.
A vos stylos et vos appareils photos.
Cordialement.
JCP.


Avatar de l’utilisateur
rohmer
Messages : 1283
Inscription : sam. nov. 19, 2005 1:00 am

Re: Les enfants en zone occupée

Message par rohmer » mar. juin 13, 2006 9:56 pm

Bonsoir et merci à tous.
Bien cordialement.
Evelyne et Marc.

Avatar de l’utilisateur
JPG08
Messages : 526
Inscription : mar. oct. 19, 2004 2:00 am

Re: Les enfants en zone occupée

Message par JPG08 » mer. juin 14, 2006 12:02 am

Bonsoir
les gardes allemands empechaient les gamins et gamines de mettre la moindre protection.
Ma mère (5 ans en 14) parlait souvent des orties,
de la soupe aux orties (à l'heure actuelle, certainement un met raffiné pour connaisseurs)
de la charpie faite à partir de draps pour fabriquer des pansements,
des coups de canne que distribuait "Nikolas" dans les champs
du sucre roux volé aux bestiaux pour manger
de sa maison pillée, dévastée,
de sa propre mère morte du typhus
de son père arrêté parce qu'il avait des pigeons voyageurs; quand elle a été "recueillie", elle a été définitivement fixée sur la nature humaine.
Elle a égélement vu martyriser des prisonniers Roumains.
Et un officier abattre deux de ses hommes en 18, dans la ruelle de l'église de Maranwez.
Et tant d'autres choses qu'on ne peut livrer...

Pour les civils restés derrière les lignes, l'occupation de 14-18 a été plus dure, bien plus dure, terriblement plus dure que celle de la seconde guerre.
Mais ce serait trop long, et j'ai beaucoup de mal à en parler. Je m'atais promis de l'écrire. Je n'y parviens pas.

Amitiés à ceux qui s'intéressent à ce sujet.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: Les enfants en zone occupée

Message par Ar Brav » mer. juin 14, 2006 10:26 am

Bonjour JP,
Bonjour à tous,
Merci de votre témoignage
Cà prend aux tripes,
Très amicalement,
Franck

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3592
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Les enfants en zone occupée

Message par stcypre » mer. juin 14, 2006 11:37 am

Bonsoir
les gardes allemands empechaient les gamins et gamines de mettre la moindre protection.
Ma mère (5 ans en 14) parlait souvent des orties,
de la soupe aux orties (à l'heure actuelle, certainement un met raffiné pour connaisseurs)
de la charpie faite à partir de draps pour fabriquer des pansements,
des coups de canne que distribuait "Nikolas" dans les champs
du sucre roux volé aux bestiaux pour manger
de sa maison pillée, dévastée,
de sa propre mère morte du typhus
de son père arrêté parce qu'il avait des pigeons voyageurs; quand elle a été "recueillie", elle a été définitivement fixée sur la nature humaine.
Elle a égélement vu martyriser des prisonniers Roumains.
Et un officier abattre deux de ses hommes en 18, dans la ruelle de l'église de Maranwez.
Et tant d'autres choses qu'on ne peut livrer...

Pour les civils restés derrière les lignes, l'occupation de 14-18 a été plus dure, bien plus dure, terriblement plus dure que celle de la seconde guerre.
Mais ce serait trop long, et j'ai beaucoup de mal à en parler. Je m'atais promis de l'écrire. Je n'y parviens pas.

Amitiés à ceux qui s'intéressent à ce sujet.
Bonjour JP,
Effectivement on ne peut se rendre compte aujourd'hui des conditions de vie sous l'occupation allemande. Je travaille ce sujet depuis plus de dix ans et j'ai découvert de telles choses que les sévices de la 2eme guerre ne sont pas l'invention des SS, mais étaient déjà appliqués pendant la 1ere guerre. Idem pour les déportations de civils pour le travail, avec les terribles ZAB, zivilarbeiterbataillon. Les corvées, les colonnes de travailleurs, les réquisitions, les vols, les viols, etc ont été monnaie courante en France et Belgique occupées. Dans mes conférences je cite ce fait pour que les auditeurs aient une idée précise: durant 39-45, un village massacré, Oradour, en 14-18, 5 villages en Belgique et 2 en France...
Bien amicalement.

Avatar de l’utilisateur
mireille salvini
Messages : 1199
Inscription : jeu. déc. 15, 2005 1:00 am

Re: Les enfants en zone occupée

Message par mireille salvini » mer. juin 14, 2006 3:12 pm

bonjour JP

je voudrais trouver les bons mots pour vous répondre mais c'est difficile...
tant de choses terribles pour une toute petite fille
que son enfant porte en lui encore maintenant
merci de nous avoir un peu confié ce moment de vie tellement douloureux..
amitiés
Mireille

Aucune justice n'est possible pour les morts… mais si nous ne pratiquons pas le "devoir de mémoire", ils mourront une seconde fois.
(Elie Wiesel-prix Nobel de la Paix)

Répondre

Revenir à « Les enfants et la guerre »