Les enfants de troupe

Putine
Messages : 889
Inscription : sam. sept. 27, 2008 2:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par Putine » sam. avr. 02, 2016 8:49 am


Bonjour a tous ! :hello:

En Russie, pendant la Grande guerre on est connu la participation des enfants au sein des troupes russes, y compris parmi les troupes russes en France ( mais pas des troupes russes aux Balkans ). Il est connu des enfants des troupes russes et francais pendant les Guerres napoleoniennes.

Il est connu des enfants de troupe parmi des troupes francais pendant la Grande guerre ? :jap:

Cordialement
Igor



Avatar de l’utilisateur
b sonneck
Messages : 2407
Inscription : mar. juin 04, 2013 2:00 am
Localisation : 53- Saint-Berthevin

Re: Les enfants de troupe

Message par b sonneck » sam. avr. 02, 2016 10:41 am

Bonjour,

En principe, non. Les enfants de troupe, qui étaient hébergés, nourris et entretenus au sein des unités à l'époque napoléonienne et ont continué à l'être pendant une bonne partie du 19e siècle, ont été regroupés dans les Ecoles militaires préparatoires créées spécialement à leur intention dans les années 1880.
On avait fini par s'apercevoir qu'une compagnie d'infanterie n'était pas le milieu le plus favorable à l'éducation d'un jeune et que si on voulait disposer de sous-officiers sachant lire et écrire, il convenait de donner aux enfants de troupe (qui avaient vocation à s'engager et à devenir des sous-officiers) un minimum d'instruction. D'où les EMP, dont les élèves avaient toujours le statut d'enfants de troupe.

Cordialement
Bernard

ALVF
Messages : 6478
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par ALVF » sam. avr. 02, 2016 10:51 am

Bonjour,

Je pense qu'Igor veut savoir si des enfants ont servi au sein de troupes combattantes de l'Armée française.
Réglementairement, c'est impossible, mais il y a plusieurs témoignages fiables concernant des enfants, la plupart du temps abandonnés ou réfugiés, "adoptés" par des régiments et ayant combattu sur le front, jusqu'à la mort pour plusieurs d'entre-eux.
Voici une photographie d'un enfant servant au côté de mitrailleurs servant une mitrailleuse Hotchkiss modèle 1900, l'unité de ces mitrailleurs n'est malheureusement pas identifiée:
Image
Enfant et mitrailleurs servant une Hotchkiss modèle 1900.

Cordialement,
Guy François.

air339
Messages : 2815
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par air339 » sam. avr. 02, 2016 11:26 am

Bonjour Igor,

En me basant sur les témoignages que j'ai pu lire, la situation me semble très marginale et limitée au début de guerre. A confirmer avec des documents...

Bien cordialement,

Régis

Rutilius
Messages : 13847
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par Rutilius » sam. avr. 02, 2016 4:06 pm


Bonjour Igor,


Voir ces sujets spécifiques :

— « Jeunes et vieux. »

—> http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _995_1.htm

— « Le plus jeune soldat français : un Breton ? »

—> http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 7263_1.htm

— « Engagés volontaires... un gamin. »

—> http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 9664_1.htm

— « Mort à 16 ans aux Éparges. »

—> http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 3064_1.htm

— « Boy Soldiers (Les enfants soldats). »

—> http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 8263_1.htm
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13847
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par Rutilius » sam. avr. 02, 2016 4:15 pm

Re,


Complément. Un apprenti cordonnier.


• L’Ouest-Éclair – éd. de Rennes –, n° 5.666, Lundi 15 février 1915, p. 3, en rubrique « Fougères ».


Image


— CHÉENNE Marcel Toussaint Auguste Marie, né le 14 août 1898 à Fougères (Ille-et-Vilaine), rue de la Forêt.

Fils d’Auguste François CHÉENNE, né vers 1867, cordonnier, et d’Anne Marie Joséphine Hyacinthe DIARD, née vers 1876, chaussonnière, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Fougères, Année 1898, f° 78, acte n° 457).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

air339
Messages : 2815
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par air339 » sam. avr. 02, 2016 5:47 pm

Bonjour,


Voir aussi sur Genweb, qui recense 6 enfants tués sous l'uniforme :
http://www.francegenweb.org/wiki/index. ... _1914-1918

Le plus jeune, Désiré Bianco, avait 13 ans.

Régis

Avatar de l’utilisateur
Ben El Mehli
Messages : 462
Inscription : lun. nov. 25, 2013 1:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par Ben El Mehli » sam. avr. 02, 2016 6:35 pm

Bonjour.
A 15 ans, en ces temps, on a - sauf si l'on est issu d'un milieu aisé -deux ans d'activité professionnelle derrière soi.
Au revoir.
Ben El Mehli

chanteloube
Messages : 1645
Inscription : mer. nov. 10, 2004 1:00 am

Re: Les enfants de troupe

Message par chanteloube » sam. avr. 02, 2016 9:30 pm

Bonjour à toutes et à tous,

Devant l'hôpital Sainte-Anne de TOULON , un buste rend hommage à Désiré Bianco, soldat de 13 ans qui avait quitté la ville en 1915.
Son histoire est à peine croyable.
Seule sa statue le protège peut-être encore des griffes inexorables de l'oubli. Érigée en 1936 au milieu du petit square du 4e-RIMA, à quelques mètres de l'hôpital Sainte-Anne, cette stèle unique en France prolonge une mémoire patriotique.
Désiré Bianco, est mort pour la France en 1915 à l'âge invraisemblable de 13 ans.
Le jeune Marseillais avait embarqué de Toulon pour en découdre avec l'ennemi. Il sera fauché par les balles six jours après avoir quitté le Var, un certain 8 mai 1915 à Sedul- Bahr, lors de la bataille des Dardanelles. Son funeste destin fera de lui le plus jeune « Mort pour la France »

A bientôt.

Avatar de l’utilisateur
b sonneck
Messages : 2407
Inscription : mar. juin 04, 2013 2:00 am
Localisation : 53- Saint-Berthevin

Re: Les enfants de troupe

Message par b sonneck » dim. avr. 03, 2016 12:23 am

Bonjour,

En marge de tous ces exemples, dont j'avais déjà pris connaissance au fil des discussions où ils ont été évoqués, je voudrais attirer l'attention sur ce qui me paraît une dérive sémantique, à savoir l'utilisation, inappropriée à mes yeux, de l'expression "enfants de troupe" pour désigner ces très jeunes gens.
Les enfants de troupe existaient en 14-18. Ils existaient d'ailleurs depuis l'Ancien Régime. Jusqu'à la création des EMP, le nombre d'enfants de troupe que les régiments étaient autorisés à accueillir était fixé par la loi et figurait dans l'effectif des unités élémentaires (en général 2 par compagnie). Ces enfants avaient une existence légale, un statut.
La création des EMP, tout en leur conservant existence et statut, les a retirés des unités et, pendant la guerre, il ne pouvait pas y avoir d'enfants dans la troupe.
Tous ces enfants dont les témoignages, incontestables, attestent la présence aux armées, étaient en fait soit des clandestins, soit des jeunes dont on avait feint de croire l'âge qu'ils annonçaient pour accepter leur engagement.
Cela ressuscitait certes sinon l'esprit, du moins les modalités d'exécution initiales de la mesure qui avait créé l'institution des enfants de troupe ; mais en dehors de tout cadre légal et réglementaire.
J'avoue que je chipote (j'avais écrit "un peu", mais je l'ai effacé). Mais je vois le risque de laisser penser à des lecteurs non avertis que les enfants de troupe, réels ceux-là, ont été délibérément envoyés au front avant l'âge requis pour s'engager.

Cordialement
Bernard

Répondre

Revenir à « Les enfants et la guerre »