Suzanne NOËL, pionnière de la chirurgie

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5952
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Suzanne NOËL, pionnière de la chirurgie

Message par Jean RIOTTE » jeu. avr. 05, 2018 5:04 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Brigitte,
Les terribles blessures infligées au niveau du visage lors de la 1GM ont permis de spectaculaires progrès dans le domaine de la chirurgie maxillo-faciale. Parmi les pionniers de cette chirurgie réparatrice, une femme: Suzanne NOËL, née GROS, en 1878. Encouragée et soutenue par son premier mari, le docteur Henri PERTAT , elle entreprend des études de médecine en 1905. Interne des hôpitaux en 1912, elle ne peut soutenir sa thèse en 1914. Mais la guerre lui donne l'occasion de mettre en pratique ses connaissances auprès du professeur MORESTIN à l'hôpital du Val-de-Grâce. Elle applique et perfectionne sur le terrain les techniques de chirurgie plastique et s'efforce de rendre visage humain à des soldats atrocement défigurés. Après sa mort en 1954, une bourse à son nom est créée pour récompenser une femme spécialiste de chirurgie plastique.
Pour rendre hommage à cette personnalité exceptionnelle, La Poste émet cette année un timbre à son effigie d'une valeur faciale de 0,95 euro.
Source: Revue trimestrielle Tranchées n° 33 - avril-mai-juin 2018
Cordialement,
Jean RIOTTE

Avatar de l’utilisateur
laperouse
Messages : 99
Inscription : jeu. juil. 07, 2011 2:00 am

Re: Suzanne NOËL, pionnière de la chirurgie

Message par laperouse » ven. nov. 13, 2020 11:54 pm

Bonjour à tous,
c'était ce matin. Même si ça ne tourne malheureusement pas complètement le dos à la promo de circonstance, au publi reportage, Suzanne Noel était à l'honneur.
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... es-cassees

Ensuite, les sujets connexes (certes passionnants) intéressent plus la romancière et l'historien que d'approfondir le cœur du sujet. En cette période de célébration de l'armistice, un recentrage aurait été bienvenu pour progresser dans la connaissance. Il aura fallu attendre 35 minutes pour entrer dans le coeur du sujet.

Vous l'aurez compris, extrapoler et s'éloigner de l'Histoire est quelque chose que je goute peu..surtout dans une émission d'histoire.
Ensuite, je n'avais malheureusement pas lu ce sujet écrit par Jean Riotte (grosse erreur). Je savais ce que la médecine réparatrice devait à la première guerre mondiale, mais pas forcément à cette dame.

Je ne connais pas la durée de vie du lien.
A ma place, ou perdu dans le pacifique Sud.

Répondre

Revenir à « Les femmes dans la guerre »