les femmes pendant la Grande Guerre (+ accès au sommaire)

air339
Messages : 2815
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par air339 » sam. janv. 14, 2017 8:47 pm

Bonsoir,


Bonne description du conseil que celle dégottée par Alain ! Il fallait tous ces regards pour jauger les gars ?
Le BO du ministère de la Guerre, recrutement de l'armée, du 8 mai 1911, détaille la composition du conseil cantonal :
- le préfet
- le sous-préfet
- un conseiller de préfecture
- un membre du conseil général
- un membre du conseil d'arrondissement
- un officier supérieur
- un sous-intendant militaire
- le commandant de recrutement
- les maires des communes concernées
- un médecin (tiens, quand même ?!)

On en ferait bien une chanson :
Tout nu dans ma serviette qui me servait de pagne
J'avais le rouge au front et le savon à la main
Au suivant au suivant
J'avais juste vingt ans et nous étions cent vingt
A être le suivant de celui qu'on suivait
Au suivant au suivant...
:ange:



L'album photographique repéré par Jean-Paul/jpbte63 est superbe à bien des points de vue.

d'abord la qualité de la photo (les agrandissements au maxi donnent une infinité de détails), surtout l'illustration d'un atelier (fabrication de masque Tissot en caoutchouc à Clermont-Ferrand) aux normes demandées par le ministre Albert Thomas : dégagement des espaces, consignes de sécurité, signalétiques, points incendie, manches serrées aux poignets, cheveux attachés. Un atelier modèle dans l'esprit des frères Michelin.
A noter aussi le détails sur les vêtements portés par les ouvrières, qui ont gardé leurs bagues : le chef d'atelier est prévenu !

Bien cordialement, :hello:

Régis

Avatar de l’utilisateur
Elise49
Messages : 545
Inscription : mer. mai 20, 2015 2:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Elise49 » dim. janv. 15, 2017 8:35 am

Il serait intéressant d'avoir le témoignage de jeunes filles de l'époque sur l'aptitude au service, les quelques récits que j'ai pu lire sont muets sur le sujet,

Bonjour à toutes et à tous

Merci Régis et Brigitte d'avoir évoqué ce sujet , je n'ai que des témoignages oraux transmis (par les femmes) , il se disait donc ,à la campagne ,avant la guerre ,qu'avoir été refusé au service obligatoire était signe de mauvaise santé . Surtout quand rien n'était apparent ,c'était d'autant plus suspect ...ce 'handicap' pouvait être transmissible , ou causer une mort prématurée ,et si le 'chef' de famille décédait , la misère n’était pas loin.
Les problèmes psychiatriques étaient redoutés, comme la tuberculose...
Mon arrière grand père était fier que tous ses fils soient 'bon pour le service' , il en tirait un certain orgueil parait-il, en raccompagnant ses fils lors du conseil de révision. Après il y avait une fête , les garçons passaient dans les fermes , les jeunes filles leur offraient des bouquets.
C' etait soft à la campagne , après lors de l'incorporation ,dans les casernes à la sortie , autre monde , autre mœurs ...Et d'après ce que j'ai lu dans "Le Petit Courrier' certaines dames profitaient aussi de la naïveté des jeunes recrues pour exiger plus et leur faire les poches...

Donc oui , les filles à marier tenaient compte de l'aptitude des jeunes gens après le conseil de révision ,elle étaient éduquées dans cette optique , ma grand mère évitait les prétendants qui n'avait pas été aptes. Rédhibitoire même.. :non:
Elle a commencé sa fréquentation avec mon grand père à cette fête des conscrits , il était de la même classe qu'un de ses frères.
Je pense que pour eux c'était une sorte de test santé, ils ne consultaient jamais le médecin en préventif et je me permets d'aller plus loin , de me replacer dans le contexte ,les paysans étaient au contact de leurs animaux et de leur reproduction ,donc de façon empirique , ils avaient des compétences en génétique qu'ils appliquaient à l'humain...
J'ai découvert lors de mes recherches généalogiques que le père de ma grand mère avait eu un frère mort à 22 ans , aucune trace sur les registres militaires .Ma mère était surprise , elle ignorait totalement l'existence de ce grand oncle , ma grand mère n'en a jamais parlé et pourtant elle évoquait beaucoup sa famille et ses ascendants .
Il y avait donc des 'secrets' de famille qui devaient influencer , cela explique le soulagement d'avoir des fils 'aptes'.
Quand Jules le plus jeune frère de ma grand mère né en mai 1895 part le 17 décembre 1914 , le frère ainé a été tué en septembre , et en lisant une carte de Louis son frère qui a déjà combattu on ressent une grande angoisse de le voir partir si jeune .
S'il avait été déclaré inapte ,qu'en aurait pensé son père, sa famille ? je ne le saurai jamais...Comme l'écrit Brigitte , les mentalités sont bien complexes et au sein d'une même famille ,les approches pouvaient être différentes .
Cordialement

Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs


air339
Messages : 2815
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par air339 » dim. janv. 15, 2017 10:22 am

Bonjour Elisabeth,



Merci pour ce témoignage qui illustre cette équivalence "bon pour le service = bon pour le mariage" !
Dans les campagnes, les travaux de la ferme révèlent vite la robustesse. La situation d'un gars recalé au conseil de révision, si personne ne s'y attend, doit alors devenir bien délicate...

Je comprends mieux maintenant l'examen médical plus poussé envers les engagés volontaires : leur source de motivation peut être d'ordre matrimonial ou simplement d'apparaitre "normalement" constitué.


Bien cordialement,

Régis

Avatar de l’utilisateur
jpbte63
Messages : 320
Inscription : mer. déc. 11, 2013 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par jpbte63 » dim. janv. 15, 2017 11:43 am

sous la signature de G. Desdevises du Dezert
Bonjour,

Son portrait dans la Grande Guerre des Auvergnats, le premier document (vignette) concerne le témoignage de Mme Borel, infirmière-major, la suite de son témoignage ici page 148-149 et suivantes.
Son dossier Légion d'honneur.
Ses récits de guerre de 1914 à 1921 en 22 volumes.Alors bon courage pour une recherche.

Bonne journée sous la neige.
Jean-Pierre
Quand on ne fait pas tout pour être le premier, le devenir ou le rester, on ne demeure pas le deuxième. On tombe fatalement le dernier.
Louis Hubert Lyautey

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1552
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » lun. janv. 16, 2017 9:05 pm

Bonsoir,

Voici un article sur le droit des femmes pendant la première guerre mondiale...


http://www.ohrc.on.ca/fr/les-droits-des ... -au-canada

Cordialement.

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1552
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » lun. janv. 16, 2017 9:09 pm

"Infirmières dans la Grande" guerre Commémoration du centenaire de la guerre de 1914-1918 par la Bibliothèque Clermont université

http://buclermont.hypotheses.org/2474

Bonne soirée
François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1552
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » lun. janv. 16, 2017 9:12 pm

Soigner au front : l'expérience des infirmières militaires canadiennes pendant la Première Guerre mondiale

http://www.bac-lac.gc.ca/fra/decouvrez/ ... front.aspx
Bonne lecture

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1552
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » mer. janv. 18, 2017 3:02 pm

Bonjour,
Deux autres liens (canadiens) sur les femmes pendant la première guerre mondiale.
LES
INFIRMIÈRES
CANADIENNES
1914-1918
https://www.friends-amis.org/index.php/ ... ennes/file


Les femmes et la guerre
http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr ... la-guerre/

Bonne lecture.

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1552
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » mer. janv. 18, 2017 3:20 pm


Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8716
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Alain Dubois-Choulik » mer. janv. 18, 2017 6:39 pm

Soigner au front : l'expérience des infirmières militaires canadiennes pendant la Première Guerre mondiale
Bonjour
Il manque dans cet article un élément particulier à l'outre-atlantique : les infirmières travaillant sur navire-hopital, avec le risque, hélas bien réel d'être coulé, comme le Llandovery Castle, torpillé au sud de l'Irlande dans la nuit du 27 juin 1918, causant 234 morts, dont 14 infirmières :

Mary Agnes McKenzie.
Christina Campbell.
Carola Josephine Douglas.
Alexina Dussault.
Minnie Aenath Follette.
Margaret Jane Fortescue.
Minnie Katherine Gallaher.
Jessie Mabel McDiarmid.
Rena McLean.
Mary Belle Sampson.
Gladys Irene Sare.
Anna Irene Stamers.
Jean Templeman.
et Matron Margaret Marjory Fraser

Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Répondre

Revenir à « Les femmes dans la guerre »