Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Grosjean
Messages : 11
Inscription : mar. mars 28, 2006 2:00 am

Re: Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Message par Grosjean » jeu. déc. 28, 2006 7:33 pm

Bonjour à tous,

Mes grands-parents paternels ont quitté leur maison de Metz (et leur famille par la même occasion ) en 14, à la déclaration de guerre. Mon grand père Charles s'est engagé dans l'armée française où il a combattu y compris à Verdun.

En revanche, son Frère Louis a été tué en Carélie, Russie ( frontière Russo-Finlandaise) en 14-18 ? Je suppose qu'il combattait dans l'uniforme allemand mais que faisait-il là ?


Lucien, le frère de ma grand-mère a, quant à lui, été tué à Zarudzie, Galicie, Pologne en 1915, à l'âge de 21 ans, dans l'uniforme allemand également.


Ma famille a beaucoup souffert de cela et le sujet a été longtemps tabou dans ma famille, où existe un très fort sentiment patriotique français.
D'ailleurs, aujourd'hui toutes les personnes susceptibles de me renseigner sur mes 2 Grands-Oncles ont hélàs disparues.

Est-il possible de trouver quelques informations sur ce qui a pu leur arriver et comment faire pour cela ?
Merci de votre aide.

jo

Avatar de l’utilisateur
XSL
Messages : 572
Inscription : mar. nov. 28, 2006 1:00 am

Re: Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Message par XSL » ven. déc. 29, 2006 9:06 pm

Bonsoir !

Je rejoins Pierreth sur son analyse de l'affectation de nombreux Alsaciens-Lorrains sur des fronts éloignés de leur lieu d'origine.

J'ai un exemple dans ma famille (un peu différent mais qui dénote d'une même démarche) avec un cousin de mon grand-père. Allemand par son père et Belge par sa mère, il s'est engagé en 1917 dans "l'american legion" pour combattre ses "cousins" allemands. On l'a affecté comme interprête loin du front.

En ce qui concerne les recherches en Allemagne, Jo aura un maximum d'aide des autorités, j'en suis absolument certain, par expérience. Qu'elle se tourne vers là-bas sans hésitation. N'oublions pas que, si nous avons une rancoeur, légitime, contre les Allemands, eux n'en ont pas contre nous (réflexion personnelle dont j'assume la responsabilité).

Xavier

Grosjean
Messages : 11
Inscription : mar. mars 28, 2006 2:00 am

Re: Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Message par Grosjean » ven. déc. 29, 2006 11:55 pm

Mille merci à vous !
Je sais que vous comprenez avec quelle émotion j'effectue ces recherches. Rassurés vous, je n'ai aucune rancoeur d'aucune sorte, mes parents, qui ont pourtant beaucoup souffert des 2 guerres, m'ont appris dès mon plus jeune âge que la haine est pire que tout et que la bêtise et la méchanceté n'ont ni nationalité ni couleur ... D'ailleurs, nous autres Français, nous ne sommes hélas pas irréprochables non plus .... Encore merci pour votre précieuse aide.
jo

grand-pere gustave
Messages : 33
Inscription : mer. mai 21, 2014 2:00 am

Re: Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Message par grand-pere gustave » ven. oct. 11, 2019 11:48 pm

Bonjour.
C'est longtemps après sa publication que je découvre ce thème.
J'ai lu,(Je ne sais plus où.), il y a quelque temps déjà, aussi, que les Alsaciens- Mosellans (plus exacte que Alsace-Lorraine) étaient envoyés sur ces fronts pour éviter des difficultés (changement de camp, révolte) et espionnage.
Attitude qui s'est d'ailleurs retrouvée en 1939-45.
Les Alsaciens et Mosellans faisaient partie de ce qui est appelé après l'annexion le "Reichland". Le Reich décrète le "Kriegsgefahrzustand" "état de danger de guerre" qui suspend l'application normale de la constitution
de Reichsland octroyée en 1911.C'est alors une dictature militaire qui se met en place sur ce territoire. Ces alsaciens-mosellans n'ont pas le choix : ils leur a fallu endossé l'uniforme allemand. Ce sont prés de 220 000 hommes qui sont ainsi appelés sous les drapeaux allemands en Août 1914. Il ne faut pas oublier le contexte : à la déclaration de guerre en Août 1914, cela fait plus de quarante ans que ce territoire est annexé. C'est dans cette période que Guillaume II restaure le château du Hautkeonigsbourg, tant visité aujourd'hui !
je recommande la lecture du numéro spécial "1914-1918" de la Revue Trimestrielle "Les Saisons d'Alsace" N° 58 sous le titre "La Grande Guerre en Alsace", éditée par les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA).
Il existe probablement des ouvrages sur le sujet.
Salut à tous.
Claude.
Claude/ 56 Landaul

grand-pere gustave
Messages : 33
Inscription : mer. mai 21, 2014 2:00 am

Re: Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Message par grand-pere gustave » ven. oct. 11, 2019 11:51 pm

Bonjour.
C'est longtemps après sa publication que je découvre ce thème.
J'ai lu,(Je ne sais plus où.), il y a quelque temps déjà, aussi, que les Alsaciens- Mosellans (plus exacte que Alsace-Lorraine) étaient envoyés sur ces fronts pour éviter des difficultés (changement de camp, révolte) et espionnage.
Attitude qui s'est d'ailleurs retrouvée en 1939-45.
Les Alsaciens et Mosellans faisaient partie de ce qui est appelé après l'annexion le "Reichland". Le Reich décrète le "Kriegsgefahrzustand" "état de danger de guerre" qui suspend l'application normale de la constitution
de Reichsland octroyée en 1911.C'est alors une dictature militaire qui se met en place sur ce territoire. Ces alsaciens-mosellans n'ont pas le choix : ils leur a fallu endossé l'uniforme allemand. Ce sont prés de 220 000 hommes qui sont ainsi appelés sous les drapeaux allemands en Août 1914. Il ne faut pas oublier le contexte : à la déclaration de guerre en Août 1914, cela fait plus de quarante ans que ce territoire est annexé. C'est dans cette période que Guillaume II restaure le château du Hautkeonigsbourg, tant visité aujourd'hui !
je recommande la lecture du numéro spécial "1914-1918" de la Revue Trimestrielle "Les Saisons d'Alsace" N° 58 sous le titre "La Grande Guerre en Alsace", éditée par les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA).
Il existe probablement des ouvrages sur le sujet.
Salut à tous.
Claude.

grand-pere gustave
Messages : 33
Inscription : mer. mai 21, 2014 2:00 am

Re: Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Message par grand-pere gustave » ven. oct. 11, 2019 11:58 pm

Re-Bonsoir.
J'ai oublié d'indiquer que 3000 mobilisables - alsaciens-mosellans, franchissent la frontière pour éviter de porter l'uniforme allemand.
Salut.
Claude
Claude/ 56 Landaul

p Lamy
Messages : 984
Inscription : ven. juin 01, 2007 2:00 am

Re: Le drame des familles d'Alsaciens Lorrains

Message par p Lamy » mar. oct. 29, 2019 9:04 am

Bonjour,

vaste sujet déjà évoqué ici.
Les Alsaciens Lorrains étaient sujets d'empire et soumis aux obligations militaires, service militaire (Dienstzeit)et mobilisation (Mobilmachung).
L'état-major allemand a publié plusieurs directives pour éloigner les Alsaciens-lorrains du front ouest, durant l'année 1915. Mais à partir de janvier-février 1918, de nombreuses unités allemandes rejoignent le front ouest pour les offensives du Friedensturm de Lundendorf, et avec elles de nombreux AL. A la faveur de la guerre de mouvement et des retraites des armées allemandes, beaucoup se feront "oublier" lors des replis pour être faits prisonniers des troupes alliées. Cette idée de désertion était très répandue parmi les AL, qui pour la plupart affichaient de forts sentiments francophiles. Comme exemple, le dragon Julien Cheltiez, de Foville en Moselle, cavalier au 9 Dragonner Regiment de Metz (caserne de la Ronde, quartier de Devant-les-Ponts), qui s'enfonce délibérément avec son cheval vers les lignes françaises le 11 août 1914 dans le nord meusien, et est fait prisonnier. Il s'engage rapidement dans la légion étrangère à Paris, passe dans un régiment de chasseurs à cheval puis rejoint un bataillon de chasseurs à pieds au sein duquel il sera tué sur la Somme en juillet 1916. Pour éviter des ennuis en cas de capture, Julien avait un nom d'emprunt Julien Chanzon, car les déserteurs de l'armée du Kaiser étaient punissables de mort.
En 1942-1945 (décrets de juillet et août 1942 des Gauleiters d'Alsace et de Moselle) les AL ont été incorporés de force dans l'armée allemande et même dans la Waffen SS, après avoir fait au préalable un service de 3 à 6 mois au RAD (service du travail du Reich), sorte d'antichambre militarisée de l'armée, on y faisait du maniement d'armes et des défilés avec des bêches comme fusil. En cette période ont été incorporés les jeunes jusqu'à la classe 1927, en juillet 1944. En 14-18, la classe 1900 a été incorporée quelques mois en fin de guerre. On estime que 300.000 AL en tout ont été incorporés en 14-18 pour environ 50.000 tués ou morts de leurs blessures.

Bien cordialement.
P. Lamy
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »