Déportation de civils comme otages

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3557
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Déportation de civils comme otages

Message par stcypre » mar. août 19, 2014 3:42 pm

Bonjour,

Non il y a eu des villages ou villes qui ont compté de très nombreux otages...
Le camp d'Holzminden a été comme tous les camps, discipline sévère, mauvaise nourriture, sévices, essais thérapeutiques, etc... Ce qui a changé pour les femmes de Holzminden c'est qu'elles furent internées avec des prostituées. Tous les jours les femmes pouvaient sortir de 2 à 4 heures de leur enclos... alors il n'est pas difficile d'imaginer ce qui se passait avec les hommes... prostituées, épouses et leur mari, etc...
Des témoins précisaient l'attitude ignoble des prostituées dans les douches collectives.... réservées aux femmes.
Et puis les enfants étaient également incarcérés dans ce camp. Il est même signalé que 3 enfants sont nés en captivité...
J.Claude
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3557
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Déportation de civils comme otages

Message par stcypre » mar. août 19, 2014 3:44 pm

Oui j'ai oublié... les AC ont refusé bien souvent que les noms de héros civils (espions c'est à dire résistants, déportés, etc...) soient inscrits sur le MAM... Il faut le savoir !!!
J.Claude
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.

Piou-Piou
Messages : 2331
Inscription : ven. août 18, 2006 2:00 am

Re: Déportation de civils comme otages

Message par Piou-Piou » mar. août 19, 2014 7:44 pm

Oui j'ai oublié... les AC ont refusé bien souvent que les noms de héros civils (espions c'est à dire résistants, déportés, etc...) soient inscrits sur le MAM... Il faut le savoir !!!
J.Claude
Bonsoir Jean-Claude,

Il y à des exceptions, en Belgique ils ont leurs nom.

Cordialement.
Phil.
Phil.

Avatar de l’utilisateur
Algonquin
Messages : 256
Inscription : lun. avr. 07, 2014 2:00 am

Re: Déportation de civils comme otages

Message par Algonquin » mer. août 20, 2014 5:18 am

Bonsoir,

Merci Jean-Claude pour ces témoignages confirmant la dure réalité de ce camp d’Holzminden.

Image
Photo du camp de Holzminden avec femmes et enfants prisonniers (visible sur le site de L’Histoire par l’image, à http://www.histoire-image.org/site/etud ... .php?i=281

Cordialement

Norbert
"J'aime passionnément le mystère, parce que j'ai toujours l'espoir de le débrouiller." de Charles Baudelaire, extrait de "Le Spleen de Paris"

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 1917
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Déportation de civils comme otages

Message par michelstl » sam. févr. 04, 2017 4:43 pm

Bonjour

Simplement pour mentionner cet ouvrage intéressant:

Déportation et travail forcé des ouvriers et de la population civile de la Belgique occupée
(1916-1918)
Fernand Passelecq
http://www.bel-memorial.org/books/depor ... ccupee.pdf

Sans oublier, du même auteur et suggéré par Phil et Alain plus haut
Les déportations Belges. A la lumière des documents allemands
https://archive.org/details/lesdportations00passuoft


Salutations
Michel

arcob91
Messages : 9
Inscription : lun. juin 26, 2017 2:00 am

Re: Déportation de civils comme otages

Message par arcob91 » mar. nov. 14, 2017 8:43 pm

Bonjour,

Une partie de ma famille fut déportée en 1914 par les allemands, comme beaucoup d'habitants de la zone des combats. Elles étaient quatre personnes, des civils, cambrésiens. Deux ne revinrent jamais: mon arrière grand-père et mon arrière grand-mère. On ne sait pas où ils sont, où ils reposent. Les deux autres personnes, mes grandes-tantes, aujourd'hui décédées, mais adolescentes et mineures à l'époque, ne surent pas reconnaitre, après guerre, à leur retour à Cambrai, le domicile familial. Il avait disparu.
Elles ne retrouvèrent pas non plus leur frère, mon grand-père qui, dénoncé comme franc-tireur, s'était enfui. Elles ne le revirent qu'en 1922. Pendant ce temps-là il avait combattu en uniforme bleu horizon. Il décéda en 1946.
De cette période, elles n'en parlaient pas, rien.
à l'issue d'un repas de famille au cours duquel nous avions évoqué le souvenir des disparus, en prenant congé, je glissais tendrement à l'oreille de ma dernière grand-tante encore en vie deux mots , pas une phrase non juste deux mots: faiseuse d'ange. Il n'y eut pas de réponse. Juste ses Yeux parlaient. Puis, nous nous sommes embrassés.Tout était dit.

Avatar de l’utilisateur
patriciad
Messages : 7
Inscription : mer. oct. 30, 2013 1:00 am

Re: Déportation de civils comme otages

Message par patriciad » mer. juin 20, 2018 12:43 am

Bonjour,

Mon Grand-père (16 ans en 1917), ses parents, ses frères et sœurs étaient de et à Guignicourt (02), village occupé par les Allemands dès le début de la guerre et ce jusqu'au 12 octobre 1918. Mon Grand-père aurait été otage civil (à l'oral via une Grande tante et une grande cousine). Ils étaient tous vivant en 1919.
Je ne trouve aucun membre de la famille dans les listes de toutes sortes :
- les otages civils
- les évacués le 10 mars 1917 à Guignicourt vers les villages aux environs de Namur.
- les "exodés"
- les prisonniers de guerre

Les otages civils
ils ont été nombreux, en témoignent les photos des camps et les pages de listes parues dans la "Gazette des Ardennes" publication allemande dans les territoires occupés
Image

Ils semblent avoir été reconnus, mais je ne sais pas exactement comment à part ce diplôme et cette médaille
Image Image

en tous les cas ils se sont regroupés en associations
Image

J'ai copié ça et là sur le net de nombreuses photos du camp de Holzminden, mais cela serait trop long à les reproduire ici. Il y avait même des photographes officiels.

Les évacués
Les habitants des villages occupés étaient considérés comme des bouches inutiles, mais ils étaient aussi source de fuites, d'espionnage, de sabotages et tout autres faits de guerre. Les Allemands ayant pris connaissance de la future offensive Nivelle, et ne souhaitant pas être gênés par les civils, ont décidé leur évacuation fin février début mars 1917, avec un stationnement suffisant en Belgique afin qu'aucun renseignements stratégiques récents puisses être divulgués par les populations déplacées. Les évacués ont été ensuite emmenés en Suisse et Annemasse en France via l'Allemagne.
Cette photo est extraite d'un travail de Mélodie Brassine que je vous invite à lire :
https://www.journalbelgianhistory.be/fr ... 14_2_3.pdf
Image

C'est avec plaisir que je prends corrections si j'ai fait des erreurs, mais aussi si vous avez d'autres compléments d'informations touchants Guignicourt et ses habitants otages ou évacués...

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »