Définition

Informations & discussions relatives au fonctionnement du forum
Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 10053
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Définition

Message par Achache » dim. janv. 17, 2021 9:25 am

Bonjour,

Pouvez-vous me dire ce que signifie MP = Message Privé ?
Merci.
Bien à vous,
Achache.png
Achache.png (6.7 Kio) Consulté 396 fois
Dernière modification par Achache le dim. janv. 17, 2021 11:51 am, modifié 1 fois.
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Avatar de l’utilisateur
Boulon57
Messages : 51
Inscription : mer. sept. 23, 2020 8:04 pm

Re: Définition

Message par Boulon57 » dim. janv. 17, 2021 11:01 am

Bonjour,
Pour moi: "Messagerie personnelle"
Cordialement,
Thierry

IR 146, MGSSA 68, FMGT 13 Metz
4e Groupes 40e RAC et 42e RAC
3e RC, 141e RI, 166e RI,
Escadrille F 55

Avatar de l’utilisateur
Skyrix
Messages : 233
Inscription : mar. août 18, 2020 4:27 pm

Re: Définition

Message par Skyrix » dim. janv. 17, 2021 11:10 am

Bonjour,
D'après mon expérience de jeune, vous avez raison HH, MP= Message privé.

Portez-vous bien,
Cordialement.

Pierre
Cordialement.
Skyrix

"La guerre, c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas. " Paul Valéry

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 10053
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Définition

Message par Achache » dim. janv. 17, 2021 11:33 am

re...
Merci pour vos réponses: mais... ce qui me pose question c'est ce mot "privé"...
Que signifie-t-il ?
Imaginez -simple hypothèse !... :lol: - que vous faites un MP à x ou y, et que x ou y en fasse mention en public ? Qu'en pensez vous ? Qu'il y a maladresse, trahison, grossièreté, ou que vous avez affaire à un malotru ? Ou quoi d'autres ????
Bref, me rappelant la phrase célèbre "... ils osent tout, c'est même à cela qu'on les reconnait"... -ils osent même de publier le privé qui, pour moi, s'opposent par définition, je crois que je vais laisser tomber cette question :lol: :lol: :lol:
Bien à vous,
Achache.png
Achache.png (6.7 Kio) Consulté 374 fois
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8779
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Définition

Message par Alain Dubois-Choulik » dim. janv. 17, 2021 11:48 am

Bonjour,
C'est comme les secrets " ça ne doit être que ceux d'une seule personne". Le "privé" ne signifie pas "sous le sceau du secret", c'est un équivalent local au forum d'un message envoyé sur ta boite perso. Pas -encore- public quoi !
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
Skyrix
Messages : 233
Inscription : mar. août 18, 2020 4:27 pm

Re: Définition

Message par Skyrix » dim. janv. 17, 2021 11:59 am

Bonjour,
Je ne suis pas trop de votre avis Alain, de mon expérience hors-forum un message privé n'a pas mieux d'être publié par la suite, c'est comme une conversation "seule à seule", après il fait le consentement de chacun pour une " publication", mais peux être le différence d'âge (sans vouloir vexer personne ;) ) fait que le terme n'est pas forcément appropriées (et de toute façon le terme n'est pas approprié à tous le monde, pour preuve par exemple cette conversation et les différences qu'on y trouve).

Il faut poliment demander avant de publier ce qui est tout d'abord privé.

Voilà ce que j'en pense,
Cordialement.

Pierre
Cordialement.
Skyrix

"La guerre, c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas. " Paul Valéry

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 10053
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Définition

Message par Achache » dim. janv. 17, 2021 12:05 pm

re...
Merci à vous pour ces nouvelles contributions;
et ne prenons pas trop cette petite question au sérieux ... Tant pis pour les malotruches :lol:
Bon dimanche...
Achache.png
Achache.png (6.7 Kio) Consulté 357 fois
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Rutilius
Messages : 14317
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Définition.

Message par Rutilius » dim. janv. 17, 2021 4:28 pm

Bonjour à tous,


Confidentialité des correspondances électroniques privées


Code des postes et communications électroniques, art. L. 32-3, IV., issu de l’article 68 de la loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique (J.O. 8 oct. 2016, Texte n° 1).


« Art. L. 32-3. — I. — Les opérateurs, ainsi que les membres de leur personnel, sont tenus de respecter le secret des correspondances. Le secret couvre le contenu de la correspondance, l'identité des correspon-dants ainsi que, le cas échéant, l'intitulé du message et les documents joints à la correspondance.

II. — Les fournisseurs de services de communication au public en ligne permettant à leurs utilisateurs d'échanger des correspondances, ainsi que les membres de leur personnel, respectent le secret de celles-ci. Le secret couvre le contenu de la correspondance, l'identité des correspondants ainsi que, le cas échéant, l'intitulé du message et les documents joints à la correspondance.

III. — Les I. et II. du présent article ne font pas obstacle au traitement automatisé d'analyse, à des fins d'affichage, de tri ou d'acheminement des correspondances, ou de détection de contenus non sollicités ou de programmes informatiques malveillants, du contenu de la correspondance en ligne, de l'identité des correspondants ainsi que, le cas échéant, de l'intitulé ou des documents joints mentionnés aux mêmes I. et II.

IV. — Le traitement automatisé d'analyse, à des fins publicitaires, statistiques ou d'amélioration du service apporté à l'utilisateur, du contenu de la correspondance en ligne, de l'identité des correspondants ainsi que, le cas échéant, de l'intitulé ou des documents joints mentionnés auxdits I. et II. est interdit, sauf si le consentement exprès de l'utilisateur est recueilli à une périodicité fixée par voie réglementaire, qui ne peut être supérieure à un an. Le consentement est spécifique à chaque traitement.

V. — Les opérateurs et les personnes mentionnés aux I. et II. sont tenus de porter à la connaissance de leur personnel les obligations résultant du présent article.

VI. — Le présent article est applicable dans les îles Wallis et Futuna. »



Code des postes et des communications électroniques, art. D. 98-5, I., tel que modifié par l’article 1er du décret n° 2017-428 du 28 mars 2017 relatif à la confidentialité des correspondances électroniques privées (J.O. 30 mars 2017, Texte n° 12).


« Article D. 98-5. — Règles portant sur les conditions de confidentialité et de neutralité au regard des messages transmis et des informations liées aux communications et sur la sécurité et l'intégrité des ré-seaux et services.

I. — Respect du secret des correspondances et neutralité.

L'opérateur prend les mesures nécessaires pour garantir la neutralité de ses services vis-à-vis du contenu des messages transmis sur son réseau et le secret des correspondances.

A cet effet, l'opérateur assure ses services sans discrimination quelle que soit la nature des messages transmis et prend les dispositions utiles pour assurer l'intégrité des messages.

L'opérateur est tenu de porter à la connaissance de son personnel les obligations et peines qu'il encourt au titre des dispositions du code pénal, et notamment au titre des articles 226-13, 226-15 et 432-9 relatifs au secret des correspondances.

Pour l'application des dispositions du IV. de l'article L. 32-3, la périodicité du recueil du consentement exprès de l'utilisateur est fixée à un an.

II. — Traitement des données à caractère personnel.

Sans préjudice des dispositions de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l'opérateur met en œuvre une politique de sécurité relative au traitement des données à caractère personnel et prend les mesures nécessaires garantissant que seules des personnes autorisées puissent avoir accès aux données à caractère personnel dans les cas prévus par des dispositions législatives et réglementaires et que les données à caractère personnel stockées ou transmises soient protégées contre la destruction accidentelle ou illicite, la perte ou l'altération accidentelles et le stockage, le traitement, l'accès et la divulgation non autorisés ou illicites.

1. — L'opérateur garantit à tout client, outre les droits mentionnés à l'article R. 10, le droit :

— d'exercer gratuitement son droit d'accès aux données à caractère personnel le concernant ainsi que son droit de rectification de celles-ci ;
— de recevoir des factures non détaillées et, sur sa demande, des factures détaillées.

2. — Lorsque les clients de l'opérateur reçoivent une facturation détaillée, les factures adressées :

— comportent un niveau de détail suffisant pour permettre la vérification des montants facturés ;
— ne mentionnent pas les appels à destination des numéros gratuits pour l'utilisateur ;
— n'indiquent pas les quatre derniers chiffres des numéros appelés, à moins que le client n'ait expres-sément demandé que cela soit le cas.

La facturation détaillée est disponible gratuitement pour l'abonné. Toutefois, des prestations supplé-mentaires peuvent être, le cas échéant, proposées à l'abonné à un tarif raisonnable.

3. — L'opérateur permet à chacun de ses clients de s'opposer gratuitement et par un moyen simple, appel par appel ou de façon permanente (secret permanent), à l'identification de sa ligne par les postes appe-lés.

Lorsqu'un abonné dispose de plusieurs lignes, cette fonction est offerte pour chaque ligne. Cette fonction doit également être proposée pour des communications effectuées à partir de cabines téléphoniques publiques ou d'autres points d'accès au service téléphonique au public. L'opérateur met en œuvre un dispositif particulier de suppression de cette fonction pour des raisons liées au fonctionnement des services d'urgence ou à la tranquillité de l'appelé, conformément à la réglementation en vigueur.

Lorsqu'un abonné dispose du secret permanent, l'opérateur lui permet de supprimer cette fonction, appel par appel, gratuitement et par un moyen simple.

4. — L'opérateur informe les abonnés lorsqu'il propose un service d'identification de la ligne appelante ou de la ligne connectée. Il les informe également des possibilités prévues aux trois alinéas suivants :

Dans le cas où l'identification de la ligne appelante est offerte, l'opérateur permet à tout abonné d'empê-cher par un moyen simple et gratuit que l'identification de la ligne appelante soit transmise vers son poste.

Dans le cas où l'identification de la ligne appelante est offerte et est indiquée avant l'établissement de l'appel, l'opérateur permet à tout abonné de refuser, par un moyen simple, les appels entrants émanant d'une ligne non identifiée. L'opérateur peut, pour des raisons techniques justifiées, demander à l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes de disposer d'un délai pour la mise en oeuvre de cette fonction.

Dans le cas où l'identification de la ligne obtenue est offerte, l'opérateur permet à tout abonné d'empê-cher par un moyen simple et gratuit l'identification de la ligne obtenue auprès de la personne qui appelle.

5. — L'opérateur permet à l'abonné vers lequel des appels sont transférés d'interrompre ou de faire interrompre le transfert d'appel gratuitement et par un moyen simple.

L'opérateur informe tout abonné, préalablement à la souscription du contrat, des droits mentionnés au 1 du II. du présent article.

Lorsque l'opérateur fait appel à des sociétés de commercialisation de services, il veille, dans les relations contractuelles avec celles-ci, au respect de ses obligations relatives aux conditions de confidentialité et de neutralité au regard des messages transmis et des informations liées aux communications.

III. — Sécurité et intégrité des réseaux et des services.

L'opérateur prend toutes les mesures appropriées pour assurer l'intégrité de ses réseaux et garantir la continuité des services fournis.

L'opérateur prend toutes les dispositions techniques et organisationnelles nécessaires pour assurer la sécurité de son réseau et de ses services à un niveau adapté au risque existant. En particulier, des mesures sont prises pour prévenir ou limiter les conséquences des atteintes à la sécurité pour les utilisateurs et les réseaux interconnectés.

L'opérateur prend les mesures utiles pour assurer la sécurité et l'intégrité des dispositifs intégrés aux équipements terminaux nécessaires à l'identification et à l'authentification des utilisateurs pour la fourniture de services de communications électroniques.

Il se conforme aux prescriptions techniques en matière de sécurité éventuellement édictées par arrêté du ministre chargé des communications électroniques. Ce dernier peut se faire communiquer à titre confidentiel les dispositions prises pour la sécurisation du réseau.

L'opérateur informe ses clients des services existants permettant, le cas échéant, de renforcer la sécurité des communications.

Lorsqu'il existe un risque particulier de violation de la sécurité du réseau, l'opérateur informe les abonnés de ce risque ainsi que de tout moyen éventuel d'y remédier et du coût que cela implique.

Dès qu'il en a connaissance, l'opérateur informe le ministre de l'intérieur de toute atteinte à la sécurité ou perte d'intégrité ayant un impact significatif sur le fonctionnement de ses réseaux ou de ses services. Ce dernier en informe le ministre chargé des communications électroniques ainsi que les services de secours et de sécurité susceptibles d'être concernés. Lorsque l'atteinte à la sécurité ou la perte d'intégrité résulte ou est susceptible de résulter d'une agression informatique, l'opérateur en informe également l'autorité nationale de défense des systèmes d'information.

Dès que l'opérateur a mené une analyse des causes et des conséquences des atteintes à la sécurité ou pertes d'intégrité, il en rend compte au ministre chargé des communications électroniques et à l'autorité nationale de défense des systèmes d'information dans le cas où cette dernière avait été informée ainsi que des mesures prises pour éviter leur renouvellement. Le ministre chargé des communications élec-troniques en informe les ministres intéressés.

Les administrations veillent à la confidentialité des informations qui leur sont communiquées. Toutefois, lorsqu'il est d'utilité publique de divulguer les faits, le ministre de l'intérieur peut en informer le public ou demander à l'opérateur en cause de le faire.

Lorsque l'atteinte à la sécurité ou la perte d'intégrité est susceptible d'avoir un impact significatif dans un ou des autres Etats membres de l'Union européenne, le ministre chargé des communications électroniques, en liaison avec l'autorité nationale de défense des systèmes d'information, informe les autorités compétentes des Etats membres et l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'infor-mation des atteintes survenues.

Ces atteintes à la sécurité ou pertes d'intégrité font l'objet d'un rapport annuel remis par le ministre chargé des communications électroniques à la Commission européenne et à l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information. »



• Commission nationale de l’informatique et des libertés (C.N.I.L.) ~ Délibération n° 2017-001 du 12 janvier 2017 portant avis sur un projet relatif à la confidentialité des correspondances électroniques privées. (Demande d’avis n° 16026488).

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 10053
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Définition

Message par Achache » dim. janv. 17, 2021 4:48 pm

Bonsoir,
Merci, Daniel !
Bien à vous
Achache.png
Achache.png (6.7 Kio) Consulté 335 fois
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Répondre

Revenir à « LE FORUM »