une petite aide pour deux phrases....

Avatar de l’utilisateur
lignard2
Messages : 889
Inscription : mer. déc. 07, 2011 1:00 am
Localisation : Entre Sambre-et-Meuse
Contact :

Re: une petite aide pour deux phrases....

Message par lignard2 » sam. févr. 27, 2016 6:45 pm

Bonjour,

je m'y mets doucement avec l'aide d'un traducteur online et un bon dictionnaire mais parfois, ce que je trouve n'a pas de sens.
Comme toujours me direz-vous! :sarcastic:

Pouvez-vous me donner le sens de ces deux phrases soulignées.

pour le reste ça va. Bombardment du fort de ... à ...., le fort répond mollement, le drapeau blanc est hissé, les troupes d'assaut foncent, la 4ème compagnie occupe les réserves de nourriture (non détruites !!!)

Un doute
Pour les 441 hommes sont-ce des renforts venus du 2ème bataillon d'où alors de grosses pertes lors de l'attaque ou alors sont-ce les prisonniers mais dans ce cas le nombre ne correspond pas à la garnison du fort...

et pour les phrases soulignées alors là je me plante complètement.
merci de votre aide

Cordialement lignard

Image

Alain 57
Messages : 986
Inscription : lun. août 19, 2013 2:00 am

Re: une petite aide pour deux phrases....

Message par Alain 57 » lun. févr. 29, 2016 3:25 pm

Bonjour Lignard,
Bonjour à toutes et à tous,

Sauf erreur de ma part, voici la traduction du texte :
(Je n’ai pas réussi à déchiffrer un mot de l’avant dernière phrase concernant les prisonniers belges)

« Attention !, des mines sont enterrées dans la forêt », nous a-t-on dit au moment d’y entrer, mais c’est en toute sécurité que nous atteignons une vallée en passant par la forêt. C’est ici que les colonnes d’assaut se forment. Vers 6 heures et demie du soir, le feu est ouvert par le 18° Bataillon d’artillerie, le 19° Régiment d’artillerie de campagne rejoint à 7 heures.
Les tirs venant du fort ennemi, étaient faibles au début, puis se sont tus. Soudain, vers 8 heures du soir, retentissaient de nombreux « Hourra ». Le fort a hissé le drapeau blanc. Le colonel von During y pénètre immédiatement avec la colonne d’assaut du 1° Bataillon.
Le commandant disait « Oui, ils n’auraient pas du venir de l’arrière, et ils n’avaient plus aucun intérêt à se défendre »
La 4° compagnie occupe le fort, dans lequel se trouvent de grandes réserves de nourritures.
La garnison : 441 hommes viennent en renfort au 2° Bataillon. Au milieu de notre place rayonne la lumière et la chaleur du feu de camp. Par conséquent , nous…………..les prisonniers belges. La nuit donne une image pittoresque du bivouac.

Vos recherches sont en gras
Comme je le comprends, les 441 hommes sont venus en renfort du 2° Bataillon
Cordialement
Alain

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8379
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: une petite aide pour deux phrases....

Message par Alain Dubois-Choulik » lun. févr. 29, 2016 4:15 pm

Au milieu de notre place rayonne la lumière et la chaleur du feu de camp. Par conséquent , nous…………..les prisonniers belges.
Bonjour
Groupir ! enfin gruppieren me semble-t-il. "nous regroupons les prisonniers Belges"
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Alain 57
Messages : 986
Inscription : lun. août 19, 2013 2:00 am

Re: une petite aide pour deux phrases....

Message par Alain 57 » lun. févr. 29, 2016 5:42 pm

Bonjour,

"Rester Groupir !!" C'est tout à fait ça
Comment rater un truc pareil........

Cordialement
Alain


Avatar de l’utilisateur
lignard2
Messages : 889
Inscription : mer. déc. 07, 2011 1:00 am
Localisation : Entre Sambre-et-Meuse
Contact :

Re: une petite aide pour deux phrases....

Message par lignard2 » lun. févr. 29, 2016 6:56 pm

Bonjour,

"Rester Groupir !!" C'est tout à fait ça
Comment rater un truc pareil........

Cordialement
Alain
Bonjour à tous et particulièrement à mes deux aides...
Merci Alain et Alain.
Disons que ma traduction ressemblait..... de loin, de très loin...... :cry: à ce que vous me proposez, ce qui me laisse entrevoir le chemin qu'il me reste à parcourir quant à la compréhension de textes allemands.
Voilà donc un éclaircissement au sujet de l'attaque de ce fort.

Bon
Si j'associe ce texte édité
Image

à la phrase " Oui, ils n’auraient pas du venir de l’arrière, et ils n’avaient plus aucun intérêt à se défendre » on peut penser que cette phrase a été prononcée par l'officier commandant le fort qui semble expliquer donc la prise du fort. Qu'en pensez-vous?

Cordialement

Lignard
Christian

Alain 57
Messages : 986
Inscription : lun. août 19, 2013 2:00 am

Re: une petite aide pour deux phrases....

Message par Alain 57 » lun. févr. 29, 2016 9:45 pm

Bonsoir Christian,
Bonsoir à toutes et à tous,

En effet, c’est que l’on peut penser ici. Le commandant semble vouloir justifier la prise du fort en prononçant ces mots.
Petit correctif, tout de même : il ne faut pas lire « et ils n’avaient plus aucun intérêt à se défendre » mais plutôt « et il n’y a plus aucun intérêt à se défendre »
Ce n'est pas une grande nuance, mais tout de même..................

Cordialement
Alain

Avatar de l’utilisateur
lignard2
Messages : 889
Inscription : mer. déc. 07, 2011 1:00 am
Localisation : Entre Sambre-et-Meuse
Contact :

Re: une petite aide pour deux phrases....

Message par lignard2 » mar. mars 01, 2016 7:07 pm

Bonsoir Christian,
Bonsoir à toutes et à tous,

En effet, c’est que l’on peut penser ici. Le commandant semble vouloir justifier la prise du fort en prononçant ces mots.
Petit correctif, tout de même : il ne faut pas lire « et ils n’avaient plus aucun intérêt à se défendre » mais plutôt « et il n’y a plus aucun intérêt à se défendre »
Ce n'est pas une grande nuance, mais tout de même..................

Cordialement
Alain
Bonjour Alain du 57

merci de confirmer ce que je pensais.

L'attaque a eu lieu de l'arrière d'où l'efficacité des tirs d'obusiers de campagne, pourtant d'un "petit calibre" (tout est relatif) . Les autres forts avaient été entrepris au 210mm, au 305mm et au 420mm. Que de dégâts lors des impacts avec du 420!
On comprend pourquoi les épaisseurs de béton (non armé) n'ont pas résisté.

Cordialement

Christian

Répondre

Revenir à « Deutsch »