Fort de Hollogne, le travail continue...

Avatar de l’utilisateur
Yves68
Messages : 140
Inscription : mar. août 21, 2007 2:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par Yves68 » lun. nov. 12, 2007 7:54 pm

Bonjour à tous,

C'est au environ de 9 heures 30 que j'arrive au fort d'Hollogne situé juste à côté de l'aéroport de Bierset, celui-ci semble endormis dans la grisaille automnale du matin, le fort se dissimulé, se cache sous les arbres et arbustes qui le recouvrent, bani de ne pas être tombé sous les obus de l'ennemi. En effet le 16 août 14, le Cdt Cuisinier comprenant que la lutte est inutile, décide de se rendre pour épargner sa garnison. Ce qui aujourd'hui serait compris comme un acte de bravoure et humain, ne le fut pas a cette époque.

Image

Je fais la connaissance de Luc Malchair ( dont je remercie grandement Florian "TURPINITE" ). Celui-ci pendant plus d'une heure me fait la visite de ce lieu très émouvant. Ensuite il me dit très gentliment, non pas de partir, mais que le fort est tout à moi, que je peu y déhanbuler et ouvrire toutes les portes. Voici donc ces instants que j'ai fixé sur la péliculle (et oui, il y a toujours qui fonctionne à l'argentique ). Un tout grand merci à Luc pour cette accueil bien Liègeois !

La poterne d'entrée, qui n'est plus qu'accessible par l'intérieur du fort !
Image

Construction de l'ouvrage en 1888 et transformé ensuite en dépôt pour la campagne de 1940.
Image

Le pont escamotable de la ponterne d'entrée
Image

Le fossé de l'entrèe du massif, des locaux de contrescarpe et du coffre flanquant
Image

Coffre flanquant (saillant III) pour canons de 57mm et à doite, les "pièges à obus".
Image

L'une des chambres du coffre flanque (saillant III) ou se trouvait les canons de 57mm sur affût "chandelier"
Image

Plusieurs pieces des locaux de contrescarpe (du côté du saillant III): Les cellules, La boulangerie et ses peintures murales.
Image
Image
Image
"Quel spectacle que celui de ces quatre mille hommes ensevelis sous l'acier des coupoles et le beton des voûte, coupés du reste du monde, immobilisant devant eux plus de 120.000 soldats et un matériel énorme !" Albert I

Avatar de l’utilisateur
TURPINITE
Messages : 4320
Inscription : dim. mars 04, 2007 1:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par TURPINITE » lun. nov. 12, 2007 8:07 pm

Bonsoir Yves, bonsoir à tous,
eh bien voilà, je suis ravi pour toi, ceci pour vous dire également qu'il vous faut vous dépêcher, car je l'annonce offciellement avec le message de Yves, le fort va disparaitre!!!! c'est fini
Croyez bien que pour moi, c'est un gros coup au coeur, pour le fort et mes amis là-bas, vous allez me demander pourquoi, eh bien tous simplement parce que l'aéroport de Bierset s'agrandit, une piste devant recevoir des gros porteurs va être allongée, cependant un trou en bout de piste empêche la prolongation, donc il est prévu de faire sauter le fort pour combler ce trou avec ses gravats, voilà le résultat, voilà encore une fois de plus, on respecte le patrimoine et les hommes qui l'ont fait et pour les autres qui y ont vécu!!!
A cette heure je pense à tous mes amis là-bas, Luc, marco, Patrice, Daniel, Willy, enfin tous les autres, ils se reconnaitront, franchement ce soir, j'ai mal à la Belgique!!!
Tristement
Florian
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
Si j'avance, suivez moi! Si je recule, tuez moi! si je meurs, vengez moi !

Avatar de l’utilisateur
Yves68
Messages : 140
Inscription : mar. août 21, 2007 2:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par Yves68 » lun. nov. 12, 2007 10:01 pm

Merci Florian, j'ai oublié de parler de ce problème, peut être mon côté optimiste ?

La suite et en image ( maintenant je sais que c'est 10 images pas message !!! )

la cuisine.
Image

Le coffre de tête, ici pris du dessus du massif
Image

L'entrèe du massif, mondifiée par les allemands en 40.
Image

Le couloirs des chambrées et de l'accès aux deux des trois coupoles à éclipse pour canon de 57mm.
Image

La poudrière de droite.
Image

L'escalier pour accèder à l'une des Coupoles à éclipse pour canon de 57mm.
Image

La salle de rassemblement, le centre de tir avec le bureau du Cdt Cuisinier et la salle de la génératrice
Image
Image
Image

L'une des Coupoles à un canon de 120mm
Image
"Quel spectacle que celui de ces quatre mille hommes ensevelis sous l'acier des coupoles et le beton des voûte, coupés du reste du monde, immobilisant devant eux plus de 120.000 soldats et un matériel énorme !" Albert I

Avatar de l’utilisateur
Yves68
Messages : 140
Inscription : mar. août 21, 2007 2:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par Yves68 » lun. nov. 12, 2007 10:01 pm

Le puits de la coupole à un obusier de 210mm
Image

La coupole à deux canons de 150mm de fabrication "Creusot-Vandekerchove" modèle 1886 et le marquage de rotation, ici inversé du aux nombres impaires des engrenages
Image
Image

Le puits d'une profondeur de 40 m, et au fond la jauge des citernes qui sont derrières ce mur.
Image

L'un des deux débouchés d'infanterie sur le massif.
Image

Vue générale du massif, du puits de l'obusier de 150 mm et celui d'une des coupoles de 57mm.
Image
Image
Image

L'une des partie du monument commémoratif érigé par les bénévoles du C.S.F.H.
Image

La ganison du fort se composait du Cdt Cuisinier, d'un sous-lieutenant et 230 hommes pour l'artillerie, d'un sous-lieutenant et 120 hommes du 11ième Régiment d'Infanterie de forteresse, d'un adjudant pour la coordination de la vie du fort et d'un médecin.


Voilà, j'espère ne pas avoir été trop long et que cette petite visite photographique vous aura plu ?
En tout cas, de pouvoir être seul dans ces couloirs éclairés ou dans le noir depuis trop longtemps, font que l'imagination retourne presque 100 ans en arrière.

Cordialement,
Yves
"Quel spectacle que celui de ces quatre mille hommes ensevelis sous l'acier des coupoles et le beton des voûte, coupés du reste du monde, immobilisant devant eux plus de 120.000 soldats et un matériel énorme !" Albert I

Avatar de l’utilisateur
TURPINITE
Messages : 4320
Inscription : dim. mars 04, 2007 1:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par TURPINITE » lun. nov. 12, 2007 10:03 pm

Bonsoir,
superbes photos, cela montre le travail que l'association a accomplit!!!
chapeau bas!!!
Amicalement
Florian
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
Si j'avance, suivez moi! Si je recule, tuez moi! si je meurs, vengez moi !

rolando
Messages : 606
Inscription : lun. juil. 02, 2007 2:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par rolando » mar. nov. 13, 2007 8:32 pm

Bonsoir Yves, bonsoir Florian, bonsoir à tout le monde,

La visite n'a pas été trop longue, surtout qu'il n' y aura bientôt plus de visite du tout (sauf virtuelle !).
Je cite Yves : "Le puits d'une profondeur de 40 m, et au fond la jauge des citernes qui sont derrières ce mur."
Question : Certains fort ont un puits (ou plusieurs ?) d'autres des citernes...
Comment fonctionnaient ces jauges (à flotteur...?) ? Toutes les installations en étaient-elles pourvues, ce qui qui me semble vital ?
La reddition du fort de Vaux par le Commandant Raynal aurait pour origine une fuite de la citerne d'eau potable.
Est-ce vrai ?

Bien amicalement, Caballero.
Caballero

Avatar de l’utilisateur
TURPINITE
Messages : 4320
Inscription : dim. mars 04, 2007 1:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par TURPINITE » mar. nov. 13, 2007 10:46 pm

Bonsoir à tous les deux,
oui les jauges sont à flotteur, les forts du système Brialmont en étaient pourvu, mais au même titre que chez nous, pour les puits, ils n'en avaient pas tous. Pour le massif des tourelles que l'on voit en photo, il est ceinturé par des citernes faisant office de bouclier protecteur. En ce qui concerne Vaux, oui la citerne était fissurée bien avant l'attaque. maintenant, il est certain que Raynal, s'est retrouvé avec des centaines d'hommes alors que le fort n'était prévu que pour 250, je me rappelle mon grand père qui me disait qu'il régnait dans l'ouvrage un bordel pas possible, les hommes valides mais fatigués, blessés plus ou moins gravement, intoxiqués, il était très difficile de faire un état des lieux, Raynal dut se résigner à en renvoyer. cependant, même sans cela, le fort était condamné à plus ou moins long terme, il ne possédait pas de tourelles de mitrailleuses qui auraient pu empêcher les allemands de monter sur les superstructures, les casemates de Bourges étaient désarmées, en fait le fort n'était plus qu'une caserne défensive armée de mitrailleuses, la lutte était inégale!
Amicalement
Florian
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
Si j'avance, suivez moi! Si je recule, tuez moi! si je meurs, vengez moi !

rolando
Messages : 606
Inscription : lun. juil. 02, 2007 2:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par rolando » mer. nov. 14, 2007 2:16 am

Bonsoir Florian,

Un grand merci pour les réponses. C'était fort ingénieux d'utiliser d'utiliser les citernes comme bouclier protecteur.

Amicalement, Caballero.
Caballero

Avatar de l’utilisateur
Yves68
Messages : 140
Inscription : mar. août 21, 2007 2:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par Yves68 » mer. nov. 14, 2007 6:25 pm

Bonsoir à tous,

Merci Florian pour cette explication, lors de ma prochaine visite ( le 24/11 si tout va bien ) je tacherai d'aller faire une photo des citernes. Qui d'après Luc val le coup d'oeil.
"Quel spectacle que celui de ces quatre mille hommes ensevelis sous l'acier des coupoles et le beton des voûte, coupés du reste du monde, immobilisant devant eux plus de 120.000 soldats et un matériel énorme !" Albert I

Avatar de l’utilisateur
f.vaudour
Messages : 593
Inscription : lun. oct. 03, 2005 2:00 am

Re: Fort de Hollogne, le travail continue...

Message par f.vaudour » jeu. nov. 15, 2007 2:56 pm

Bonjour à tous,

>>>Coffre flanquant (saillant III) pour canons de 57mm et à doite, les "pièges à obus".

Que signifie le terme "piège à obus" ?

ces ouvrages de maçonnerie servaient-ils à faire exploser l'obus avant de toucher la muraille ?

merci d'avance

cordialement

François
"le passé est la mémoire du futur" P.Valéry

Répondre

Revenir à « Belgique »