JMO des unités allemandes

Uschen
Messages : 614
Inscription : jeu. nov. 12, 2009 1:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par Uschen » jeu. mars 29, 2018 2:00 pm

bonjour Jacques et à tous
J'ai posé votre question au forum allemand Milex qui me répond:
- les unités desservantes de ces canons sont placées sous le commandement direct de l’État Major de l'Armée - elles furent numérotées FuA 1000-1013, 1016-1024. Même eux ont peu d'informations et détails.
A toutes fins je vous joins un lien que je consulte et que les Allemands m'ont recommandé (gloire & honneur à son créateur se révèle être copieur). Un tableau assez complet indique l'emplacement et ses objectifs.
http://html2.free.fr/canons/canmax.htm
Désolé de n'en pouvoir dire plus.


30/03/2018 édité suite à message de Guy François
Dernière modification par Uschen le ven. mars 30, 2018 4:34 pm, modifié 1 fois.
Uschen du 67

ALVF
Messages : 5794
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par ALVF » jeu. mars 29, 2018 4:12 pm

Bonjour,

Avant de répondre à une partie de la question concernant la Fua 1000, je tiens tout de même à préciser que le lien cité par Uschen n'est constitué que de grossières copies d'articles et d'extraits de livres que "l'auteur", courageusement anonyme, n'a pas même pris la peine de citer. Le tableau est une copie intégrale de celui que j'ai publié dans divers articles de revues puis repris dans mon livre "Eisenbahnartillerie". Cet "auteur" a d'ailleurs copié d'autres articles de différents auteurs, y compris certains contenant un tissu d'âneries ce qui en dit long sur les capacités de ce copiste.
Dans ces conditions, il est assez pénible de voir glorifier ("gloire et honneur à son créateur"!) ce copiste minable se faisant "mousser" avec le travail des autres par la voie du "net". Les articles relatifs aux canons de 38 cm, aux "Paris Kanonen", à l'obusier de 520, aux pièces françaises TLP, etc... sont tous "pompés" sur mes articles, illustrations comprises! Il est tout de même affligeant de voir un Forum allemand (et bien d'autres!) citer cette "référence incontournable".
Toutefois, étant de nature assez "coopératif", je vous joins quelques lignes concernant la Fua 1000.
Il s'agit là d'un document incontestable classé "Streng Geheim", intitulé "Übersicht der Behörden und Truppen in der Kriegsformation" - Teil 7 - "Fussartillerie", daté de 1918:
img005.jpg
img005.jpg (96.85 Kio) Consulté 393 fois
Concernant l'emploi de toutes ces batteries, série 1000 à 1025 et autres batteries très lourdes indépendantes, j'ai reconstitué leur emploi à divers lieux et dates. Une partie figure dans mon livre "Eisenbahnartillerie" de 2006. J'ai beaucoup progressé depuis 2006 avec l'aide d'amis (qui se reconnaîtront) travaillant sur les archives françaises et allemandes mais l'heure n'est pas encore venue de publier sur le "net" ce travail (qui, accessoirement, prend pas mal de temps!) pour le livrer aux copistes sans scrupules.

Cordialement,
Guy François.

Uschen
Messages : 614
Inscription : jeu. nov. 12, 2009 1:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par Uschen » ven. mars 30, 2018 4:53 pm

bonsoir à tous

Suite au message de Guy François je frappe ma coulpe pour avoir encensé un copieur que je croyais sincère et bien documenté; les "trouvailles" sur le net révèlent des surprises.
L'erreur par ignorance étant assumée, j'aimerai quand même indiquer au forum allemand les références Isbn des ouvrages de G. François,pour que justice à l'auteur soit rendue.
Merci pour le complément d'information.
Sincèrement
Uschen du 67

ALVF
Messages : 5794
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par ALVF » ven. mars 30, 2018 6:34 pm

Bonsoir,

Merci de votre message!
Ce copieur sans scrupules s'est "fortement" inspiré de nombreuses publications dont les miennes, celles de mon ami Thierry Ehret, spécialiste bien connu de l'HWK et de l'artillerie allemande et d'autres dont certains bien mal inspirés.
Je citerai les principaux "emprunts" me concernant:

-Canons français à Très Longue Portée (T.L.P): article de la Revue Historique des Armées n° 4-1988.

-"Paris Kanonen": article de la Revue Historique des Armées n° 2-1993. C'est dans cet article que les rares photographies allemandes datant de 1918 et prises à Crépy-en-Laonnois ont été publiées pour la première fois avec autorisation de leur propriétaire d'alors, Monsieur l'ingénieur-général de l'armement Jacques Guély.

-"Paris Kanonen": Revue "Fortifications et Patrimoine" n° 7 de 1998 (ISSN 1279-4457).

-38 cm SKL/45 : Revue "Fortifications et Patrimoine" n° 11 de 1999 (ISSN 1279-4457).

-"Paris Kanonen" et 38 cm SKL/45: "Eisenbahnartillerie-Histoire de l'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée allemande des origines à 1945"-Histoire et Fortifications-2006- ISBN: 2-915767-08-4.

Et je vous fais grâce des articles d'autre revues sur les "Paris Kanonen", l'obusier de 520, etc... où le plagiat est prouvé par la publication des photographies du SHD (pour lesquelles les éditeurs et l'auteur ont payé des droits de reproduction!) et où le copiste a même publié une photographie "négatif inversé" qui figurait dans un article par erreur de l'infographiste et reprise ainsi par le copiste!
Il est facile d'appliquer la Loi de 1881 sur la presse et les droits des éditeurs et auteurs des ouvrages imprimés mais les bandes insupportables de "copieurs du net" ruinent les petits éditeurs sans que personne ne bouge!
Je dirai même que beaucoup de "lecteurs" y trouvent leur compte tout étant désormais "gratuit" et les imbéciles peuvent faire croire à la valeur de leurs "recherches". Faut-il rappeler qu'un jeune inconscient a même indiqué sur notre Forum, il y a déjà quelques années, un lien pour télécharger gratuitement le livre "Eisenbahnartillerie" qu'il avait consciencieusement scanné!
Voilà où nous en sommes à notre ère de progrès!
Les petits éditeurs sont ruinés et personne n'a relevé dans la Presse ou les media à forte écoute que la société de distribution de la presse a prélevé d'office 25% des sommes dues aux éditeurs en décembre 2017 et janvier 2018 pour sauver sa peau (avec quelles autorisations ?).
A la suite de cet "exploit" inouï, les grandes consciences peuvent pleurer sur la disparition des titres de la presse et des petits éditeurs. Ce n'est pas grave, nos enfants et petits-enfants pourront se nourrir à la littérature ayant obtenu l'imprimatur d'Amazon et pourront lire les élucubrations du net!

Cordialement,
Guy François.

Uschen
Messages : 614
Inscription : jeu. nov. 12, 2009 1:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par Uschen » dim. avr. 01, 2018 3:01 pm

bonjour à tous
Je donne en lecture aux intéressés une réponse du forum allemand concernant ces batteries.

Antwort von Ruhrpottpreuße am 31.03.2018 - 15:50
Hallo!
Ich habe leider nur die Zuordnung der von mir o.g. Batterien von 1918
1000: 5.Armee
1001: 18.Armee
1002: 4.Armee, dann 17.Armee
1003: 4.Armee
1004: 5.Armee
1006: 1.Armee
1007: 6.Armee
1008 (bayer.): Armee-Abt.B
1009 (bayer.): Armee-Abt.B
1010: Heeresgruppe Kronprinz Rupprecht
1011: 6.Armee
1012: 17.Armee
1013: Heeresgrupope Dt. kronprinz
1016: 4.Armee
1017: 2.Armee
1018: 17.Armee
1019: 17.Armee
1020 (bayer.): 18.Armee
1021: 18.Armee
1022: 17.Armee
1023: Heeresgruppe Dt. Kronprinz
1024: 5.Armee

J'ai fait un copié collé mais son auteur est mentionné.
Bonnes fêtes de pâques
Uschen du 67

ALVF
Messages : 5794
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par ALVF » dim. avr. 01, 2018 5:39 pm

Bonsoir,

S'agissant de batteries d'artillerie lourde sur voie ferrée, il est nécessaire de connaître la date exacte de l'état de 1918 mentionné par votre correspondant car ces batteries changent souvent d'affectation, surtout en 1918.
Le sujet étant orienté sur la batterie Fua 1000, je pense que cet état date de la fin de 1918 car au vu de différents états et cartes de situation des batteries de la série 1000 provenant des archives allemandes, j'ai trouvé ceci:
Fussartillerie Batterie 1000:
-juin 1917: 6.Armee.
-août à décembre 1917: 4.Armee.
-mars 1918: 17.Armee.
-avril 1918: 2.Armee.
-mai 1918: 3.Armee.
-octobre 1918: 5.Armee.
A noter aussi que l'armement mentionné de cette batterie est de 1 canon de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl-Eisenbahn Kanone" de juin 1917 à mai 1918 mais que l'état d'octobre 1918 indique que la batterie est désormais organisée à 2 canons de 24 cm SKL/40 ce qui correspond bien à la réorganisation de nombreuses batteries d'artillerie lourde sur voie ferrée à la fin de la guerre.
Cordialement,
Guy François.

jacques d
Messages : 34
Inscription : ven. juin 21, 2013 2:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par jacques d » dim. avr. 01, 2018 10:22 pm

Bonsoir,

Par contre, si cette batterie est venue tirer entre Douai et Arras, c'est entre le début février, date de sa création, (si j'ai bien compris le document fournit par monsieur François), et le 9 avril 1917. Après cette date les infrastructures ferroviaires sont inutilisables.

Cordialement
Jacques
Jacques d

ALVF
Messages : 5794
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par ALVF » lun. avr. 02, 2018 11:52 am

Bonjour,

Les voies ferrées entre Arras et Douai ne sont pas entièrement coupées dans les jours qui suivent l'offensive britannique.
Oui, les voies ferrées au nord-est d'Arras sont coupées au plus près d'Arras mais dans le seul rayon d'action de l'artillerie anglaise qui ne dispose à cette date que d'une poignée de pièces à longue portée et les coupures réalisées par l'aviation sont réparées rapidement, généralement en moins de 24 heures.
En tout cas, la Fua 1000 est bien active entre Arras et Douai du début février 1917 jusqu'au 30 juin 1917 au moins. Un certain nombre de documents ne laissent aucun doute à cet égard, notamment l'extrait de carte montrant la position des batteries très lourdes au 30 juin 1917. La batterie 1000 est surlignée en orange (armement "Eisenbahn Kanone"), les batteries surlignées en vert sont équipées de 24 cm SKL/40 fixes ("Bettungsgerüst").
Le surlignage est "maison" pour plus de lisibilité sur une copie de la carte qui s'étend de la Mer du Nord à la Suisse.
6.Armee 30-6-1917.jpg
6.Armee 30-6-1917.jpg (102.03 Kio) Consulté 255 fois
Cordialement,
Guy François.

Uschen
Messages : 614
Inscription : jeu. nov. 12, 2009 1:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par Uschen » jeu. avr. 05, 2018 11:39 am

bonjour à tous

Bien que connu des spécialistes, je joins une photo copiée sur le site allemand. La taille de l'obus par rapport à l'homme est impressionnante.Batterie 1015 - 380mm L/45 saxonne
1072033411-2-westfrontmsg_0.jpg
1072033411-2-westfrontmsg_0.jpg (183.08 Kio) Consulté 214 fois
Uschen du 67

ALVF
Messages : 5794
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: JMO des unités allemandes

Message par ALVF » ven. avr. 06, 2018 6:44 pm

Bonsoir,

Même si la photographie ci-dessus montre un 38 cm SKL/45 sur affût "Eisenbahn und Bettungsschiessgerüst" et est donc un peu hors-sujet dans ce sujet qui traite des 24 cm SKL/40 des batteries Fua 1000 à 1003, je précise un point d'identification.
En effet, il n'est du tout sûr d'être en présence du 38 cm SKL/45 de la batterie 1015 comme on le lit très souvent. Je m'explique: ce cliché appartient à une importante série de photographies, toutes prises au printemps 1918 au même endroit. Je possède des copies des photographies de cette série, largement diffusée et dont les clichés portent des numéros croissants. Parmi ceux-ci, une photographie prise quelques instants après celle publiée ci-dessus permet de lire distinctement l'immatriculation Reichsbahn de l'affût sur voie ferrée: "Essen 602950":
38 cm - 602950.jpg
38 cm - 602950.jpg (65.79 Kio) Consulté 179 fois
Cet affût est précisément celui qui sera capturé en Belgique à Bodeghen-Saint-Martin par l'Armée belge en novembre 1918 (puis cédé à la France après-guerre). Cet affût était servi pendant la guerre par un Sonder Kommando de la Marine allemande, ce n'est donc pas celui de la batterie 1015 qui porte l'immatriculation Reichsbahn "Essen 602949".
Beaucoup d'amateurs pensent qu'il n'a existé qu'un seul 38 cm SKL/45 sur Voie Ferrée car les deux gros livres "Das Ehrenbuch der Deutschen Schweren Artillerie" ne mentionnent que ce seul canon de 38 cm sur affût E.u.B servi par la batterie 1015.
En fait, Krupp a construit en tout 8 affûts complets de 38 cm SKL/45 sur affût "Eisenbahn und Bettungsschiessgerüst", quatre n'ont été terminés qu'à l'extrême fin de la guerre et non employés sur le front ouest mais les quatre autres ont été achevés entre décembre 1917 et février 1918.
Les quatre premiers affûts en service en mars 1918 portent les immatriculations Reichsbahn 602947, 602948, 602949 et 602950. Pour compliquer le tout, un de ces affûts a été prélevé en mars 1918 pour porter le troisième "Paris Kanonen" équipant la Stellung XXIII de Crépy-en-Laonnois. Ce matériel entre en service le 29 mars 1918, donc six jours après les deux premiers "Paris Kanonen" qui eux tirent sur affût fixe type "Bettungsschiessgerüst".
Je n'ai pas encore pu identifier avec certitude l'affût ayant porté un "Pariser Kanone" à partir du 29 mars 1918 mais je pense fortement qu'il s'agit de celui portant l'immatriculation 602947.
J'ai des photos des quatre premiers matériels construits mais portant tous un tube de 38 cm SKL/45. Pour les sceptiques:
38 cm - 602947.jpg
38 cm - 602947.jpg (20.39 Kio) Consulté 179 fois
La photo de l'affût 602947 est prise entre décembre 1917 et février 1918 par temps de neige, l'affût sera probablement équipé en mars 1918 d'un tube de 21/35 cm "Pariser Kanone".
38 cm - 602948.jpg
38 cm - 602948.jpg (20.36 Kio) Consulté 179 fois
L'affût immatriculé 602948 est photographié à Meurchin en 1918, il ne peut donc avoir porté un "Pariser Kanone".
38 cm - 602949.jpg
38 cm - 602949.jpg (52.65 Kio) Consulté 179 fois
L'affût immatriculé 602949 est photographié en batterie au printemps 1918, c'est cet affût qui équipe la batterie 1015.
Je n'ai pas trouvé trace de permutation de matériel entre les unités "Marine" et "Terre" ayant servi des 38 cm SKL/45 sur affût E.u.B, voilà pourquoi j'en ai déduit que les photographies bien connues montrent le 38 cm immatriculé 602950 d'un Sonder Kommando de la Marine dont les servants portent la tenue de l'Armée de Terre pour des raisons de "camouflage" destinées à ne pas révéler l'origine "Marine" des membres d'un Sonder Kommando à la population civile car l'arrivée de marins est synonyme de mise en service de pièces à très grande puissance.
Il faut rappeler aussi qu'en novembre 1918, la Fua 1015 et son canon de 38 cm SKL/45 sur affût E.u.B sont présents en Alsace à l'Armee-Abteilung B au moment même où l'affût 602950 est abandonné en Belgique.
Voilà donc mes arguments, j'ajoute que je serai très intéressé de connaître avec certitude l'immatriculation de l'affût de 38 cm E.u.B ayant porté un 21/35 cm "Pariser Kanone".
Tout ceci ne se trouve pas sous les sabots d'un cheval ou sur Wikimachin!
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Allemagne »