Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Avatar de l’utilisateur
Titeuil
Messages : 329
Inscription : ven. nov. 14, 2008 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par Titeuil » mar. févr. 09, 2010 6:31 pm

Bonsoir à tous, bonsoir Adal et Pierre,

Merci à vous deux : conjointement,et grâce à vos connaissances, vous avez résolu notre énigme !
Un grand, très grand merci.

Bien à vous tous,

Christophe

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par thio » mer. févr. 10, 2010 4:18 pm

Bonjour à tous,

Moisson intéressante ce matin aux AD42
Concernant Mathieu VOCANSON, stéphanois mais natif du 43, arrivé au 51è Bataillon de Chasseurs le 3/08/1914, nommé caporal le 1/11/1915, cassé de son grade, passé au 11è BCA le 22/04/1916.

2 citations, croix de guerre avec deux étoiles de bronze : Citation à l'ordre du 51è BCA le 4/05/1915 : "n'a pas hésité en plusieurs circonstances en dépit de la fusillade et de la proximité de l'ennemi à aller placer des réseaux de fil de fer". Cité à l'ordre de la 2è Brigade le 5/04/1915 : "A fait preuve du plus grand courage et d'une parfaite intelligence en guidant les patrouilles et reconnaissances préparatoires d'une attaque".
Condamné à 3 ans de prison par le conseil de Guerre de la 47è Division dans sa séance du 19/04/1916 pour "abandon de poste sur un territoire en état de guerre". A bénéficié d'un ordre de suspension de peine pour la durée de la guerre rendu par le Général commandant la 47è Division. Cassé de son grade et remis chasseur de 2è classe. Passé au 11è BCA le 22/04/1916. Tué à l'ennemi le 23/07/1916 à Curlu (Somme). Avis de décès n° G-L-3144 du 17 aout 1916.

Quelques interrogations/observations :
Que s'est-il passé dans la tête de ce brave chasseur, cité pour son courage et son sang froid en 1915 et qui en 1916 se retrouve devant le CG ?
A t-il bénéficié de "circonstances atténuantes" compte tenu de ses antécédents lors de son passage devant le CG ?
Pas de trace de son exécution mais la mention "tué à l'ennemi", alors qu'il existe une fiche NMPLF qui fait état de "passé par les armes". Pouvez t'on réunir un peloton d'exécution s'il n'y avait pas une décision du conseil de guerre ?
J'avais déjà le cas d'un soldat du 42, blessé 4 fois en 14, 15, 16 et 17, et qui n'était pas rentré de permission, porté déserteur en juin 17, condamné à 3 ans de prison avec suspension de peine lors de son retour au front. Il est tombé à la cote 344 près de Verdun en novembre 17.

Il me reste à mettre la main sur sa transcription de décès et voir si l'annotation marginale "mort pour la France" y a été portée.

Cordialement
Pierre

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par thio » dim. févr. 28, 2010 5:42 pm

Bonsoir à tous

Deux poids / deux mesures

Je fais actuellement des statistiques sur les conséquences des lois Dalbiez / Mourier qui ont permis à de nombreux soldats de la Loire de revenir en sursis aux mines de la Loire ou à la Manufacture d'Armes. Certains ont ensuite été relevés d'usine et sont retournés au front. Pour cela j'ai pu négocier une dérogation pour consulter les registres matriculaires par classes entières.
Ces recherches m'ont permis au passage de faire quelques relevés concernant les jugements des Conseils de Guerre.
En moyenne j'ai relevé entre 5 et 10 cas par registre de 500 soldats (ce qui voudrait dire que entre 1 et 2% des poilus sont passés devant un Conseil de Guerre)
Sur une centaine de jugements de Conseils de guerre, environ 80% concernaient des désertions à l'intérieur en temps de guerre (je pense donc à des non retours de permission). Jusque là la peine est toujours la même : 2 ans de travaux publics. Par contre pour le reste, les sanctions sont très variables. Abandon de poste et refus d'obéissance c'est 8 ans ou...la peine de mort. Ivresse et coups à supérieur c'est 7 ans...ou la peine de mort.
J'ai aussi trouvé traces de jugement "avec circonstances atténuantes"...ce qui m'étonne aussi en ce qui concerne les abandons de poste.
Je vais affiner ces relevés. Néanmoins existe t-il une graduation des peines ou bien chaque Conseil de guerre avait-il le choix de la sanction ?
Autre question : j'ai relevé de nombreux jugements du Conseil de Guerre de la 13è Région militaire parus dans la presse locale en 1919. Beaucoup de lourdes condamnations dont certaines à la peine de mort. Mais une loi d'amnistie a suivi peu après. A quelle date et sur quoi portait-elle ?

Merci de m'éclairer de vos lumières

Cordialement
Pierre

Avatar de l’utilisateur
FAB1
Messages : 1807
Inscription : lun. déc. 07, 2009 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par FAB1 » dim. févr. 28, 2010 6:27 pm

Bonjour Thio
Vous devez évoquer la loi d'amnistie du 24/10/1919, vous aurez le texte complet sur le site ci après.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5 ... 801.langFR
Cordialement
FABRICE

Avatar de l’utilisateur
FAB1
Messages : 1807
Inscription : lun. déc. 07, 2009 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par FAB1 » dim. févr. 28, 2010 6:33 pm

Re Thio
L'adresse est bonne, mais quand on tape certains signes elle apparait.
après ark taper : (puis) /12148
Sinon sur gallica retrouvez le DALLOZ 1919 page 799
Cordialement
FABRICE

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par thio » dim. févr. 28, 2010 6:45 pm

Bonsoir à Tous
Merci Fabrice

J'ai pu prendre connaissance de la dite loi. Il faut néanmoins une table de décodage pour en mesurer l'étendue. Je note avec intérêt l'article 4-2 : amnistie pleine et entière pour tous les militaires qui en temps de guerre ont été postérieurement à l'infraction, cités à l'ordre du jour, mutilés ou réformés pour blessure ou maladie contractée ou aggravée en service...

Cordialement
Pierre

ALTAGORE
Messages : 7
Inscription : lun. nov. 15, 2010 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par ALTAGORE » lun. nov. 15, 2010 10:35 am

Je ne sais si mon information sera utile mais dans le J.M.O. du 7°régiment de marche de tirailleurs algériens, il est fait mention à deux (?)reprises de soldats exécutés pour avoir "abandonné leur position et reculé devant l'ennemei". (Entre septembre 1914 et novembre 1914)
Cordialement,
V.

PMS
Messages : 2
Inscription : mar. nov. 12, 2013 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par PMS » mar. nov. 12, 2013 6:50 pm

Nouvelle sur le forum je viens de lire une contribution déjà ancienne concernant le fusillé en 1916 Pierre Serre.
Or cet homme était le frère de mon grand-père maternel et j'aimerai connaître les circonstances de sa mort.
Merci pour votre aide.
PMS
PMS

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par thio » mar. nov. 12, 2013 7:05 pm

Bonjour PMS
et bienvenue sur ce forum

Je vous contacte par messagerie personnelle pour vous donner toutes les infos.

Cordialement
Pierre

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8314
Inscription : dim. oct. 17, 2004 12:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les fusillés de la Loire du 11è BCA

Message par Charraud Jerome » mar. nov. 12, 2013 8:10 pm

Bonjour
PMS, le cas de votre aïeul est abordé par le Général Bach, dans son dernier opus: "Justice Militaire - 1915-1916" Dans le livre, ne figurent que les initiales.

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Répondre

Revenir à « Chasseurs »