Legion Russe

Putine
Messages : 772
Inscription : sam. sept. 27, 2008 2:00 am

Re: Legion Russe

Message par Putine » sam. sept. 07, 2013 10:55 am

Merci Marpie ! :) C' est tres gentil !! :)

asiate
Messages : 219
Inscription : jeu. oct. 21, 2004 2:00 am

Re: Legion Russe

Message par asiate » mer. août 13, 2014 3:59 pm

Je revient sur ce sujet : quelqu'un aurait-il des informations sur le capitaine(Lt-Col) Alexandre Kuzmitch Pratchek (1893-1956) qui a servi en 1917-1918 à la Légion pour l'Honneur.
Il se trouve que j'ai eu récemment l'opportunité d'acquérir ses tenues et que j'aimerai en savoir plus sur sa bio. Son dossier sur la base Léonore est bien maigre...

Putine
Messages : 772
Inscription : sam. sept. 27, 2008 2:00 am

Re: Legion Russe

Message par Putine » ven. août 15, 2014 5:55 pm

Bonjour asiate !

C' est vrai que l' information sur la biographie de Pratchek est bien maigre... :((

Amicalement
Igor


asiate
Messages : 219
Inscription : jeu. oct. 21, 2004 2:00 am

Re: Legion Russe

Message par asiate » mar. sept. 02, 2014 1:50 am

Voilà ce que j'ai pu réunir à ce jour, en croisant plusieurs sources :
- Né le 8 mars 1893 à Voronej.
- Nomme sous-lieutenant, combat sur le front russe au sein du régiment Tobolsky.
- Arrive en France en août 1916 avec la 3e brigade russe. Sous réserve d'erreur de transcription, serait l'un des deux officiers ayant acheté à Ekaterinbourg l'ourson Michka, future mascotte de la 3e brigade.
- Fait partie début 1918 des officiers des brigades russes à l'origine de la mise sur pied de la Légion Russe pour l'honneur
- Quatre citations entre 1917 et 1918. Décoré de la croix de chevalier de la LH d'honneur le 27 août 1918, publication au JO le 14 août 1919, brevet décerné le 6 mars 1926. La remise de la LH est assortie de la citation suivante : "Le 30 mai 1918, commandant une section de mitrailleuses et se trouvant dans une situation extrêmement critique, a su, par sa présence d'esprit, son courage et son initiative, dégager la section, frayer une brèche et rejoindre son unité avec le minimum de pertes. Par la suite, a fait preuve d'un sang froid remarquable, prêtant l'aide efficace du feu de ses pièces à la compagnie de zouaves avec laquelle il combattait."- Elève de l'école supérieure de guerre du 4 novembre 1920 au 3 novembre 1922
- En 1928, faisant partie des six officiers russes étant resté en France, il gagne sa vie comme professeur de russe à l'école supérieure de guerre. Il poursuivra ultérieurement une seconde carrière dans l'industrie de l'acier. il n'obtiendra la nationalité française que le 17 mai 1936.
- Nommé au grade de capitaine de complément à titre étranger et affecté au 1er régiment étranger en 1935, il devient officier de réserve dans l'armée française et se trouve rayé des cadres en mars 1948, avec le grade de capitaine d'infanterie.
- Décédé à Paris le 24 février 1956.

Putine
Messages : 772
Inscription : sam. sept. 27, 2008 2:00 am

Re: Legion Russe

Message par Putine » mer. sept. 03, 2014 6:53 am

Asiate, merci bien pour votre information !!! :)))

Avatar de l’utilisateur
eric68
Messages : 162
Inscription : ven. oct. 23, 2009 2:00 am

Re: Legion Russe

Message par eric68 » jeu. oct. 09, 2014 10:16 pm

Bonjour Igor, bonjour à Tous,

En faisant des photos au carré militaire de Bruyeres dans le département des Vosges, j'ai trouvé la tombe de trois soldats Russes



Image

Image

Image

J'espere que cette modeste contribution vous aidera dans vos recherche.

Bien cordialement

Eric

Putine
Messages : 772
Inscription : sam. sept. 27, 2008 2:00 am

Re: Legion Russe

Message par Putine » sam. oct. 11, 2014 5:19 am


Bonjour Eric !

Merci bien pour votre aide ! :jap:

Bien cordialement
Igor


Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1424
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Legion Russe

Message par bruno17 » mer. oct. 26, 2016 5:26 pm

Bonjour à tous,
Voici les photos, prises par un ami ce we, des 5 tombes de soldats russes dans l'île d'Aix. Elles ne sont pas d'une super qualité, mais c'est déja ça en attendant mieux.

https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... icolas.jpg
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... evenko.jpg
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... thorin.jpg
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... ff.Aix.jpg
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... neJean.jpg
Bonjour,
Cet article paru en mars 2003 dans "L’Encyclopédie du Gai Savoir" :
"Les russes de l'île d'Aix".
"L'île d'Aix en Charente Maritime est un petit territoire, à une vingtaine de minutes par le bateau du continent. Elle est surtout connue pour avoir été, le 15 juillet 1815, la dernière halte sur la terre de France de Napoléon 1er. Son cimetière regroupe plusieurs tombes de soldats russes. Comment ces hommes sont-ils arrivés là ?
En 1915 la France est en guerre contre l'Allemagne. Elle a besoin de soldats : un accord secret est signé avec la Russie ; en échange des armes qui manquent à l'armée russe, celle ci fournira des soldats qui rejoindront le front. Pour le tsar Nicolas II la vie de ses sujets n'a pas beaucoup d'importance.
Nicolas Godoff est né à Pétrovazok en 1890, il s'est engagé (ou a été engagé de force) dans un régiment qui, après un extraordinaire périple a rejoint, en 1917, les troupes françaises sur le front de l'Est. L'offensive criminelle du général Nivelle fait d'énormes ravages. Le moral de la troupe est déplorable. La nouvelle de la révolution russe du printemps 1917 est bientôt connue. Les souffrances de la guerre entrainent la mutinerie de plusieurs milliers d'hommes. Le contingent russe ne peut plus être maitrisé.
Le gouvernement français est affolé par cette situation insurrectionnelle. Il craint la contagion (1917 est l'année des grandes mutineries dans l'armée française). Les mutins russes, très politisés, sont transférés au camp de la Courtine, dans la Creuse, où après quelques mois de désœuvrement, ils doivent se soumettre. Le gouvernement ne peut tolérer une zone de non droit. Certains russes sont restés loyalistes et fidèles au régime tsariste : ce sont les russes blancs. Ils apportent leur soutien à la répression menée par l'armée française et qui commence le 16 septembre 1917. L'orchestre des mutins entonne sous la mitraille la Marseillaise puis La Marche Funèbre de Chopin.
La répression fait officiellement une dizaine de morts. On ne saura jamais le nombre exact. Divers décomptes font état d'une centaine d'hommes tués ou blessés, mais il est probable que ces hommes qui n'étaient pas des prisonniers soient partis librement. La France ne sait plus que faire de ces encombrants alliés. Quatre-vingt-un meneurs sont incarcérés aussitôt à l'île d'Aix dans l'attente d'un jugement du tribunal militaire russe, qui ne viendra jamais.
En novembre 1917, Clemenceau, nouveau président du conseil, ne dispose plus d'interlocuteurs en Russie, et le sort du corps expéditionnaire est l'un des derniers soucis des bolcheviks arrivés au pouvoir. Il propose alors à l'ensemble des troupes russes en France le travail volontaire dans l'hexagone ou le travail "obligé" en Afrique du Nord, dans les " bat' d'Af' " de Mers-el -Kébir ou Biribi.. (Bataillons disciplinaires). Une majorité́ accepte la première solution.
Sur l'île d'Aix, les derniers meneurs sont enfermés à la caserne Montalembert ou au fort Liédot, dans des conditions de détention très dures. Certains participent aux travaux des champs ou de la forêt. La majorité reste cependant récalcitrante dans une ambiance très tendue. Le crane tondu, ils ont une allure peu engageante ; la garde les emmène se baigner tous nus à l'anse de la croix.
Dans la nuit du 11 au 12 juillet 1918, six hommes tentent de s'évader. Trois se noient.
Le groupe d'une vingtaine de meneurs de la Courtine est redoutable. Leur détention est connue en Russie. Ces soldats intelligents - qualifiés d'intellectuels par l'état major français - acquièrent un statut de martyrs.
Au cimetière de l'île, il y a trois croix.
On ignore de quoi sont morts les trois russes enterrés sur l'île. Le mystère s'épaissit encore car des sénégalais sont également enterrés dans le cimetière. Il s'agit de leurs geôliers. Y a t'il eu une mutinerie ? C'est peu probable, car la plupart des ces hommes, bien que considérés comme meneurs étaient, semble t'il, très abattus par leur sort et leur extraordinaire aventure. Godoff est probablement mort d'épidémie car les conditions d'hygiène étaient précaires. A la fin de la guerre, et jusqu'au début 1920, la plupart des russes sont rapatriés.
Personne ne réclame le corps de Godoff, il est toujours enterré sur l'île.
L'île d'Aix est située en Charente Maritime. Pour s'y rendre il faut prendre le bac à Fouras. La traversée est rapide ; l'on aperçoit Fort Enet et Fort Boyard. L'île ne fait que 129 hectares mais elle possède deux musées : la maison de Napoléon et le musée africain. L'île mourait en 1920, quand les maisons furent rachetées par la baronne Gourgaud, riche américaine, épouse d'un descendant du dernier compagnon de l'empereur. Cette page peu glorieuse de notre histoire a été exhumée par Didier Daeninckx. On en retrouve quelques traces dans son livre " La der des der " illustré par Tardi".
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance Éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La voiture de Vandier" (Sortie fin 2018 Éditions des Indes Savantes)

marpie
Messages : 1915
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Legion Russe

Message par marpie » mer. oct. 26, 2016 8:00 pm

Bonjour à tous ,
Pour information : 2 journées d'études les 16 et 17 novembre à Reims sur l'Alliance Franco-russe :
http://archives.marne.fr/?id=actualite
Bien amicalement
Marpie

Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1424
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Legion Russe

Message par bruno17 » jeu. juin 22, 2017 8:08 pm

Bonjour,
Cinq tombes de soldats Russes et Tchèques au carré militaire de La Rochelle: capitaine Komarow, sergent Leontieff Pierre, soldat Globa Vasily, soldat Kouznetzoff et celle de Kikely Lucas, soldat Tchèque.
Cordialement
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... .fORUM.jpg
Bonjour,
Trouvé dans les archives de La Charente-Inférieure concernant le capitaine KOMAROW: "Obsèques d'un officier russe"
Image
Image
Image
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance Éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La voiture de Vandier" (Sortie fin 2018 Éditions des Indes Savantes)

Répondre

Revenir à « Autres »