Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8360
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par Alain Dubois-Choulik » mar. oct. 17, 2017 3:33 pm

Bonjour
C'était une mauvaises interprétation : les projectiles ne sont pas contenus dans un étui cylindrique. Je comprends au vu des "segments" qu'elle n'ait pas été acceptée officiellement (quels étaient les succès ?)
Image in "Les armes à feu portatives" 1894 !
Il y a également un :"Rapport au sujet d'une proposition de balles multiples pour fusil Mle 1886 " en 1889 (Compte-rendus d'essais de Châlons. SHD, Châtellerault, AA 33 3F1)
Le modèle pour fusil Gras semblait plus élaboré :
(Journal des sciences militaires, livraison de juin 1883), le capitaine Delauney s’exprime ainsi :
Nous sommes arrivés à découvrir les lois qui doivent présider à l’établissement d’une cartouche à balles multiples, et, par suite, à réaliser une cartouche à trois balles des plus satisfaisantes dans l’arme modèle 1874.
Les projectiles sortent du fusil l’un après l’autre et viennent successivement frapper le but ; dans le tir à 200 mètres, l’oreille perçoit très distinctement les trois chocs produits sur la cible.
La dispersion des balles est obtenue par les différences dans les poids et dans les formes-avant, qui ont pour effet d’attribuer à la résistance de l’air une valeur distincte pour chacune d’elles.
Le recul est relativement insignifiant ; ce qui peut s’expliquer par la sortie successive des balles.
Voici les résultats moyens fournis par la cartouche à trois balles :
Six coups, donnant dix-huit projectiles, fournissent sur la cible des empreintes toutes contenues dans un rectangle vertical ayant pour dimensions :
À 100 mètres : largeur 0m,56 ; hauteur 1m,14
À 200 mètres : largeur 0m,66 ; hauteur 1m,00
Nous n’avons jamais observé dans le canon le moindre emplombage.
En adoptant la cartouche à trois balles, on aurait à munir chaque soldat d’un certain nombre de ces cartouches, dites de réserve, destinées à n’être employées qu’aux petites distances, lorsqu’on serait pressé par un ennemi trop entreprenant.
(ICI, faute de gallica)
D'autres essais plus récents , comme : http://www.thefirearmblog.com/blog/2015 ... have-been/
L'idée n'est pas pour autant abandonnée, par exemple : http://www.thefirearmblog.com/blog/2011 ... cartridge/

Pour le Docteur, vous en savez déjà beaucoup, photo comprise ...
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

ALVF
Messages : 5683
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par ALVF » mar. oct. 17, 2017 5:58 pm

Bonsoir,

Merci à Étienne pour cette référence au procès A.Maurice contre E.Brandt que j'ignorais et qui nous révèle bien des détails intéressants (par exemple 525.000 projectiles B.M modèle 1918 commandés, pour combien de millions?).

Merci aussi à Alain pour les références aux "balles multiples" (les caractéristiques et la conception de la cartouche de 38 Special moderne sont bien proches de la "balle fragmentée M"!).

Manifestement, le Docteur Maurice a beaucoup travaillé le domaine du "projectile de la dernière chance" quand on peut distinguer le blanc des yeux de l'ennemi et que la rapidité de la riposte prime sur la précision du tir.
A ce sujet, voici une invention du Docteur Maurice dans le domaine des chars:
Partant de la constatation que lorsqu'un ennemi entreprenant s'approche d'un char en mouvement pour lui balancer dans les chenilles à très faible distance un "bouquet" de grenades liées autour d'une grande à manche, il est souvent difficile de riposter avec efficacité. En effet, une rafale de mitrailleuse est toujours difficile à ajuster dans un char en mouvement, le canon de 75 ne dispose pas d'une bonne vieille "boîte à balles" et le char léger Renault FT "canon" ne dispose que de la boîte à balles d'ancien modèle dont la gerbe est peu dense.
Le Docteur Maurice a donc étudié en 1918 deux modèles de "boîte à mitraille" pour le 37 mm du char Renault FT et pour les 75 des chars moyens Saint-Chamond et Schneider. S'inspirant des projectiles à fragmentation de l'artillerie de tranchée, il étudie, fait construire et essaie ces "boîtes à mitaille" propres à expédier au Walhalla le fantassin allemand le plus entreprenant.
Voici à quoi ressemblait la "boîte à mitraille Maurice de 37 pour l'armement des Tanks", celle de 75 est de conception similaire:
Image
Image
Boîte à mitraille Maurice de 37 pour l'armement des Tanks.

Quant à l'efficacité, on peut la constater en examinant à gauche une cible atteinte par le tir de la boîte à balles modèle 1908 et à droite une cible atteinte par le tir de la boîte à mitraille M de 37. Dans les deux cas, la distance de tir est de 7 mètres, vraiment dans les conditions d'un tir de la "dernière chance"!
Image
Cibles atteintes à 7 mètres par les balles de la boîte à balles modèle 1908 de 37 mm et par la mitraille de la boîte à mitraille Maurice de 37.

Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2791
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par IM Louis Jean » ven. oct. 20, 2017 9:14 pm

Bonsoir à toutes et à tous,
J'ignore les détails de la vie et de la carrière du Docteur Albert Maurice avant et après la guerre et voudrai bien la connaître!
En 1920, dans le cadre de la Direction des recherches scientifiques et industrielles et des inventions, il est l’inventeur d'un lance-tracts par avion :

Image


Selon le J.O. du 21 juillet 1921, le docteur Albert Maurice est membre du comité technique de physique à Paris.

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

ALVF
Messages : 5683
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par ALVF » sam. oct. 21, 2017 12:58 am

Bonsoir Étienne,

Merci pour ces éléments!
Pendant la guerre, le Docteur Maurice avait déjà étudié à la Direction des Inventions un lance-tracts par avion que voici:
Image
Lance-tracts M pour avion.

En association avec Edgar Brandt, le Docteur Maurice, inventeur très prolifique, a aussi développé et essayé un obus lance-tract à ailettes, a priori pour mortier Stokes.
Au plan militaire, en 1921, le Docteur Maurice est classé médecin de réserve, major de 2e classe, affectation de mobilisation 8e Corps d'Armée.
L'article de la Direction des Recherches scientifiques et industrielles et des Inventions montre que le Docteur Maurice continue à œuvrer après la guerre dans l'orbite de Jules-Louis Breton, toujours présent lors de la transformation de la Direction des Recherches scientifiques et industrielles et des Inventions en Office National des Recherches scientifiques et industrielles et des Inventions, ancêtre du CNRS, fondé peu avant la deuxième guerre mondiale. Depuis 1919, tous ces organismes ayant succédé à la Direction des Inventions du Ministère de l'Armement dépendent du Ministère de l'Instruction Publique et le député du Cher, Jules-Louis Breton, en est le Directeur inamovible jusqu'à la création du CNRS.

Cordialement,
Guy François.

Maminou
Messages : 288
Inscription : lun. janv. 27, 2014 1:00 am

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par Maminou » dim. oct. 22, 2017 4:11 pm

Bonsoir,

Merci à Étienne pour cette référence au procès A.Maurice contre E.Brandt que j'ignorais et qui nous révèle bien des détails intéressants (par exemple 525.000 projectiles B.M modèle 1918 commandés, pour combien de millions?).

Merci aussi à Alain pour les références aux "balles multiples" (les caractéristiques et la conception de la cartouche de 38 Special moderne sont bien proches de la "balle fragmentée M"!).

Manifestement, le Docteur Maurice a beaucoup travaillé le domaine du "projectile de la dernière chance" quand on peut distinguer le blanc des yeux de l'ennemi et que la rapidité de la riposte prime sur la précision du tir.
A ce sujet, voici une invention du Docteur Maurice dans le domaine des chars:
Partant de la constatation que lorsqu'un ennemi entreprenant s'approche d'un char en mouvement pour lui balancer dans les chenilles à très faible distance un "bouquet" de grenades liées autour d'une grande à manche, il est souvent difficile de riposter avec efficacité. En effet, une rafale de mitrailleuse est toujours difficile à ajuster dans un char en mouvement, le canon de 75 ne dispose pas d'une bonne vieille "boîte à balles" et le char léger Renault FT "canon" ne dispose que de la boîte à balles d'ancien modèle dont la gerbe est peu dense.
Le Docteur Maurice a donc étudié en 1918 deux modèles de "boîte à mitraille" pour le 37 mm du char Renault FT et pour les 75 des chars moyens Saint-Chamond et Schneider. S'inspirant des projectiles à fragmentation de l'artillerie de tranchée, il étudie, fait construire et essaie ces "boîtes à mitaille" propres à expédier au Walhalla le fantassin allemand le plus entreprenant.
Voici à quoi ressemblait la "boîte à mitraille Maurice de 37 pour l'armement des Tanks", celle de 75 est de conception similaire:
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... ice202.jpg
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... ice203.jpg
Boîte à mitraille Maurice de 37 pour l'armement des Tanks.

Quant à l'efficacité, on peut la constater en examinant à gauche une cible atteinte par le tir de la boîte à balles modèle 1908 et à droite une cible atteinte par le tir de la boîte à mitraille M de 37. Dans les deux cas, la distance de tir est de 7 mètres, vraiment dans les conditions d'un tir de la "dernière chance"!
https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... ice204.jpg
Cibles atteintes à 7 mètres par les balles de la boîte à balles modèle 1908 de 37 mm et par la mitraille de la boîte à mitraille Maurice de 37.

Cordialement,
Guy François.

Bonjour,
Au risque de dire des bétises
Je pense que la photo représente le 75
Voici des morceaux (enfin, je pense) issu du 37 mm

ImageImageImageImageImage
Il en manque quelques un et il manque aussi la partie centrale (je pense qu'il était à l'origine dans une enveloppe de tôle fine ???)
Cordialement
Sylvain

Maminou
Messages : 288
Inscription : lun. janv. 27, 2014 1:00 am

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par Maminou » dim. oct. 22, 2017 4:14 pm

Voici une autre photo pour le diamètre 37 mm
Image
Cordialement
Sylvain

casscrout
Messages : 32
Inscription : mer. juil. 06, 2016 2:00 am

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par casscrout » dim. oct. 22, 2017 11:22 pm

Bonsoir ou bonjour a tous
ce nom de Maurice m'évoque un engin rarissime dans ma collection
il s'agit du "PETARD MAURICE" ou mine coulissante anti-char MLE40
c'est un engin bizarre et a l'éfficacité douteuse de part sa mise en oeuvre
mais de grand danger si armée.Ce matériel a été cédé a un autre pays,cependant,les allemands en 44,en avaient en stock.
Photos a suivre,
cordialement

casscrout
Messages : 32
Inscription : mer. juil. 06, 2016 2:00 am

Re: Cartouche de 8 mm Lebel: mais de quel type?

Message par casscrout » lun. oct. 23, 2017 12:09 am

bon,je vais en tenter une,et,si ça intéresse,je détaillerai
Image
l'engin,chargé de mélinite fondue,coulisse sur un cable passant dans les queues de cochon au dessus,ce cable,fixé a un arbre par exemple,va a un autre arbre comportant une poulie ou une boucle,ce cable revient au téton a gauche,quand à l'anneau de la fusée,il est accroché a l'arbre opposé.Après enlèvement de la broche de sécurité,le passage d'un véhicule provoque l'arrachement de la goupille d'armement,puis le cable ,rétrécissant,provoque le coulissement de la mine vers le véhicule-le moindre choc,active la fusée...Et c'est là que ,ça ne colle pas,car la fusée,hyper-sensible a de grandes chances d'exploser bien avant!!!!
bonne lecture

Répondre

Revenir à « Armement »