Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

R.I. - R.I.T.
Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1418
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par bruno17 » dim. oct. 17, 2010 11:44 pm

Bonsoir,
Le 6ème régiment d’infanterie fut crée en 1776 sous le nom de régiment d’Armagnac, à partir du 5ème régiment d’infanterie dit régiment de Navarre. En ce qui concerne la période qui nous intéresse : le 6 août 1914, il quitte Saintes pour recevoir le premier choc avec l’ennemi le 23. Le 25, commence la retraite qui le conduit jusqu’à Provins. Le 6 septembre, il reprend l’offensive menée par le général de Maudh’uy et participe brillamment à la victoire de la Marne. Du 19 septembre au 17 octobre, il se trouve au Bois de Beaumarais et à Craonne, alors que commence la guerre de positions.
-Du 20 octobre 1914 au 14 juin 1915, il occupe une position à Payssy, au Chemin des Dames, puis de l’hiver 1915 au printemps 1916 à la Butte-du-Mesnil en Champagne.
-En 1916, il est envoyé à Verdun. Le 6ème RI est affecté sur la rive gauche de la Meuse, sur la côte 304 jusqu’en novembre, puis sur la côte du Poivre. Il reçoit deux citations.
-En janvier 1917, il est dirigé sur Bezonvault-les-Caurrières où il tient position pendant six mois. En juillet, le régiment est regroupé et participe à l’attaque du 20 août, ce qui lui vaut une nouvelle citation. Le 6ème RI est envoyé dans le secteur d’Erbevillers. Il est cité à l’ordre du 15ème corps d’armée.
-En juin 1918, avec la reprise de la guerre de mouvements, il se trouve à Compiègne où l’offensive allemande est arrêtée. Il repasse à l’attaque vers Saint-Quentin. Les combats du 18 lui valent trois autres citations.
Le 6ème régiment d’infanterie est dissous à la démobilisation et sera reconstitué en octobre 1939, à partir de quatre bataillons d’instruction des régiments de l’Est. Il recevra son drapeau au camp de Sissonne.
(Extrait de "Présence militaire en Poitou-Charentes des origines à nos jours". Editions Bordessoules)

Quelques soldats du 6ème RI :
-Le sergent Baptiste Jules Gustave BRIAUD, du 6ème régiment d’Infanterie. Tué à l’ennemi le 19 juin 1916, sur la côte 304 à Verdun.
Image

-L'adjudant-chef Louis Autant:
Image
"Le 20/08/17 a mené sa section à l'objectif et a organisé sa position avec calme et sang-froid. Au front depuis le début de la campagne, s'est signalé en maintes circonstances pour son énergie et sa bravoure".

-Le sergent Onésime Valette:
Image
"Son lieutenant ayant été tué, a pris le commandement de sa section. A assuré la garde d'un barrage important. A repoussé trois contre-attaques. Blessé, a refusé de se laisser évacuer avant que la situation soit rétablie. Est revenu prendre le commandement de sa section dès qu'il a été pansé. Bel exemple d'énergie et de bravoure".

-Le sergent Emile Prignaud, tué à l'ennemi au combat de Bezonveaux dans la Meuse, le 6 avril 1917.
Image
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Kindle Publishing) -

Avatar de l’utilisateur
bretelles jaunes
Messages : 24
Inscription : sam. mai 01, 2010 2:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par bretelles jaunes » lun. oct. 18, 2010 1:48 am

Bonsoir Bruno,

Merci pour ces quelques informations sur le 6e RI. ça fait quand même quelque chose de voir la Saintonge en "tête de gondole" ne serait-ce que pour quelques heures !!!

Au plaisir d'échanger avec toi sur le forum ou par MP au sujet des Charentais-Maritime dans la Grande Guerre.

Bien cordialement,

Guilhem Landreau.
6e et 206e RI, le régiment de Saintes dans la Grande Guerre.

Avatar de l’utilisateur
LABARBE Bernard
Messages : 4712
Inscription : mar. juil. 12, 2005 2:00 am
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par LABARBE Bernard » lun. oct. 18, 2010 12:06 pm

Bonjour le 17,
Font pas que ramasser des cagouilles au cours de leurs ballades les charentais marins :lol:
Merci à vous, paparazzi de mémoire :jap:
Cordialement,
Bernard

Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1418
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par bruno17 » lun. oct. 18, 2010 11:32 pm

Salut Guilhem,
ça fait plaisir de retrouver, comme dit l'ami Bernard, "un ramasseur de cagouilles" archéologue ; on n'est pas si nombreux sur le forum!!
Tiens, dans le livre précédemment cité j'ai également trouvé ça, au chapitre "La vie des garnisons à la veille de la Grande Guerre":
"Jamais les garnisons n'ont été aussi nombreuses en Poitou-Charentes qu'à la fin du siècle dernier. Certaines villes sont particulièrement marquées par la présence d'un ou plusieurs régiments. Un guide, édité en 1913 à l'intention des officiers, brosse un rapide tableau des principales garnisons. SAINTES: la capitale de la Saintonge abrite le 6ème régiment d'infanterie. Le mess, dont la réputation est excellente, offre un prix de pension unique quel que soit le grade (71 francs, vin compris). Les officiers célibataires peuvent choisir, selon leurs moyens, le logement à pièce unique pour 25 francs, ou disposer de deux pièces pour 40 francs. Les loyers des maisons particulières s'étalent de 600 à 1200 francs pour l'année. Le ville n'offre que de rares distractions sous forme de représentations théâtrales et, exception faite de la chasse et de la pêche, les loisirs des officiers se concentrent autour de la bibliothèque et de la salle de billard du mess. Pourtant, Saintes est considérée généralement comme une bonne petite garnison".

Mais bien sûr que c'est une bonne garnison, et ce ne sont pas nos p'tits gars de la BA 722 qui vont s'en plaindre! D'ailleurs ça ne date pas d'hier; même Jules César l'aimait notre bonne vieille Mediolanum Santonum. Pas si fous ces Romains!
Au plaisir!
BB
Image
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Kindle Publishing) -

Avatar de l’utilisateur
Ferns
Messages : 1054
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 2:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par Ferns » mar. oct. 19, 2010 2:19 am

Bonjour,
Pour suivre un de ses soldats :
http://www.memorial-chemindesdames.fr/p ... nt_id=1035

Cordialement,

L'homme en campagne a les mêmes besoins qu'en temps de paix ; ces besoins deviennent même plus impérieux, étant exacerbés par une existence plus active et plus énervante.(Henry Mustière)

Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1418
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par bruno17 » mar. oct. 19, 2010 9:17 pm

"9 juillet: aujourdh'ui à 10 heures, j'ai 20 ans", merci, Ferns, de nous faire partager ce carnet de route, témoignage émouvant du jeune soldat Louis Malivert, qui devait être tué l'année suivante...
Cordialement
BB
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Kindle Publishing) -

Avatar de l’utilisateur
bretelles jaunes
Messages : 24
Inscription : sam. mai 01, 2010 2:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par bretelles jaunes » mer. oct. 20, 2010 1:35 am

Bonjour Bruno, Bonjour Jérôme, … et Bonjour à toutes et tous,



Bruno, je connaissais cet ouvrage pour avoir largement puisé dedans à la bibliothèque de Saintes il y a quelques années. Merci quand même, un petit rappel ne fait jamais de mal :-)
Comme tu l’as compris, j’engrange les infos pour le 6e et le 206e RI. Avec les historiques régimentaires et les JMO (au sens large : régiments, brigades, divisions, unités voisines…) je croise et je recoupe les détails pour tenter de "coller au plus près" des évènements. Je complète ces sources avec les (rares) témoignages dont je dispose pour l’heure (correspondances, carnets), les bribes de notices glanées à droite ou à gauche (Livres d’Or, Tableaux d’honneur…), les archives départementales dispos sur le net, quelques bases de données (SGA-Mémoire des hommes, MemorialGenWeb, Léonore, …) et les registres d’Etat-Civil. Avec ces données, et après avoir supprimé les doublons, corrigé les erreurs d’unités, de noms.., j’ai pu construire mes classeurs Excel de MPF (pour le 6e c’est à peu près à jour avec déjà 10-15% de noms en plus de la liste de l’historique, pour le 206e je suis moins avancé). Tout cela reste pour le moment très artisanal et brut de décoffrage.
Bref, ma démarche est donc très classique, je suppose, pour qui souhaite suivre le parcours d’un corps de troupe dans la Grande Guerre. Mais, si les années du conflit et tout l’aspect Histoire-bataille constituent le champ essentiel de mes investigations, ce n’est toutefois pas le seul. En fait, j’aimerai aussi étudier les interactions entre le régiment et la cité (la ville de garnison) de son arrivée à Saintes en 1876 jusqu’à sa dissolution au début des années 1920. Cela me permettrait d’évoquer tour à tour les aspects sociaux, politiques, économiques, culturels marquants les relations entre le monde civil et le milieu militaire au début de la IIIe République (le fameux Âge des casernes !). Parmi d’autres, un angle d’approche intéressant (de mon point de vue d’archéologue, bien sûr !) et qui, sur le principe, n’est peut-être pas propre qu’à Saintes, concerne les rapports parfois houleux qui se font jour entre le corps municipal, qui tient à conserver la garnison pour des raisons économiques évidentes d’une part, et la Société d’Archéologie de Saintes, d’autre part, s’alarmant des dégradations commises par l’autorité militaire pour transformer les locaux (l’Abbaye aux Dames, fondées au XIe siècle) en caserne moderne pour un régiment d’infanterie. Cette question est loin d’être anecdotique car c’est à la fin du XIXe et au début du XXe s. que la ville re-découvre de larges pans de son passé antique et médiéval sous l’égide de l’Abbé L. Julien-Laferrière, haute personnalité de la société civile locale, laquelle société tisse des liens parfois étroits avec les officiers en garnison. Alors voilà, je débute dans mes recherches et je ne sais pas quand et sous quelle forme je pourrai les diffuser mais j’ai déjà pu bénéficier de l’aide de plusieurs membres du forum et j’espère que cela continuera ! Merci notamment à Mounette et Achache, à [email protected], à Bernard L. (camarade de la 35e DI !), à RV, et à jbrase.
Jérôme, merci de nous avoir présenté le témoignage de L. Malivert, à la fois émouvant et riche de mille détails précieux pour l’historien. J’aimerai savoir si la retranscription réalisée avec le concours des élèves, et accessible par le lien, livre l’intégralité des écrits de Louis Malivert ou seulement la partie concernant le séjour du 6e RI dans le département de l’Aisne en 1915. En d’autres termes, est-ce que le récit se prolonge au-delà du 3 septembre ? Est-il possible aussi de savoir ou a été découvert le manuscrit ? Merci d’avance pour vos réponses.

Image

Bien cordialement à toutes et tous,

Guilhem.

6e et 206e RI, le régiment de Saintes dans la Grande Guerre.

Avatar de l’utilisateur
Ferns
Messages : 1054
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 2:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par Ferns » mer. oct. 20, 2010 2:37 am

Bonjour Guilhem,

Hélas, le carnet s'arrête là...Nous avons transcrit tout ce qu'il y avait. Chose curieuse, la rédaction au propre ( il y avait deux carnets ) date de 1916. Il n'avait donc rien consigné après septembre 1915. C'est un ami et collègue qui me l'avait prêté.Il a trouvé ça sur une brocante je crois. De mon côté, je recherche des documents ou des infos sur le passage des régiments entre Soissons et Braine. Marc Delfaud (du 206) le Hussard noir de la République évoque son passage dans notre secteur.
(Excellent témoignage d'ailleurs...)

Bien cordialement,


L'homme en campagne a les mêmes besoins qu'en temps de paix ; ces besoins deviennent même plus impérieux, étant exacerbés par une existence plus active et plus énervante.(Henry Mustière)

Avatar de l’utilisateur
bretelles jaunes
Messages : 24
Inscription : sam. mai 01, 2010 2:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par bretelles jaunes » jeu. oct. 21, 2010 2:25 am

Bonsoir,

Merci Jé pour ces précisions.
J'ai un autre cas comme le tien au 6e RI avec un carnet qui s'arrête subitement en janvier 1915 alors que l'auteur est encore présent dans l'unité (il sera tué en mars 1917).

Je fais le tri dans mes affaires et dès que possible je te communique ce qui peux intéresser ton secteur.

Bien cordialement,

Guilhem.
6e et 206e RI, le régiment de Saintes dans la Grande Guerre.

Avatar de l’utilisateur
serge michel
Messages : 430
Inscription : sam. déc. 13, 2008 1:00 am

Re: Le 6ème régiment d'infanterie- Saintes

Message par serge michel » sam. oct. 23, 2010 12:51 am

Bonsoir Bruno, bonsoir Guilhem,
J'ai un soldat, le caporal Emile Gabriel PERE, du 6è R.I., qui n'a pas de fiche MDH.
Pourtant j'ai trouvé aux archives municipales de Bordeaux, une fiche, où il est mentionné "mort de blessures de guerre à l'Hôpital civil de Nancy le 12 janvier 1915".
Je n'ai pas trouvé trace de la mention de sa blessure sur le JMO.
Par contre, sur un autre registre, il est mentionné au 206è R.I., mais pas de trace non plus sur le JMO.
Avez-vous des renseignements plus précis sur ce soldat ?
Cordialement;
Serge

Répondre

Revenir à « Infanterie »